Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 08:04
Cela ne passionnera pas grand monde, et pourtant cela nous touchera tous,dans notre fiscalité et dans notre quotidien par la suppression d'une forme de démocratie directe a laquelle nous sommes nombreux a tenir.
En deux réformes,on nous refait le coup de Louis XIV : fini ces régionaux désobeissants,fini ces élus qui pensent tous seuls,fini cette décentralisation qui ,dans son propre camp,pousse certains a ne pas voter comme un seul homme.
Ramenons toute cette noblesse politique a Versailles,elle tiendra ses mandats du bon vouloir des partis politiques,du président  ,de sa cour et la formera.
Pourvu que l'on arrête de revendiquer sa liberté au nom du suffrage universel ou de la volonté du peuple,c'est agaçant !
je n'exagère même pas,dans 4 ans ,c'est un pan complet de la démocratie que nous aimons, qui disparait,et bien sur, je ne parle pas de la refonte des conseils généraux et régionaux, qui ne sert qu'a amuser la galerie.
Ségolène en phase d'extase pourrait dire "pardonnez leur,car ils ne savent pas ce qu'ils font !" si j'avais le coeur a rire,mais en fait,c'est une stratégie,formidablement jacobine avec un regard sur nos collectivités  très V° arrondissement de Paris  qui va profondément bouleverser notre démocratie qui est en train de se voter.
Avec mes amis de l'association d'Union Pour l'Essonne,nous montons une réunion,demain soir 
jeudi 29 octobre 2009 à 18h00 au Chalet
de Villiers – Avenue de Villiers – 91140 VILLEBON SUR YVETTE. Pour en parler.Vous êtes les bienvenus.
On me retorquera que ce sont les vacances que c'est rapide ,mais il y a le feu ,Les très nombreux mails reçus témoignent que ce n'est pas un problème droite/gauche,c'est un choix de société très transversal et qu'il est essentiel qu'il ne soit pas passé sous silence. Il sera inutile après de dire,je n'avais le temps,j'étais au sport d'hiver,il y avait les soldes a Carrefour.
 
