Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 14:42

Très heureux ce matin de voir "nos" isabelles inaugurer leur nouveau loac a la ferme de villeziers a saint jean de beauregard

Deux jeunes femmes au caractére bien trempé qui ouvrent un atelier au sein de la ferme magnifique acquise par la commune

une projet fondé sur le recyclage de produits considérés par certains comme des.... déchets,sacs en bache,mobilier en carton magnifiques ,une sorte de joie de vivre qui s'exprime comme le phenix en faisant renaitre de leurs cendres des produits que d'autres considéreraient comme perdus

un lieu très beau,dans d'anciennes écuries,restauré avec l'aide des copains,et la volonté de la mairie de saint jean

photo.JPG

le personnel du parc naturel regional de la vallée chevreuse en soutien militant au point de penser que l'essonne finira par être considéré comme un des atouts pour le devenir du parc

voilà l'environnement comme je l'aime,je ne sais pas si j'ai pu apporter une petite note a cette réalisation mais si c'est le cas ,j'en suis heureux,et désormais a elles de jouer

en tout cas ,très heureux que cette sorte de solidarité intercommunale se lise dans la présence active lors de cette inauguration de copains venus de fontenay,marcoussis, janvry, bien sur ! et bien evidement de saint jean.le bonheur d'y voir mon ami bernard venu de beaucoup plus loin

allez visiter les zizas ,il ya du bonheur dans leur démarche

 

  oto.JPG

 

 

Partager cet article
Repost0
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 10:10

Les rythmes scolaires en france confinent au délire et sont source de bon nombre de problèmes de société,

lorsque des enfants ont plus de 20 semaines de congés et que leurs parents en ont 5,il y a une différence qui se comble par l'argent en envoyant ses enfants en "colo" ,au centre de loisirs etc...par la famille quand il y a des grands parents acceuillants et sinon rien...

le souvenir pour moi de ces momes des ulis qui venaient me voir au centre commercial, que les parents "sortaient" de chez eux en partant au boulot avec deux euros dans la poche et avec pour consigne de revenir a 18 heures

 

quand tu as 9/10 ans,les deux euros disparaissent vite,le groupe et l'oisiveté provoquent quasi immanquablement une cascade de dérives

 

La réforme que peillon tente d'imposer constitue une forme de catastrophe,d'abord parce que la méthode employée ressemble a celle que la gauche dénoncait du temps de Sarkozy : precipitation, imprécision,inadaptation

au résultat  un réfus quasi général aussi bien des enseignants que des élus mais aussi des parents d'élèves ,

un beau succés d'avoir su mettre tout le monde d'accord pour dire non ,même si ce n'est pas pour les mêmes raisons

 

Personnellement dans tous ces débats ,j'entends peu l'interet de l'enfant pris en compte,entre la pression des acteurs du tourisme, celui de ceux qui veulent préserver leur week end et le reste ,j'ai la sensation que la finalité est bien loin des préoccuppations

 

ne fallait il pas le courage de prendre une feuille blanche ? et de tout repenser,

pas une mesurette qui va conduire a "garder" l'enfant plus longtemps encore dans l'enceinte de l'école

 

mais,oser  tout oublier, pour tout reconcevoir,devant l'echec de notre systéme éducatif, une demi mesure  est une faute

 

Peillon a donc commis une faute sur la forme réunissant un beau consensus  contre lui ,mais aussi sur le fond,puisque si cette réforme aboutit ,elle ne servira pas radicalement l'enfant.

 

On lui reconnaitra ,au moins, le mérite d'avoir porté le débat,d'avoir permis que l'on en parle,que l'idée fasse son chemin

massivement et "courageusement",nous serons une immense majorité d'élus a demander le report et ,si possible, siné dié,c'est reculer, pour essayer de mieux sauter

du coté des élus ,on a sorti les calculettes et le choix de Peillon va couter cher aux collectivités locales,ce qui semble anormal : l'état fait prendre en charge par les communes ,une mesure du ressort de l'ecole républicaine mais il est évident que les moyens que pourront déployer certaines communes des hauts de seine seront sans aucune commune mesure avecceux des villages ruraux ou grigny par exemple.

