Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 21:12
Aux dernières élections a la présidence du conseil général,quelques uns se seraient bien vus Calife a la place du calife.
Il leur manquait une qualité que l'on ne peut pas retirer a Michel Berson : le travail.
Planqué,bunkerisé,il avait réussi la manoeuvre d'écarter ces chers ambitieux au prix de bien des sacrifices et bien des promesses.
Trois de ces "petits" généraux témoignent a nouveau de leur impatience : ils doivent se dire que la réforme territoriale leur siffle sous le nez le pouvoir qu'ils guettaient et que ,de toutes façons, les prochaines élections cantonales ne vont pas être simples pour eux,considérant leur bilan et surtout les perspectives a venir.
c'est donc ,bel et bien d'une tentative de putsch  qu'il s'agit a l'occasion du budget.
a l'occasion des voeux du Sdis,dont j'aurai l'occasion de reparler,il était frappant de voir arriver des caciques du parti socialiste en disant "merde ,j'arrive trop tôt,Berson, n'a pas encore fait son discours" voir un tout puissant financier départemental s'éclipser a cet instant sous prétexte de cérémonie et rester au fond de la salle pour parler haut et fort.
Nous avons vécu plusieurs atmosphères de "fin de règne",a chaque fois,les "prétendants au trône" étaient en concurrence cette coalition de ceux qui détiennent les postes majeurs au conseil général et a la fédération est intéressante a observer.
L'un d'eux qui connait bien les méthodes du FLN, réclame la TNT,avec véhémence,j'avais compris que c'était la télévision numérique terrestre, pas de l'explosif pour faire sauter Berson ! 

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 18:15
Désolé pour ce document abrupte ,il est destiné aux habitants soucieux de s'informer ,il n'est donc pas un post en lui-même,ce sont des extraits ,issus des instances du pnr, des endroits ou la carte du parc "coince" en terme d'urbanisme avec les communes et  la position sur les zones d'activités intercommunales de la ccpl.
  

1

Note préparatoire au bureau syndical élargi - 25 janvier 2010

Objet : Plan de Parc

Avec la fin de l’année 2009 se sont achevées les discussions sur le Plan de Parc.

Malgré plusieurs rencontres entre élus et techniciens du Parc et des communes, certains

points pour lesquels des compromis n’ont pu être trouvés restent en suspens. Dans la

perspective de la finalisation du plan de parc, une position doit être adoptée par les

instances de pilotages de la charte pour résoudre ces derniers désaccords. Cette note a

donc pour objet de présenter succinctement les sites concernés et de permettre de les

repérer sur les extraits de plan de parc joints.

Briis-sous-Forges

- Site concerné : Il s’agit d’un terrain de 5ha au nord-est du bourg, sur un coteau en

grande partie boisé, situé entre la forêt communale et l’A10. Il est classé en zone

2AU dans le PLU récent de la commune et est affiché dans le PADD comme

urbanisable à partir de 2020

- Position de la commune : La commune souhaite que ce terrain soit intégré au plan de

parc comme secteur urbain d’extension, même si elle ne l’urbanisera a priori pas

durant le temps de la charte, par crainte qu’en 2023 il ne puisse plus être débloqué

pour la construction d’un quartier de logements.

- Position de l’équipe et des élus du Parc : Sur un plan paysager, ce site est jugé

sensible car il amorce un étalement et une remontée de l’agglomération sur les

coteaux, alors que le bourg est resté jusque-là accroché sur un relief « en éperon ».

En termes de possibilité d’extension, il semble également difficile d’afficher dans le

plan de parc plus que ce qui est déjà validé, car la commune dispose déjà d’environ

12ha en extension, alors que ses objectifs en logements sont mesurés : 14 log/an, ce

qui nécessiterait environ 5ha même avec des densités assez faible. Il est donc

proposé de laisser ce terrain hors des enveloppes urbaines.

Les Molières

- Site concerné : Il s’agit d’un terrain actuellement en jachère de 1,2 ha au nord du

bourg, sur la route de St-Rémy-lès-Chevreuse. Il est actuellement classé en zone

agricole dans le POS.

- Position de la commune : La commune souhaite que ce terrain soit repéré au plan de

parc comme secteur urbain d’extension, afin de l’intégrer à son projet

d’aménagement de la frange est du bourg. Elle vise par là à créer une entrée de

bourg symétrique (l’autre côté de la route étant construit) et à aménager une liaison

douce jusqu’aux équipements sportifs de la commune.

- Position de l’équipe et des élus du Parc : Par rapport à la taille de la commune, les

extensions déjà validées sont très importantes (près de 9ha), même si la commune

est déjà revenue en arrière par rapport aux 17 ha contenus dans le POS. Partant de

là, il ne semble pas nécessaire d’inclure de nouveaux terrains aux secteurs urbains

d’extension, d’autant plus que le projet d’une liaison douce et d’un aménagement de

l’entrée de bourg reste possible même en limitant les constructions à la partie déjà

validée.

Pecqueuse

- Site concerné : Il s’agit d’un terrain de 0,4 ha à l’est du hameau de Villeneuve,

actuellement classé en zone agricole.

- Position de la commune : La commune souhaite que ce terrain soit intégré au plan de

parc comme secteur urbain diffus et/ou sensible pour permettre au propriétaire d’y

réaliser quelques maisons.

- Position de l’équipe et des élus du Parc : En cohérence avec les orientations

nationales, la charte ne promeut pas l’extension des hameaux. La construction de la

parcelle en question aurait de plus un impact dommageable sur l’entrée du hameau,

qui offre aujourd’hui un aspect très rural, et ne répond pas à un objectif stratégique

pour la commune. Enfin, vu sa taille, la commune compte des possibilités d’extension

encore importantes autour de son bourg, malgré les réductions consenties par

rapport au POS. Il n’y a donc pas de raison pour inclure des terrains

supplémentaires.

Vaugrigneuse

- Site concerné : Il s’agit d’un terrain cultivé de 0,5ha au sud du bourg, actuellement en

zone agricole.

- Position de la commune : La commune souhaite que ce terrain soit repéré au plan de

parc comme secteur urbain d’extension, afin de l’intégrer à son projet d’urbanisation

qu’elle prévoit dans son futur PLU. Initialement prévu sur 6ha, la commune a accepté

comme compromis de réduire ses ambitions, mais souhaite disposer de cette

parcelle par rapport à la dernière proposition de plan de parc qui lui a été soumise

- Position de l’équipe et des élus du Parc : Par rapport à la taille de la commune (1200

habitants) et à sa situation peu stratégique, les extensions déjà validées sont très

importantes (3ha dans le POS et 3ha supplémentaire). Cela représente un potentiel

d’une centaine de logements, sans compter les possibilités de densification

endogène. Partant de là, même si toutes les possibilités de construction ne se

concrétiseront pas, il ne semble pas nécessaire d’inclure de nouveaux terrains aux

secteurs urbains d’extension.
 

A. Localisation des zones d’activité dans la Communauté de

commune du pays de Limours :

Deux grands projets intercommunaux sont inscrits à court terme : le site TDF aux Molières (22 ha) et la zone du Bel Air à Fontenay-lès-Briis (16 ha). Mais beaucoup de communes

maintiennent des projets communaux de création ou d’extension de ZAE.

Les extensions demandées excédaient les 50 ha, chiffre considérable au regard des surfaces déjà destinées à l’activité dans la communauté de communes (environ 45 ha).

La proposition du Parc, acceptée par l’intercommunalité et les communes de la CCPL est la suivante : réserver la plus grande partie de l’espace aux deux ZAE intercommunales. La proposition figurée sur les cartes porte sur des périmètres mouvants (donc adaptables) qui ont été contenus dans un souci d’économie de l’espace. L’implantation suggérée a été pensée en fonction de la voirie et dans une perspective de densification du bâti.

Les projets déjà inscrits dans les documents d’urbanisme (communaux et supra communaux) conservent un potentiel d’extension de l’ordre d’un ha par zone. Aucun maire ne devrait être amené à supprimer totalement une extension sur laquelle il s’est engagé.

Les périmètres de projet potentiel représentent désormais un total de 20 ha - dont 15

situés géographiquement et 5 non affectés -, soit une progression possible de 44% sur 12 ans.

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 08:37
2010-3804.JPGLes élections régionales se profilent,pour le citoyen ,c'est une nébuleuse,nos conseillers régionaux n'ayant pas d'assise territoriale et étant, de fait, "nommés" par les partis politiques, sont la plupart du temps des ombres qui ne s'agitent que ,lors de la constitution des listes.
Aucun d'entre nous n'est capable de citer la moitié des conseillers généraux qui sont censés nous représenter au sein du conseil régional.L'un d'entre eux m'a avoué  qu'il était a Miami quinze jours par moi et que cela lui allait très bien...
C'est une belle machine a abstention ou comme les européennes a défouloir.
Lorsque les listes seront constituées et officielles et que tous les choix d'hommes et de femmes seront faits,je me permettrai de vous donner mon opinion. 
En attendant,mon ami Nicolas Dupont Aignan qui ,a chacune des difficultés, a chacune des attaques dont j'ai été l'objet, a été incroyablement présent et amical,loyal sans calculs,proche sans utilitarisme, se lance la fleur au fusil dans cette bataille.
Tel David  contre Goliaths et je mets un S volontairement a goliath.
Je ne partage pas ses opinions sur l'europe,il le sait,je le trouve bien raide ou limite sur certains sujets, mais c'est un honnête homme,et un homme loyal,après 20 ans de fréquenter la classe politique,je puis témoigner que ce sont des vertus rares,enfin c'est un courageux, et là encore, cela force l'admiration. 

Partager cet article

Repost0
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 17:24
A l'occasion de notre carte de voeux commune,Nicolas et moi avons rappelé nos origines pas vraiment berrichonnes :
obrajuelo-famille.jpg
Au centre,le bébé est mon grand père, tenu par mon arrière-grand mère ,a ses cotés ,mon arrière grand père,avec le chien et le revolver,mon arrière grand oncle.
Notre ancêtre est  arrivé au mexique avec cortes,c'est dans l'enceinte de notre ferme familiale a Queretaro, que l'archi-duc d'autriche Maximilien a été fusillé.A vienne,il y a sa statue équestre,avec comme mention "assassiné par les mexicains" sincérement mes ancêtres étaient peut être un peu "taquins" mais le maximilien,il n'avait rien a faire au Mexique !
Cette carte de voeux provoque des réactions qui me font du bien,j'ai été élevé par une mère qui nous a toujours dit "enrichissons nous de nos différences",ce que je lis,ce que j'entends, me rappelle que l'immigration est une chance pour la France, quand on l'embrasse,quand on en fait sa famille, quand les droits de l'homme trouvent un résonnace sacrée au fond de nous mêmes.
Mon grand père, quand il est arrivé en France, avait 14 ans et savait très bien... monter a cheval..
Pour le reste,tout a été faire.
Son choix d'habiter Paris a donner a la France,Deux maires ,désormais deux conseillers généraux,un conseiller d'état,Nous le devons a une éducation qui vouait une admiration et une respect sans bornes a un pays qui ouvre ses bras et ses postes électifs a tous ceux qui sentent que leurs racines peuvent heureusement s'enfoncer dans cette terre de france,pas des plantes en pots,des arbres indéracinnables.
 Cette carte de voeux a été l'occasion de recevoir des messages de gens qu j'aime et que je cotoie, qui m'ont fait chaud au coeur, car elles me font, a la fois, encore plus aimé mon pays, et elles montrent la différence entre l'administratif et le sentiment formidable d'être francais ,je vous les livre brutes de décoffrage :

M. est un grand médecin,haut responsable de santé,dirigeant des centaines de personnels soignants : 

Avec toi je veux bien participer au débat sur l’identité nationale (on peut parler de tout mais …pas avec tout le monde) :

Je suis français à peu près dans les mêmes proportions que toi : une grand-mère russe, un grand père demi russe demi polonais, un grand père Belge Flamand, et tout de même – on se rattrape comme on peut- une grand mère Normande !!! (descendante directe dit on d’Hugues Capet !!)

Et avec tout cela je fais partie de ces gens dont on parle actuellement et qui ne peuvent pas faire refaire une carte d’identité nationale car je n’arrive pas à prouver le caractère « valable » de la naturalisation de mon père et que l’on ne retrouve pas son extrait de naissance en Ukraine dans l’état civil de  son village natal qui a brulé totalement une première fois pendant la révolution Russe de 1917 puis une deuxième fois pendant la deuxième guerre mondiale !   Il y a même eu un fonctionnaire avisé qui, lorsque j’ai transmis son certificat de décès en 1995, m’avait répondu qu’il ne pouvait être mort puisqu’il n’y avait aucune preuve formelle de sa naissance (sic) ; on vit une époque formidable !

Je connais G depuis un peu plus d'un an,c'est quelqu'un de formidable,et un très bon photographe : 

Mon grand père roumain  s’est  engagé au début de la guerre dans la Légion étrangère pour combattre l’abominable auprès des troupes françaises et alliées,  il avait tout compris ! Mon père et mes oncles  ont suivi le chemin . Une partie de ma famille est devenue américaine en 1945, une autre  russe,  italienne , suisse. Mon épouse est d’origine allemande, comme quoi dans ma famille, il y a plus 1/4 de sangs mêlés, et c’est bien !  

Partager cet article

Repost0
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 16:00


Nous avons des pompiers  formidables dans ce département,il n’est que d’assister a un secours pour en témoigner.
Cela va bien au-delà puisqu’un détachement Ile de France de secouristes spécialistes "sauvetage déblaiement" est parti ce matin pour Haïti dans le cadre du tremblement de terre

 9 sapeurs pompiers essonniens ont été engagés dont l'A/C MORIER SP à LIMOURS pour une durée de 10 jours environ.

ça, ce sont les hommes de terrains,ceux qui, sur leur porte de vestiaires, ont écrit « sauver ou périr ».

Et puis ,il y a la façon dont on les traite,la façon dont on les respecte,la façon  dont une certaine administration a pris le pas sur les « opérationnels », qui conduit a devoir remplir huit formulaires avant de pouvoir éteindre un incendie(évidement j’exagère).

En témoigne cette lettre que des sapeurs pompiers ont écrit au président du service incendie et secours.

Je l’ai déjà écrit : lorsque des militaires se permettent ce langage vis à vis de leur hiérarchie, c’est mauvais signe !

Lorsque l’on se permet d’écrire au président  « vous n’êtes jamais là » c’est que cela correspond a une réalité, et donc a une inquiétude, que nous devons partager lorsqu’il s’agit de diriger une structure de plusieurs milliers d’hommes :

Un extrait :

 

Comme vous nous y avez habitués les années précédentes, 2009 fut une nouvelle fois caractérisée par votre fuite face aux engagements

A la place de cette réelle opportunité de se saisir du sort de l’encadrement, vous avez préféré laisser malheureusement se dégrader la situation des cadres par :

· votre absentéisme coutumier au SDIS et lors des principales manifestations

(Journée Nationale des Sapeurs-pompiers notamment), préférant vous faire

représenter par un élu du CASDIS ;

· l’absence de réunion avec les organisations syndicales depuis le 04 mai 2009 ;

· l’absence de réponses aux nombreuses sollicitations d’entretien ou courriers ;

· un déni total du rôle que vous avez joué dans le choix du successeur du

Colonel PATET ;

· des déclarations publiques déplacées et indécentes à l’attention du Colonel

CAROLI quelques semaines avant sa prise de fonctions (assemblée générale

de l’UDSP du 06 novembre 2009, CASDIS du 13 novembre 2009) en déclarant

que ce n’était pas votre choix.

 

Tout cela est inquiétant et n’est pas conforme aux engagements pris.

Partager cet article

Repost0
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 09:59

Il me tombe dans ma messagerie,une  "lettre ouverte aux élus de gauche" ,co-signée par des élus communistes essonniens,celle-ci est intéressante,car c’est une sorte de cri d’alarme,le constat cruel que, sans le soutien du parti socialiste ,ces élus sont condamnés a disparaître.

Le fait qu’un socialiste ait remplacé un élu communiste a la tête de la mairie de Fleury Mérogis est une sorte de faucille sur le marteau..de cerise sur le gâteau.

Le bilan devient difficile et la perspective des élections régionales et sénatoriales plutôt sombre, seule planche de salut « le front de gauche » dont on revoit fleurir l’affichage sauvage.

Front de gauche, qui est une véritable pétaudière en interne,un Babel idéologique,un tutti frutti d’ambitions personnelles et  un bateau ivre dont le seul cap est de servir de faux nez a tous ceux dont l’étiquette n’est plus présentable aux électeurs.

Cette lettre est aussi une menace voilée en direction du conseil général car, sans accord,sa petite majorité pourrait voler en éclats.

La plainte, façon dinosaures, ressemble a la devise des trois mousquetaires revisitée : un pour tous, mais surtout, tous pour moi !

Quand je vois la tentative d’opa et les méthodes qui ont été employées sur le canton de Limours pour imposer une candidature unique aux élections cantonales,je comprends la réaction scandalisée d’un certain nombre d’électeurs de gauche, à commencer par le président du conseil général ,lui-même.
Le mensonge, la brutalité et les menaces ne sauraient primer dans le débat démocratique, même si c’est une question de survie politique.