Partager cet article
Repost0
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 11:30
Vous êtes quelques uns a savoir combien j'aime voyager, en fuyant les villes et plongeant en pleine nature,j'avais envie de vous faire partager cet endroit magique où la lande se confond avec le sable blanc et où l'eau se partage entre le bleu et l'émeraude.
A votre avis quel pays ?
Partager cet article
Repost0
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 08:04
Le gîte se termine,après la toiture végétalisée qui est magnifique ,le carrelage a été posé,l'électricité ,la plomberie,l'assainissement par une roselière est en cours,la baignoire en bois et les éléments de cuisine arrivent samedi,l'aménagement des abords commence aujourd'hui,deux vélos électriques seront a disposition de nos visiteurs,le mobilier,les draps,la vaisselle,le frigidaire,etc...Il faut monter toute une maison.
Le 14 novembre,nous l'inaugurons officiellement,il y aura NKM,mais aussi un paquet de copains et de gens curieux de découvrir ce "nouveau bébé".
L'étape suivante ce seront des maisons dans les arbres : ambition trois maisons accrochées dans les arbres du parc animalier avec chacune un thème correspondant aux animaux qui viendront paitre au pied de l'arbre..des rennes, ce sera la Laponie,les lamas,le Pérou etc...
Chaque jour,un peu plus ,avec les gaulois qui m'entourent ,je crois que nous pouvons nous jeter dans des aventures jubilatoires,avec la sensation que peu de choses peuvent nous résister parce que nous le faisons par plaisir. 
Partager cet article
Repost0
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 09:30
Le marché de noel de janvry se prépare,quelques chiffres,une moyenne de 65000 visiteurs en quatre jours,pour ce petit village de 630 habitants,6000 mandarines distribuées par le père noel,1tonne de moules consommées,48 bénévoles présents en permanence durant ces 4 journées folles,210 créches du monde exposées a l'église,un dromadaire,un lama,quelques vaches...un petit train pour ramener les visiteurs des parkings,cette année un Tuk-Tuk !,plus de 400 places de parkings,des manèges et des animations gratuites,Plus de 90 exposants selectionnés et l'obligation de devoir en refuser 185 cette année.
Des exposants qui sont devenus au fil des années des "cousins" de province qui "montent" ainsi le dernier week end de novembre et le premier week end de décembre.Un maître chocolatier magnifique qui quitte son auvergne exprès pour nous,des fromages de franche comté qui sentent bon les pâturages,des huîtres et des fruits de mer a peine sortis de la mer,du pain comme on en rêve ,des artisans vrais,des créateurs,en fait plein de gens formidables qui ont le sourire et qui partagent avec nous ces quatre jours de bonheurs simples.
Si j'avais un conseil venez,plutôt, le samedi matin ou le dimanche matin,si vous avez des enfants arrivez avant midi pour l'arrivée du père Noël,parcourez les stands,achetez des produits frais,le magnifique coulommiers,la charcuterie,quelques bonnes bouteilles chez nos vignerons et attablez vous avec tout cela a l'"auberge du père Noël" épaules contre épaules sur les grandes tables,c'est joyeux,vivants,heureux et simple.
on peut aussi faire moules/frites !,on peut parler a ses voisins ,partager les découvertes gastronomiques,pendant que les enfants font du dromadaire ou tournent a l'infini sur les manèges étranges.
Cette année,autre innovation,l'auberge sera ouverte le soir,pour ceux qui souhaiteront y dîner.
C'est un travail gigantesque,si vous voulez donner un coup de main et vous retrouver de l'autre coté du décor,pour la préparation et pendant ces journées,vous pouvez appeler Anne sophie au 0164905163.
Les fous furieux qui s'y collent ,finissent sur les genoux en décembre mais avec le sentiment particulier d'avoir participé a une aventure génératrice de petits bonheurs.
Partager cet article
Repost0
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 17:50
Je ne voulais pas faire de post avant la date anniversaire fixée pour la lecture de la lettre de Guy Moquet : Nous avons ,désormais onze mois et 20 jours, avant que chacun ne se lance, a nouveau, dans la polémique.
Je n'ai pas de réponses a certaines questions :
Si cela n'avait pas été le président Sarkozy qui avait fait ce choix,la réaction eut elle été différente? je pense que oui.
Le fond de cette lettre et le discours qu'elle porte ont ils un interêt ou peuvent ils constituer une référence pour les générations montantes ?
Car, fondamentalement, c'est cela qui compte ,au risque de la provocation,qui que ce soit qui ait proposé cette lecture,c'est quand même le texte qui compte.ce débat sur le fond ne me semble pas avoir été posé.
Dans mon secteur,un directeur d'école a Pecqueuse apprend aux élèves,la marseillaise que ses élèves viennent chanter a chaque manifestation devant le monument aux morts,a Briis sous forges ce sont les enseignants du collège qui sont très impliqués dans ce travail, a limours,les enfants de écoles viennent chanter.
Ma question est simple : Ce regard vers la nation,cette pédagogie de la mémoire aussi actives doivent ils dépendre de l'enseignant ? Ce n'est pas une provocation,c'est un constat : si, sur 14 communes,dans 3 une action est menée depuis des années sur ce théme qui est fondateur et pas dans les 11 autres,on est en  droit de s'interroger.La marseillaise,la république,la défense de nos libertés ne peuvent être considérés comme un sujet optionnel.
Si,il y avait de l'ordre de la liberté de conscience a célébrer ou non la république,il faudrait admettre aussi que des enseignants donnent un enseignement différent sur la guerre d'Algérie,sur la seconde guerre mondiale,au nom d'une liberté de conscience.
Il n'est pas interdit de penser que cette lecture de lettre participe a un calcul politique,mais s'y opposer, reviendrait a nier le fait même d'avoir un président de la république,car chacun de ses actes peut être considéré comme politique,serait il donc condamné a ne pas donner son avis ou donner une impulsion ?La légitimité du suffrage universel s'impose t elle et sinon pourquoi ?.
Est il imaginable de penser que la lecture de cette lettre transformera les élèves en Sarkozystes ?
Qui ,dans dix ans,se souviendra de celui qui en a demandé la lecture : tous ceux qui privilégient la forme au fond.
Qui décide du contenu  de l'enseignement dispensé ? faudrait il crée  une sorte de Haute Autorité ?
La résistance ,comme Valmy constituent, a mes yeux, des actes fondateurs de la république,a l'heure ou l'on l'on a beaucoup discuté sur les ambitions d'un jeune homme de 23 ans,parler de l'ambition de liberté d'un jeune de 17 ans me parait intéressant.
J'espère que chacun comprendra que je m'interdis de donner tort a qui que ce soit,mais je crains que l'émotionnel instantané,que la politique "kleenex" qui provoque une révolte un jour, qui sombre dans l'oubli le lendemain, ne viennent substituer la forme au contenu.
Bien sur,il y a des centaines de témoignages ,de lettres qui pourraient être lus et pourquoi celle  là ?
mais il me serait cher d'être certain que le refus opposé soit légitimé par une appréhension globale de notre démocratie,par une vision a long terme.
Maire depuis 20 ans,je n'ai jamais lu le discours, que nous adresse pour lecture au monument aux morts, le ministre des anciens combattants a chaque commémoration,parce que je ne suis pas le porte parole du gouvernement, quel qu'il soit.
C'est dire que je puisse être sensible a cette lecture de lettre.Avec un immense Bémol,c'est que ce courrier n'exprime pas la pensée du président de la république.Avec un deuxiéme bémol,c'est que le spectacle d'autorités par strates qui se contestent mutuellement donnent aux élèves une très curieuse image de notre démocratie et aurait peut être laissé Guy Moquet sur le..cul.

