Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2020 5 15 /05 /mai /2020 10:21
faut il enfermer les "experts" ?
faut il enfermer les "experts" ?
faut il enfermer les "experts" ?

ça y est le 18  mai les conseils municipaux élus au premier tour  rentrent en fonction ...

Pour l'application, d'une part, du premier alinéa du III de l'article 19 de la loi du 23 mars 2020 susvisée, et d'autre part, de l'article 4 de l'ordonnance du 22 avril 2020 susvisée, les conseillers municipaux et communautaires élus dans les communes dans lesquelles le conseil municipal a été élu au complet lors du scrutin organisé le 15 mars 2020 entrent en fonction le 18 mai 2020.

a janvry ,seuls en France ,nous avions respecté la loi et nous nous étions réunis comme elle le prévoyait....

a tout vous dire ,cela a choqué, j'ai reçu des courriers  indignés ,nous mettions en danger les soignants ,nous étions des inconscients ,des réactions qui m'ont semblé disproportionnées au regard de la réunion de 15 personnes masquées dans 120 m2,des réactions passionnelles et qui mériteraient d'être approfondies en fait c'est du coté des grands commis de l'état  : ministres ,hauts fonctionnaires ,magistrats  que j'ai reçu des témoignages de soutien jamais connus auparavant   

nous étions en règle avec la loi ,et le premier ministre l'a outrepassée en donnant ordre aux préfets d'adresser des consignes fermes mais illégales 

l'avenir l'a prouvé 

en attendant depuis cette époque j'assiste au spectacle effarant de maires dedans/ dehors,de futurs maires dehors/dedans ,avec des situations sans problèmes et des situations haineuses qui sont au déficit de la population et de la gestion de la crise 

quant a ceux qui ont un deuxième tour a faire ,c'est la fête !

entre ceux qui, si ils font la moindre distribution de masques, sont accusés d’électoralisme et de racolage

et leurs challengers qui en font trois kilos dans les actes et les paroles ,il y a certains endroits où l'ambiance est consternante et où les habitants assistent a un bien triste spectacle 

là où je souris, c'est lorsque ce matin ,j'apprends qu'une étude a été faite qui démontre que les bureaux de vote n'ont pas provoqué une propagation du virus ...

C 'est fou d'ailleurs, les études qui tombent a point nommé ,on vient de voir cela pour l'école

cette étude nous montre que la rigueur imposée dans les bureaux de vote a évité le risque et que la seule propagation a été due a la campagne électorale  : porte a porte ,serrage de mains ,embrassades ,réunions publiques que sais je ?

C'est cruel pour les élus qui en étaient a solliciter la reconnaissance nationale pour être "tombés" en faisant leur devoir

bref ,dans cette épidémie ,on a tout hysterisé ,on a tout affirmé puis son contraire ,

du coup les élus de janvry qui ont fait ce qu'ils avaient a faire ,hier ,un peu conspués , se voient ,aujourd’hui ,plutôt regardés avec un sourire du genre "vous êtes trop malins !" 

j'en reviens a nos experts ,comité scientifique de tous poils

 d'abord brutalement ils nous ferment les écoles ,les enfants sont désormais  regardés comme des empoisonneurs de grands parents ,des agents secrets du virus chargés de le propager dans toute la population en étant eux mêmes protégés 

confinés les momes ,on ne veut plus les voir

et si le gouvernement découvre  les vertus des soignants et de l’hôpital ,les parents réalisent les qualités qu'il faut avoir pour être instituteur et qu'une année a expliquer a leur môme ,l'imparfait du subjonctif, cela mérite bien deux mois de vacances 

bref, nos enfants étaient devenus des pestiférés ,

voilà que dans les premières mesures de deconfinement ,on les sort de la cave où on les avait plongé,

mais avec précaution ,c'est de la  nytroglycerine virale ,alors 4M2 autour d'eux

8 lavages des mains quotidiens,et tout le monde avec masques et des blouses a surveiller ces monstres ...

et puis comme chacun regarde cela avec circonspection ,le ministre lâche cette phrase surprenante "les enfants risquent moins a l’école que chez eux "

on aimerait savoir quel expert a glissé cette phrase a l'oreille de cet homme,

comme cela ne suffit pas ,une nouvelle "étude" qu'en réalité les enfants ne sont ni porteurs ,ni vecteurs ....

on allait dire heureusement !

car il y a cinq minutes le comité scientifique désapprouvait leur sortie du confinement et rédigeait 65 pages de consignes sanitaires ahurissantes

imaginez ce que cela aurait été si les enfants avaient pu être porteurs ou vecteurs !

je vous le dis le pauvre maire rural que je suis, trouvait que la parole des politiques était démonétisée, mais alors quelle tristesse de mesurer le grand n'importe quoi du monde scientifique

on aurait envie de dire "au moins pas eux" 

en fait ,que les politiques disent ce qu'ils veulent et il se trouvera tristement des gens adoubés par le pouvoir prêts a pondre une étude qui confortera la décision politique

sauf que tout en bas de l’échelle ,il y a des parents ,des enseignants ,des élus qui sont dans la décision pratique

personnellement j'ai envie de donner des claques a tous ces gens qui vous expliquent qu'on peut prendre le metro sans masques depuis des mois, mais pas marcher sur une plage ,qu'on peut être assis serrés comme des sardines dans les premiers métros, mais s'allonger sur une serviette sur une plage de plusieurs kilomètres c'est une atteinte a la santé publique 

ces mesures sont utilitaristes ,elles servent a redresser l'economie,dont acte , mais elles sont punitives comme si la population devait être abattue ,interdite de rire ou de sourire, comme si le plaisir était un gros mot 