 

Avec cette idée qui ressort de toutes les mesures de la gauche provoque : il vaut mieux être pauvre dans une commune riche, que riche dans une commune pauvre

,je force le trait bien sur ! mais il est vrai que tout cela conduit a ce que les hauts revenus se concentrent et que la mixité sociale devienne un leurre

 

Jamais ,je n'ai vu une aussi belle unanimité des enseignants,qui pour certains se sentent floués par une majorité qu'ils avaient appelé de leurs voeux,

jamais je n'ai vu autant d'élus renoncer a leur solidarité politique,au pôint que Peillon court la france profonde pour trouver,enfin, un élu ,un enseignant qui accepte de mettre en oeuvre sa décision.

 

alors on va croiser les doigts,pour que la raison se fasse entendre,que Peillon comme lorsqu'il voulait légaliser le canabis,renonce, qu'il dise "on oublie tout ,on recommence"

qu'on oublie ,les lobbys,les interets personnels ,les conforts et qu'en se nourrissant de l'expérience des autres ,on regarde ce qui marche,ce qui épanouit, ce qui donne envie de l'école.

L'éducation nationale qui est la plus grossse entreprise européenne en terme de salariés pourrait,devrait ,mettre l'imagination, le bonheur de vivre,la passion de transmettre au pouvoir et nous offrir une révolution culturelle 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 10:31

 Attentif a son image ,il ne se passe pas un jour où notre député président ne s'arrange pour apparaitre dans les médias,

avant hier avec son fils,

ce matin derriere montebourg qui nous parle de pétroplus,

et puis cette espèce d'apothéose du dur métier de parlementaire qui a été largement diffusée dans les médias de sa passion pour le scrabble

 

depuis des decennies,nous avons eu droit aux députés qui dormaient ,a ceux qui faisaient leur courrier ou qui lisaient leur journal,nous avons ,désormais,la version potache haute technologie ,ceux qui jouent car ils trouvent la démocratie ennuyeuse

246q1xg

on comprend bien que ceci pourrait sembler anecdotique,de l'ordre de la cour de récréation,mais on pressent que quand même ,il y a un souci

 

,l'argument qui consiste a dire ,c'est une bataille d'amendements stériles,je m'ennuie,je perds mon temps est ,bien sur, irrecevable : le nombre d'amendements est un geste politique,un outil démocratique et l'on comprendra bien que seul un état autoritaire refuse la contradiction

 

d'ailleurs la multiplication des amendements plus ou moins pertinents a été utlisée par le parti socialiste abondament quand il était dans l'opposition

 

 quand bien même certains amendements sont consternants ,je pense a ceux du député Bompard qui me feraient sortir de la salle,si j'y siegeai,on juge une democratie a la manière dont est traitée l'opposition,j'observe que cela soit en essonne,ou a l'assemblée nationale ,la méthode est la même pour notre député président : le mépris,mépris qu'il entretient vis a vis de ses propres engagements,je le rappelle que le chantre de la parité même dans la vie associative n'a pas été gêné d'être le suppleant d'un homme aux legislatives ou d'oublier ses engagements de campagne sur le cumul des mandats.

 

a propos de l'égalité pour tous et du refus de distinction des sexes,,je n'arrive pas a me faire une opinion sur les conséquences logiques que cela devrait avoir sur la parité,car de fait ,si on doit mettre en oeuvre le mariage pour tous,on devra se demander si la parité obligatoire n'est une notion discrimanante

j'en reviens a nos joueurs de scrabble sur tablettes financées par la république ,il est vrai que cela cristallise bien un état d'esprit du "cause toujours",du refus d'écouter l'autre,

les seances publiques au conseil général sont a cettte image : un mauvais moment a passer,qu'il faut évacuer le plus rapidement possible,certainement pas l'occasion d'écouter,d'entendre,de réfléchir ensemble,

d'integrer cette notion folle que l'autre pourrait apporter sa pierre a l'édifice,qu'il faut jouer les orpailleurs et chercher la moindre pépite possible dans cet agrégat d'amendements

cette démarche,elle est possible quand la prétention,le sectarisme, la pensée unique ne guident pas la conception de l'action publique, sinon comme nos députés grassement rénumérés ,on finit par placer "branleur" sur la grille du  scrabble,sans état d'ame,sans penser que l'on est peut être ce branleur qui méprise la république et ses institutions avec nonchalance et inconscience

425986 510019149041288 51182875 n 

Partager cet article
Repost0
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 10:32

je suis jaloux, que voulez vous,je suis jaloux !

voilà que l'on offre un dromadaire a Francois Hollande ! cela lui sera aussi utile que kama soutra au pape !

