Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 07:50

c'est en été que l'on prépare l'hiver,nous nous souvenons tous,cette année, des jours et des jours de neige qui n'en finissaient pas.

Dans ces circonstances,nous sommes une poignée a Janvry, a saler,déneiger,sortir les voitures des fossés et chaque matin, c'est vers 6 heures que nous retrouvons derrière la saleuse pour que les gens puissent partir au travail.

Il faut l'avoir fait une fois pour comprendre : derrière la saleuse en plein vent,il fait un froid de gueux,il faut donc un équipement très sérieux.

Quand la saleuse est vide ,il faut la remplir : les sacs de plastiques mouillés/gelés de 25 kg de sel a charger a hauteur d'homme dans le blizzard constituent un vrai bonheur ! Cette année ,c'est ainsi pas loin de 16 tonnes que nous avons charrié avec nos petits bras.:il faut de bons gants et surtout pas des sacs de 50 kg comme cela nous est arrivé une année !

Le salage est essentiel dans les cotes :il faut donc descendre avec le tracteur et la saleuse,puis remonter, parfois plusieurs,fois et ,qui plus est,lorsqu'il s'agit de cotes difficiles : pour cela ,il faut avoir un tracteur capable de remonter une cote enneigée...Ce n'est pas le cas du notre !

dans ces circonstances,c'est a dire tous les matins ,pour les cotes,on attelle la saleuse au tracteur et le tracteur a mon 4X4 !

Après l'année que nous venons de passer,nous nous sommes révoltés et avons décidé d'acquérir un tracteur moins pourri.

Sur nos terres céréalières,lorsque l'on demande un petit tracteur susceptible de passer dans le parc animalier,pas trop large,on vous regarde comme si on était un extra terrestre,dans la course au gigantisme et a la productivité de nos vastes plaines a blé,le moindre engin qui ne ferait pas des centaines de chevaux est regardé comme une tondeuse électrique pour résidences secondaires.

C'est donc entre cigales et lavande que je pense avoir trouvé notre bonheur de cet hiver :

18-10_1502.jpg

12-08-10_1504.jpg

C'est accompagné de l'incontournable pierrot,aux ressources et a la gentillesse inépuisables et de mon ami claude-yves  que nous sommes allés voir la chôse.

C'est un vrai spectacle que de voir deux agriculteurs inspecter un tracteur,chacun a son "truc" ,l'expèrience des pépins qu'il a eu.

Avec des questions que je n'aurais pas imaginé : "et pourquoi le moteur  a été repeint ?" et "le siege ,il est d'origine ?".

"pas d'electronique que de la mécanique,c'est bien" "les pneus arrière sont a 30%,tu vas lui en trouver d'autres !"

Après ce langage codé et esotérique,sans jamais me dire oui,il m'a semblé comprendre qu'ils approuvaient ce choix.

Il nous reste plus qu'a remonter cela en Essonne !

Bien sur ,il y aurait la solution de prendre la route,mais nous risquons d'arriver avec les premières neiges !

Partager cet article
Repost0
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 10:29

Laurent Fabius disait de Lepen qu’il posait les bonnes questions, mais apportait de mauvaises réponses, je ne suis pas sur que c’était toujours de « bonnes » questions.

.J’ai la sensation que la conjonction : baisse de popularité du président/vide sidéral d’idées au parti socialiste /échéance présidentielle qui arrive, aboutit a faire surgir au gré des faits divers, de nouveau, de « bonnes » questions auxquelles nous n’avons pas répondu et qui sont exploitées de manière malsaine.

A propos de la déchéance de nationalité, comment aborder cela sans passion ?

La caricature de ce polygame, peut être violenteur de femme, avec une vrai sale gueule,en tenue « traditionnelle » est ravageuse…

 Comment un bon nombre de français pourraient ils penser que cet individu n’a qu’une obsession, c’est celle de participer a la vie de la nation en faisant vivre nos valeurs républicaines  avec une volonté  farouche d’intégration ?