a voir marcher, en silence, les gens dans les rues, bâillonnés par leur masque (bien nécessaire ,je l'admets ) je finis par croire a une jubilation a nous soumettre ,nous faire tenir la tête basse ,entretenir l'angoisse pour nourrir la dépendance 

bref ,a voir ce défilé d'experts qui, a la télévision,  ont un grand sourire  ou une tête d'enterrement ,a voir Mr Salomon chaque jour avec son oeil malicieux égrener le nombre de morts ,je ressens une forme de gêne 

ces obscurs qui, soudainement, apparaissent dans la lumière et que chacun écoute religieusement ,leur regard témoigne d'une forme de jubilation

je me demande si la grande sagesse ne serait pas de confiner tous ces experts 

faut il enfermer les "experts" ?

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL
12 mai 2020 2 12 /05 /mai /2020 09:56
réouverture des écoles ,cela ressemble a un mensonge d'état
réouverture des écoles ,cela ressemble a un mensonge d'état

une très brève parce que ce matin j'ai du travail...

mais quand même pour qui nous prend t on ? 

tout d'abord dire ma tendresse pour tous ces maires ,le mètre a la main  entrain de mesurer dans les écoles ,la distance entre le...maître et les élèves 

j'avais un prof qui nous disait "je suis le maître ,vous êtes les centimètres" c'était la distanciation de l’époque 

en fait j'adore ,ce jeux de rôle ,où l'on prend des mesures de distanciation  et des mesures tout court  avec la volonté ferme d'occulter ce qu'est un enfant qui retrouve ses copains 

rendez vous dans une semaine 

on aura été responsable et pas coupable 

j'ai aussi vu ,ce truc genre "guerre des étoiles" où des entreprises de nettoyage désinfectaient les écoles avec de grosses machines a vaporisation et du personnel en tenue de  cosmonautes ...

cela fait de l'effet ,on voit des gens sérieux et responsables qui prennent des précautions sérieuses ,c'est rassurant pour les parents ...

sauf que si l’école est fermée depuis deux mois ,c'est du cinéma ,un écran de fumée ,aucune "chance" que le moindre covid ne se terre dans un recoin...

alors qu’est-ce que cela veut dire ? a part de l'argent public dépensé pour faire de l'image 

enfin aujourdhui, c'est le grand jour  !

et je vois a la télé un reportage sur une commune voisine qui ouvre ses locaux pour la "reprise des cours" : 28 élèves sur 300 ... aucun enfant dit "déscolarisé" ne répond a l'appel,...

quel ministre peut oser afficher que l'on reprend les cours  ?

en fait sur la france entière, c'est moins du quart des enfants qui vont a l'école ,zone verte ou rouge confondues,cela sert a quoi ? quel déploiement de forces ,de moyens ,de personnels !

28 sur 300 c'est de l'ordre de la figuration,c'est une dépense publique colossale  pour ... garder des enfants,

c'est un stress des enseignants ,des élus locaux ,du personnel communal ,c'est un risque majeur de reprise de l’épidémie pour pouvoir annoncer que les écoles ont rouvert 

encore une fois ,l'acharnement a insister ,a persister 

alors j'entends bien qu'il y a des parents qui doivent aller travailler, mais ce n'est pas le débat de l'école ,il fallait réouvrir les centres de loisirs

j'ai eu droit au discours sur la nécessité d'ouvrir pour les enfants descolarisés mais où sont ils ?  sont ils présents ? visiblement non 

il est évident qu'il serait bon que les enfants retrouvent le chemin  de l'école,

il est évident qu'il serait dommageable que cela ne soit qu'en septembre  mais il est insupportable d'entendre  dans les commentaires a la télé  "les conséquences sur l’épidémie de la reouverture des écoles ? c'est une question a 10 000 euros"  ce n'est pas un jeu et ces gens là jouent aux apprentis sorciers 

a observer les comportements dès le premier jour de deconfinement ,on mesure a quel point ce virus qui fait des centaines de morts quotidiennement a de beaux jours devant lui 

 

 

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL
11 mai 2020 1 11 /05 /mai /2020 15:31
sentiments déconfinés ,que tous ces jours sont riches

Ces journées de confinement exacerbent  les sens ,les comportements

a Janvry le confinement ressemble a des vacances forcées a la campagne ,bien sur il y a le teletravail ,les enfants qui doivent continuer les cours ,la cuisine qui prend une place importante dans la gestion quotidienne ,avec ceux qui en font un défi et ceux qui ne savent plus quoi inventer

il y a ces jardins tirés au cordeau ,,ces volets repeints ,ces placards rangés ,ces vieux souvenirs qui réapparaissent 

et puis ce coté hors du monde,ces personnalités arrachées a leurs univers et a leurs feux de la rampe personnels , qui interpellent certains sur leurs moyens d’exister aux yeux des autres 

je ne terminerai pas sans évoquer tous les réfractaires qui considèrent que la loi n’est pas forcément adaptée a leur personnalité, et qui invitent les autorités ,les règles ,les règlements ,le droit au commun a comprendre que ce n’est pas bon pour eux ,mais juste  pour les autres

J’ai des poussées d’adrénaline quand je vois une voiture rouler a tombeau ouvert dans le village ,si je l’arrête ,généralement, le conducteur, soit  m’injurie, soit il admet qu’il roule vite mais que ,lui, conduit bien