Faut il que cet animal,(le dromadaire pas hollande) ait un joli élan de sympathie pour que la presse en parle autant !

 avec a nouveau les imprécisions dramatiques de journalistes qui veulent aller trop vite puisque l'on a parlé d'un chameau offert au president de la république,alors qu'il s'agit dromadaire et qu'il aurait répondu "merci ,j'ai déja valérie !"

sans-ti.png

ces animaux ont un instinct terrible,il n'est qu'a constater les cris terribles qu'il a poussé lorsqu'il a apercu hollande et compris le sort qui lui était réservé

 

A cette occasion hollande a encore fait une promesse qu'il ne tiendra pas ,sauf s'il me l'offre , "il a dit que ce"chameau" ferait du transport !

 

faut il qu'il consomme des produits illicites pour dire des trucs aussi énorme a la face du monde.Il nous avait déja promis qu'il ne prendrait plus l'avion,voilà qu'il va faire ses déplacements en dromadaire !

Hollande-et-son-chameau-de-Tombouctou-400px

 qu'on le veuille ou non,cette adrénaline que l'on ressent bien traverser le président de la république est quelque peu euphorisante au point d'une certaine perte du sens des réalités et sincérement on peut le comprendre : voilà des mois qu'il se fait engueuler,qu'a chaque pas il trébuche,voilà ,qu'enfin, il trouve des gens pour l'applaudir et a nouveau scander son nom

 

preuve est faite qu'il est plus facile de se faire applaudir a tombouctou ou bamako qu'a florange

Comment ne pas ressentir qu'il y a au fond de chacun des petits relents de colonialisme prêts a ressortir et que le vernis n'est pas épais ?

 

 rien ne vaut une bonne guerre pour les sondages,ce déplacement est avant tout de l'ordre de la politique intérieure et une bouffée d'oxygéne au regard du grand merdier intérieur,a sa place ,je resterai au mali ,le temps que le débat sur le mariage se termine ,que nous nationalisions petroplus, que les usines de pneux aient fermé,que peugeot,citroen renault bouclent leur plan de licenciement,que les avions atterrissent a nantes,que les verts terminent d'avaler des couleuvres etc...Autant dire qu'il n'est pas prêt de revenir !

Partager cet article
Repost0
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 13:30

Ya t il des problémes de garde d'enfants en essonne ?

a priori ,on pouvait penser le contraire puisqu'en 2008 ,le conseil général de l'essonne se "lachait un peu" (dixit) en proposant a nicolas une creche pour son fils jean,

une petite plaisanterie sur le president de la république qui a couté au contribuable essonnien l'impression et l'affichage sur 600 abribus et 475 000 exemplaires pâpier

,une potacherie qui devait être vécue comme franchement drole pour en arriver a ce niveau de dépense publique

c'est pourquoi quand ,dimanche, aux informations ,j'ai vu le député/président du conseil général de l'essonne déambuler dans les couloirs de l'assemblée nationale avec  son tout jeune fils a ses cotés,je me suis posé des questions :

emmener un enfant de cet age a l'assemblée nationale ,est ce

- un coup médiatique ? et cela a marché

- un résultat du cumul des mandats qui conduit un enfant a passer sa journée a l'assemblée nationale plutot ...qu'au zoo  avec son père

-une forme de népotisme qu il a si souvent dénoncé

- ou tout simplement la terrible conséquence de la decision du député/président de réduire la partcipation au fonctionnement des créches par le conseil général 

comme c'est un champion de l'autodérision,je lui suggére de "se lacher un peu" avec cette nouvelle campagne d'affichage

h-4-1110998-12048800.jpg      

Partager cet article
Repost0
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 20:03