Cet hommefrôle tellement la caricature que cela ressemblerait a la propagande des années noires,si,en plus,il n’avait pas ce sourire satisfait de ceux qui connaissent les » faiblesses »  du système.

Comment ne pas mesurer l’effet dévastateur de l’amalgame qui peut être fait avec tous les autres ,ceux pour qui la terre des droits de l’homme représente quelque chose,tous ceux qui veulent participer a la paix républicaine.

C’est au nom de tous ceux  « venus d’ailleurs » qui, aujourd’hui et hier, ont contribué a faire de notre pays, une nation a part,créative,vivante,brouillonne,généreuse,libre et dont nous sommes légitimement fiers que nous ne pouvons pas nous permettre de laisser ce débat a d’autres.

Je l’ai déjà écrit, ma mère a obtenu la nationalité française et ce pays incroyable l’a  accueilli et lui a même permis d’être élue comme maire de sa commune,peu de nations permettent un tel parcours aux migrants.

A contrario ma tante, possède une double nationalité britannique et mexicaine, c’est pour moi une curiosité, peut on être un pied dans chaque nation ? A moins que l’on soit de la nationalité qui nous arrange suivant les circonstances et c’est le propos de ce post.

Je ne sais plus qui a dit « ne vous interrogez pas sur ce que peut faire votre pays pour vous, mais ce que vous pouvez faire pour votre pays »c’est forcément un américain..

N’est-ce pas  la meilleure définition de la nationalité ?

Pourquoi demander la nationalité française ?

Il y a d’abord ceux qui sont poursuivis dans leur pays, car ils défendent les mêmes valeurs républicaines  que les notres, pour ceux là, la question ne se pose pas, encore que les plus sincères ne demandent que l’asile politique en attendant de pouvoir reprendre leur place chez eux.

Il y a ceux qui savent que la route du retour est définitivement fermée,que leur propre histoire,la naissance de leurs enfants en France,le temps,, les conduits a prendre racine et a reconstruire leur vie ici,c’est le cas d’un de mes collaborateurs chiliens,embauché au lendemain du putsch contre Allende,évadé des geôles chiliennes,qui,au bout de 25 ans a essayé un retour au pays qui a été un échec et qui considère que ,désormais la France est la terre où il finira ses jours.

De fait, je n’y connais rien mais, instinctivement, je dirais « pourquoi voulez vous être français ? » car nationalité veut dire appartenir a la nation, cela signifie adhérer, respecter,défendre.

Obtenir la nationalité française signifie a mes yeux renoncer a une autre, signifie d’adhérer aux valeurs républicaines de notre constitution,au risque de paraître ringard de partager une langue commune,car en aucun cas,on ne peut considérer notre pays comme un Groupement d’Intérêt Economique où chacun y trouverait un intérêt personnel sans en partager les valeurs,la langue,l’attachement aux droits de l’hommes,ce qui fonde notre pays.

Que penser, dès lors, de quelqu’un qui aurait demandé la nationalité française en sachant qu’il s’exonérera des règles et des valeurs qui ne lui conviennent pas ?

Nos boute-feux ont parlé d’excision,de polygamie,de violences envers les représentants de l’autorité,je dois devenir réactionnaire car cela me semble étroit et besogneux.

Je n’ai jamais obtenu du conseil général de l’Essonne et de sa majorité de gauche de position claire sur un sujet simple : il ne faut pas aider les pays et les gouvernements qui pratiquent la charia,car c’est contraire a toutes nos valeurs.

 Cette position a été impossible a obtenir et les fonds publics continuent a financer au titre de la coopération décentralisée des associations qui soutiennent ouvertement les préceptes de la charia

Je suis pour une période probatoire de dix ans,une sorte de contrat a durée déterminée qui permette d’éprouver la citoyenneté du postulant,aussi sympathiques soient-telles les cérémonies chez monsieur le préfet ne me semblent pas suffisantes.

 

Je l’évoquais a propos de ma tante, mais se pose, aussi, le problème de la double nationalité,avec ces jeunes qui disparaissent un, voir deux ans, pour aller faire leur service militaire dans un autre pays.Il y a un moment où il faut faire des choix et savoir où l’on habite et avec qui l’on veut habiter

 Toute personne qui revendique ses droits et sa nationalité francaise doit en assumer pleinement son apartenance avec ce que cela comporte de valeurs.