En fait ,la vie n’est faite que de cela ,de gens pour qui le doute n’existe pas ,beaucoup se sentent immortels face a la sécurité routière ,aujourd’hui au covid ,demain face au cancer du poumon ou aux dégâts de l’alcool et des addictions en général

sans doute un abus de jeux vidéo, où, en cas d’échec ,il suffit d’appuyer sur le bouton pour avoir une nouvelle vie

mais cela, ce n’est pas la vie,la vraie vie ,

j’ai trop assisté a des scènes sur le bas coté d’une route où les pompiers mettent un corps martyrisé par un accident dans un sac noir en caoutchouc, et le bruit du zip qui referme le tout ,comme seul requiem pour un conducteur qui savait bien conduire, ou pour une famille qui venait en face

Si je vous écris ce billet pénible, c’est parce que, sauf a m’abuser moi-même, le doute m’habite en permanence, je mesure la fragilité des choix et leurs conséquences avec la certitude qu’il faut oser en faire, et avoir aussi le courage de renoncer

 la certitude, par contre, qu’une action doit être pensée sous toute ses facettes ,au mieux,avec le plus de bon sens,avant d’être entamée  

Durant ce confinement, il a fallu inventer des modes de fonctionnement, s’imposer des précautions inconnues, prendre des risques pour soi-même et donc pour les miens 

Chaque jour a été différent et il y a un autre univers entre ce lendemain des élections municipale et ce questionnement sur la réouverture des écoles

 en réalité  ,entre ces deux moments, plus de 26 000 morts

Bien sur ,il y a les visionnaires qui ,rétrospectivement, vous diront ce qu’ils auraient fait, et puis il y a ceux qui sont sur le ban de touche ,dans les gradins et qui commentent le match

je vous invite a courir après un ballon sur un terrain  ,donner tout ce que vous avez dans les tripes , et même si c’est peu, et entendre un petite voix ,perdue dans la foule vous dire « bouges tes fesses crétin ! »

ou

« pour qui tu te prends ?  « 

ce n’est rien une petite voix dans la foule ,on ne peut pas plaire a tout le monde ,mais quand on a la religion du doute, on l’entend très fort ,trop fort, c’est une sorte de venin mortel

Sauf erreur, l’expérience me montre que 5 voix dissonantes couvrent l’approbation de 95 et c’est cela qui est intéressant

pourquoi prête-t-on plus d’attention à ces 5 voix là ?

et en réalité pourquoi sont-elles dissonantes et critiques ?

par raison ?  par désir elles-mêmes d’exister ? un peu des deux

En tout cas, c’est une sorte de poison que certains distillent et qui brise l’action

 on s’autocensure de peur de ce qu’une, deux personnes pourront en dire ,les réseaux sociaux contribuent d’autant plus a ce diktat quasi terroriste

des commentateurs critiques qui voient forcément le verre a moitié vide ou dont le regard pervertit toute action aussi bien fondée soit elle

Je jalouse ceux qui sont incapables d’ignorer, d’être sourds au fiel,car je ne peux m'interdire  de penser que la critique qui fuse est légitime et peut être fondée  

Chaque jour, où je fais ma tournée de pain ,ou l’on distribue des masques ou des équipements ,où l’on livre des denrées alimentaires, où j’écris aux habitants ,je bénis le ciel que les élections soient passées,

a quelques semaines près et chaque geste ,chaque acte aurait été interprété comme d’un électoralisme indécent ,chaque chocolat glissé dans les menottes enfantines comme d’une indécence rare et purement racoleuse,

alors oui ,a peu près les mains libres pour laisser s’exprimer ma manière d’être, sans qu’elle ne soit suspecte ,d’autant plus que mon age et l’avenir ne peuvent laisser supposer une ambition démesurée …

Cela n’empêche pas les vipères, il m’appartient personnellement d’apprendre a les laisser dans leur trou d’eau trouble qui leur sert de refuge et leur donner l’importance qu’elles méritent

A contrario ce que je vis me fait un bien fou

 venez faire une tournée de pain avec moi pour comprendre que ce qui peut sembler paraître un devoir, peut se transformer en bonheur,  grâce  au petit monde magique de janvry  ,grâce au cœur a cœur qui est le meilleur combat contre toutes les adversités

ce sont ces images que je conserverai car elles font un bien fou 

sentiments déconfinés ,que tous ces jours sont riches
sentiments déconfinés ,que tous ces jours sont riches
sentiments déconfinés ,que tous ces jours sont riches
sentiments déconfinés ,que tous ces jours sont riches
sentiments déconfinés ,que tous ces jours sont riches
sentiments déconfinés ,que tous ces jours sont riches
sentiments déconfinés ,que tous ces jours sont riches
sentiments déconfinés ,que tous ces jours sont riches
sentiments déconfinés ,que tous ces jours sont riches
sentiments déconfinés ,que tous ces jours sont riches
sentiments déconfinés ,que tous ces jours sont riches
sentiments déconfinés ,que tous ces jours sont riches
sentiments déconfinés ,que tous ces jours sont riches
sentiments déconfinés ,que tous ces jours sont riches
sentiments déconfinés ,que tous ces jours sont riches
sentiments déconfinés ,que tous ces jours sont riches
sentiments déconfinés ,que tous ces jours sont riches
sentiments déconfinés ,que tous ces jours sont riches
sentiments déconfinés ,que tous ces jours sont riches
sentiments déconfinés ,que tous ces jours sont riches

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL
9 mai 2020 6 09 /05 /mai /2020 18:22
cérémonie particulière du 8 mai 2020
cérémonie particulière du 8 mai 2020
cérémonie particulière du 8 mai 2020
cérémonie particulière du 8 mai 2020

tout le conseil municipal, ou presque, était la et puis des fidéles qui n'auraient pas voulu manquer ce moment ,bref ,un poignée ,une trentaine alignés sur la place du village ,pas de micro ,pas de cérémonial ,la marseillaise d'augustine qui célébrait la vie

la traditionnelle remise de l'echarpe au nouvel adjoint qui avait oublié ce "detail" dans cette cérémonie ...

l'appel aux morts ,le salut au colonel arnaud beltrame ,la minute de silence ,en fait la place était peuplée d'ombres qui prenaient leur place entre les présents 

 

un discours qui peu déplaire ou surprendre 

Quelle étrange cérémonie !

quelle atmosphère particulière !

