Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 15:49
IL y a douze ans quand j'ai sorti d'une de mes remises une piscine démontable au lendemain d'un  spectacle,je n'imaginais pas que nous étions a la veille d'une aventure qui allait durer et embellir.

Dès le départ,il y avait les transats,il y avait tous les jeunes du coin qui ,maintenant,sont des vieux !,la casserole en alu pour se rincer les pieds et les décors magnifiques du dernier spectacle avec la paillote  de chez francis.
cette piscine là a résisté deux ans et puis nous sommes passés a la vitesse supérieure avec celle que nous avons et qui fait sa dernière année car ses coutures nous lâchent.
Cette saison 2009 qui se termine aura été un grand cru : d'abord parce qu'il a fait beau et que la fréquentation n'a jamais atteint de tels chiffres, dimanche prochain ,ce seront entre 1400 et 1500 abonnés qui auront fréquenté la plage parfois tous les jours pendant un mois.presque 800 à 900 personnes qui seront venus a nos barbecues.
la plage,c'est un complément de vacances pour certains,c'est un pole pour les jeunes,c'est un lieu de rencontres pour toutes les générations,mais c'est aussi la seule bouffée d'oxygène pour des gens qui ne partent pas en vacances.
Comment ne pas dire qu'il yak eu cette année une équipe de jeunes pour faire tourner la maison totalement exceptionnels et certainement la plus complémentaire depuis la création de cette animation :gégé,daphnée,morgane,arnaud,ben et tous les autres,je ne parle pas de "vieux",des référents qui sont là en appui.
Il faut assister au premier "brief" de début de saison quand je les réunis tous,pour les alerter sur les risques que nous courrons et sur le fait que plus les gens sont détendus moins nous pouvons l'être.
L'envers du décor,c'est bien évidement le risque de noyade, et l'obligation permanente de ne pas avoir l'attention détournée par un copain qui vient bavarder,par quelqu'un qui fait le pitre a l'autre bout de la plage,le risque c'est qu'un pédophile ne se glisse dans la piscine et n'entraîne les enfants dans des jeux ambigus,le risque c'est qu'un enfant ne soit entraîné par un inconnu hors de l'enceinte,c'est celui de mômes qui iraient fumer dans un grange au risque de provoquer un feu,c'est le défribrillateur a portée de main parce qu'un accident cela peut arriver,c'est de prévenir des tentations alcooliques qui conduiraient a une hydrocution,le défi, c'est d'avoir tout cela en tête sans le laisser  paraître et savoir crée une ambiance heureuse et détendue,tout en étant en alerte permanente.
Dans quatre semaines ,il y aura des élections avec des gens  qui vont nous parler "politique",c'est un mot qui veut dire "gestion de la cité",le "bar de la plage" ce ne sont pas des mots sur du papier recyclé, ce sont des actes qui durent dans le temps et dans la forme,c'est un état d'esprit qui règne,c'est ce qui compte.
Samedi soir, ce sera le dernier barbecue,celui qui fêtera la fermeture du bar de la plage 2009 ,nous serons deux cents, peut être plus ,et cela, c'est un vrai cadeau et cela récompense toutes les prises de risque.
Partager cet article
Repost0
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 11:58




Je suis assez jaloux du chien,il a son fan club et régulièrement on me demande de publier des photos de lui.
Cette photo,c'était il y a deux, trois mois.Maintenant c'est plutôt ça !











Encore un aveu,la nuit,je me glisse dehors et je dors a la belle étoile,le terme est vraiement approprié,Dentzel est visiblement content de m'accompagner du fait de la chaleur.
j'ai la plus belle chambre a coucher du monde, quant au chien ,il me prouve son attachement en me dévorant mes chausures,il m'aime tellement que nous en sommes a la troisième paire comme preuve d'amour.
Cette semaine,tout va rentrer dans l'"ordre" retour aux costumes cravates.
Partager cet article
Repost0
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 11:13
En juillet,je vous disais mon plaisir a faire des confitures,l'été quand l'eau et le soleil font des miracles,j'adore m'occuper des fleurs,la saison se termine ,je vous offre ces quelques bouquets :
Partager cet article
Repost0
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 08:30
.