Au risque d’exagérer aux yeux de certains,la seule protection sociale ou médicale ne justifie pas à demander la nationalité francaise.

Je persiste et signe en pensant que l’appartenance a la république est a double sens,et que celui qui avait le choix,qui a fait le démarche d’être francais en connaît les tenants et les aboutissants ,les droits et les devoirs. S’il apparaissait que , dès la signature du pacte républicain , il se préparait a le trahir,il me semble juste de le déchéoir d’un honneur qu’il ne méritait pas.

Le drame que nous vivons est bien de focaliser un problème sur quelques individus inexcusables et d’oublier les polonais,les italiens ,les espagnols,les africains du nord qui ont défendu notre pays,construit les routes et les maisons,fait tourner les usines et qui nous ont offert une génération montante tres francaise qui ne souhaite pas être amalgamée avec cette cinquième colonne.

Partager cet article
Repost0
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 08:11

Nous vivons dans une démocratie formidable,où chacun peut écrire aun président de la république,avec la certitude qu'il ne sera pas lu par lui mais avec le secret espoir qu'une des personnes constituant l'armée de lecteurs se dise"tiens,peut être a relire"

Au nom du risque de raisme,le politiquement correct se refuse a aborder un certain nombre de questions,au nom de futures échéances électorales certains font des déclarations non mesurées et dérapantes.

Nous ,élus locaux,citoyens, qui sommes confrontés qotidiennement  a des situations peu admissibles a la fois par les occuppations sauvages mais aussi par l'indignité de ces bidonvilles qui s'installent et dans lesquels des gens essayent de survivre,nous avons la responsabilité de chercher de démeler cet amalgame nauséeux  et de chercher des solutions.

 

 

Monsieur le président,

Cette lettre participera  au flot de courrier que vous recevrez a ce sujet, néanmoins, je me permets de vous l’adresser.

Une pratique ancienne de la communauté des gens du voyage, un souci profond d’éviter un racisme primaire et une réelle ulcération de nos concitoyens au regard de certains comportements et certaines pratiques me poussent  a vous  soumettre quelques réflexions d’un élu de base.

Il faut distinguer nomadisme « culturel » et nomadisme « fiscal », porter atteinte au premier,  vous  fera taxer des pires adjectifs, et  de plus cela n’a pas d’intérêt. Si seul le nomadisme « culturel » existait ,la mis en œuvre de la Besson serait opérante.

Sur le terrain, c’est le nomadisme fiscal qui me semble la clé d’une partie de la solution. En effet,on s’aperçoit que certaines « familles » restent dans des périmètres très courts, très loin d’ une vision picaresque romantico/bobo d’un peuple qui traverse l’Europe.

Sur mon secteur, certaines familles « tournent » uniquement sur la moitié du département. Ils sont souvent propriétaires d’une maison, d’un terrain, ce « déplacement » leur permet, semble-t-il, d’éviter de payer un certain nombre d’impôts, de transformer la taxe professionnelle en patente d’ambulant…etc.

Au risque de diffamer, ces « déplacements » pourraient, peut être, dans quelques cas,permettre de s’adresser parallèlement a plusieurs caisses d’allocations familiales voir a obtenir le rmi de plusieurs départements.

 Il est, par exemple, étonnant d’entendre une assistante sociale indiquer qu’elle n’est pas très sure du nombre d’enfants par familles.

Depuis des années, je  propose aux parlementaires locaux, un dispositif basique qui est appliqué aux bateliers : Personne ne taxe l’état français de racisme envers les bateliers, or , il me semble que toute cette profession est rattachée administrativement a un seul site : Conflans saint honorine.

 imaginons que, pour les gens du voyage, l’ensemble des dossiers du Rmi ,d’allocations familiales, d’impots  etc  soient centralisés aux Saintes Marie de la mer, puisque ,officiellement, c’est le point de convergence, cela permettrait une approche globale, qui éviterait le risque de  doublons, voir beaucoup plus, qui justifient a eux seuls la nécessité de bouger.