Sans doute il n’y a jamais eu autant d’honneur et de raisons que d’être présents ici, aujourdhui

Notre président de la république nous a dit que nous étions en guerre

sans doute comme beaucoup d’entre nous, a-t-il eu la chance de ne pas la connaitre cette guerre et ses affres 

En ce 8 mai 1945, les français sortaient d’un tout

autre confinement, le cancer qui avait frappé notre

pays et le monde ciblait ses proies :

handicapés, communistes

  juifs,résistants ,tziganes,homosexuels ...

et l’histoire nous montre depuis des siècles et des

siècles qu’il n’y  a pas de vaccin contre le racisme

Alors oui ,dans quelques jours les francais vont pouvoir sortir de chez eux, comme en 1945 ,mais le virus sera toujours la, a frapper indistinctement

Ce matin ,un habitant qui avait organisé une fête chez lui hier soir, me disait que ce n’était plus l’époque de petain et des dénonciations

Comme si on pouvait comparer un courrier qui vous faisait finir a auschwitz ou birkenau a un appel pour signaler que des irresponsables participaient a leur manière a diffuser une maladie mortelle,

alors oui, honte à tous ceux qui voudraient comparer l’incomparable, une république démocratique pétri de droits a une dictature sanguinaire,un combat pour sauver des vies  a la terreur nazie  

Depuis près de cinquante jours nous voyons a quel point ces situations nous éprouvent,nous poussent dans nos retranchements et nos contradictions et montrent ce que chacun a dans les tripes,

l’approche de chacun de nous du collectif ,de

l’intérêt général  et la puissance des égoïsmes et de

la peur de la mort

Cette cérémonie doit nous faire mesurer, par rapport

a ce que nous vivons, le courage des résistants, leur

conscience de la liberté, penser a tous ces francais

partis rejoindre la 2° db,a tous ces gens qui ont

résisté ,qui ont caché leur prochain pour les sauver

au péril de leur vie 

Avoir une pensée pour tous ces hommes et ces

femmes venus de toute la planète mourir sur les

plages de normandie au nom d idées si banales de

nos jours  la liberté , la fraternité

Oui, il y a ceux qui se terrent et ceux qui soignent, font des masques, s’engagent

 sans jamais jeter l’opprobre aux premiers ,car il faut un ressort invisible, une indicible conscience collective qui fait sortir de la tranchée quand d’autres sont tétanisés par la peur, quand d‘autres attendent qu’on vienne les délivrer,

il n’ y a pas de héros ,il y a cette incroyable force intérieure qui en fait se lever certains et les empêcheraient d’être passifs

Alors aujourd’hui je serai court ,je voudrai dire notre

honneur a être présents ,notre devoir facile a

conserver  la mémoire du sacrifice de tant d’hommes

et de femmes ,notre attachement a l’europe et a la

paix qui y régne

A dire combien nous devons apprendre de ce que nous vivons ,nous devons gagner en humanité et en solidarité ,mesurer le bonheur de rire et de sourire ,le fait de ne manquer ni de nourriture ni de quoi que ce soit

nos malheurs sont bien doux et nous donnent a

peine le soupçon de ce qu’ont vécu les français entre

1939 et 1945

Je voudrai enfin a voir une pensée pour nos soldats

en opération exterieure qui continuent de mourir

,pour tous ces hommes et ces femmes que l’actualité

du covid gomme de notre quotidien et qui pourtant

meurent pour la liberté et pour notre  pays 

 

vive la république et vive la france 

 

 

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL
7 mai 2020 4 07 /05 /mai /2020 10:49
étrange confinement punitif et contradictoire

tandis que l'on tente de nous expliquer que la réouverture des classes suivant les consignes sanitaires ,c'est possible ,souhaitable,sans danger 

on reçoit dans la même journée ,un courrier nous intimant ,a l'occasion des cérémonies commémoratives du 8 mai a réduire le nombre de participants a la plus simple expression soit 8/9 personnes a tout casser 

il faut quand même qu'on m'explique pourquoi des adultes qui ont l'age pour respecter les distances de sécurité  doivent être moins nombreux sur une place de village en plein air que des enfants de maternelle dans une salle de classe ou une cantine voir une cour de récréation 

je l'ai déjà écrit cela vaut les métros ouverts et les plages fermées 

encore une fois la libre appréciation des maires semble en liberté surveillée ,irresponsables semble t il ces maires qui seraient capables de faire n'importe quoi  ! 

comme si ces symboles forts que sont la victoire de la liberté ,la fin du nazisme ,le courage de la résistance ,les morts de la Shoah  pouvaient être confinés dans une cérémonie privée 

en fait ,tout ce qui fait l'adn de notre république  : la constitution des conseils municipaux ,des conseils communautaires ,l'expression démocratique et jusqu'aux cérémonies qui fondent notre pays sont mis sous le boisseau, passés sous silence

la principale collaboratrice d'un ancien ministre de l'interieur  (ne cherchez pas) m'écrivait les errements sur sa propre commune d'un conseil sortant battu encore a la manoeuvre refusant l'entrée de la mairie aux nouveaux élus ...