 
 
Partager cet article
Repost0
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 18:16
C'est une sorte gimmick :
Hier,nous avons dépassé les 30 000 visiteurs sur ce blog,plus de 110 000 pages vues,avec une journée record avec1839 pages lues en une journée et plus de 1000 commentaires.
Il y a aura bien quelqu'un qui rajoutera : 2232 fautes d'orthographe,8756 erreurs d'accents ou de ponctuations etc...
Mais, après tout,ces chiffres témoignent que ce blog est une espace de rencontre et d'échanges donc de partage ,c'est cela qui compte.
Il y a plein de gens que je croise et qui me disent le fréquenter ,être parfois tentés de laisser un message,et ne pas le faire.
Il y a bien un ou deux hystériques un peu amers qui écrivent n'importe quoi, ce qui me donne a penser que c'est leur seule tribune,la pitié et le sens de la liberté d'expression me conduisent a les laisser déverser leur brouet.
Comme me le disait un ami avec des contradicteurs comme cela,tu es tranquille !
je n'imaginais pas en commençant ce blog que je m'y attacherais a ce point et que ce "journal" prospérerait ainsi.
mes posts sont trops longs et parfois obscurs ,j'arrête donc celui-ci !
Partager cet article
Repost0
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 15:15
Hier,je rencontrais quelq'un de qualité qui m'a demandé si ,en fait,le conflit n'était pas pour moi une façon d'exister...A m'observer ,on pourrait le penser,alors que mes plus grands moments de bonheurs sont loin d'être là.
Par contre,je cultiverai toujours l'esprit de résistance,refus de la soumission,refus,de banaiser la malhonneteté,ou de considérer le mensonge comme une qualité.
Ce matin ,j'ai claqué la porte d'une réunion au Sitreva,car c'est insupportable,il parait qu'il faut avoir la force de caractère suffisante pour voir sans tréssaillir ruiner ses efforts et les progrès accomplis,je n'ai pas le talent pour assister sans réagir au pillage cynique et prétentieux.

Voici la note que j'envoie aux délégués du sictom du Hurepoix :

Depuis un peu plus d’un an, la gestion du sitreva a changé, au point que bon nombre de nouveaux collaborateurs reconnus pour leurs capacités envisagent de partir.