Cela suppose de la part de l’état, un engagement financier, pour une population qui ne serait plus « départementatlisée ».

Je suis convaincu que si une certaine forme de nomadisme n’apportait pas de substantiels avantages fiscaux et ne permettait pas de bénéficier des failles de nos dispositifs d’allocations, une partie des « gens  « dits » du voyages » ne seraient pas sur les routes. Je me permets d’attirer, aussi, l’attention sur des départements qui délèguent le traitement des dossiers sociaux a des associations locales de gens du voyage….

Pour l’avenir, il se construit sur les enfants et  a contraindre les familles a ce qu’ils fréquentent assidument l’école de la république, les instituteurs de l’éducation nationale qui suivent certaines « grandes » familles me semblent participer a un dispositif qui entretient un communautarisme dont on voit régulièrement les effets.

 De même, un passage « éclair », d’écoles en écoles n’apporte rien. C’est pourquoi, à mes yeux, les aides de la caisse d’allocation familiales doivent être subrogées a une participation constante et régulière a notre enseignement, si l’on veut fonder une espoir qu’une future génération acquiert nos références républicaines.

Un suivi est nécessaire a ce sujet, car il arrive que certains extorquent des directeurs d’école des signatures sous la menace ou par complaisance de certificats comme quoi les enfants ont fréquenté l’école. L’avenir passe par l’éducation.

Pour l’anecdote, appelé par un maire de ma communauté face a une occupation sauvage, j’ai été jeté a terre par un camion et son conducteur qui est venu volontairement me choquer, car je me trouvais sur le passage.ceci en présence et avec le témoignage de nombreux élus locaux. Le procureur a estimé inutile de poursuivre et ma plainte a été classée. Typiquement, c’est un message clair qui me semble adressé aux élus et a cette communauté.

Tels étaient les éléments, monsieur le président, que je souhaitais vous soumettre, vous priant de recevoir l’expression de ma plus haute considération

 

 

                                                                                                                                                                Christian schoettl

 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 11:25

Ca y est ,le cap des mille adhérents au bar de la plage de janvry a été franchi !imaginez un village de 630 ames où ses animations débordent si fort son territoire qu'il atteint de tels chiffres.

04-07-10 1616

Qu'en penser ? comme saint exupéry,je crois que l'on ne voit bien qu'avec le coeur.je ne peux comprendre la réussite de nos spectacles,des expositions,des concerts,de la table des gaulois,du marché de noel,du parc animalier etc....que par cela.

Cela témoigne qu'en pleine été dans notre région,c'est un désert et que janvry devient une oasis,cela prouve qu'un bon plat est fait d'ingrédients simples mais vrais.

Nous avons toujours combattu pour que Janvry ne soit pas un sanctuaire clos,une réserve pour nantis, mais au contraire,un lieu que chacun s'approprie, ouvert et chaleureux.

un ami nous fait le compliment de dire que janvry est un Stradivarius,c'est un peu exagéré,ce n'est pas dans l'espoir de m'envoyer au violon,mais c'est vrai qu'il y a une "janvry touch" qui est le cocktail  de tous ces fous furieux et de toutes energies heureuses

 Le mois d'aout a commcé que,déja, dans la tête se profilent les animations de septembre,la foire communautaire,le 11 entre autres...

Partager cet article
Repost0
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 16:38

 

le matin ,après avoir arrosé les fleurs,c'est l'heure de partir avec les animaux pour une bouffée de sous bois et de plantes aromatiques qui s"éveillent sous la caresse du soleil.

Une main pour tenir le dromadaire et le lama ,une autre pour tenir le chien en laisse dès que l'on arrive a proximité de lieux habités.

Une promenade en silence,ponctuée par le pietinement et la fuite des sangliers dans les fourrés,un moment où les animaux semblent heureux et je le suis donc aussi.

Petite  escapade sur le plateau de Valensole,ou l'air sent la lavande et le paysage est sculpté par le travail de l'homme,pierrot me disait que des semaines après avoir récolté,  les hommes avaient le parfum de la lavande imprégné dans leur corps et que cela leur faisaient "tort" dans les bals car les filles les identifiaient comme des tacherons.

03-08-10_1204.jpg

03-08-10_1207.jpg

Halte au "restaurant du rempart " a Riez que je vous conseille,gentillesse et plats magnifiques :

03-08-10_1340.jpg

Après une plongée sur le lac de Sainte croix du verdon dont l'eau est magnifique,c'est le retour sur "mon" île.Il faut que je vous parle du sitreva,un de ces jours mais le parfum n'est pas le même.....

 

Partager cet article
Repost0
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 17:11

Hier pierrot nous a chargé dans son 4X4 pour suivre la rivière,comme si chacun avait besoin de parler de ces momments de folie qu'ils ont vécu ici.

01-08-10_1655.jpg01-08-10_1654.jpg

cette rivière que l'on avait presque oubliée,asséchée par le soleil de provence qui,tout a coup, se réveille comme un volcan

 

,rugit,arrache ,détruit, va retrouver le lit qu'elle avait quitté depuis des siècles01-08-10_1747.jpgs

 

rencontre avec le maire,mr Galliano,moi qui sait ce que l'on peut ressentir pour sa commune et combien on a envie de faire rempart de son corps,j'imagine,les sentiments que cela peut provoquer de se sentir impuissant tandis que les flots avalent les maisons,les vignes,les arbres et le paysage,tandis que des hommes s'aggrippent au grillage pour échapper aux flots.

01-08-10_1809.jpg

 01-08-10_1823.jpg

Des maisons où il ne reste plus que la chappe,ou d'autres, comme celle ci, ouvertes comme de vulgaires boites de conserves,les murs,les cloisons arrachées,écorchées par la violence des flots,aujourdhui vides, mais l'on peut imaginer ce jour là avec de vrais gens au milieu de tout cela

01-08-10_1903.jpg

Dans quelques jours,c'est la fête au village et c'est formidable,car c'est aussi le propre de l'homme que de puiser son courage dans la solidarité,la fraternité,l'envie de vivre et surmonter l'obstacle,l'homme doit rester un combattant

Partager cet article
Repost0
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 15:13

Le dimanche matin,après une bonne balade avec les animaux ,rien de tel qu'un bon café a la terrasse d'un bistrot au marché de Salernes.

Cela sent les épices,les fruits éclatants de saveurs,lesppoulets qui rotissent et les chairs des touristes qui rougissent de plaisir a se découvrir en liberté.

27-07-10_1000.jpg

C'est le moment sacré ,où après avoir visité la maison de la presse,on ouvre la presse du jour,depuis quelques jours un couple d'amis nous a rejoint,il est bon de partager des instants avec eux car nous avons le même rythme en toute simplicité,il est maire,alors forcément on parle boutique, mais sans trop,avec le distance et la relativité que peuvent apporter le parfum des truffes,le pain grillé du matin et le romarin qu'il va nous cueillir pour le plat du jour.

En cet instant sacré il me tend le journal :

01-08-10_1103.jpg

Le fmi et dominique strauss-khan son  patron s'inquiète du déficit de la France avec le risque de ne pas y arriver pour 2013,mais se félicite des mesures prises par le gouvernement quant a la réforme de la taxe professionnelle et la réforme des retraites,ainsi que les mesures d'économies dans le fonctionnement de l'état.Le FMI et strauss-khan souhaiterait un peu nplus de rigueur....

Dans le jeu des cow-boys et des indiens auquel jouent les socialistes et la droite, voilà un nouvel épisode assez illustrant :

Strauss-khan, socialiste, va tempêter contre ces réformes et le rigueur tandis que le patron du fmi va les saluer indiquant qu'elles étaient nécessaires et encore insuffisantes.

A quand un agiornamento sur les trente cinq heures ?

 qui constitue la réforme la plus ruineuse que la France n'est jamais connue et qui était faite pour créer des emplois dans un bel élan de partage, et qui a conduit a des délocalisations en pagaille malgré un cout public dément.