oui définitivement ,le gouvernement qui a maintenu les élections municipales est plus pressé de renvoyer les gens travailler que de permettre aux trente mille communes d'être totalement en ordre de marche ,

définitivement je ne comprends rien 

alors oui ,le 8 mai a 18 h je serai sur la place de janvry  pour déposer une gerbe 

ma député ,que j'ai du avoir l'honneur de voir deux fois ou trois peut etre sur janvry depuis 2017 ,m'a fait appeler pour savoir s'il fallait envoyer une gerbe ...enfin un signe de vie ...utile 

après 50 jours de confinement où tous les maires ont été a la manoeuvre ,je suis heureux d'avoir eu le coup de main de laure darcos sénatrice pour régler des situations d'urgence ,

car là en trente ans de mandat  ,je n'ai pas le souvenir  d'un tel mépris du terrain ,quand j'ai le malheur de le dire ,on m'explique que ,quand même les collaborateurs ont téléphoné le 17 mars  et que le dernier appel pour la gerbe était un forme de soutien aux fleuristes locaux ,bref j'adore  ! 

j'ai un profond respect pour ces collaborateurs qui rament pour pallier une absence sidérale justifiée par une grossesse, (trois ans de grossesse ,c'est assez  rares ,ce doit être réservé aux éléphants ...des partis politiques)

j'ai connu une député:ministre qui avait  eu aussi un enfant durant son mandat,

le tout justifié par une posture qui consiste a dire que le travail d'un député est a l'assemblée ,ce qui est vrai, mais son devoir est d'entendre le terrain et de l'accompagner

,a moins que cette présence soit partisane et que seules quelques communes aient l'honneur de son implication 

bref vous l'avez compris ,je suis agacé par une telle nonchalance ,une telle vision parisianiste,formidablement partisane

,je vous en supplie n'y voyez aucune amertume de ma part, mais un total ahurissement devant la nécessité absolue que nous avons en des temps difficiles d'avoir des élus présents et engagés et le désert que je constate ,

heureusement pour moi et pour la plupart des maires, incroyablement je peux joindre le prefet,le sous préfet  ,le président du conseil départemental ou ma senatrice préférée, sans parler de valerie pecresse ,

comme si incroyablement, les "grands" se mettaient a notre disposition,avaient conscience de la nécessaire réactivité,  tandis que les échelons intermédiaires se confinaient ,bref en ce  8 mai ,ce sont les généraux qui sortent de la tranchée tandis que les capitaines ne semblent pas concernés,confinés dans leur tour d'ivoire      

  https://www.youtube.com/watch?v=6EY-mEXndw0

 

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL
5 mai 2020 2 05 /05 /mai /2020 09:23
aicha ma "fille" ,ma copine est partie ,c'est jour de deuil
aicha ma "fille" ,ma copine est partie ,c'est jour de deuil

c'est stupide ,c'est un animal ,mais cela broie le coeur ,j'ai tous les courages mais celui-là me manque 

aicha est partie au royaume des dromadaires ,que d'aventures avec elle ! ce foutu caractére qui avait fini par s'adoucir ,cette tête de cochon têtue qui arrivait au moindre appel 

combien de gosses l'ont caréssé sans qu'elle ne bronche ,combien de situations improbables lui ai je fait vivre depuis les manifestations parisiennes en passant par la cité des sciences ou les spectacles de janvry 

qu'ils étaient heureux nos voyages vers le sud  et la douche quotidienne qu'elle aimait que je lui donne

comment va le vivre sa "petite soeur" ? elles étaient fusionnelles ,aux yeux de beaucoup  il y a plus grave plus triste ,plus important mais pour moi c'est un mur a franchir

merci a tous ceux qui depuis des jours l'ont soigné ,ont été presents nuit et jour ,on avaait l'impression que cela allait mieux .... jerome ,sabrina ,joan,christian, jean pierre,marc et florence ollivet courtois ,merci a tous les habitants qui me prévenaient quand cela n'allait pas 

elle est morte sans que l'on sache de quoi ,malgré toutes les analyses ,tous les soins ... les gens que l'on aime nous semblent éternels ,ne les ratons pas tant qu'ils vivent 

elle est partie pour un grand voyage cette fois toute seule 

soyez gentils ne m'en parlez pas,il y a des combats a mener qui n'autorisent pas a craquer 

aicha ma "fille" ,ma copine est partie ,c'est jour de deuil

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL
4 mai 2020 1 04 /05 /mai /2020 14:25
reouverture des écoles le 12 mai ? le front du refus

il y a dix jours quand nous disions qu'il n'était pas serieux de reouvrir les écoles dans ce contexte , on m'a répondu un peu séchement 

le coté  culpablisateur " et les enfants en décrochage ? vous y pensez ?"

en fait,a janvry ,ce n'est pas vraiment le cas avec une equipe enseignante totalement engagée et au top 

du coup,on a  eu droit a la deuxième version " les enfants des soignants et des gens qui sont en première ligne ? vous y pensez ?"