Je tiens a attirer votre attention sur deux points qui sont de nature a nous inquiéter collectivement.

1-      Le sictom de rambouillet avait accepté contre l’avis des autres syndicats primaires le départ de la commune de Magny les hameaux a des conditions financières particulièrement défavorables pour nos contribuables puisque le cabinet sp 2000 avait estimé le cout du départ a près de 1800 000 euros et qu’en fin de compte la préfecture ,cornaquée par qui nous savons, a réduit cela a 800 000 euros !

Somme qui, malgré les engagements de la préfecture, se retrouve étalée sur de nombreuses années…

Ce chapitre devrait être clos mais, comme Magny les hameaux refuse de payer ce qu’il doit au sictom de Rambouillet, celui-ci, alors que cela n’a aucun rapport conventionnel refuse de payer ce qu’il doit au Sitreva .

Autrement dit, le coût du départ de Magny, voulu par Rambouillet et refusé par tous les autres syndicats sera porté par les contribuables du hurepoix a hauteur de 600 000 euros selon nos calculs et 250 000 euros selon les choix de la préfecture.

2-Sans continuer a évoquer les péripéties multiples des patinoires et autres dépenses faites au bénéfice du sictom de Rambouillet,de cette commune ou de certains élus a la période du Symiris. Nous avion pensé que certaines fausses  dépenses ou double facturation relevées par la cour régionale des comptes devaient pouvoir retrouver le droit le chemin.

La cour régionale des comptes a, notamment, identifié très clairement le fait que le symiris, deux années consécutives  avait acheté au sictom de Rambouillet la même chaine de tri pour des sommes, a chaque fois avoisinant les 500 000 euros.

Personne ne s’est interrogé pour savoir si cette chaine valait vraiment 500 000 euros , mais le fait de l’acheter deux fois n’est pas admissible. Les élus de Rambouillet ont contesté ce double paiement et ont souhaité accéder aux archives du sitreva, ce qui leur a été bien évidement autorisé, Rien n’est venu contredire la position de la cour régionale des comptes.

Une assemblée du sitreva m’a autorisé a faire un mandatement d’office, assemblée ou les élus de Rambouillet n’ont pas voté contre…

Ils ont néanmoins été en justice pour ne pas assumer cette dette, la justice vient de trancher, elle considère qu’il y a bien eu double paiement mais qu’il y a prescription….

Ce matin, lors de la réunion des présidents de syndicats primaires, nous avons renouvelé avec force auprès du président du syndicat de Rambouillet qu’il était de l’ordre de l’éthique et de la morale que les contribuables de nos syndicats n’aient pas a charge une dépense provenant d’un véritable détournement de fond. J’ai rappelé que cette somme, n’était qu’un solde de tout compte au regard des millions de dépenses prises en charge par tous au bénéfice d’un seul.

Enfin, s’il  ne serait pas correct de faire porter la responsabilité des comportements de leurs prédécesseurs aux élus actuels, il y aurait des comportements qui prouveraient que rien n’a changé et que l’état d’esprit est le même. Pas responsables mais désormais complices.

Le président de Rambouillet nous a opposé une fin de non recevoir, niant a nouveau l’analyse de la cour régionale des comptes et du tribunal et souhaitant que l’on ne parle plus du passé.

L’affaire de Magny les hameaux et du double paiement de la chaine de tri, montrent que nous devons nous inquiéter très sérieusement, car ce ne sont pas les intérêts de l’ensemble de nos communes qui sont défendus et que la, désormais, toute puissance du président de Rambouillet au sein du sitreva semble vouloir que l’histoire ne se répète.J'en veux pour preuve la façon très personnelle et très confidentielle avec laquelle il traite le futur avenant a la dsp avec la société Valoryele.Contrairement aux précédents que nous avons eu a travailler,il n'a besoin de personne et surtout pas d'hommes de l'art,ou de professionnels,c'est un homme qui sait et qui n'a de comptes a rendre a personne.