Ce qui est formidable ,c'est que nous sommes dans un pays ,où l'on est près a payer n'importe quel prix pour un symbole ,une posture.

L'immense majorité des responsables de gauche vous confessera en privé, que les trente cinq heures ont plombé notre pays et l'ont pénalisé durablement ,les mêmes dans les divers assemblées les citeront avec des trémolos dans la voix comme une des grandes avancées sociales obtenues par la gauche.

Une formidable hypocrisie électoraliste et démagogique,un symbole  qui devrait avoir démonétisé définitivement Martine Aubry.

Pour en revenir au Fond Monétaire Internationale,soit Strauss-khan est totalement schizophrènene,soit cela témoigne que les voyages forment la jeunesse.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 10:37

Quel curieux sentiment d'être en "éternation" qui est la version estivale d'hibernation,et de recevoir, au quotidien ,des nouvelles de "mon" village et de "mon" pays.

Ainsi,hier,cette voiture incendiée au bord d'un champ de blés,sec a craquer qui aurait pu enflammer la plaine.Les pompiers des ulis ont utilisé cette fameuse mousse dont je parlais dans un post l'année dernière,inconvénient :la route est transformée en patinoire et il a fallu couper la route,pendant plusieurs heures.

IMG00058-20100730-0843.jpg

Hier soir,pierrot est monté avec des tomates,sa production dépasse ses espérances et désespère jeannine son épouse face a un envahissement potager."Donnez moi le manuel ppur expliquer a mes courgettes et a mes plants de tomates que pour demain ,il faut produire 2,2 Kg et qu'après demain ,1,5 KG !"

Quand je vois pierre agir,travailler,j'ai envie de vous faire un post sur le travail,cette notion vitale que l'on nous a perverti dans l'inconscient collectif,ce sera pour un de ces jours.

En attendant voilà un des tomates de pierrot ,près d'un demi kilo,,un peu tordue,mais qui qui ressemble a un coeur gros comme ça !

31-07-10_0916.jpg

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 10:53

29-07-10_1045.jpg

juste envie de vous dédier ce coin de ciel bleu,de vous parler du soleil quia des vertus cardinales et qui rend les marchés plein de parfums et de lumière,a regarder ces fruits,je ne peux m'empêcher de penser que ce potentiel d'eau,de chaleur et de lumière qui s'y réflète est le symbole même de la vie

27-07-10_0956.jpg

27-07-10_0955.jpg27-07-10_0957.jpg

J'aime le banc des "anciens",mon chat attiré par les tomates que mon ami pierrot récolte dans son jardin et qu'il nous monte après le "souper"? Pierre ,il aime parler,et doit leur parler a ses tomates ! car elles prolifèrent et qu'elles rougissent a force de carabistouilles !

27-07-10_0949.jpg

28-07-10_2036.jpg

Tout cela c'est de la belle énergie a consommer sans modération ,la rentrée va être passionnante,le travail sur les cantonales a commencé,il y a deux jours ,un des futurs candidats est venu me voir,je crois que 'l'on va bien s'amuser.

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2010 4 29 /07 /juillet /2010 07:19

Lors d'un dernier post,je parlais de rites,la suppression du service militaire,a constitué la suppression d'une sorte de rite initiatique dont les conséquences n'ont jamais été mesurées.

Dans notre pays ,il est de bon ton d'être anti-militariste,c'est stupide,comme il est stupide d'être militariste,ce qui compte ,c'est de considérer l'armée comme une composante et un outil au service de la nation.

Contrairement a quelques discussions byzantines,je crois que la république est née a Valmy,lorsque les hommes valides de ce pays se sont levés pour défendre leur pays.Jusqu'en 1789,c'était le "travail" de la noblesse d'aller guerroyer,on pouvait s'enrôler mais on était soldat de métier.Pourquoi les "taxis de la marne" restent dans notre mémoire collective ? si ce n'est parce que c'est le peuple qui engage tous ses moyens pour sauver la république et qu'il ne confie son avenir a personne.