Bien sur qu'on y pense ! ce n'est pas le genre de la maison ,

mais j'observe même que des parents soignants considèrent qu'il n'est pas raisonnable d'envoyer leurs enfants a l'école,ni pour eux ,ni pour les autres 

il y a des solutions alternatives 

en fait,le débat est perverti ,on n'ouvre pas les classes pour poursuivre un cursus scolaire mais pour faire garderie,

a telle preuve que seule une poignée d'enfants pourrait être admise dans les écoles sans que l'on ne nous explique très bien, s'il s'agissait de scolarité,

comment expliquer a des parents que des enfants "ont droit " a l'école et que d'autres doivent rester chez eux 

car bien évidement l'enseignement a distance, qui n'aura jamais la qualité d'une enseignement classique, sera complètement dégradé si nos profs doivent déja faire cours sur place 

nous devrions donc passer d'une système qui fonctionne a peu près a un chaos scolaire pour faire garderie et  pour,sans aucun doute, provoquer une deuxième vague  de contagion,

il est vrai que le retour au travail est plus important que la santé publique 

depuis une dizaine de jours ,les maires ,les enseignants sont entrain de mesurer qu'on veut leur faire porter la charge de cette affaire

l'envoi "volontaire" des enfants par les parents vise à essayer de soulager le nombre d'enfants par classe, car le plan élimine 50% de la population scolaire au moins, et permet de répondre en cas de pépin "c'est vous qui avez voulu mettre votre enfant a l'école" 

les enseignants qui viennent de découvrir  les fameuses 65 pages de consignes sanitaires  rédigées par un technocrate célibataire qui n'a du voir vu des enfants que sur les photos de classe 

consignes impossibles a mettre en oeuvre et qui mettent les profs dans une situation de responsabilité

consignes qui seront présentées aux parents comme étant les conditions ,très rassurantes,d'accueil de leurs enfants.

plus les profs mesurent le fossé entre les consignes données et la réalité, plus ils sont nombreux a exercer leur droit de retrait, voir leur droit de grève

bien évidement on les culpabilise a plaisir 

l'ouverture suivant l'avis du maire  revient a lui faire porter la responsabilité de cette ouverture et je ne parle pas de la responsabilité pénale ,c'est une blague ,une insignifiance  : si en décidant l'ouverture, alors que tout va bien, je provoquais des conséquences dramatiques dans mon village ,des maladies ,voir pire ,le seul juge qui me condamnerait sans prescription, serait ma conscience ,

je ne me relèverai pas d'avoir  conduit un enseignant un employé communal a être  intubé ,ou pire.

le droit,la loi ,la responsabilité légale ce n'est que de la roupie de sansonnet par rapport a la conscience

hier ,j'ai eu un appel pour signer la demande de plus de 330 maires au président de la république,afin de reporter l'ouverture des écoles

la prise de conscience se fait jour, je suis stupéfait par les "études" que l'on nous sort ,régulièrement contradictoires et qui viennent a chaque fois exaucer les choix gouvernementaux ,une méthode insupportable qui démonétise la parole publique et l'autorité de l'état 

je ne nie pas les décrochages scolaires dans des milieux défavorisés ,les problèmes d'alimentation,le confinement insupportable dans des logements exigus mais je me refuse a traiter chacun de la même façon quelles que soient les lieux et les circonstances

nous avons la richesse d'avoir trente six mille communes ,parions sur le discernement des élus pour qu'ils agissent de façon appropriée 

on nous avait annoncé que le decofinement commencerait des que que le seuil de 1500 lits  serait atteint ,nous en sommes a plus du double presque au triple ,en fait, on nous dit et puis on change d'avis 

il y a encore une semaine ,janvry était le vilain petit canard sans doute a la recherche de média ...en pleine posture Ce matin ,ce n'est plus un vol de vilains petits canards ,c'est une escadrille ! 

ce soir je reunis le conseil municipal pour étudier ce que nous pouvons apporter a nos habitants qui ne pourront pas garder leurs enfants chez eux,l'enjeu est de santé et de solidarité

alors oui ,les gosses de janvry, les habitants ne seront pas la chair a canon de la reprise économique

oui,il faut lutter contre cette tentation du confort pour certains,du déni de réalité pour une grande part de notre administration 

avez vous remarqué qu'il est plus urgent que les enfants mangent a la cantine plutot qu'au restaurant ? 

que 29 999 conseils municipaux attendent qu'on les invite a se reunir une fois pour être en ordre de marche et travailler mais que là il n'y a pas d'urgence 

qu'on peut occuper sans danger les cours d'ecole mais pas les milliers de kilomètres de plage ,les centaines de kilomètres de chemins en montagne et en forêt ?

qu'on peut prendre le métro ,le tram  ou le bus mais pas se réunir avec précaution pour un mariage ou pour un enterrement  

qu'on va ouvrir des crèches en respectant la distanciation...je vois bien le môme  parterre entrain de hurler ...que les maternelles respecteront les règles barrières mais pas les lyceens ou les collégiens 

j'aimerai qu'on me dise si oui ou non du coté de marseille ,le taux de mortalité et de personnes en réanimation est plus faible qu'ailleurs 

la liste est immense de mes incompréhensions qui font que ma confiance est atteinte ,que la crédibilité n'est pas au rendez vous 

en fait ,il y a une forme de confinement punitif ,étrange a mes yeux et je rêve d'une explication qui ne me laisse pas dubitatif 

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL
28 avril 2020 2 28 /04 /avril /2020 17:07

c'est le courrier que j'adresse a mes habitants ,car s'il arrive malheur,ce ne sera pas pierre ,paul , ou jacques  qui a janvry auront signé au bas de la page

lors de nos spectacles j'ai l'habitude de dire aux acteurs ,a  toute la petite bande qui monte ces défis "on partage le succés, mais je devrais assumer l'échec"

je dédis ce courrier aux 36000 maires de france ,élus ou en passe de l'être 

ouverture des écoles ? ou la conscience mise a mal

L’école est censée rouvrir le 11 mai,

De toute ma vie de maire, c’est sans doute la décision la plus difficile à prendre

