Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 18:11

Combien de soirées avons nous partagé avec les candidats ,avec les adhérents a discuter, pour finir par conclure que la problématique environnementale était transversale et la séparer du reste ou la distinguer reviendrait  a essayer de parler en n'utlisant que les consonnes ou que les voyelles.

2011-MARS-0322_0_1_400_dt.jpg

Dans ce climat des cantonales,on n'échappera pas a évoquer le sujet,a l'extraire du contexte commme s'il était une plus value plutôt que le bon sens

 

IMAG0560

 

Le conseil général a fait de beaux discours, enrobés dans des campagnes de communication coûteuses et polluantes,tracts ,affiches,etc.. a coup de 600 00 euros la campagne et l’habillage par les agences de communication.

A chaque fois ces campagnes  se sont déroulées a la veille des scrutins électoraux.

ce même conseil gnéral  avait monté des groupes de travail "citoyens" ,fêtés et célébrés au départ jusqu'a leur donner la parole en séance publique au conseil général....  et, très vite, embastillés et envoyés aux oubliettes,lorsque ces groupes ont commencé a se rebeller et a dire ce qu'ils pensaient vraiment !

Comme dirait l'autre la démocratie participative a ses limites !

 On glose doctement sur le  développement durable et l'on fait intervenir , a grand frais, Guy Hascouet sur le sujet, pendant que  les propres bâtiments du département sont des gruyères inchauffables où l’on scotche les fenêtres dans les bureaux pour avoir moins de vent !

 Où le véhicule électrique est le vélo de fonction du directeur de cabinet du président du  conseil général , et où le terme BBC reste celui d'une chaine de télévision anglaise et pas de qualification de batiment.

 J'évoque Guy Hascouet car le scontribuables essonniens l'ont payé pour faire des interventions sur le develloppement durable ce qui est  certainement la spécialité de cet élu socialiste du conseil  régional de bretagne (on ne trouve personne de qualifié a paris ,c'est connu) et que la facturation était faite par une ACADEMIE du develloppement Durable qui ,a ,depuis,mis la clé sous porte,elle n'avait de durable que le nom et les honoraires.... 

Un conseil général qui a refusé systématiquement tous les amendements visant a intervenir directement  sur les puits canadiens, sur le solaire, sur l'isolation etc...Des discours,des sous-traitants,des dépenses colossales,je n'ai pas dit des fuites, mais jamais la moindre incitation.

Le mot dévelloppement durable est sur toutes les bouches, mais on se doit même de discuter le mot durable pour le remplacer par supportable,

oui a un développement supportable pour l’environnement,pour l’homme,pour un développement social équilibré,le mot durable a de tout autres connotations qui ,visiblement, ne dérangent personne,

Les subventions pour les bâtiments publics a  haute qualité environnementale ont été supprimées en expliquant que, désormais, c’était obligatoire,chacun sait que cela signifie un surcout de plus de 20 % qui n’a été  soutenu sous aucune forme

Le département doit être acteur pour faciliter l’implantation d’entreprises  travaillant sur le développement supportable,

En terme d’environnement le conseil  général a un devoir exemplarité et de soutien aux initiatives de terrain,moins de discours et du concret ,c’est bon pour l’environnement et c’est un levier économique : si les mêmes sommes dépensées a communiquer venaient en soutien d’actions concrètes,nous obtiendrions des résultats..durables !

Aider la création d’une véritable filière bois, des circuits courts,du développement de l’agriculture bio a proximité d’un réservoir comme la région parisienne tombe sous le sens.

Aide a la mise a disposition de terrains,de la reconquête des fonds de vallées qui se transforment en friches,multiplication des jardins familiaux, qui sont utiles  en tant que complément alimentaire,source de socialisation et de structuration familiale,la liste est longue et il y a  bien des exemples de terrain.

Le premier d’entre tous est d’assurer des transports en commun qui puissent être une réelle alternative,digne et sure mais j’en reparlerai. 

A y regarder de près,

où est l'agenda 21 quand on veut faciliter le tout voiture et le tout camion en supprimant le péage de dourdan et quand le même temps ,on accepte que soit supprimées des lignes entières d'autobus  ? 

 Où est l'agenda 21,quand on accepte de supprimer progressivement les transports scolaires du primaire ?

Où est l'agenda 21 quand pour les déchets ,on a supprimé les aides aux contructions de dechetteries et a leur fonctionnement ?

Où est l'agenda 21 lorsque l'on a facilité dans le plan départemental l'arrivée de déchets industriels extérieurs  a enfouir en essonne ?

Où est l'agenda 21 a observer les zones industrielles comme la croix blanche qui n'en finit pas de s'étendre sous l'impulsion d'élus qui prêchent l'agenda 21 au conseil général ?

La liste est immense de ces contradictions ,de cette fracture entre le discours "green washer" et la pratique sur le terrain.

ce sont leurs discours qui sont hybrides pas leurs voitures de fonction !

  

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Lambda 03/03/2011 19:39


C'est le terme ou le contenu qui ne sont pas bons en fait.


joseph 03/03/2011 19:27


et la decharge a cote de st cheron , les fux toxiques , on en fait quoi
et la deviation de fontenay les briis
et le projet de bus entre arpajon et longjumeau ,
et les retards sur la ligne B DU RER ?


Christian SCHOETTL 04/03/2011 09:53



tu as raison