Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 14:16

dans une collectivité conduite par un président pétri de convictions sociales,il est sur ,il est obligatoire, que les salariés soient plus heureux qu'ailleurs :

ils voient toutes leurs aspirations sociales mises en oeuvres,ils baignent dans une équité heureuse,le militant président les écoute ,les entend,la hierarchie se fait douce,loin de la gestuiion dure et inhumaine que leur infligerait une majorité de droite

ils savent en un mot pourquoi ils votent a gauche,ils voient la mise en oeuvre par le président militant de ce qui le guide dans son action politique.

 

Pour ma part ,quand je dénonce les embauches de "copains" au conseil général,quand je vous raconte les promotions ahurissantes,les inégalités dictées par les amitiès et les engagements politiques ,quand je'évoque des rapports  hierarchiques brutaux,les millions d'euros engagés cette année dans des embauches "curieuses" pendant que des services souffrent et que la maison du handicap est a la dérive ,

on se dit que j'exagère,que je force le trait,que je suis un inlassable critiqueur.

 

Bien sur, on a embauché le fis de tel élu,la femme de tel autre ,la maitresse de tel autre,vous ai je raconter cet homme devenu élu au conseil général qui y était "embauché" depuis des années et qui ne savait pas où était situé son bureau du temps de son emploi ?,souvenez vous de la promotion vertigineuse a coup de toursd e passe passe,pendant que d'autres se voient tout refuser etc...j'avais la sensation qu'en fait cela ne choquait que moi,en tout cas,un silence mineral venait répondre a ce qui transformait xavier dugoin en amateur dilettante de l'empoi fictif, la gauche étant passée a face industrielle stackhanoviste avec une belle nonchalance.

 

et puis,en moins d'un an les 4100 agents du conseil général ont fini par craquer,

je ne vous rappelerai pas les épisodes précedents de notre militant président,la première qui m'avait interpellé,c'est lorsqu'il avait voulu faire signer une pétition au personnel et fait distribuer un bracelet a ceux qui signaient ...histoire de voir, qui ne voulait pas signer et repérer les indociles,mais j'anticipe ,restons factuel,d'abord une extrait du discours d'intronisation :

 

 

Nos priorités sont la marque de fabrique de notre action au sein du Conseil Général de l’Essonne, je dirais même elles sont notre ADN: l’innovation sociale, l’innovation territoriale, l’innovation technologique.(...)

  Pour mettre en œuvre les différents outils et leviers dont je vais vous parler dans quelques instants nous avons un atout formidable, un atout précieux. Ce sont les 4100 agents départementaux au service des Essonniennes et des Essonniens. Je veux que chacun d’entre eux soit associé à la mise en œuvre du projet. Je veux qu’ils puissent prendre la parole, apporter leurs idées

 

Un an après,jour pour jour,les agents départementaux ont pris le militant président au mot et l'on peut lire dans la meilleure presse (boocan) :

 

 

"Après le mouvement des travailleurs sociaux du Conseil général qui le 31 mars étaient venus manifester sous les fenêtres du Président du Conseil Général pour dénoncer le projet de réorganisation des politiques d'insertion du département, le 6 avril dernier c'est l'ensemble des syndicats qui a boycotté la Commission Administrative Paritaire (cadre A) et ce "afin de marquer leur désapprobation face à des choix incompréhensibles, injustifiés, provocateurs, qui témoignent d'un profond mépris à l'égard du personnel départemental"

La déclaration des représentants du personnel élus de la CGT, CFDT, CGC, FAPT qui siègent à la Commission Administrative Paritaire A*, et dans laquelle ils expliquent les raisons pour lesquelles ils ont décidé de ne pas sièger la CAP du 6 avril a été diffusée à l'ensemble des agents du Conseil général.

Autant dire que nul n'ignore que pour la première fois la CAP a été boycottée "à l'unanimité", confirmant pour certains le malaise qui règne au sein de l'institution depuis quelques mois (..)
Chargée d'examiner les statuts des personnels (promotion, avancement ...), l'avis de la CAP n'est qu'indicatif mais elle doit être obligatoirement consultée et l'attitude des représentants élus de la CGT, CFDT, CGC, FAP, est dit-on inédite,(..) , "c'est le signe que l'institution est maltraitée" observent de l'extérieur syndicats et élus.

Et la liste des reproches est longue. Dans leur texte les syndicats parlent de "choix incompréhensibles" en évoquant "le non respect des critères fixés par les indicateurs locaux déterminés en concertation avec les organisations syndicales."
Mais aussi de choix "injustifiés" parce qu'il y a "inadéquation entre les avis favorables et le nombre de postes ouverts au détriment des agents promouvables", et provocateurs en raison de "promotion proposée pour des agents mis en cause dans des questions de souffrance au travail et /ou "arrangements institutionnels"."

 

et si vous voulez un décodeur sur des termes comme "non respect des critères"ou "arragements institutionnels" il vous suffit de vous creuser la cervelle ou de relire mon blog 

Il est quand même étonnant qu'une gestion de gauche provoque des gestes "inédits"

 

j'avais écrit un billet en annoncant que l'election de jerome guedj était une bonne nouvelle car,le connaissant,j'étais sur qu'il ferait prendre l'eau au navire en deux temps, trois mouvements,cela commence,le personnel est remonté comme une toupie ,ses élus ,pour certains ne se cachent pas de le traiter de "féodal" et de "petit roi" avec sa cour et cela n'est pas fini,tous aux abris !

l'enfant gaté s'estr cru a euro-disney,il s'est gavé de glaces ainsi que ses petits amis invités,il a oublié deux notions fondamentales : le travail et une vision qui ne soit pas partisane ,formatée ENA,mais une vision et une connaissance réelle du terrain avec ce petit brin d'humanité qui fait la différence.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

blh 12/04/2012 20:07

Oui, il faut croire que c est tendance chez pas mal d élus. Etre èlu doit étre infiniment plus compliqué que l on pense. hi hi

La paille dans l'oeil 12/04/2012 16:03

On connait des agents municpaux pour qui c'est la même chose et on met cela sous le terme de bénévolat.

Christian SCHOETTL 12/04/2012 17:00



????



Le Roy 12/04/2012 14:29

Vive la gauche ^^

Et au fait et les heures sup des agents qui ont fait les voeux dans les collèges.. Regarde si elles ont été payé on est en avril c'était en janvier et je parie ma main droite quelle ne sont pas
payées ( pardon encore payées).

Les agents sont des travailleurs précaires qui commencent dans les collèges parfois à 6h30 du matin et a qui on a demandé gentiement sur la base du volontariat bien sur de faire les buffets des
voeux en plus de leur travail soit pour certains une journée aui aura durée de 6h30 à au moins 22h.... Pour servir des petits fours à 40 pékins et encore , je suis gentilles.... Bref en attendant
vive le travailler plus , pour exploiter les plus faible en les payant 11 euros de l'heure sup et surement pas encore payée mais là je m'avance un peu....