Quand on sait que nos coûts de traitement sont parmi les moins chers et que les 20% de coûts supplémentaires par rapport aux autres syndicats ne proviennent uniquement que des errements du passé, je trouve que nous payons assez cher les comportements de seigneurs et maitres qui nous considèrent tout juste assez bons pour leur verser la gabelle

Je réunirais un bureau du sictom sur ce point précis. Tels étaient les éléments que je souhaitais porter a votre connaissance

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 18:56

C’est avec une grande inquiétude que je me permets de vous écrire au nom de notre association U.P.E. En effet, en deux projets de lois, il apparaît que ce sont les fondements du fonctionnement de nos communes et de nos collectivités qui vont être remis en cause.

On ne cesse de nous répéter que nos concitoyens ont un profond attachement pour les structures communales et que les élections à ce niveau sont celles qui ne souffrent jamais de l’abstention et  c’est bien donc là où le citoyen se trouve réconcilié avec la « classe politique », que l’on voudrait bouleverser ce que deux siècles de démocratie directe ont réussi patiemment à construire.

Deux réformes, à l’image de la Constitution Européenne dont on parle beaucoup mais que peu d’entre nous ont lu dans leur intégralité, nous menacent par deux angles différents.

La réforme de la taxe professionnelle : Un de nos plus hauts magistrats me confiait dans les jardins du Palais Royal : « c’est une énorme conne…. ! ». En matière de finances comme du reste, si l’on supprime d’un côté, il faudra bien créer de l’autre. Ce que certains ne paieront plus demain, d’autres devront l’assumer à leur place. Je crains que cela nous contraigne à augmenter encore la pression fiscale sur nos concitoyens sans pour autant leur apporter des services supplémentaires. Le risque est évident d’une paupérisation des communes et donc d’une baisse des services que nous n’aurions plus les moyens d’apporter. Cette réforme est aussi une chronique annoncée de la disparition des Conseils généraux par une asphyxie financière. C’est à dire que les deux structures démocratiques élues au suffrage universel nominal sont mises en difficulté.

Quant au discours insupportable qui consiste à dire que les communes vivent grassement, il témoigne du mépris et de la méconnaissance du terrain.

On nous assure du maintien du niveau de revenus pour 2010, ce qui en dit long pour les années suivantes mais surtout, cela porte atteinte à une liberté fondamentale de la gestion de nos collectivités : le droit de fixer l’impôt et donc l’autonomie des communes. Le jour où nous n’aurons que des dotations de compensation pour financer la vie de nos villes et de nos villages, nous ne serons plus des élus à part entière, nous serons des collaborateurs à mandat précaire qui devront respecter des choix financiers qui leur seront étrangers et donc la volonté du ministère des finances.

Cette logique de compensations se substituant à l’impôt, ne date pas d’hier mais nous met à chaque fois un peu plus sous tutelle.

Cette réforme de la taxe professionnelle est volontairement obscure dans ces applications et aucune discipline politique ne peut justifier de sacrifier l’autonomie des communes et de prévoir d’augmenter les impôts déjà lourds de nos concitoyens par méconnaissance ou par inertie.

 

Car il est clair que ce ne sera pas un jeu à somme nulle entre la diminution timide des impôts de l’Etat et la nécessaire augmentation lourde des impôts locaux in fine.

La reforme territoriale : si la réforme de la taxe professionnelle s’attaque à l’autonomie financière et donc à l’autonomie tout court des communes, la réforme territoriale remet en cause gravement  notre existence même, en modifiant profondément le processus électoral et démocratique qui nous a permis d’accéder à nos mandats.

Là encore, sous des dehors raisonnables et rationnels, c’est un acte liberticide que l’on nous propose de valider et une volonté centralisatrice qui après s’être exprimée par une reprise en main financière, se substitue aux élus et aux électeurs dans leur liberté de choix. Quelques exemples :

Le principe du scrutin de liste dans les communes de plus de 500 habitants avec alternance homme /femmes complexifie dans de petites communes la création de listes déjà bien difficiles à mettre en œuvre, il pousse à une cristallisation partisane, sans objet et n’est motivé par rien.

Dans les petites communes, quand on découvre que les délégués dans les EPCI seront ceux qui auront obtenu le plus de voix dans les communes à panachage, on reste pantois.

 Le législateur ayant compris que l’élection au suffrage universel des délégués aux EPCI pouvait poser un problème, cherche à tricher en les « fléchant » d’autorité. Ce qui met à bas des constitutions de listes basées sur les compétences.

Pour les communes de plus de 500 habitants le fléchage obligatoire supprime toute souplesse et toute liberté aux élus.

Quant à la chronique annoncée de la disparition des Conseil généraux, elle passe par un mode de suffrage totalement illisible par le citoyen, car le législateur souhaite contraindre à donner un profil aux assemblées élues, quel que soit le résultat des élections en introduisant une dose de proportionnelle sans vraiment vouloir l’avouer et sans que les électeurs n’aient les moyens d’agir sur ce choix, mais malgré tout en souhaitant imposer à notre démocratie un bipartisme caricatural. Enfin dans une volonté forte d’exclure le citoyen de base d’accéder à la possibilité de se présenter, on invente un mode de scrutin qui, à l’image des scrutins de liste, interdirait en pratique à tout citoyen hors du choix d’un parti politique de se présenter devant le suffrage universel.

Je m’interroge comment le Conseil d’Etat et le Conseil  Constitutionnel pourront recevoir de telles réformes qui réduisent nos communes, nos conseils municipaux, à des chambres d’enregistrement les rendant totalement dépendantes des volontés de l’Etat et qui nous dictent à la fois la gestion mais aussi la composition de nos conseils, tout en interdisant à bon nombre d’entre nous, faute d’adhérer à un parti politique, de participer à la vie locale.

Ce sont des dispositifs dangereux pour notre avenir, profondément partisans qui préfigurent de nouvelles augmentations fiscales dont nous porterons, nous élus locaux, la responsabilité. Cela conduit à une dissociation entre le monde de l’entreprise et les collectivités qui les accueillent et une réforme territoriale qui éloignera un peu plus le citoyen de la démocratie directe que l’on veut bannir par cette réforme.

Je pense urgent et nécessaire d’exprimer auprès de nos parlementaires, ainsi qu’auprès des futures têtes de listes aux régionales, la demande de report de ces deux projets de loi.

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 21:27
Un chiffre qui devrait en surprendre plus d'un : Le comité des fêtes de Janvry compte près de 1500 adhérents ce qui pour un village de 630 âmes est plutôt amusant.
C'est l'été quand les soirées sont douces et que vers 19 heures,il faut quitter la "plage" que l'idée de pouvoir rester encore un peu ,de manger ensemble,d'échanger de rire nous est venue : prolonger nos soirées,pousser une porte ou l'on sait que l'on y retrouvera des amis,savoir que l'on pourra s'attabler et avec n'importe qui et passer de beaux instants  : Tel était l'idée,tel était le projet,ainsi est née "la table des gaulois".  
Ca y est, on a fait nos deux premières soirées : un coup "a blanc" et une vraie soirée samedi soir.
On a planté le décor,mis le cochon a la broche,dréssé les tables,installé l'immense chaudron,allumé les torches et les bougies et c'était magique comme on l'avait imaginé.
Les "gaulois" se sont attablés et les ripailles ont été a la hauteur de nos espérances.
Il faudra mieux s'organiser,mieux se préparer ,mais l'esprit est là qui souffle et qui fait des trognes heureuses.
Désormais,au moins tous les quinze jours le vendredi et le samedi on pourra venir s'attabler sans protocole a la table "table des gaulois"
 
Partager cet article
Repost0
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 14:46
Samedi ,ils étaient de retour,pour la deuxième édition : un concours international  de Welsh Corgis a Janvry,image,là encore, étonnante que le spectacle matinal,de dizaines de corgis arrivant accompagnés de leur maitre dans la cour de la petite ferme.
Partager cet article
Repost0