être né le jour de la chandeleur a quelque chose d'heureux,c'est jour de fête ,c'est un jour solaire.

ce soir ,j'ai 58 ans avec l'étonnement de constater que cette carcasse tient le coup,qu'elle m'a entrainé sur bien des horizons et que je rêve encore d'aventures

ce soir,je suis allé embrassé ma mère et l'ai remercié de m'avoir fait naitre a ce monde,j'ai l'immense bonheur de manquer de mémoire pour toutes les blessures ou souffrances qu'il m'aurait infligé.

j'ai ;dans ma besace; des rêves a faire partager,des emerveillements a provoquer; comme daniel crée ses feux d'artifices,

j'ai des envies de sourires,de rires et des yeux enfants illimuninés

j'ai envie de solstices sur l'ile de paques, de marquer sur mon calendrier le jour du départ pour compostelle,un jour...

j'ai une crique sur la presqu'il de samana que j'aimerai découvrir,un ilot a madagascar ou j'aimerai passer un moment,les sources du nil où je veux ressentir le berceau de l'humanité,une petite fille a qui je veux faire découvrir la beauté du monde,prier au thibet et pleurer a notre dame de paris...

L1020275.JPG

sur mon cahier d'écolier ,il reste bien des aventures ,des taches et des défis a relever ,des portes a ouvrir pour des inconnus qui ne savent encore que je les attends,des fleches a lancer dans le ciel de l'avenir

ce soir, j'ai 58 ans,mes proches pensent me faire une surprise par un anniversaire inattendu, et c'est avec attendrissement que je joue les dupes.

a vous ,lecteur de ce blog,je vous livre en toute impudeur ces instants intimes parce que je crois profondément que ce qui est vrai, sincère, profond ,personne ne peut vous le voler,ni vous le flétrir

ma mère m'a demandé si j'étais heureux de cette vie et je lui ai dit qu'elle était magnifique ,elle est remontée dans sa chambre avec un bonheur apaisé

 

merci a chacun d'entre vous qui me permet de vivre cette aventure magnifique

Partager cet article
Repost0
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 08:09

Cette affaire de mariage dit pour tous me laisse dubitatif,je l'ai déja ecrit,j'ai du mal a me faire une religion entre ce qui semble de l'ordre du conservatisme et ce qui apparait comme une multiplication d'effets pervers et de demarches inavouées.

je l'ai déja écrit,je suis étonné que l'instituttion du mariage si décriée par les les progressistes encore hier,si ringardisée,si moquée mette des centaines de milliers de  personnes dans la rue,comme si dany cohen bendit allait défiler pour reclamer une paire de chaussons ,une biere et une télé pour tous les francais

même si mon orthographe les assassine,;chacun sait sur ce blog ,que j'aime les mots ,ils portent un sens ,une vibration, ils sont en eux mêmes une composante de notre inconscient collectif,par leur ethymologie.

quelques interventions hystériques de deputés comme celle de cette député socialiste qui veut faire supprimer le mot maternelle de l'ecole du même nom au titre du principe d'égalité peuvent prêter a sourire si ce n'est qu'elles révèlent les conséquences multiples et profondes de cette mesure,

je ne vous parle même pas de la "location d'un ventre" ou de sa légalisation d'une manière ou d'une autre qui sous quelque forme qu'on nous l'annonce s'apparente a l'achat d'un corps avec le rapport inadmissible a l'argent

 

j'ai trouvé ce texte ,je le porte au débat

 

 Dans le concert des arguments développés par les « pour » et les « anti » mariage gay, il est une voix qu’on n’a jamais entendue : celle de la langue française.

 Choisir le mot exact, le « polir sans cesse » comme disait Boileau, c’est à la fois s’assurer qu’il exprime parfaitement ce que l’on veut dire mais c’est aussi s’assurer que l’on sera bien compris de son auditoire.

La polémique que suscite le projet de loi sur le mariage gay offre un bel exemple de cette dilution de la pensée dans le brouillard d’une terminologie approximative. A force de triturer les mots dans tous les sens, les mots n’ont plus de sens et l’opinion déboussolée y perd son latin

Prenons quelques exemples :

Premier exemple : La notion de « couple » homosexuel est-elle adaptée ? La réponse est non.

Si l’on se réfère à la terminologie du « Bon Usage », l’assemblage de deux éléments de même nature ne constitue pas un « couple » mais une « paire ». Ainsi, on dira une paire de ciseaux, une paire de lunettes et non un couple de ciseaux ou un couple de lunettes. Il en est de même pour les êtres vivants. Deux boeufs assemblés sous le même joug forment une paire de boeufs et non un couple de boeufs. Deux jumeaux de même sexe constituent une paire de jumeaux et non un couple de jumeaux. On pourrait multiplier les exemples.

La langue française nous indique clairement que la notion de « couple » repose sur un principe de différenciation et d’altérité. Le couple, c’est « un homme et une femme unis par des relations affectives, physiques » (Robert 2012). La prise en compte de la fin de la définition ne doit pas faire oublier le début. La distorsion sémantique à laquelle on s’adonne chaque fois qu’on évoque un « couple » homosexuel crée une confusion dommageable que rien ne peut justifier, pas même une évolution des moeurs. Il s’agit bien ici d’appeler un chat « un chat »

2ème exemple : qu’est-ce qu’un parent ?

La reconnaissance officielle du « couple » homosexuel entraîne nécessairement – tout le monde le sait - une modification du Code Civil. La disparition des mots « père » et « mère » au profit de la notion de « parent 1 » et « parent 2 » n’est en fait qu’une supercherie linguistique doublée d’un mensonge puisque le mot désigne étymologiquement les deux personnes (père et mère) qui conjointement sont à l’origine de toute naissance. En latin, le verbe parere veut dire « engendrer » pour le père, et « enfanter » pour la mère. Comment peut-on expliquer à un enfant que ce mot de « parent » (quel que soit son numéro) s’applique à une personne qui est totalement étrangère à sa naissance, un clandestin en quelque sorte ? La loi peut-elle cautionner ce mensonge ?

Ces deux exemples suffisent à démontrer que la terminologie avancée par les partisans de la loi n’est qu’un écran de fumée destiné à masquer une stratégie plus sournoise que les récentes manifestations viennent d’ailleurs de confirmer. Il semble en effet que les partisans du « mariage pour tous » se soient déjà engouffrés dans une brèche : l’incohérence du projet de loi :

Une incohérence interne à la loi : un « couple » homosexuel est par définition stérile. Il est donc logique que les homosexuels aient recours à des artifices s’ils veulent avoir des enfants. C’est le sens de leur revendication première : le droit à l’adoption, baptisé outrageusement « droit à l’enfant ». Le projet de loi prévoit cette disposition mais interdit la PMA (procréation médicalement assistée pour les femmes) et la GPA (gestation pour autrui pour les hommes c’est-à-dire le recours possible à une mère porteuse). Comment justifier cette contradiction alors que la loi du « mariage pour tous » est présentée comme une extension des droits ? Les récentes manifestations des partisans du mariage 21.01.13

 

ont clairement démontré que les homosexuels entendaient s’appuyer sur cette contradiction pour pousser plus loin leurs exigences. Sur cette question, on note les premiers signes d’un fléchissement de la part des promoteurs de la loi. Le recours à la PMA, exclue dans un premier temps, pourrait faire l’objet d’un amendement présenté par les députés de la majorité. Cette concession, logique en elle-même, met à nu la vraie nature du débat. Le « mariage pour tous », présenté au départ comme

l’objectif essentiel, apparaît de plus en plus clairement comme un simple point de passage, une étape transitoire pour obtenir « in fine » une égalité de droit pleine et entière avec les couples hétérosexuels stériles.

Comme le droit à l’adoption ne changera pas grand-chose à la situation des homosexuels, , c’est bien sur la PMA et la GPA que se concentre toute la pression. Une fois acquis le droit à la PMA pour les femmes homosexuelles, comment interdire aux hommes, au nom de ce même principe d’égalité, d’avoir recours à la GPA ? Si c’était le cas, il y aurait là une discrimination incompréhensible, voire une injustice, tout à fait contraire à l’esprit même du projet de loi.

Le piège des slogans

Il est une autre supercherie linguistique qu’il convient de dénoncer et qui tient au discours même des homosexuels. Pendant longtemps, leur combat a été placé sous le signe du « droit à la différence », droit qui leur a été reconnu par l’ensemble de la communauté nationale avec la création du PACS. Aujourd’hui, le thème du « droit à la différence » a totalement disparu du glossaire homosexuel. Bizarre ! Ce virage à 180 degrés a quelque chose de surprenant et pourtant personne ne s’en étonne. Il est vrai que le slogan « le mariage pour tous » est plus rassurant et plus rassembleur que « le droit à la différence » jugé sans doute trop « clivant » pour employer un terme à la mode, un concept dépassé en tout cas que l’on range sans complexe au rayon des accessoires. Au contraire, « le mariage pour tous » sonne comme un appel à la fête, à la fusion universelle de toute l’humanité, un remake d’ « Embrassons-nous, Folleville », en somme une préfiguration du « paradis pour tous ». Qui peut résister à un tel programme ?

Il est d’abord étrange que le PACS ait eu si peu de succès auprès de la communauté homosexuelle alors que cet aménagement de la législation était notamment prévu pour elle. Et si le mariage présente tant d’attraits, comment expliquer que tant d’hommes et de femmes, de la base jusqu’au sommet de l’Etat, choisissent l’union libre c’est-à-dire le non-mariage ?

Alors, au bout du compte, que penser de tout ce tapage, de tout ce galimatias ?

Pas grand chose, sinon que derrière ces acrobaties sémantiques ou stylistiques, il y a la volonté de nier une évidence.

La négation d’une évidence :

Quel que soit le mode de procréation choisi, la naissance d’un enfant est nécessairement le résultat de la rencontre de deux cellules, masculine et féminine. La différenciation sexuelle est constitutive de l’être humain, même si les choix de vie peuvent ensuite amener certains individus à la vivre différemment. De ce fait, on ne peut admettre qu’une simple évolution des moeurs soit un argument suffisant pour modifier le statut du couple et celui de la famille, tels qu’ils nous ont été transmis depuis les origines de notre civilisation. Les Romains eux-mêmes, qui pratiquaient librement et indifféremment les deux formes de sexualité, n’ont jamais songé à remettre en question ce mode d’organisation de la famille pour une raison très simple mais essentielle : cette structure de la cellule familiale est la seule à garantir la filiation. Grands législateurs (ne pas oublier au passage que notre Code Civil découle directement du Droit Romain), ils ont toujours tenu à préserver ce socle de l’organisation sociale. Quant à l’adoption, très courante à Rome, elle a toujours été soigneusement encadrée par tout un arsenal juridique de manière à préserver l’intégrité des liens du sang. De ce fait, 21.01.13

 

l’adoption n’était juridiquement admise que dans le cadre d’une famille déjà constituée et sur le modèle du couple hétérosexuel.

Jamais deux sans trois :

Mais il y a plus grave : la stérilité naturelle du « couple homosexuel » induit nécessairement l’intervention d’un tiers de l’autre sexe pour le rendre fécond. Dès lors, l’accès à la PMA ou à la GPA (quelle que soit la procédure adoptée, c’est-à-dire avec ou sans rapport sexuel) conduit à s’interroger sur la nature de ce prétendu « couple » qui ne peut assurer à lui seul son désir d’enfant. Ce qui revient à dire que le contrat de mariage que signeraient deux personnes de même sexe inclut nécessairement l’intervention prévisible d’une troisième personne. Il ne s’agit donc plus d’un « couple » mais d’une « triade », une forme d’adultère biologique accepté et reconnu par la loi. Sans parler des inévitables dérives financières qu’entraînera nécessairement la recherche effrénée de donneurs et de mères porteuses. Dans certains pays, on assiste déjà à des combinaisons multiples où les homosexuels s’adjoignent - pour un temps ou pour longtemps et moyennant finances –

le concours d’une ou plusieurs personnes pour mener à bien leur projet. Nous sommes là devant le risque majeur d’une marchandisation de l’enfant et par extension de la vie humaine. L’embryon devient un objet de convoitise assimilable à n’importe quel produit de consommation