Ce Lundi a 17H, j’ai réuni les conseillers municipaux et la directrice de l’école pour évoquer la situation, car mes choix sont souvent trop tranchés, trop radicaux et qu’un conseil municipal permet de mieux réfléchir a plusieurs avec plus de sérénité que dans la solitude

Depuis l’apparition de l’épidémie, nous avons essayé de faire ce qu’il y avait à faire pour préserver chacun, avec, sans doute, des erreurs, des maladresses, des oublis mais j’ai essayé d’être digne de la confiance que vous m’avez accordée et de la fonction que j’occupe, rien n’est parfait.

 Je tiens à remercier les conseillers municipaux et le personnel communal qui ont répondu présent sans faille et avouons que pour les « nouveaux » élus, c’est une entrée en matière musclée

Pour en revenir à l’école et à sa réouverture, la venue des enfants devrait se faire sur le volontariat mais il me semble normal que les parents ne pourront prendre leur décision qu’en sachant les conditions dans lesquelles les enfants seront reçus, c’est ce que nous avons tenté de formaliser lors de notre réunion de lundi et un un sondage/courrier va leur être adressé

Néanmoins, jamais je ne prendrai la responsabilité ou l’engagement que les distances de sécurité entre enfants soient respectées, ceux qui peuvent affirmer cela, n’ont jamais eu d’enfants et encore moins un groupe d’enfants, comme le disait un enseignant, les écoles sont des lieux d’agitation

 Chaque parent qui souhaitera envoyer ses enfants devra avoir a l’esprit le fait que le risque zéro est impossible, et que les directives de l’état sont des théories, parfois, très difficiles dans la vraie vie

La responsabilité des enseignants ou de la mairie ne saurait être engagée, c’est en toute connaissance de cause que chacun doit décider, avec l’engagement de notre part, si l’école réouvrait, de faire tout ce qui est possible, c’est pourquoi l’avis de chaque parent est essentiel

En fait, si je m’ouvre à vous, c’est que c’est un problème de conscience, a l’heure où le fameux conseil scientifique désapprouve la réouverture des écoles

 dois-je me soumettre sans résistance aux directives de l’état sans donner de priorité à vous et à vos enfants ?

A l’heure, où on garde les cafés et les restaurants fermés, on nous demande de rouvrir les restaurants scolaires, jusqu’à l »’absurde de servir à manger dans les classes ! ce qui est exactement le contraire de ce qu’on nous impose  ordinairement  

A l’heure, où, on a, enfin, admis que les transports en commun sont un haut lieu de contamination, il faudrait que nous redémarrions le car scolaire….

A Janvry, nous avons eu 4 cas ou 5 cas de coronavirus, nous avons accompagné ceux qui l’ont souhaité

Globalement en vivant entre nous, les choses se sont bien passées, le personnel communal qui se côtoie quotidiennement se porte bien et a continué sa tâche, jean francois et moi qui faisons la tournée de pain aussi, les membres du conseil municipal qui se sont réunis au lendemain des élections et qui régulièrement mettent la main a la pâte se portent bien

Les bénévoles du petit marché sont équipés et nous venons de passer correctement ces quelques 40 jours de confinement sans dissémination locale

Alors oui, c’est une grave décision a prendre que d’ouvrir l’école, que d’ouvrir ainsi, à mes yeux, les portes de toutes les maisons de notre village

Ce n’est pas une question de responsabilité pénale, mais de se dire le reste de sa vie « si j’avais eu le courage de dire non » untel ne serait peut-être pas mort, untel ne serait pas intubé a l’hôpital …désolé de l’écrire ainsi, mais depuis l’annonce du déconfinement, mes nuits sont hantées par cela

Remettre les enfants pour 16 jours de scolarité complète (31 jours a mi-temps) , c’est risquer une dissémination locale,c’est risquer qu’un môme ramène chez lui cette saloperie et envoie son père, sa mère a l’hôpital voir pire, c’est risquer la santé du personnel enseignant de leur famille ,du personnel communal et de sa famille

Que cela diffuse a plusieurs enfants et que cela parte en arborescence

 Je ne joue pas dans le dramatique, mais a l’heure du choix, je n’ai pas le droit d’être insouciant, je n’ai pas le droit de risquer la santé du personnel communal, des enseignants, d’être nonchalant avec une situation a peu près stabilisée dans la commune, sous prétexte que l’état nous presse a rouvrir, nous vivons une période qui égrene plusieurs centaines de morts chaque jour

 L’état dont la gestion de la crise n’a pas été visionnaire

Je comprends que la situation soit difficile au sein de certaines familles, je comprends que certaines soient appelées à aller travailler,

 Mais quel prix a une vie ?

