Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 05:50

Résumé des épisodes précédents : depuis des années,nous demandons a l'élevage industriel de la michaudière de se mettre aux normes et de ne pas rendre la vie insupportable aux riverains,il y a deux ans,ses pratiques ont atteint un paroxysme

Deux fois par an cet élevage qui contient des centaines de milliers de poules en batterie...nettoie et vide ses installations,c'est a dire qu'il change de poules qui partent pour la...viande ou autre et il vide les tonnes de fientes ,de cadavres tombés au milieu de tout cela.Autant dire que c'est un milieu propice a la prolifération notamment de mouches.

Si le "nettoyage" en période hivernal pose peu de soucis aux habitants du territoire,celui qui est pratiqué au printemps voir en début d'été vire au cauchemar.

Petite variante ,il ya deux ans les fientes ont été vendues aux agriculteurs du secteur comme engrais et donc déposées en bord de champ jusqu'a la moisson et donc une multiplication de foyers de dissémination colossale.

 

A l'instant,je m'arrête pour souligner que les agriculteurs ont parfaitement le droit d'épandre des engrais dans les conditions que leur impose la loi,a condition que cela soit un engrais classé et analysé comme tel, a ma connaissance,les analyses sont en cours et ce produit ne saurait être considéré "naturellement" comme un engrais classique.

 

Il y a deux ans,l'exploitant après différentes réunions en préfecture et en sous préfecture,s'est engagé a ne plus vendre ses fientes sur le territoire,a maintenir ses batiments confinés et a se mettre aux normes afin que toute humidité soit supprimée des fientes, afin d'empêcher toute ponte d'oeufs...de mouches.

 

L'année 2010 a constitué une année de pur bonheur,sans la moindre mouche et chacun sur le territoire a pu oublier les collants a mouches,les tapettes et enfin pouvoir envisager un barbecue,preuve que c'est possible et qu'une gestion rigoureuse le permet.

 

Il y a quelques jours  le réseau d'alerte "mouches" s'est mis a vibrer,il y en avait a nouveau partout et de façon encore plus élargie puisque gif,gometz ,breuillet, sermaise venaient se rajouter aux communes traditionnelement atteintes.

  

Devant des témoignages consternants,lundi,nous avons saisi le préfet et demandé une inspection,mercredi celle-ci a eu lieu,je vous communique ce que l'inspecteur n'a pas vu ,car entre le dimanche où ces photos ont été prises et l'annonce de l'inspection,il semblerait qu'un certain nettoyage ait été réalisé !

 

Voilà des photos qui ont été prises dimanche dernier ,sur un site ouvert a tous vents dans lequel chacun pouvait pénétrer et constater :

 

Ici,des tas de fientes encore au sol,et une malheureuse poule échappée

de la grande "liquidation" cherchant a boire et a manger parmi les immondices

2011_07_17_poulailler_2.JPG

toujours dans le batiment ,toujours des fientes et un cadavre de poule pourrissant a l'air libre...

2011_07_17_poulailler_3.JPG

Bien sur,monsieur le sous préfet nous a expliqué qu'en plus ,ils ont eu une défaillance de l'équarisseur ,autrement dit un paquet de cadavres ont du rester a pourrir sur place...

En fait tout cela est glauque et ressemble a un bricolage infame a fin d'économies qui se réalise au depens des animaux et des humains.

2011_07_17_poulailler_5.JPGC'est cela que les inspecteurs de l'état n'ont pas vu,ce sont ces proliférations d'insectes plus que glauques,qui conduisent a nous interroger sur les oeufs industriels que l'on nous donne a manger dans la grande distribution

  

2011_07_17_poulailler_6.JPG

Car,ne nous y trompons pas et ne soyons pas hypocrites,c'est la nourriture des gens les moins aisés qui se prépare dans ces lieux,les bobos achètent chez biocoop leurs oeufs et moi je me précipite chez mon ami georges Mallard,.Ce sont les plus démunis qui achèteront ces oeufs produits dans des conditions... surprenantes.

Ces milliers d'insectes que vous voyez sur cette photo ne sont pas rassurants,les tas de fientes répartis sur de très nombreuses communes qui pour certains sont traités a coup d'insecticides ultra puissants donnent une image désolante sur la circonscription de la ministre de l'écologie Nathalie Kociusko-Morizet.

Certains voudraient essayer de nous faire croire qu'après tout ,tout cela est très écologique et que l'on amende les champs avec des produits "naturels",une belle blague quand on sait ce que ces poules mangent et ce que l'elevage en batterie neccessite de traitements médicamenteux pour eviter toute épidémie.

Sur ce dossier,on s'est moqué des services de l'état sans vergogne ,on a pris des intermédiaires pour contourner les engagements qui avaient été pris et nous serons encore plus acharnés a ce que cette mauvaise foi au détriment de la population cesse.

Contrairement a son prédecesseur ,je remercie le maire de forges de sa totale collaboration sur ce dossier

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

ASL BEAUDREVILLE 15/09/2011 00:30


Si la marque Matines représente bien le poulailler de la Michaudière, cette réponse est truffée d'inexactitudes sur les dates en ce qui concerne le dépôt de BEAUDREVILLE.
«Notre» dépôt a été mis en place vers le 8 juillet, le champ voisin a été moissonné "en dernier" le 11 août, l'épandage a eu lieu le 17 août sans enfouissement.
Contrairement aux engagements du Poulailler, le stockage a été fait en zone périurbaine et même en infraction avec le règlement préfectoral (à moins de 200 m).
Si "notre" dépôt a bien été traité efficacement par le poulailler le 20 juillet (=2ème jour... du signalement?), il a été le seul à être infesté de nouveau à partir du 24 juillet jusqu’au 1er
août.
Il semblerait que la DDPP ait contrôlé ce dépôt juste après cette date (Le Parisien du 02/08/2011), alors que le poulailler l’avait traité de nouveau 5 fois (!) entre le 26 juillet et le 1er
août.
Comme pour les 2 inspections du poulailler lui-même (19 juillet et 22 août), la DDPP fait ses contrôles immédiatement après « nettoyage » par le poulailler (quelle coïncidence !) et affirme donc
benoîtement que le poulailler n’y est pour rien…
En conclusion, "ces soucis appartiennent au passé" bien sûr, mais les victimes que nous sommes ne sont pas près de les oublier et nous ferons le nécessaire pour qu'ils y restent définitivement en
soutenant les actions de Nicolas et Christian…


alain 14/09/2011 21:53


Bonsoir
Ci dessous la réponse au mail que j'avais envoyé le 25 Juillet.Tout est bien dans le meilleur des mondes.


Bonsoir Alain,

J'ai reçu votre mail pendant mes vacances et j'ai attendu mon retour pour contacter la marque qui m'a répondu aujourd'hui :). J'ai collaboré avec leur service marketing pour une opération
ponctuelle il y a quelques années (contenu éditorial du site (recettes)). Je n'ai pas depuis retravaillé avec eux. Donc j'avoue que je me suis demandée ce que je venais faire là dedans.

Toutefois, les photos m'ayant interpellé à titre personnel, j'ai posé la question à Matines, et voici leur réponse que je vous transmets ;
Monsieur,

Nous revenons vers vous suite au message que vous avez envoyé à Anne Lataillade concernant la présence de mouches à proximité de l'élevage de la Michaudière.

Les fientes sont normalement épandues dans les champs fin juillet une fois les récoltes terminées.
Or, en raison du nombre important de jours de pluie en juillet, les moissons n'ont malheureusement pas pu être réalisées dans le planning prévisionnel.
Par conséquent, l'éleveur a été obligé de déposer les fientes en tas en zone péri urbaine en attendant.

Cependant, pour éviter toute prolifération des mouches, des dispositions ont été prises en collaboration avec les autorités sanitaires du département dès le 2e jour.
On ne comptait plus alors que 4 à 5 mouches sur chaque tas de fiente.
Les moissons n'ont commencé que le 1er août et lorsqu'elles ont été terminées le 16 août, les fientes ont été immédiatement épandues le 17 et le 18 août et enfouies le jour suivant.
Depuis, il n'y a plus aucune mouche.

Enfin, il est important de préciser que les autorités sanitaires n'ont pas constaté de mouches sur l'élevage de la Michaudière mais uniquement sur les tas de fientes le 1er jour.

Nous comprenons bien votre gêne et nous vous présentons toutes nos excuses.

Nous vous prions d'agréer, Monsieur, l'expression de nos respectueuses salutations.

Le Service Consommateurs


J'espère pour vous que ces soucis appartiennent au passé.

Bien cordialement,
---
Anne
Papilles et Pupilles


Christian SCHOETTL 15/09/2011 08:01



ce serait bien d'avoir le mail original car,au moions ,la marque reconnait que les tas et les moiuches viennent de la michaudière



ASL du Bocage de BEAUDREVILLE 07/08/2011 16:36


Les ténébrions qui pullulent sur votre dernière photo du poulailler infestaient aussi le dépôt de fientes de poules encore présent à BEAUDREVILLE. J'en ai trouvé plusieurs chez moi! J'espère qu'ils
ne sont pas porteurs de maladies...


ASL du Bocage de BEAUDREVILLE 06/08/2011 21:51


Je fais partie du quartier du Bocage de BEAUDREVILLE (50 habitants) à GIF sur YVETTE et nous avons subit une invasion de mouches très intense (maximum le 14 juillet) due à un dépôt d’engrais à 143
m de notre quartier.
Le dépôt a depuis été traité 6 fois (!) par le poulailler de La Michaudière, mais est toujours présent et comporte encore quelques mouches. Ces faits sont en totale contradiction avec l'article du
Parisien du 2 août! La Direction Départementale de la Protection des Populations devrait venir vérifier notre dépôt, ce qui lui permettrait de revenir sur ses conclusions…
Je sais que vous êtes en vacances, mais vous avez quand même pu réagir dans cet article et je vous en remercie.


alain masson 26/07/2011 14:55


Bonjour
ci dessous copie d'un mail expédié au groupe qui commercialise les oeufs "Matines".
J'espère certainement très naïvement qu'ils daigneront engager quelque chose auprès de cette expoitation.
Et puis, ne dit on pas qui ne tente rien n'a rien, alors je tente!!!!
En attendant, abusons du papier tue-mouche.

Message à l'attention de la direction ciale et du service qualité.
Bonjour Madame, Monsieur,
Je viens de me connecter sur votre site internet et je trouve que votre slogan commercial ''les bons oeufs matines, les yeux fermés'' est on ne peut plus déplacé.
J'habite dans le 91 une magnifique région ou chaque année plusieures dizaines de milliers de personnes doivent subir les désagréments liés à l'exploitation industrielle de l'un de vos fournisseurs
qui à choisi délibérement d'ignorer d'appliquer un strict minimum en matière d'hygiène concernant son exploitation et ce malgré l'injonction des services de la préfecture de l'Essonne.
Je m'étonne que votre société n'ai pas visité l'exploitation de votre fournisseur avant de passer un contrat d'approvisionnement auprès de celui ci. Et, si par hasard vos services achats ou qualité
ont effectués cette démarche avant passation de marché et bien je dois vous avouer que je ne pourrais m'empêcher de me poser de serieuses questions quant au sérieux de votre démarche qualité.
Donc pour en revenir à votre slogan commercial, je vous encourage à déplacer une équipe auprès de cette exploitation et vous pourrez constater qu'il ne vous suffira pas de fermer uniquement les
yeux mais qu'il vous sera également nécessaire de vous boucher les narines et fermer votre bouche pour ne pas avaler les millions de mouches que nous dispense chaque année votre fournisseur.
Vous trouverez ci dessous un lien qui vous permettra d'apprécier les nuisances subies par vos clients ou plutôt ex clients devrais je dire car il suffit d'écouter les commentaires des consommateurs
dans les magasins d'alimentation pour comprendre que cette affaire est loin de vous faire une bonne publicité régionale.
http://christianschoettl.over-blog.com/

En espérant avoir attiré votre attention sur une affaire que j'espère accidentelle et en souhaitant que vous prendrez rapidement les décisons qui s'imposent, je vous prie de recevoir Madame,
Monsieur, mes meilleures salutations

Alain Masson