En me promenant sur le WEB, je découvre sur le site du parti communiste, le deuxième tract de son candidat aux cantonales, visiblement les énergies militantes n'ont pas été suffisantes pour qu’ils soient distribué.
C'est dommage, le candidat nous fait une page sur la perte d'emplois du coté de nozay, mais oublie de dire qu'il a voté contre la création d'un 1/2 poste (!) de la cellule emploi de la ccpl destiné a "encaisser" le choc de la montée du chômage sur sa propre commune et de la gestion de l'aire de gens du voyage.
Assez illustrant de faire de grands discours sur l'incurie du gouvernement, des patrons exploiteurs, du cac 40 et de la mondialisation mais quand il s'agit d'être sur le terrain ,d'accueillir ,d'accompagner, de faire du concret...plus personne !
Assez illustrant aussi d'être incapable pour son deuxième document successif de parler enfin concrètement du canton.
la deuxième page de ce document mérite le détour puisque c'est le soutien du nouveau maire des molieres, la boucle est donc bouclée puisque l'ancien maire est le président du comité de soutien, les habitants des molières sont donc prévenus:  ils ont élu une liste  pro-communiste et  ils ne le savaient pas.
Je comprends mieux pourquoi, les délégués de cette commune ont voté de concert avec les élus de briis contre le budget de la communauté de communes et donc contre les crèches, l'emploi, le centre de loisirs, le fonctionnement des transports et de la gare autoroutière etc..
Je le regrette, je pensais que les dernières élections aux molières avaient envoyé un message de pondération, une invite à cesser une radicalisation politicienne à laquelle nous assistons.
et puis, la réserve parlementaire entretient l'amitié,...
En tout cas notre candidate socialiste doit se trouver bien esseulée..

Sera t elle candidate toujours a cette élection ?
Certains voient derrière cela, la main de jean luc Melenchon,je ne le crois pas, sa volonté de détruire le parti socialiste ne va pas jusqu'a se perdre sur le canton de Limours.
il n'empêche que, ce qui se passe en cette veille d'élections, est a l'image de ce qui se passe au national, une perte des références, une perte des idées, une absence de respect de la parole du respect des citoyens, la pulsion des ambitions personnelles.
Ce que les électeurs ne savent pas et qui est consternant, c’est ,par exemple ,un sénateur qui veut cumuler ses fonctions avec un poste de conseiller général, mais qui est incapable de siéger aux réunions de bureau de la communauté de communes, poste qu'il avait exigé.

Faudra t il que l'on publie cette feuille de présence ?

 là ou l'on travaille au quotidien pour les 25000 habitants du territoire, ils ne sont pas là, ni eux, ni leurs zélateurs, ils n’ont pas le temps.
Comme dirait la candidate socialiste ,ce ,n'est pas une élection locale, c'est politique :

quel est le parti qui remportera un siège au conseil général,unpoint c'est tout,, les projets pour le territoire,ce n'est pas l'enjeu.


C'est peut être grâce au regard qu’ils portent que j'ai été élu trois fois a ce poste.

Partager cet article
Repost0
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 17:05
Je me suis fait souvent l'écho sur ce blog de la façon dont le syndicat de l'hydraulique de la région de limours gérait ses dossiers.
Lors d'un comité syndical, avant les vacances ,j'avais demandé au président s'il était raisonnable d'atrtribuer des marchés de travaux,pour plus d'un million d'euros, a des entreprises, pour réaliser un ouvrage sur des terrains dont nous n'étions pas propriétaires et dont nous n'avions pas la maitrise foncière.
La réponse a été simple
,nous rentrerons sur les terrains le 15 juin,voici,le courrier du préfet qui m'y autorise
.Hélas le président a refusé de nous donner une copie de ce fameux document pourtant précieux puisque sans cela il va falloir payer des indemnités aux entreprises en attendant d'accéder aux terrains.
La locataire des terrains a vocation agricole,a durant l'été eu ,visiblement, de nombreux contacts avec les services de l'état qui recherchent une solution pour sortir de cette impasse.
J"ai été destinataire ainsi que le député de la circonscription d'une série d'échanges de courriers.
L'état pour finir, a proposéde nommer un médiateur,plusieurs noms ont été avancés,pour finir sur le mien qu'elle a accepté...mais là,il semble qu'il y ait un blocage ailleurs...
Cette affaire a été mal,emmanchée et a crée des tensions inextricables,il faut réinstaurer un climat de confiance et que les interêts de tous soient pris en compte, ce qui me parait possible.
C'est avec curiosité, que j'attends de savoir si les reflexes politiciens seront plus forts que l'intérêt de nos concitoyens.
pour ma part, je serai assez heureux de montrer mon engagement sur un tel dossier, a condition de ne servir que les problèmes d'inondation et de respect des exploitants agricoles, dans le fonctionnement républicain de nos institutions.
Partager cet article
Repost0
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 17:20

Petit tour a Correns pour sa fête annuelle du bio,voilà dix ans que je m'y rends.
Correns est la première commune de France a avoir décidé, bien avant la mode, de supprimer tous les polluants possibles de son territoire :cela vaut pour les agriculteurs,les commercants,les collectivités,au delà de cela ,cette attention permanente a des pratiques vertueuses auxquelles cette commune s'attache.
Chaque 3° week end d'août une grande foire de l'environnement y attire de nombreux stands en tout genre,depuis les toilettes "sèches",les chauffes eau solaires,l'isolation ,la presse spécialisée ,les productions alimentaires, bien sur, mais aussi tous les marchands de poudres de perlimpinpin,ce n'est pas péjoratif, c'est circonspect !
Il y a quelques années il n'y avait que des babas cool,les babas ont été suivis par les bobos, désormais,les notions d'environnement sont rentrées dans les moeurs et la foule est hétérogène.
Trois clientèles se distinguent,pourtant, dans cette foule mi-tongs,mi cuir artisanal :les soucieux de la planète,les curieux d'un univers qu'ils méconnaissent et les nombrilistes que leur petite santé préoccupe et qui ne veulent pas douter qu'une fois protégés des ondes électro-magnétiques par telle pierre miraculeuse,ils n'auront plus de douleurs grâce a cette huile essentielle rare venue des contreforts de l'himalaya a dos de mulets et si,ils font l'effort de machouiller  quotidiennement et lentement (surtout),des germes au goût épouvantable..c'est sur qu'ils gagneront la vie éternelle.
Grâce a dieu ,il y aussi des stands de  vins bio des  coteaux varois,de magnifiques fromages,et des tomates qui deviennent des fruits du paradis,histoire de rappeler que la vie pour être perpétuelle ne doit pas forcément se transformer en enfer ! 
Correns est un village magnifique logé dans un creux de vallon,chaque rue a sa fontaine ou l'eau coule généreusement sans que personne ne se dise qu'elle est ainsi perdue pour la planète,il y coule aussi une rivière aux eaux turquoises où les truites se laissent bercer par le courant visiblement rémunérées par la commune pour prouver que l'eau est saine et naturelle.
Je profite de ce post,pour dire combien le mot développement durable me semble insensé.
Que dirions nous de quelqu'un qui voudrait installer une "dictature durable" ?D'un médecin qui vous annoncerait une maladie durable ?
Les exégètes me diront que cela n'est pas dans ce sens qu'il faut le lire, sauf que je crois en la valeur des mots.Vu de la planète mars ou traduit par nos désormais traducteurs automatiques cela veut dire "installer durablement le développement".
Comme désormais tout est "développement durable" une chasse d'eau,une entreprise, et je ne parle pas de la comédie de communication de l'agenda 21 du conseil général de l'Essonne,qui, entre parenthèses, a du faire détruire des forets entières pour communiquer sur l'environnement, mais surtout ne pas assister les collectivités dans leurs actions concrètes :
 faire savoir, oui,savoir faire : pas utile.
Je m'emporte !
je reviens a mon sujet de sémantique,n'aurait il pas mieux valu parler de développement raisonné ? contrôlé ? de développement responsable ?
Ne devra t on pas s'interroger sur cette notion de développement comme si la planète et les hommes qui l'habitent, pouvaient encaisser un développement sans fin et surtout sans bornes.La notion de croissance sans limites est a l'image des adolescents qui se croient immortels.
Partager cet article
Repost0
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 14:31

la communauté de communes posséde au centre du hameau de soucy une source,qui coule 365 jours par an a 12° degrés avec le même débit.                                                          
Cette source coule dans un magnifique lavoir qui a été amoureusement restauré par Roland Nicault,gardien de la source et responsable de lieux.Roland a sa maison qui jouxte ce site et fait un  travail minutieux quotidien pour maintenir ce lieu.
 La qualité des eaux est si bonne qu'il a mis des truites et des carpes.
A l'occasion d'une journée du patrimoine,nous avions fait visiter ce site.
Dans la nuit de vendredi dernier des barbares se sont introduits, ont sortis des poissons et les ont massacrés ,juste pour le plaisir :une vieille carpe de plus de 5 kilos a été retrouvée gisant au sol avec la tête a moitié découpée.
Quel plaisir peut on avoir à tuer,a massacrer et torturer ? ni la jeunesse,ni 'l'alcool ne sont des excuses.
Une pensée pour l'ami roland devant les cadavres de ses "protégés"
Partager cet article
Repost0
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 19:28

J'aime la birmanie,c'est un pays magique et sublime,c'est un peuple incroyablement gentil et doux qui comme tous les gentils ne doit pas être mis en colère.


OU sont ils les Dominique de villepin ? Delanoe bronze a bizerte et n'a pas pensé a accrocher la photo de la prix nobel de la paix sur sa mairie,plus près de chez nous,j'ai encore en mémoire francis chouat adjoint de Manuel Valls m'expliquant avec émotion qu'il se rendait a la cérémonie pour retirer la photo d'Ingrid Bétancourt ! aung san suu kyi n'a pas fait sciences po,c'est une combattante incroyable maltraitée par une des pires dictatures de ce monde soutenue ardemment par la chine.
Quel silence assourdissant,pour accompagner une nouvelle condamnation,la patrie des droits de l'homme a des indignations a géométrie variable.
Nous nous sommes ridiculisés avec Bétancourt,mais  nous sommes muets quand les khmers rouges massacrent les cambodgiens,nous détournons les yeux pudiquement du tibet et quant aung san suu kyi ,il est évident que oles intêrtes pétroliers de Total ne doivent pas permettre que l'on proteste.
combien de mairies ont accroché le portrait d'ingrid Bétancourt ?Combien ont fait le choix contre ce crime contre l'humanité et la démocratie,contre la dignité d'une femme que l'on veut briser car elle représente l'espoir fragile d'un peuple.
J'aimerai avoir les moyens de ma révolte,juste parce que la "dame de rangoon" est un personnage immense qui puise sa force de sa propre fragilité.  
le fléau de la justice tenu par cette birmane devra bien un jour pencher du coté des justes                                                                                                                      
Partager cet article
Repost0
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 18:27














































Chaque soir,petit coup de fil pour me donner le "pouls" du "bar de la plage"a janvry.
Tous les chiffres dépassent des records,des journées avec plus de 150 visiteurs et des sourires,du plaisir,des fin d'après midi qui ressemblent aux vacances pour ceux qui viennent y faire une pose après la travail
.Des montagnes de gaufres englouties,des rires et des enfants qui s'éclaboussent.
Janvry semble dans ce coeur d'été,le dernier îlot de vie et d'animation dans un périmètre relativement large qui sinon semblerait condamné a la torpeur et a l'infamie de ne pas être partis en vacances a cette période.


Nicolas m'a appelé pour évoquer avec moi quelques dossiers,il m'a parlé de "bon sens",le "bar de la plage" c'est du bon sens,le goût des choses simples,et un peu d'humanité,c'est dire si même cette opération déclenche des jalousies et des critiques chez certains voisins..tant pis pour eux.
J'ai une certitude au 10 aout,1106 personnes se sont inscrites pour fréquenter a volonté la plage,c'est dans un tout petit village de 600 habitants que cela passe et cela me remplit de fierté,plus que cela,comme a certains instants des marchés de Noël,j'ai la sensation que l'on est "juste" que ce que ce qui se fait est "bien" et quitte a se répéter comme dirait le petit prince "on ne voit bien qu'avec le coeur" A nous de ne jamais dériver, pour ne pas avoir la vue qui baisse.
C'est du concret ,du palpable comme cela qui me fait jubiler et laisse les amers sur le sable a marée basse (c'était pour faire un mot).Sur que les candidats aux cantonales n'y mettraient pas les pieds,ce "bon" air là leur procure de l'urticaire.
Partager cet article
Repost0
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 17:02














































Samedi midi,descente a la gare des arcs chercher un ami.
Les gares ,bien plus que les aéroports sont des lieux de spectacles concentrés de la comédie humaine.Concentré,car en quelques minutes,il faut tout dire,tout avouer, l'amour,le plaisir ,la tristesse,le regret, les espoirs,les recommandations,les angoisses,les larmes,les rires.
Un aéroport ,on y dépose rapidement ,souvent seul ,le voyageur,idem pour venir le chercher.
Les gares, c'est familial,on y vient en troupe,il peut même y avoir le chien.
si pour les départs,les images de couples qui se séparent et se déchirent ,c'est classique,il y a tout le reste de la gamme : ces adolescentes en larmes qui se quittent pour ..15 jours,une vie a cet âge,ces grand-mères que l'on raccompagne avec mille précautions et que l'on installe dans le wagon mi inquiet..mi soulagé.
Et puis il y a les arrivées ce que je préfère,beaucoup moins réservées qu'a orly ou roissy : il y a des cris,des larmes, des embrassades comme si on était de retour d'une douloureuse diaspora.Il y a  ceux qui descendent et,a peine ,le pied sur le quai sentent frémir leurs vacances : l'Ilyade est terminée ne plus penser a l'odyssée.Il  ya ces gamines dont les tenues et les valises explosent ou exposent déjà des promesses de plages,de garçons et de boites de nuit.
Peut être un peu plus ,ici,vers la côte,il y a celles trop maquillées,trop apprêtées,prêtes a affronter les mythes azuréens.
Il y a ceux qui descendent du train, que personne n'attend qui le savent mais qui ne peuvent s'empêcher de guetter les regards pour un impossible "on ne sait jamais..."
On se presse,on s'empare des valises,la gare, après avoir avalé goulument les départs fait de corps bronzés ,recrache les arrivées composé de corps glabres qui se tendent vers le soleil,puis la gare fait une petite sieste avant l'arrivée suivante,une note particulière pour le chef de gare véritablement affable avec les passagères.
A la gare des Arcs ,il y a,en plus,un petit  troquet avec une glycine gigantesque et centenaire qui recouvre toute la terrasse,un hall des pas perdus a la mode du sud.
Quant à moi,c'est un plaisir particulier que de descendre chercher  un hôte,la sensation d'aller les "cueillir" après leur long voyage pour les entraîner dans un autre,remonter sur la colline et essayer de leur faire partager mon oasis, quelque chose de serein,de vrai, d'humain loin des guerres.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Christian SCHOETTL
  • : chronique d'un élu local trop libre pour se taire
  • Contact

Recherche

Liens