Qui suis-je pour la faire risquer a qui que ce soit ? car une cour de récréation en maintenant les distances, c’est une vision de technocrate célibataire

L’argument officiel est le risque « de décrochage » scolaire, l’argument réel est la reprise économique, les deux sont bons, en tout cas dans certains quartiers, pour l’école de Janvry, la directrice ne nous signale aucun décrochage qui mériterait de faire courir un tel risque, on peut même se féliciter de l’enseignement qui a été fait à distance  

J’ai écouté mon conseil municipal, écouté les enseignants, nous allons écouter les parents, mais fondamentalement en cas de catastrophe je sais que je le porterai toute ma vie

Parents, donnez-moi votre avis,

, parents dites-moi les situations difficiles auxquels vous seriez confrontés si l’école restait fermée, vous l’avez compris, a titre personnel, mon choix est fait mais l’avis du conseil municipal, des enseignants, des parents est essentiel et ceux qui me connaissent savent mon impérative discipline à entendre et à écouter

D’ores et déjà, sans trahir les débats ,les élus ont fait le choix de reporter  l’ouverture éventuelle  de l’école  entre le 25 mai et 1° juin et une évaluation entre le 22 et le 25 de la situation sanitaire nationale pour décider si la reouverture est raisonnable

Il est possible que des parents puissent mal vivre les  baisses de services qui seront faites, je pense qu’il faut ne pas croire que le malheur n’arrive qu’aux autres,ma seule préoccupation depuis des semaines c’est vous ,votre santé ,celle des employés communaux ,des enseignants qui devraient être en première ligne suivant les choix définitifs et donc celle de leurs familles     

Je tenais a vous remercier tous de la confiance que vous me faites, que vous nous faites, on va en tout cas tout faire pour que le bon sens prévale, pas de catastrophisme, pas d’insouciance, avec les failles qui caractérisent tous les êtres humains

Nous attendrons le discours du premier ministre qui ne devraient pas aller dans les détails mais peut être réviser a nouveau sa position, comme vous le constatez aux informations, ces interrogations sont partagées par nombre de maires a travers la France entière et personne de gaieté de cœur ne se pose ce genre de questions

Cette décision si elle devait être prise, s’appuie sur une intime conviction, ne peut l’être sans l’adhésion de chacun et surtout votre soutien

Merci a tous d’avoir pris la peine de me lire

Amitié

Christian schoettl

 

Extrait de l’avis du comité scientifique

 le risque de transmission est important dans les lieux de regroupement massif que sont les écoles et les universités, avec des mesures barrières particulièrement difficiles à mettre en œuvre chez les plus jeunes. En conséquence, la Conseil scientifique propose de maintenir les crèches, les écoles, les collèges, les lycées et les universités fermés jusqu’au mois de septembre.

 

 

ouverture des écoles ? ou la conscience mise a mal
ouverture des écoles ? ou la conscience mise a mal
ouverture des écoles ? ou la conscience mise a mal

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL
27 avril 2020 1 27 /04 /avril /2020 10:23
l'adversité offre de jolis moments
l'adversité offre de jolis moments

quotidiennement depuis le 17 mars nous faisons la "tournée" de pain ,une vente en porte a porte ,l'ambiance est joyeuse ,on fait des rencontres et plein de sourires derrière le masque,on finit par connaitre les goûts et les habitudes 

merci a toutes ces petites filles qui s'habillent en princesses ,un peu pour nous et qui rosissent devant les  compliments qu'on leur adresse ,merci a lila qui a appris a dire bonjour et aurevoir a l'occasion de la tournée de pain 

c'est juste un cadeau de la vie que toute cette tendresse

l'adversité offre de jolis moments
l'adversité offre de jolis moments
l'adversité offre de jolis moments

et puis que dire ,des gestes amicaux ,chaleureux ,de cette façon de vivre ensembles,

a chantecoq,dimanche, c’était un gateau au chocolat qui nous attendait,

rue du marchais ,un formidable mojito bu avec modération !

que dire de ce sentiment fort  que cela provoque au fond de soi même de toutes ces personnes a distance qui vous attendent au fond du hameau de la brosse par ce dimanche ensoleillé pour une jolie sangria

en fait ce confinement  nous réunit ,nous permet de parler d'échanger ,de donner du temps aux rapports humains,peut être nous révèle les uns aux autres  

alors oui,,merci la vie ,parce que tout cela va bien au-delà  d'un apero  avec modération sur l'alcool et sans modération sur la chaleur humaine

tirons le meilleur de chaque épreuve   

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL
26 avril 2020 7 26 /04 /avril /2020 09:04
Ne pas laisser aux événements,l'excuse d'oublier

ce matin ,je me suis glissé dans le  cimetière de limours,aujourdhui c'est jour de commémoration de la déportation,du confinement définitif dans des camps de concentration

j'ai crée en 1994 une cérémonie devant cette tombe qui réunit des déportés des camps qui ont fini leur jour dans une maison de retraite a limours,

cette cérémonie était forte a mes yeux ,il y avait ce violoncelliste,envoyé par dominique rouits de l'orchestre de massy qui nous permettait de ne pas respecter de minute de silence mais qu'au contraire la culture s'exprime face a la barbarie,il y a eu trop de silences complices pendant ce génocide  pour en perpétuer le rite 

j'essayais de trouver les mots vrais ,les mots des tripes ,et nous étions nombreux autour de cette tombe sans obligation protocolaire,sans doute un des rares moments de l'année où beaucoup de regards étaient trempés et où, a la fin de la cérémonie, les pieds étaient plantés au sol avec une difficulté physique a s'arracher au lieu 

cette cérémonie cantonale était si forte que j'ai cru qu'elle me survivrait,non pas par prétention, mais pas émotion,parce que c'était sans doute le temps le plus bouleversant de l'année , par le fait que cette tombe est un bien commun, et un symbole a partagé 

oubliée,abandonnée, la cérémonie humaine,

dommage,j'aurais toujours en mémoire, ce violon dont les notes couraient parmi les tombes ,les yeux mouillés des êtres humains présents et la petite flamme dans la vieille lanterne que j'allume chaque année,et ce moment de partage inoubliable  

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL