Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 09:07

Notre société s'acharne a nous mettre dans des cases,sous des étiquettes,plus elles sont précises,plus elle est heureuse,j'ai l'habitude de dire que, moins on a de facettes ,plus on est plat.

Permettez moi de vous entraîner aux accents d'une mélodie arabo-andalouse dans mon jardin des lavandières,a écouter, puis oublier l'eau qui fait un hymne a la vie dans la fontaine.

oui ,j'envie la cordoue formidable du douzième siècle où juifs,arabes et chrétiens vivaient ensemble et développaient la philosophie,la médecine,en fait s'enrichissaient de leurs différences.

,j'aurais aimé entrevoir moise maimonide,j'aurais aimé comprendre quelle est la marche qu'il ne faut pas franchir et qui conduit a l'intolérance et a la haine.

20-07-10_0848.jpg

Je vous ai écrit que j'aimais les fleurs,j'aime a me lever tôt et dans le silence de la maison endormie,les visiter ,les arroser,les nourrir.

pourquoi cette sensation qu'il faut du silence et de la solitude pour pouvoir les écouter,les regarder et être "juste" dans les apports ?

Me trouverez vous ridicule,si je vous dis que je suis capable en plein déjeuner ou en pleine conversation de me lever pour aller donner de l'eau,a une plante ?

 car ,physiquement je souffre de sa soif.

C'est là,où vous devez penser que de longues vacances me sont neccessaires et pourtant l'empathie,n'est-ce pas un devoir,une obligation pour quelqu'un qui prétendrait se préoccupper de la vie publique ?

20-07-10_0900.jpg20-07-10_0901.jpg20-07-10_0902.jpg20-07-10_0903.jpg20-07-10_0904.jpg

 Je ne résiste pas a photographier les chats,coquin ,puisque tel est son nom ,a comme tous ses congénères le sens de la pose ,du confort et un coté lascif que je lui envie

19-07-10_2015.jpg

 

On me glisse ,parfois,qu'il ne faut pas trop en montrer ,de crainte d'entretenir des jalousies,des amertumes.C'est une sorte de maladie très française a laquelle je ne veux souscrire qu'a moitié.

Qui a dit que l'on n'est pas heureux parce que l'on a réussi ,mais que bien sur,on réussit parce que l'on est heureux ?

Pour ma part,je ferai plus confiance a quelqu'un d'équlibré qui semble heureux de sa vie qu'a un jaloux ,amer et ambitieux.

Comme dirait mon ami francis,le pouvoir rend fou ,si on ne le partage pas et si on ne dirige pas cette force au service de l'autre.

Tout cela pour vous guider  a travers ces photos  sur cette fontaine achetée dans la medina de fes,ce puits hindoue,ce brasero mexicain comme les azulejos ,ou ce macramé ramené de jordanie,ce dessus de lit tissé par la minorité mong au laos,tout objet doit avoir une histoire,des racines pour participer a l'harmonie.

20-07-10_0944.jpg

Quelle vie de chien !

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 21:42

Pardonnez moi cette revue de presse estivale ,mais ,hier soir aux informations télévisées,très rapidement le présentateur nous a glissé qu'ingrid Betancourt renonçait aux indemnités que pourraient lui verser la france pour sa période de prise d' otage....

Dans ma petite tête un peu ahurie,je me suis dit "c'est automatique et il y a un fonctionnaire trop scrupuleux ,qui a calculé ses indemnités plus rapidement qu'un collaborateur du pôle emploi pour les assedics"

Et puis ce matin,je me suis plongé dans la lecture de var-matin, qui vaut le républicain, sauf qu'on y voit moins Serge Dassault, et que lis-je ? :

"Depuis des mois Ingrid Betancourt bataillait pour obtenir une indemnisation en France""la France lui avait proposé 450 000 euros,insuffisant avait elle estimé dans un premier temps".

 

Batailler ? on est dans le sordide,dans le rapace,dans la dignité vendue a l'encan.

 

On serait a se demander qui a fini par oser proposer une telle somme.

A l'heure ,où l'on réclame le remboursement des frais de sauvetage pour les montagnards  imprudents.

,en loucedé ,on aurait bien refilé 450 000 euros a la donzelle,moi ,je pense qu'il faut lui réclamer les frais engagés pour sa libération.

Je suis stupéfait par le silence minéral autour de ses réclamations ,autour des propositions qui lui ont été faites ! mais pourquoi Montebourg ne réclame pas sa démission ?

Pourquoi la presse se tait elle a ce point ?

On louait un appartement a Hervé Gaymard,la madone tiers-mondaine voulait qu'on le lui achète....

Les locataires de "secret story" ont choisi un mauvais plan : ils feraient mieux de s'engager comme "otage",c'est le conseil d'Ingrid,c'est bon en notoriété et cela paye bien.

beaucoup plus sérieusement ayons une pensée pour nos otages en afghanistan et  en afrique ,ceux là, s'ils reviennent n'iront pas se reposer aux seychelles

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 16:22

A  écouter les informations,on a envie d'appuyer sur la zappette et ne plus rien entendre et puis tout a coup,tout s'éclaire.

on vient de nous apprendre coup sur coup une nouvelle surprenante et peut être de nous donner une explication au spectacle du monde :

Durant son opération ,jhonny a subi une perforation, qui a provoqué une fuite des meninges : colossal !

On nous dit cela et personne ne réagit  !mais c'est formidable ! ,cela prouve qu'il en avait ! et que toutes ces moqueries, durant toutes ces années, étaient infondées !

Ce risque de fuite de méninges est une bonne piste,il nous faudrait regarder qui, le célèbre medecin des stars, a opéré, ce qui pourrait expliquer :

-  Domenech et son incapacité a aborder la réalité

-,la stupidité de christian Blanc et de ses cigares,

- l'état de David Pujadas,

- le manège enchanté de Ségolène royale

- l'état général de la majorité au conseil général de l'essonne,etc....

-(jj'ai une liste plus personnelle et plus locale que je me garde de vous délivrer avant vérification auprès de mediapart)

On avait parlé de la fuite des cerveaux,qu'aucun bouclier mental n'arrivait a endiguer,l'idée que les meninges de l'élite francaise ne finissent dans le caniveau me semble insupportable, mais confirmée par les faitset par la lecture de la presse.

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 10:48

Voilà des jours que je ne veux pas aller voir,pas avoir la sensation d'être voyeur,et puis ,hier,j'ai garé ma voiture au bord de ce pont en plein coeur du village.un pont franchi mille fois,en oubliant que c'en était un, tellement la "rivière" qui coulait en dessous était insignifiante,tellement il était inutile.

,la florieye n'avait pas coulé pendant plus de 8 ans et depuis deux ans,le petit filet d'eau ressemblait a un exploit de la nature a une ultime larme pour témoigner d'une existence desséchée.

Hier,la balafre crée par la rivière réveillée, comme un volcan endormi, était pétrifiante,elle réveille ,la aussi,notre instinct primaire,notre mémoire collective d'une époque où l'homme savait qu'il ne dominait pas la nature.

Ce spectacle inspire une terreur ancestrale,celle qui nous agite parfois les jours de gros orages lorsque le tonnerre dépasse certaines limites et que tout tremble,ces instants où l'on mesure physiquement qu'il y a plus fort que nous,que nous sommes des fourmis balayées par le jet d'eau du jardinier.

18-07-10_1858.jpg

18-07-10_1859.jpg

l'eau a tout chassé,tout creusé sur une largeur terrible,trois maisons ont été rayées de la carte,la voie de tgv bousculée des vignes emportées,seule subsiste une "autoroute" creusée profondément dans la terre qui laisse une marque de boue jaunâtre bordée d'arbres de troncs,de branches déchiquetés.une sorte de bitume argileux qui craquele au soleil de juilllet.

18-07-10_1907.jpg

Il y a deux mois ce lieu était un vallon verdoyant et l'on se surprend a chercher des repaires,mais où était la route ,,le gué ? les maisons ? On croise des gens a pied avec ce regard stupéfait sculpté par l'incompréhension teintée d'une crainte animale.

La question lancinante sera :comment vivre l'instant où la prochaine fois on entendra la pluie rafraîchir les tuiles ? A quel moment faudra t il tout quitter pour ne pas finir noyés ? Car ,ici, personne qui ne vous dise que le nombre de morts a été bien plus grand,que ,pour rassurer,que pour sauver la saison touristique on a volontairement menti.

Hier devant une limonade,un ami me disait "a la morgue de fréjus,il y avait 50 corps et  Fréjus ce n'est qu'un lieu"

Elle court la rumeur entre les vignes, de ces prisonniers a draguignan qui n'auraient pas pu être évacués de la prison,de ces corps qu'on voyait flotter dans les rues...On dit que ,ici,dans le sud,tout s'exagère ,je crois que c'est a la hauteur de la peur ressentie.

Ce qui a tué et détruit  plus que le reste ,c'est le phénomène des "vagues" et cela va vous rappeler quelque chose.

Ici,les gens de la terre ,ceux qui connaissent bien, disent que la rivière n'était pas entretenue,alors des barrages se sont formés,lorsque la pression a été folle ,ils ont cédé formant a chaque fois une vague déferlante,destructrice et meurtrière.

Ils le disent simplement :"il faut d'abord entretenir la rivière,pas seulement où cela coule,mais dégager largement ,pour que ,quand cela monte,cela n'emporte rien",Un tronc,une grosse branche,d'abord cela bouche et après cela part comme une balle et cela tue"

Il y aura certainement un bureau d'études pour proposer des travaux de protection très onéreux et de ne pas plonger dans la médiocrité de l'entretien de la rivière.

ce n'est pas digne de ces beaux messieurs. et puis comme a pivot, plus de 12% d'honoraires sur travaux,sur un, deux millions,ou trois millions d'euros de gros travaux,cela fait quelques centaines de milliers d'euros d'honoraires après les études,cela coule de...source !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 13:08

Vous êtes quelques uns a m'écrire,pour me dire" détends toi,repose toi,lis gala et closer au bord de la piscine".

Il faut savoir que quand on roule vite,on ne peut pas freiner d'un seul coup,il faut ralentir doucement avec un oeil sur le rétroviseur,de crainte qu'un imbécile ne vous percute par "inadvertance".

J'ai fait deux choses formidables depuis ces dernières heures : j'ai passé ma première nuit a la belle étoile : j'adore,c'est magnfique ,tes yeux ferment doucement en guettant les étoiles filantes,il y a les craquements de la forêt,les sangliers qui déplacent et qui vivent comme s'ils étaient toujours stréssés,le chien qui vient se coucher a tes cotés dans un bruit lourd de celui qui a trouvé sa place.

C'est la plus belle chambre a coucher du monde me confiait un pompier essonnien venu ne renfort dans le var éteindre les incendies de forêts et qui dormait a même le sol sur le terrain des opérations et il avait raison.

Je ne vais pas vous faire le coup de l'homme et l'univers,juste vous confirmer qu'il y a là une vraie émotion sereine et unique.

Autre plaisir olfactif,  et affectif,j'ai attaqué les confitures,là encore ,j'ai du déja l'écrire,lorsque tu épluches,que tu remues ,que tu choisis tes fruits,ce sont des promesses de petits déjeuners partagés,de plaisir simple,de papilles surprises par le goût et qui transmettent aux yeux du convive ce ,je ne sais quoi dans son regard qui te fait du miel au coeur.15-07-10_0842.jpg

Leila a souffert les premiers jours de moucherons qui sont venus nidifier dans ses oreilles et autour de ses yeux,je l'ai soignée,cela va mieux,hier première balade de mise en jambe.

 

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 10:44

Une victoire pour les vaches menacées d’expulsion !

J'imagine que le journaliste qui a imaginé ce titre s'est bien amusé,mais c'est un mauvais prisme,cette longue suite de brutalités,d'erreurs,d'études recommencées,d'interprétations erronées de la loi,de bras de fer entre citoyens,qui  aboutissent au bout de onze ans a un tel résultat ne constituent pas une victoire, mais un échec sans cesse répété.

Il faut préserver les maisons de Briis des habitations.Elles existent ,récemment un ancien maire de Limours et un ponte en hydraulique,ont étudié le dossier et ont,semble t il ,imaginé, comme  moi, que des solutions plus simples,plus rapides et moins coûteuses existaient.

 

Au bout de onze ans pour avoir imaginé un dispositif si complexe,on se retrouve a la case départ.

il faudra bien que l'on apporte des réponses a des questions aussi simples :

 

 - Quand au mois de septembre 2009,j'ai proposé ma médiation,on l'a refusé préférant privilégier le rapport de force,je demandais un mois,on va perdre des années,a croire qu'on rêve d'une bonne inondation pour justifier les millions d'euros de dépenses.

 

-comment la mairie de Briis peut elle justifier d'avoir obtenu d'un promoteur la cession d'un terrain pour en faire un bassin d'orage et de l'avoir,par la suite,rendu constructible et vendu 830 000 euros.Les témoignages de conseillers municipaux actuels indiquent  que ce terrain était bien inondé lors de la fameuse crue,sa transformation en bassin d'orage aurait donc été pleinement justifiée.Scandaleux de tirer une telle somme d'un coté et de faire peser la menace des inondations de l'autre.

 

-comment expliquer que le président du syndicat ait voulu lancer des appels d'offres pour des travaux dont il n'avait pas la propriété ?

 

-comment expliquer l'anxiété a vouloir attribuer le marché  et signer des ordres de service a l'entreprise choisie malgré nos appels a la prudence ?

 

-comment a t on osé nous dire, en comité syndical, que l'entreprise retenue ne réclamait pas d'indemnités si les travaux étaient retardés et avoir déclaré au tribunal administratif que l'arrêt des travaux feraient peser de lourdes indemnités a la charge des contribuables ?

 

-comment a t on pu faire imprimer et diffuser un journal de 10 pages en quadrichromie a la charge du contribuable en juin 2009,pour expliquer que les travaux commençaient le 15 juin 2009 alors que chacun connaissait la fragilité juridique de ce dossier ?

 

-une personne directement intéressée dans ce dossier a t elle été rémunérée comme consultant auprès du bureau d'études qui a préconisé la réalisation du bassin de pivot ?

 

-la chambre d'agriculutre a t'elle bien fourni un document affirmant que ce projet condamnait cette exploitation agricole ?

 

-pourquoi les communes ne communiquent elles pas sur l'évolution de la cotisation  quelles payent au syndicat de l'hydraulique ?pourquoi ce silence assourdissant sur une gestion folle ?

 

si une ligne de ce que j'écris est fausse que l'on m'attaque en diffamation et que je sois condamné.

 

 

dans trop de syndicats ,on a reproché a des élus d'avoir voté bêtement  et d'avoir manqué d'esprit de résistance par rapport aux risques financiers inconsidérés qu'on leur faisait décider

.

On ne pourra pas me le reprocher

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 18:01

15-07-10_0720.jpg

 

Le temps est une notion curieuse,on le distille soit de façon brutale,face a l'urgence,il est des lieux ou il prend toute son amplitude,comme un vieil alcool,on le tient entre les mains,on l'admire,on le déguste a petites lampées,on en appelle a tous ces sens pour ne rien en perdre.

Dieu si j'aime les chiens,mais les chats sont les gardiens du temps,peu de religions attribuent des vertus magiques aux chiens ,alors que les chats y sont omniprésents.

Le temps ici me laisse le loisir de surprendre leur regard posé,intense audelà des apparences

 

IMG00095-20100113-1358.jpg15-07-10_0727.jpg

Quelques lecteurs "amicaux" m'ont déja envoyé des messages de l'ordre de "si c'est si bien,vous n'avez qu'a y rester",comme si l'on pouvait inviter quelqu'un a dormir pour l'éternité,je voulais juste vous faire partager des momments où la lumière,la chaleur ,l'harmonie d'un chat ou d'un arbre ont des accents de basses,d'un jazz souple et chaleureux.

15-07-10_0856.jpg 

 

Au milieu de cette atmosphère "juste",des appels et des mails d'élus me demandant si le président du syndicat de l'hydraulique ne devrait pas tirer les conséquences de sa gestion de cette collectivité et démissionner.

Dans l'ambiance,ici,cela ne m'était pas venu a l'esprit et je pense qu'a lui non plus,car ses priorités ne sont pas là où les malheureux riverains le pensent.On démissionne quand on est sans calculs.

Quant aux élus ,ils commencent a,comprendre....

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 11:14

Ca y est,j'ai rejoint leila le dromadaire et leon le lama dans le sud,il fait beau et même sous le soleil,la blessure imposée au village par les inondations n'est pas douce,la rivière qui ne coulait pas depuis des années a marqué d'un coup de fouet de 20 métres de large et de 6 mètres de profondeur et une lascération qui a tout emporté,les maisons mais aussi les certitudes.

Comme Berlin le village est coupé en deux ,les ponts arrachés,impossible d'atteindre le boulanger ou l'épicier,les centres de gravité changent.

Pierrot ,mon ami,est monté me voir le premier jour "j'ai trouvé une belle pierre,est-ce que tu la veux"

Pierrot est amoureux de gros cailloux,il aime a les placer,a en faire des murs de géants, a leur redonner vie en participant au paysage.

S'il avait trouvé une "belle" pierre,pas question de refuser !

En fait ce sont plusieurs pierres qui sont venues peupler le jardin,pour l'une d'elles,il a placé trois gros cailloux et ce grand triangle rocailleux dessus comme pour en faire un banc,une table,il l'a installée près du murier qu'il m'avait offert il ya deux ans,une sorte de promesse d'avenir,un jour ,le murier aura grandi,il nous fera de l'ombre et nous nous assoirons sur ce dolmen varois pour deviser.....

13-07-10_1957.jpg

je vous l'ai déja écrit,j'aime les fleurs,mon été est consacré chaque matin a elles,c'est rassérénant ,c'est beau et cela participe a l'harmonie,ce matin,je me suis fait un caprice,je suis tombé en arrêt devant un bougainviliers et je n'ai pas résisté....

