Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 15:13

bouthan-7984.JPG

Le fort d'amber c'est comme un pastiche devenue réalité,acroché  a la montagne sur la route des caravanes qui venaient et quittaient jaipur,éléphants mules, dromadaires chargés de de soie ,de cachemire,d"épices.

bouthan-8061.JPG

bouthan-8075.JPG

La montée a dos d'éléphants jusqu'au sein des premiers batiments est plus que joyeux

bouthan-8077.JPG bouthan-8085.JPG

Les yeux se partagent entre le sommet et le spectacle de la vallée

bouthan-8090-copie-1.JPG

bouthan-8094.JPG

bouthan-8161.JPGamber du prénom de la déeesse kali etait considérée si inexpugnable qu'en réalité ,elle n'a jamais été contestée

bouthan-8116.JPG

bouthan-8162.JPG

un décor des milles et unes nuits ,un décor a la rudyard kipling

bouthan-8168.JPG

bouthan-8206.JPG

je vous laisse c'est presque le dernier jour en inde et le retour au pays,en attendant quelques images fortes de plus

DSC02151.JPG

je vous laisse sur un sourire

 bouthan 8333

Partager cet article

Repost0
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 14:44

Rien que le nom de jaipur sonne a l'imagination, comme unparfum, comme une rose,comme des jardins perses

La ville fantome taillée dans du grès rouge est une vraie merveille

DSC02125.JPG

On aimerait fréquenter ces lieux seul, comme un fantôme,invisible, et jouir de ces visages et de ces silhouettes surrannées

DSC02132.JPG

croiser des regards d'un autre temps ,d'un autre monde 

bouthan-7960.JPG

bouthan-7954.JPG

Un décor fantastique pour des êtres particuliers qui nous rendent,nous européens gauches ,lourdeauds et disgracieux

DSC02130.JPG

Des enfilades de couloirs,de colonnes qui provoquent une douce fraicheur et qui vous laissent espérer des apparitions magiques et surnaturelles

DSC02141.JPG

Partager cet article

Repost0
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 02:41

Le taj mahal a été cnstruit par un roi qui ne se consolait pas de la mort de sa reine

DSC02085.JPG

Comme les larmes du roi,il pleuvait sur le taj quand nous l'avons visité,sublime architecture,perfection du travail des artisans,ce monument mille fois vu dazns des revues ,dans des documentaires ,ne décoit pas,on arrive,il est là,impérial

  DSC02092

DSC02100.JPG

A découvrir cette merveille,il y a de quoi s'interroger sur ces chefs d'oeuvres construits uniquement par des dictactures au prix de milliers de vie et de souffrances,des pyramides,au chateau de versailles,d'abou simbel au taj mahal,le temps oublie les humbles,les 20000 hommes femmes et enfants qui ont travaillé sur ce site,pour ne se souvenir  d'un rêve romantique et fou.

DSC02107.JPG

 Est ce le mausolée d'une folie amoureuse  ? le mausolée dédié a des milliers d'hommes et de femmes qui l'ont bati,le temps définitivement est un broyeur de réalité.

c'est juste beau avec un cynisme collectif a ne vouloir s'imprégner que de cela

 

Partager cet article

Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 17:29

Si le bonheur national brut est visible et sensible au bouthan,la course a l'argent,au profit,le mépris de l'environnement semlent les régles de base quand on traverse delhi,incroyable de passer d'un tel extrême a l'autre !

Un choc pour ma petite troupe qui,après une semaine ,sans stress,sans agressivité,sans nervosité se trouve confrontée aune société pétrie de tout cela ,de grouillement,de fourmillière hyperactive.

tout a coup les enfants mendient,quémandent,vendent n'importe quoi ,harcèlent,tout a coup le mot roupies,dollars est mille fois prononcé,a se demander si la semaine que nous avons passée au bouthan a été réelle.

DSC01973

DSC01976.JPG

le regard d'une petite fille que son père (?) fait danser au son d'un instrument pour quelques roupies et c'est celui de julietta massina dans la strada qui me revient,je m'attends a ce que cette gosse se mette a hurler "venez voir le grand zanpano !"

DSC01983.JPG

Une route folle où se mélange vaches sacrées sur les routes,singes au fenêtres,vehicules dans tous les sens et puis c'est l'arrivée sur Agra et le premier monument qui nous dit que nous sommes dans cette inde de nos songes

DSC01985-copie-1.JPG

Il ya ces regards de femmes et ces robes que'elles soient de la caste la plus noble aussi bien que celle des intouchables qui dégagent une magie particulière et un mystère surprenant

DSC01994.JPG

DSC01996.JPG

Et puis c'est le fort d'Agra,magnifique citadelle de grès rouge qui nous ouvre ses portes et ses jardins

DSC02018.JPG

DSC02000.JPG

DSC02009.JPG

Agra où s'est morfondu le concepteur du taj mahal dont je vous parlerai demain

DSC02021.JPG

ce taj mahal que l'on devine au loin en s'appuyant aux balcons qui dominent le fleuve

DSC02035.JPG

ce taj mahal construit pour l'amour d'une femme,a l'image de ces femmes hindoues belles comme le jour,

DSC02060.JPGDSC02069.JPGDSC02067.JPG

Demain ,c'est la folie d'un homme pour sa femme défunte qui occuppera notre matinée,en attendant je vous souhaite une belle journée

Partager cet article

Repost0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 14:53

L'inde est peut être la première démocratie du monde et nous rachète nos aciéries,il n'empêche que l'accès a interbnet laisse a désirer,d'où mon silence.

Ce dernier soir au bouthan m'en a rappelé un autre ,a bien des titres,c'était en janvier 1990,nous étions en Roumanie avec deux semis remroques d'aide humanitaire ,6 jours passés là bas dans des conditions un peu rudes par moins 10,moins 15° la nuit au moins,c'était aussi le dernier jour,et le lendemain nous reprenions la route avec ma petite bande fous furieux,certains ne sont plus de ce monde et mes pensées vont vers eux.

Ce soir là ,les gens du village de Bondréa sont venus nous chercher pour manger un méchoui,

nous sommes partis en rangs d'oignons dans la nuit et dans la neige,pour nous retrouver,en pleine nature,au bord d'un lac gelé éclairé par des torches,où des tables avaient été dréssées...C'est un des repas les plus gais et les plus arrosés qu'il m'ait été donné de vivre par un froid polaire !

A timphu,c'est la même gentillesse,le même désir de faire plaisir qui animait nos hôtes pour ce dernier soir,cette même indifférence a la température,par 2350 mètres d'altitude qui les a conduit a nous organiser une petite fête,en plein air,autour d'un braséro de fortune.

bouthan-7207.JPG 

 

 

Il nous faudra revenir un jour au bouthan,pour explorer d'autres vallées,pour voir fleurir les rododendrons et les mimosas,pour courrir après ce mystère d'humanité qui nous échappe mais que nous pressentons a chaque regard que l'on croise.

Partager cet article

Repost0
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 15:51

Je ne résiste pas a vous montrer quelques photos prises par dominique a punakha quand mon appareil s'est mis en carafe

En inistant pour dire encore une fois que ceci se déroule sans touristes,sans télévisions ou médias

2010-4-6884.JPG

2010-4-6892.JPG

c'est cela,le public pour le spectacle,une foule attentive rieuse et formidablement habillée ,au point que nous semblons bien gris et lourdeauds a coté d'elle

2010-4-6937.JPG

2010-4-6944.JPG

et puis,c'est aussi le dernier jour et la découverte de Timphu,la capitale,ce qui ne nous prive ni de forteresses magiques,ni de monastères peuplées de chats qui connaissent le chine de Taktsang

2010-4-7056.JPG

DSC01894

Un stupa a la thibétaine et cette fléche d'or dans le ciel bleu de l'himalaya dans un silence seleument troublé par le vol;des pigeons et les prières ferventes et receuilies qui nous contraignent au respect et a la discrétion

DSC099.jpg

DSC01908.JPG

Il y a même un monastère où l'on amène les enfants qui dorment al pour guèrir leurs insomnies et où les offrandes ne sont pas perdues pour tout le monde !

DSC01909.JPG

Pendant quatorze ans au conseil gnéral,il m'est arrivé souvent de commencer des interventions assassinnes par un "vous allez,peut etre, me trouver taquin..."Je ne savais pas jusqu'a aujourdhui que le taquin existait et que cet animal fréquentait le bouthan ,le thibet et le népal,au point que lorsque Karma notre guide nous ne parlait nous croyions que le taquin était un dahu bouthanais,jusqu'a ce matin ,où nous partis a la découverte du takin..

DSC01919.JPG

DSC01920.JPG

Des enfants entrain de tisser a quelques pas de la réserve et d'autres ,entrain de se charger pour aller nourrir les fameux takins,étrange sentiment de photographier ces petits bouts de choux entrain de porter des charges en riant  et perplexité entre travail des enfants et simple bonheur a aller nourrir les bêtes,en tout cas ils rigolent et ils font cela en courrant sans gardes chiourmes autour d'eux

DSC01922.JPG

DSC01929.JPG

Et puis voilà le taquin ! la bête est étrange,lourde ,elle a le pas de l'éléphant,elle est agressive,les bouthanais disent que c'est un bonze qui l'a crée sur la base d'une vache d'un chèvre et d'un cheval

DSC01930.JPG

DSC01932.JPG

Comme dirait léo,celui là quand il a le nez bouché,cela doit lui faire drole !

DSC01931.JPG

Nous avons quitté les taquins pour decouvrir la forteresse transformé en centre administratif,

DSC01939.JPG

Regardez bien cette photo,elle est parlante : en premier plan la forteresse en question,en deuxième plan,l'assemblée nationale,et puis en tout petit a droite une maison avec un toit jaune : la maison du roi !

DSC01937.JPG

On la voit mieux sur cette prise ,cette maison avec un petit toit doré,une surprise pour nous qui depuis une semaine entendons parler du roi,de son influence,de son omni présence ,du respect de chacun a son égard.Après une semaine a avoir visité des batiments colossaux et voilà que le monarque de ce royaume habite une modeste et plutot peu protégée maison individuelle.

C'est son père qui a lancé les principes du Bonheur National brut ,son père qui a considéré que la monarchie étit ringarde et a lancé le processus démocratique,son père ,enfin qui après avoir été roi a 17 ans a laissé son trone a son fils qui n'avait que 30 ans.

Nous francais nous avons le scepticisme moqueur dans le sang,il n'empêche que le mental des gens ici m'interpelle,je ne crois pas au père noel,mais j'ai ici le sentiment que l'argent n'occuppe pas la même impotrtance que dans la plupart des pays que j'ai parcouru.

DSC01947.JPG

Comment expliquer ce refus du faste si propre aux régnnats ? qu'ils soient rois,empereurs,tyrans,ou présidents démocratiquements élus,a un jet de pierre de sa demeure la forteresse aurait rempli tous les fantasmes magalos d'un jeune roi,il n'en est rien et son père demeure ,désormais,dans une maison des m^emes proportions

DSC01953.JPG

DSC01970.JPG

je terminerai par deux photos ,une,celle de l'entrèe du musée des arts populaires crée par la reine-mère et qui montre que certaines références ne sont pas les mêmes de chaque coté du globe...

DSC01942.JPG

Et puis c'est bientôt l'heure de quitter le bouthan,demain je vous mettrai peut être encore quelques photos mais ce post est définitivement trop long

DSC01971.JPG

Partager cet article

Repost0
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 16:59

bien sur c'est mauvais en qualité,c'est pris avec mon appareil photo mais cela donne une

 

couleur,comme cette arrivée dans le village de gangtey



ou ce village où nous avons débarqué par hasard et où ils faisaient la fête



 

avec des danses qu'ils font pour eux,pour le plaisir

Partager cet article

Repost0
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 09:45

j'ai écrit que nous ne pourrions peut être pas faire de photos ,en fait c'était autorisé sauf au temple,comme tout franchouillard qui se respecte,j'ai volé quelques images de la cérémonie des bonzes,les mauvais génies pour me punir ont mis la batterie en rideau,histoire de vous priver ,pour l'instant du spectacle hors du temps auquel nous avons assisté.en attendant quelques intants parmi les bonzes de punnakha :

notre guide s'appelle karma...tout un programme,il est un des trois guides francophones pour tout le bouthan,un jour,il a décidé de venir en France,pour apprendre notre langue,il a passé ainsi un an a Paris...quand je le vois ici ,je me dis que l'épreuve a du être pour lui de taille !
Ici,tout se régle a partir des quatre piliers du Bonheur national Brut,cette idée est née dans l'esprit du précédent roi qui a régné a partir de l'age de 17 ans,il a fait le constat que ce ne sont pas les pays les plus riches qui rendent leurs peuples les plus heureux et que si le devlloppement économique et l'arrivée de devises sont neccessaires,ils ne doivent pas constituer l'unique préoccuppation (une sorte de parc naturel).
Aussi une bonne gouvernance,le respect du patrimoine te de la culture,des projets respecteux de l'environnement,des projets qui permettent un develloppement social et économique et qui placent l'hommme au coeur du projet sont les fourches caudines au travers n'importe quelle inititiative ,construction doit passer.Récement une centrale électrique n'a pas été construite car elle ne correspondait pas a ces critères.
De ce que nous avons observé,c'est que ce pays qui est un des plus pauvres,sans ressources sauf l'hydrologie,a un des revenus minimums les plus élévés de la région,que toute la medecine et les medicaments sont gratuits et que les études sont gratuites jusqu'au bac et qu'elles le demeurent pour les bons élèves.
Les gens que nous croisons sont gentils mais pas obséquieux et il est vrai que le rapport a l'argent me semble différent de ce que j'ai pu connaitre dans mes voyages.
Les marchés sont approvisisonnés,les boutiques pleines,et il n'y a rien a cheter pour les touristes ou presque ! Je le répète,c'est amusant car nous ne comptons pas dans leur parcours de vie,le dollars n'est visiblement pas l'essentiel.
DSC01857.JPG

Sur les marchés : des choux fleurs,des pommes de terre (magnifiques),des carottes,des échalottes,et surtout des piments qui constituent la nourriture de base avec le riz,Boudhistes,ils sont plutôt végétariens pour ne pas oter la vie,mais néanmoins on trouve du poulet, du cochon et du poisson.

Le fromage séché de yack est considéré comme une gourmandise...par eux.

DSC01859.JPG

L'unité du bouthan s'est batie sur sa capacité a se défendre ,d'où la multiplication des "forteresses qui défendent les vallées constrcutions colossales qui mélangent protection et religion

A chaque fois cette sensation de découverte,de sites animés par des vrais gens et d'absence totale d'autres touristes.

DSC01860.JPG

Nous remontons vers timphu la capitale,en passant de 2300 métres a 3250 mètres pour notre point d'arrivée,l'air est vif,lumineux,il fait un froid de gueux dès que l'on se trouve a l'ombre,l'air se fait rare aussi !

DSC01872.JPG

de monastères en forteresses,nous allons d'images de cinémas en songes a la marco polo

DSC01874.JPG

Il y a des accents d'éternité qui nous renvoie la brieveté de notre passage,ici,l'enervement n'est pas de mise

DSC01873.JPG

mon fils benjamin ,au téléphone me disait "met plein de photos,on adore",j'aimerai bien mais j'aurais peur de lasser et puis internet n'est pas forcément la préoccuppation essentielle locale.

DSC01880.JPG

DSC01884.JPG

La silhouette d'un bonze a elle seule sacralise une image,voir un lieu,parfois lorsqu'il;tire de sa poche un téléphone portable,on mesure a quel point la technologie bouscule nos conceptions et  nos principes un peu caricaturaux

DSC01885.JPG

Demain je vous parlerai du roi car ce bonhomme m'étonne,en attendant quelques moinillons attendant l'heure de prière

DSC01887.JPG

Vous connaissez beaucoup d'hotels où la direction vous recoit avec un bonze pour vous honorer d'une prière de bienvenue ? et attention,ce n'est pas du folklore a deux balles.

DSC01890.JPG

Demain c'est le départ vers l'inde et l'envie me prend de vous parler de mes compagnons d'aventures

Depuis plus de dix ans,tous les deux ans,j'"invente" un voyage,une destination qui me tient a coeur et je leur propose,certains sont libres ,d'autres non, mais ,étrangement,venus de janvry et des quatre coins de france,ils répondent présents pour des destinations folles,un petit programme leur suffit pour se lancer dans l'aventure,d'une descente historique sur le nil dans le bateua d'agatha christie que nous avions réservé dans sa totalité, a la découverte de la birmanie, a l'époque où on en parlait pas, de la descente du mékong sur le seul bateau capable de nousaccueillir,là aussi réquisitionné au complet a la jungle du laos a dos d'éléphants,nous avons utilisé tous les moyens de transports possibles et imaginables avec un égal bonheur partagé ,riches de personnalités diverses et respectueses les unes des autres.Mon bonheur est de les épater avec une nouvelle destination qui les laisse pantois en la découvrant,mon bonheur a té complet au bouthan.

Ils s'adaptent,encaissent les mauvaises surprises et les réveils a l'aube,de fait je crois que nous nous aimons sans enjeux sinon celui du bonheur partagé,comme celui de ce pic nic pris a 3000 mètres,livré par des mules.

DSC01701.JPG

je vous laisse je viens de recvoir un coup de fil d'un riverain mécontent car ses poubelles aux éoliennes a fontenay les briis n'ont pas été ramassées...j'appelle la coved tout de suite !

Partager cet article

Repost0
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 16:26

Certains l'ont peut être compris mais j'aime les voyages lorsque les chemins restent a ouvrir,quand il ya ce parfum inéffable d'authentique,avec ses risques,ses déceptions et ses divines surprises.

la formule "club med" est sympathique mais n'est pas ma tasse de thé pour partir a la recherche d'un pays.

pour cette longue journée de piste vers Gangtey,il nous fallu partir tot,car ,des 9 heures,la piste est ..fermée....

et quand elle est ouverte ,ces quelques photos parleront d'elles mêmes/

DSC01753.JPG

DSC01769.JPG

DSC01771.JPG

Une piste où l'on se demande comment les mécaniques,les pneus résistent,comment on ne se retrouve pas cul par dessus tête dans le précipice

DSC01772.JPG

DSC01781.JPG

mais au bout le ciel se déchire et apparait le mont ari a 7000 métres de la chaine de l'himalaya,les premiers yacks apparaissent sur la route

DSC01789.JPG

 moitié domestiques,moitié sauvages,dans un décor de toundra

DSC01792.JPG

DSC01798.JPG

Et puis dans la brume apparait le monastère de gangtey

DSC01801.JPG

Nous sommes a 3200 mètres,le froid est vif et nos bonzes se proménent en sandalettes pour supprimer la glace qui s'est formée durant la nuit  DSC01817.JPG

Descente vers la vallée de phobjikha,où nichent les dernières grues a cou noir du monde durant l'hiver,les bouthanais ont enfoui tous les réseaux électriques pour qu'elles ne se tuent en les percutant

DSC01822.JPG

Et puis la route du retour,où l'imprevu nous attend au bord de la rivière : une fête de village où les archers se sont défiés toute la journée,nous arrivons juste pour la marche triomphale de gagnants,estce utile d'écrire que toutes ces manifestations ,ils les font pour eux,nous arrivons accidentellement et il n'y pas le moindre touriste présent,la frontière tenue entre le folklore qui pourrait apartenir au passé et une fête très réelle ,très actuelle qu'ils célèbrent pour eux et pour le plaisir

 

Voilà c'est tout pour aujourdhui ,il y aurait tant a dire ,tant a raconter,sur le bonheur national brut,sur leur mode d'organisation,

dans deux jours nous quittons le bouthan pour l'inde,avec le regret de ne pas être encore là pour voir fleurir les immenses forêts de rododendrons grands comme des chênes,de voir verdir les rizières a escaliers

DSC017

Partager cet article

Repost0
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 13:11

Avant de continuer ce journal de bord, l'envie de vous parler du chien de taktsang.J'en ai rêvé cette nuit, et dans ce pays où rien n'est anodin, et où les esprits habitent tout l'environnement,je ne peux que l'entendre que comme une invite a partager.

En montant a la tannière du tigre,arrivé au bord d'un précipice ,je l'ai trouvé langoureusement couché sur une pierre plate ,au soleil, avec un vide de plusieurs centaines de mètres au bout du museau.

DSC01687.JPG

Imaginez le au soleil face a la tannière du tigre de l'autre coté de la faille

DSC01.jpg

A mon passage,il a levé la tête et a embrayé mon pas,tout au long de la descente,il disparaissait par une sente et je le retrouvais quelques pas plus loin, assis sur une roche a guetter ma venue.

Un chien libre,maitre de son territoire et de ses choix,sans même un geste pour obtenir une caresse,un chien qui voulait que nous fassions un bout de route ensembles.

Dans bien des voyages,il y a ce genre de rencontres,parfois étonnantes : j'ai ,dans la jungle mexicaine, été accroché par un singe sauvage,qui est resté pendu a moi,pendant plusieurs heures et dont les cris résonnent encore en moi lorsque je suis arrivé a le  détacher et me suis enfermé dans une voiture.

A chaque fois,il y a cette petite phrase "et si on le ramenait a la maison ?"

Ce désir de prolonger la rencontre,de ne pas vouloir qu'elle soit éphèmère,croire au destin.

En regardant marcher le chien de taktsang,je l'imaginais chez moi,sortir trois fois par jour pour ses besoins,manger des croquettes et s'assouppir sur un coussin,pire qu'une geole.  

Au bout du chemin,il s'est arrêté, a regardé, puis est reparti en courant ,remontant la montagne, comme d'autres crient vers les cimes.

Ne sommes nous pas, un peu tous, des chiens de taktsang ?

 On nous aime libres,insoumis,responsables,et le politiquement correct,les institutions,une certaine morale,essaient de nous claquemurer,de nous amollir a coup de conforts,et de préjugés jusqu'a nous faire perdre l'esprit de résistance.

brisons les chaines des chiens de taktsang....

Partager cet article

Repost0