Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 15:43

"Un peuple sans histoire est un peuple sans avenir",l'exercice n'est pas simple car il ne faut pas sombrer dans la nostalgie.

"dans le temps" n'était pas mieux et l'on mange bien plus sain aujourdhui qu'il y a quarante ans,la santé est meilleure,désolé,mais il faut être inflexible sur l'espoir dans le futur !

En attendant, demain comme depuis plus de dix ans,nous allons vivre cette formule étrange des journées du patrimoine que j'ai inventée :

les gens s'inscrivent a l'avance,montent dans des cars et partent pour trois heures pour des destinations inconnues,

Ils vont visiter ce que notre connaissance et notre passion pour le territoire nous a décidé a leur montrer,ainsi ils sont passés dans des souterrains de villages aujourdhui disparus ,dans des greniers perilleux,mangé la soupe aux choux en plein champ,traversé la salle a manger d'un  particulier qui est en réalité une ancienne chapelle templière et vécu mille aventures par le simple fait que des citoyens nous font confiance et nous ouvrent leur maison.

 

Demain, pendant six heures,je tiendrais le micro pour deux visites pour leur faire partager le bonheur de vivre ici,dans les autres cars des amis plus sérieux leur parleront d'histoire pendent que moi je raconterai mes histoires !

 

Vous souvenez vous de cette "tapissière" achetée il y a quelques semaines en piteux état du coté de forges les bains ?

IMAG0769.jpg

Et bien le travail avance,fabien s'y met avec ardeur et voilà le début de la restauration

IMAG0890.jpg

La capote est en pârtie refaite,le plancher,les armatures,la roue réparée,il y a encore du boulot ,mais c'est plaisant

IMAG0891.jpg

jusqu'a la plaque des propriétaires,cultivateurs a marcoussis qui a retrouvé son lustre

IMAG0892.jpg Il y a encore bien du travail,les sieges a regarnir,les bois a refaire,mais cette immense satisfaction que cette petite carriole qui a tant vécu,qui a courru les routes  de l'exode et porté tant de craintes,d'espoirs et de quotidiens soit sauvée des vers et de la disparition.

Juste une petit patrimoine d'humanité

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

prof 20/09/2011 08:39


maintenant c'est vrai il peut accéder à la viande, mais de quelle viand s'agit il ?


JCN 19/09/2011 09:58


Quand le consommateur veuille des tomates en décembre il fait son propre malheur c'est évident. Mais combien de variétés de tomates sont accessibles aujourd'hui ? Combien de fruits et légumes
tombés en désuétude revivent ? Combien de nouveaux fruits et légumes sur nos étals ?
Alors oui les poules peuvent être élevées en batterie. Mais combien de personnes pouvaient se payer des produits carnés tous les jours en 1950 ? Les études transversales sur la consommation
alimentaire sont éloquentes...
Je ne fais pas l'apologie de la malbouffe, j'appuie juste les propos du maître des lieux sur la qualité alimentaire qui, quoi qu'en en dise, a progressé.


Peureux 19/09/2011 08:26


Et les poules elles ont quitté la cour des fermes, et les légumes et les fruits ils sont ramassés quand ?


JCN 19/09/2011 07:43


On mange et boit incontestablement mieux à l'heure actuelle en termes d'équilibre alimentaire global et, n'en déplaise à certains, de qualité sur un certain nombre de produits. Qui se souvient des
épouvantables piquettes du nom de vin de table ? Des repas avec des glucides à n'en plus finir (féculents etc.) ? Ce n'est pas un avis personnel, c'est un fait. Il fallait autrefois plusieurs
heures de travail à un ouvrier pour acheter un kilo de viande. Quelques dizaines de minutes suffisent aujourd'hui. Alors oui boeuf aux hormones / Vache folle etc..N'empêche qu'en faisant un minimum
attention tout le monde peut accéder à la viande, aux fruits, aux légumes frais. Ce n'était pas le cas après-guerre.


Peureux 18/09/2011 18:45


Pas d'accord, quest ce qui vous fait dire qu on mange mieux maintenant ? Par exemple avant on pouvait manger la peau, ou bien creuser un melon jusqu au vert...


Christian SCHOETTL 19/09/2011 07:50



on pouvait manger avec la pêau les ômmes de son jardin comme ion ^peut le faire aujourdhui mais les traitement ultra brutaux qui étaient appliqués dans les années 70 autaient diu interdire les
pratiques que vous décrivez ,souvenez vous de cette magnifique publicité des maraichers de gif sur yvette qui vantaient leurs légumes "uniquement arrosés a l'eau radio active !"


souvenez la chaine jacques Borel qui nous "nourrissait" sur les autoroutes et qui a donné lieu a un film fameux,c'étaient les années d'après guerre d'une production débridée où la repercusssion
des pesticides répandus a tout va n'était pas mesurée,c'est la période où les cochons bretons quittent les cours de ferme pour se retrouver dans des podrcheries industrielles,les poules
idem,c'est ainsi que l'on commence a donner des farines animales aux herbivores...


Définitivement on nous annoncait l'an 2000 comme le siecle où la nourriture serait ne tube ,en fait,après une crise d'adolescence,le retour du bio,la tracabilité,on a quelques chances d'avoir
moins n'importe quoi dans nos assiettes qu'on a pu l'avoir