14-07-10_1053_1.jpg

Je garde en mémoire,mon arrivée,ici,l'année dernière,un peu brisé par mon invalidation,physiquement en morceaux,ce n'est pas du tout le cas cette année,tout me sourie et je sens que l'année 2011 va être jubilatoire.

Je vais mettre a profit cet été pour élaborer un pré-projet de campagne pour nos candidats aux cantonales ,collecter les idées des uns et des autres,les mettre en forme.

mars et septembre seront deux rendez vous en Essonne et il est important que nous dsitillions un bon bol d'oxygène.

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 10:59
le bar de la plage bat son plein,petit passage de Téléssonne qui,évidement, n'a retenu de mes propos que mon plaisir a voir des femmes en maillot de bains traverser la place de janvry....
Partager cet article
Repost0
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 21:30

Dans l’interminable feuilleton des » pieds nickelés dans la prédecelle »,en voilà un qui ne devrait pas arranger les choses pour certains : le tribunal administratif vient de donner raison a la famille de smet et a l’association « vivre a Forges ».ceci stoppe  ,les travaux et remet en cause l’arrêté préfectoral. Ainsi les travaux a Pivot annoncés par le président du syndicat comme devant commencer le 15 juin 2009 sont en ce mois de juillet 2010 bien compromis.

Lorsque ce même tribunal prononçait mon inéligibilité certains criaient  « c’est la loi,il faut la respecter » je ne suis pas sur que les mêmes  ne crient  pas ce coup-ci a l’injustice.

qui a vendu des terrains destinés a limiter les inondations ?

qui a lancé des ordres de services,après avoir lancé des appels d'offres pour des terrains dont il ne disposait de la propriété ?

qui annonce maintenant que les entreprises pourraient réclamer de lourdes indemnités ?

qui n'a rien voulu écouté ?

Tout cela est consternant, ce que j’écris  et que je dis, depuis des années au siha se confirme chaque jour : on ne peut pas tordre le bras a la loi, on ne peut imposer perpétuellement sa propre interprétation des règles, on ne peut engager ainsi l’argent des contribuables, on ne peut pas impunément considérer que le fait accompli est une méthode efficace.Après avoir méprisé toute remarque de prudence voila une collectivité.

Voilà onze ans que nous attendons des mesures efficaces et raisonnables pour prévenir des inondations, voilà onze ans que des dépenses et des études sans fins ont eu lieu pour aboutir a une nouvelle impasse.

Lors du renouvellement municipal au lendemain des élections qui ont suivi les inondations, j’ai plaidé auprès  de mes collègues pour que nous élisions Mr Vera a la tête du syndicat car si politiquement il était minoritaire, il me semblait le plus concerné pour mener a bien la tâche, c’est ce que certains appelleront mon comportement…politicien !

J’ai commis une erreur ce jour là, sans doute eut il mieux fallu désigner quelqu’un de plus compétent,  de plus détaché de la problématique, de plus libre politiquement.

Le bilan est effectivement lourd, après des centaines de milliers d’euros dépensés en études, des années perdues, nous nous retrouverions a la case zéro, si, en plus, on n’avait pas divisé la population, excité  les passions, sans autre résultat que des vaches mortes, des animaux systématiquement libérés de leur pâture chaque semaine et un risque d’inondation non résolu.

Il y a un moment  où il faudra bien que des élus qui ont systématiquement voté pour des mesures inappropriées et pour des choix non pertinents ,se réveillent et décident que les dégâts s’arrêtent.

La seule mesure décidée par le président de ce syndicat,face a la situation actuelle est comme a la veille des élections cantonales partielles, de publier un journal aux frais du contribuable pour « rétablir sa vérité » : jolie manœuvre consistant a compromettre les élus un peu plus en leur faisant co-signer un document qui exprimerai t la voix de son maitre. Mais au lieu de faire de la politique et de la communication ,il serait plus sérieux d’agir.

Je pense que l’intérêt des populations inondées n’était pas de vendre un terrain destiné a créer un bassin d’orage au cœur de briis,il était d’agir avec bon sens ,et légalement, la justice vient de le dire clairement.

Lors des dernières  grosses pluies, je suis allé le long de la prédecelle, en cas de problème on peut rendre les champs inondables et préserver les habitations, il y en aurait pour une journée de travaux et pas des millions d’euros, quelle folie guide les hommes pour que ceci ne soit pas entendu ?

Faut il que cela passe par le procureur de la république ?

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Christian SCHOETTL
  • : chronique d'un élu local trop libre pour se taire
  • Contact

Recherche

Liens