La réforme territoriale prévue par le gouvernement va cristalliser encore plus cette situation, où l’ensemble des « minoritaires » vont être balayés,sans nul doute nous allons assister a une véritable crispation générale a droite, comme a gauche.
En Essonne, même si Mélenchon y garde un œil, il a  habilement trouvé  un refuge a Bruxelles et dans le sud ouest,Julien Dray est rentré dans le rang et le « parti de gauche » n’est désormais constitué que de seconds couteaux.

Les élections régionales pourraient donc se présenter a droite sous les meilleures auspices,s’il n’y avait pas un phénomène miroir qui aux mêmes causes provoquera fatalement les mêmes effets.
Comme pour les élections européennes,tout cela va se traduire par une "belle" abstention de citoyens qui se sentent de moins en moins concernés par ces élus,nomades politiquement,absents du terrain et dont la froideur du calcul politique en glace plus d'un d'entre nous. 

Partager cet article

Repost0
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 17:47
manon des pommesUn crabe immonde 
s'est installé dans sa tête, et le petit ange, aujourd'hui, s'est endormi pour toujours.
Je crois que c'était un ange,c'est pour cela qu'elle est partie si vite,c'est pour cela que toute une communauté,tout un village est comme hébété ce soir.
Elle n'avait que huit ans et pourtant c'est une foule qui reste pétrifiée d'incompréhension. 
Je hais la mort, mais là ,c'est insupportable et terrifiant.
son père m'a dit tout a l'heure,"elle est bien maintenant",Sur, que nous serons nombreux a l'accompagner le petit ange et qu'il rejoindra ce coin de janvry,la terre de nos morts. 

Partager cet article

Repost0
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 07:50
Le stunami qui a balayé la thailande notamment, a provoqué un élan compassionnel incroyable,en sera t il de même pour le pays le plus pauvre d'amerique centrale ? Une sorte de malédiction portée par le vaudou....On s'approprie moins les bidonvilles de papa doc que les plages paradisiaques de Pukhet,en fait c'était déja l'enfer a haiti et puis,on va se baigner en république dominicaine....
mon ami Justin a publié cette photo,elle me pétrifie, et je voulais la partager avec vous,cela n'a aucun rapport avec haiti,c'est juste le décalage des problèmes, pendant que de milliers d'haïtiens crèvent sous des décombres,une grève des contrôleurs aériens clouent en france 50% des avions au sol pour des revendications qui ne semblent plus toucher personne,pendant que les secours ont du mal a arriver a Port au Prince,un caméraman de TF1 se plaint des routes trop enneigées de Janvry,quel chance a t il ! mais il ne la mesure pas,sa préoccupation est au niveau du  nombril.10616_1247687354916_1311394513_711630_6383209_n.jpg

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 13:44
IMG00087-20100110-1031.jpgDepuis vendredi,il a fallu se débrouiller pour lutter contre la neige et le conseil général bien absent,en témoigne cette photo de deux naufragés reconnaisssants qui ont souhaité poser avec moi,vous remarquerez que ma main posée sur le genou de la dame qui la laisse de glace mais fait rire le monsieur.

Partager cet article

Repost0
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 16:45
Je me demandais quel niveau d'obligation,nous avions ,nous élus,a nous acharner a déneiger ,voici la réponse :

 Les opérations de déneigement

 

La compétence du maire en matière de déneigement est affirmée par l'article L. 2212-2 du Code général des collectivités territoriales qui prévoit qu'une des missions de la police municipale est d'assurer la sûreté et la commodité du passage sur les voies publiques, ce qui comprend à la fois le nettoiement et le déneigement.

La jurisprudence a reconnu au maire, sur cette base légale, le pouvoir de prescrire aux riverains des voies publiques en agglomération de balayer le trottoir situé devant leur habitation. A l'extérieur de l'agglomération, l'obligation de sûreté et de commodité de passage justifie l'organisation d'un service d'enlèvement des neiges.

Des collaborations peuvent être prévues mais elles ne dispensent en aucun cas la collectivité locale de l'obligation d'assumer ses propres responsabilités sur l'entretien du réseau routier dont elle a la charge. Il lui appartient donc d'organiser un " service hivernal " doté de moyens efficaces, et respectueux du principe de l'égalité des citoyens (condamnation d'une commune n'ayant pas prévu les mêmes modalités de déneigement pour une habitation isolée, CAA de Nancy, 15 octobre 1992, Brilly c/Cowell). 

Partager cet article

Repost0