La république,sans vouloir  réécrire l'histoire et ses aléas en créant la conscription a  voulu signifier que chaque citoyen devait prendre son destin et celui de la nation en main,avoir le pays en responsabilité.

Lorsque giscard s'inquiète sur sa ré-élection, il se dit qu'il se mettra une partie de la jeunesse dans sa poche en lui donnant la majorité a 18 ans et notamment le droit de vote.Au risque de faire hurler,la conscience politiquea 18 ans ne me semble pas l'objet le mieux partagé du monde...Idem,pour nos soldats de 19 ans en afghanistan

Lorsque que l'on a une masse de jeunes entre 18 et 22 ans qui exècrent l'idée de faire leur service militaire, et qu'ils ont le droit de vote ,on se dit que cela serait malin de le supprimer et pour cela on trouve tout un  tas de raisons sans en mesurer les conséquences sociales,c'est ce qu'a fait Chirac,ce fut,a mes yeux,la plus grave de ses erreurs.

 

Lorsque j'ai fait mon service militaire,ma mère m'a dit "tu verras,on ne fait rien ,mais on le fait tôt" c'était assez juste,car j'ai eu la chance de ne pas le faire en période de conflits.

La seule faiblesse du service militaire était pour un bon nombre d'appelés son absence de contenu.

J'aimerai vous dire maintenant quelques avantages précieux dont nous payons l'absence ce jour :

- Je parlais de rite initiatique,a l'époque,chacun concevait qu'avant le "service", on était encore un peu "ado" ,et que l'on profitait de la vie ,mais qu'après, on était un "homme" et qu'il faudrait se mettre au travail.Cette page qui se tourne socialement n'existe plus.

-ce passage quasi obligatoire de chaque génération a constitué un formidable rendez-vous de santé,pour les vaccinations,pour certains sevrages,même si la bière compensait,et la plus grande salle de sport possible,je ne parle pas du travail sur l'alphabétisation qui était réel sur certains sites.

-Le service militaire,c'était aussi l'occasion de sortir des jeunes de leur quartier,il faut savoir qu'aujourd'hui,dans les "quartiers", comme on dit, des jeunes ne veulent pas aller chercher du travail ailleurs, que dans leur périmètre.Le service constituait une forme de brassage,où les codes vestimentaires et l'argent n'étaient plus de mises.Très solennellement,je pense que ce qui se passe en "banlieue" ce jour, aurait été largement pondéré si la conscription, par ce qu'elle représente et par sa mise en oeuvre avait été maintenue.

-le service militaire ,première organisme de formation professionnelle efficace,je siégais a une table ronde,récemment a la fédération des transports : on ne trouve plus de chauffeurs "poids lourds" plus de "transports en commun",a la sortie du service,des milliers de jeunes sortaient avec ces permis qui coûtent si cher et trouvaient immédiatement du travail en sortant.

Aujourd'hui,la profession est sinistrée et réembauche d'ancien salariés partis a la retraite.

j'évoque les permis,mais il y a bien d'autres secteurs où la formation était pertinente.

Intégration a la communauté nationale,santé ,alphabétisation,mixage social,formation,références républicaines,respect du drapeau et de la république,nous nous sommes privés, sous prétexte de petites économies, d'un formidable outil avec des conséquences financières et sociales que nous ne mesurons pas.

Certains vous diront :"beaucoup ne le faisaient pas" c'est vrai,mais cela ne justifie rien.

"on a besoin d'une armée professionnelle' c'est possible, mais le but était bien plus large et plus "idéologique".

Il aurait fallu réformer le contenu, pour qu'il soit encore plus intégré a la vie de notre pays,débrouissaillage dans le sud de la france ,soutien a la lutte contre les pollutions marines,etc..le champ d'action est colossal.

Je rencontre peu de personnes qui me contredisent lorsque j'exprime cette opinion,de même que j'en connais peu capables de proposer de rétablir le service national,pourtant servir la nation,cela n'est pas ringard.

Partager cet article
Repost0