Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 16:35

Hier,j'allais a un déjeuner qui compte du coté du coté de la rue de Vaugirard et comme je suis toujours en avance,je n'ai pas pu m'empêcher de pousser jusqu'a la rue monsieur le prince

20120926_120837.jpg

un détour pour revoir la vitrine de la "librairiie du pacifique" ma seule école réelle,ma fenêtre d'adolescent sur le monde et sur les gens

le bleu écaillé de la facade est passé au noir gris,la librairie a du se transformer en salon de thé coréen avant d'être abandonnée,comme si une ame avait fui les lieux

20120926_120459.jpg

impossible de résister d'aller appuyer sur le bouton qui était dissimulé sous les présentoirs a l'extérieur et qui permettait que  maurice surgisse de son arrière boutique ,et que son visage bougon s'illumine d'un sourire et vous embrasse avec un "bonjour ,mon grand"

20120926_509.jpg

le bouton est toujours là,désormais muet et inutile,orphelin de tous ces visiteurs venus plonger dans les livres,les aventures picaresques et les discussions sans fin,

les milliers de passants dans vette petite rue, qui l'ignorent, ne savent pas a quel point,ce petit bouton a été la clé de bien des univers,et celle d'une librairie d'un juif iconoclaste sans enfant qui  avait ,en quelque sorte, adopté une tribu.

 

Il m'avait dit ,lors d'une partie d'échecs,"pas d'enfants,pour que jamais ils ne risquent de vivre ce que j'ai vécu" ,je lui ai répondu "alors ils ont gagné",ses yeux bleus lagon, se sont figés et il a répondu "peut être".

 

j'aimerai avoir plusieurs vies,avoir le temps de reprendre ce lieu et d'y faire aimer les livres

 

comme dirait brel "mais il est tard monsieur...."

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

alex 23/04/2020 03:26

Bonjour, ah comme je regrette de n'avoir pas pris cette devanture en photo..elle illuminait toute la rue monsieur le prince ! A l'époque j'avais 14 ans quand j'ai découvert Maurice et sa librairie et il m'a transmis le virus du Pacifique. Je venais le samedi et ile me racontait des anecdotes pendant des heures, quel souvenir. J'ai encore des livres qui viennent de chez lui, sa librairie fait partie de ma mythologie personnelle. Merci pour tout Mr Bitter

Dd 20/12/2019 05:41

Ce jour j’ai pensé à Maurice en relisant tous ses livres du pacifique. Eh oui que de souvenirs et que des bons où on refaisait le monde le soir à la fermeture; avec effectivement ce petit bouton passage obligé entre Paris la bruyante pour arriver derrière son échoppe en Polynésie (on changeait de continent comme une téléportation) humanité, humour décalé, un peu provocateur liberté pudeur toujours faire attention à l’autre ... on pouvait parler de tout avec momo; oui il me manque ce matin je ne sais pourquoi ce matin plus qu’un autre moment; peut-être la journée de l’esclavage à la réunion aujourd’hui; même conversation que vous au sujet des enfants et de sa fuite en Polynésie; putain de cancer... bonne journée

Kara 14/07/2014 09:09

Moi je n'ai jamais pu me résoudre à repasser autrement que furtivement dans cette rue. Il en a aidé tant à grandir, tant d'autres a vivre ! Merci de le faire revivre.

alex 23/04/2020 14:59

Comme je vous comprends...vous n'êtes pas la seule