Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 février 2009 2 24 /02 /février /2009 10:20
Les habitués de ce blog se souviennent que nous avons fait condamné l'état pour défaut de contrôle sur la gestion financière du sitreva/symiris,quand je dis "défaut de contrôle",je pense peut etre "fermer les yeux".
on  se souvient peut être qu'il a été long et difficile de réclamer a l'état les sommes pour lesquelles il a été condamné,on se souvient que de élus ont voté contre le fait que l'on inscrive cette somme au budget,on nous parlé de recours ,de prudence et j'en connais quelques uns parmi ceux là ,qui n'ont pas pratiqué la même prudence a d'autre époque et qui ne supportent pas qu'on puisse mettre en cause un des leurs,fut il mis en examen.
L'état a fait appel ,et refuse de payer les sommes pour lesquelles la justice l'a condamné......Il a déposé une "sursis" a payer dont les motifs sont plus que baroques et ne pourront pas prospérer.
cela n'empêche pas nos éternels étranges de vouloir absolument mettre 1 560 000 euros en provision pour risque sur le budget du sitreva ,ce qui aboutit  a augmenter ou ne pas diminuer les cotisations des syndicats primaires et donc a maintenir une pression fiscale sur les contribuables.
Quand on sait que l'état a fait appel et que ,du coup, ce ne sont pas 1,5 millions d'euros que nous réclamons avec quelques chances d'aboutir mais plus de 5 millions,quand on sait que cette procédure devrait avoir lieu dans le courant du deuxième trimestre et qu'elle aboutira quelque soit  le résultat a un recours auprès du conseil f'état qui repousse a nouveau le résultat de plus d'une année, on s'étonne que certains veuillent provisionner la totalité du "risque" des 2009 alors que l'on a déjà fait une provision raisonnable,car cela pèse sur le contribuable et cela envoie un message politique désastreux que nous nous ne serions pas surs de notre fait ,d'autant plus que l'année 2009 ne sera pas la date de résolution de cette affaire.
Quand on observe le budget en préparation,je le dis, très sincèrement,rien n'est fait pour baisser la pression  sur les syndicats primaires et donc sur les contribuables,c'est un confort mou qui se met en place,pas un dispositif combattant, ni combatif . La crise frappe effectivement ce secteur puisque le prix des matieres premières a chuté et que ,de ce fait, les recettes de revente des filieres risquent d'etre en forte  baisse.
Nous pourrions donc  avoir un budget qui ne prendrait pas en compte nos succes devant les tribunaux,qui "oublierait" de réclamer les sommes dues par valoryele au titre des doubles paiements effectués par le passé sur les machefers,qui maximiserait les pertes des recettes de filieres,et qui, meme, oublierait les obligations de dsp en matiere d'encombrant ,histoire de charger un peu plus la barque.
Je suis désolé tout cela peut vous sembler obscur mais je suis consterné de tant d'efforts passivement mis a bas et de voir l'horizon fiscal s'obscurcir.Nous allons retrousser les manches et lutter pied a pied mais nous ne sommes que des essonniens....

Partager cet article

Repost0

commentaires

Bénédicte 24/02/2009 16:17

"mais nous ne sommes que des Essonniens.... "

Mince alors, je ne savais pas que c'était un si grand handicap ! Et si on n'y est pas né, ça compte aussi ?

Trève de plaisanterie, nous avons au Sitreva de vrais experts en gestion douteuse des finances publiques... mais pas assez Essonniens peut-être.