Le « mariage » pour quelques-uns est en fait une menace « pour tous » :

A l’évidence, l’adoption de ce projet de loi fait courir à notre société un danger d’autant plus grand qu’il est paré de toutes les vertus aux yeux du plus grand nombre. Pour employer le langage des internautes, c’est un dangereux « cheval de Troie » qu’on introduit dans la législation française. «

Partager cet article
Repost0
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 15:34

Je sais qu'un certains nombre d'entre vous n'aiment pas les articles politiques,c'est pourquoi je me rationne,il n'empêche que nos malheureux amis socialistes du canton me semblent bien en perdition

quelques privilégiés viennent de recevoir la nouvelle production pôur le pays de limours  de la section locale avec un édito de jeannine grau ,élue de briis

 

ce document pourrait être titré  "ce n'est pas parce que je n'ai rien a dire qu'il faut que je me taise"

revue de détail :

on nous y annonce la tenue d'une grande réunion sur le logement présidée par marie noelle lieneman et olivier thomas maire de marcoussis,l'absence d'élus du territoires et de telles têtes d'affiches donne le ton...mais j'y reviendrais

on découvre un jugement sur le scot du pays de limours ,une reprise bien demagogique de ce que la commune de limours a écrit et notament que celui ci manquerait d'ambition..

comme il est le strict reflet de la volonté des communes, a chacun de balayer devant sa porte,

comme il est le fruit d'un travail patient,respecteux et attentif de 4 ans d'un élu dit de "gauche" de la communauté de communes ,je ne trouve pas cela très amical.

on découvre dans ce même document que les travaux de la deviation de fontenay ont commencé ! ce qui nous rend heureux car nous l'ecrivons depuis des mois et qu'il semblait que le conseil général ne s'en était pas rendu compte,

avec  une parfait mauvaise foi on nous dit que le département va continuer sauf que, voilà, des travaux commencés qui sont arrêtés depuis des années et qui reprendront dans des années,mais on nous dit aussi que la communauté de communes a délibéré et que c'est certaienement grace au parti socialiste,le culot n'ayant pas de limite,

on nous dit aussi déplorer que la commune de briis se soit abstenue.... en oubliant qu'une des délégués de la commune de briis est la même jeannine grau qui signe l'edito...on peut tout oser !

on nous dit que le conseiller gnéral et le president de la ccpl ont repondu par des documents polémiques alors q'ils étaient factuels et que les seuls auteurs de polémiques sont bien les auteurs de ce document au sectarisme sans limite

 

la seule chose qui sauve la gauche se résume au mali ,où là le terrain est dégagé,je voudrai juste rappeler cet amendement que j'avais déposé au conseil général pour que nous ne financions pas au titre de la coopération décentralisée  les pays,les regions,ou les départements qui pratiquent la charia ,ou l'excision,curieusement après une heure de débat mon amendement a été rejeté

 

en fait,les élus sociaistes de Limours sont pris le C.... entre deux chaises,le maire actuel est le chouchou du conseil général,celui ci finance le moindre de ses désirs,c'est vrai qu'il a refusé de soutenir officiellement nkm aux deux legislatives précédentes,qu'il ouvre grand ses portes a olivier Thomas et qu'il était le candidat de michel berson aux dernières cantonales,

 

son alliance permanente et officielle avec les communes de gauche au sein de la ccpl ne sont un secret pour personne et le fait qu'il soit le candidat du parti socialiste officieusement désigné a la présidence de l'union des maires constitue en quelque sorte une forme de "coming out"

pour la première fois la gauche essonnienne devrait donc avoir un homme a elle a la presidence de l'union des maires, et s'en réjouit d'avance, comme l'exprime clairement romain colas,vice président du conseil général

pour ma part après tant d'échecs qui l'ont meurtri ,je me réjouis de ce succés annoncé et de gages récompensés,espérant qu'il saura mieux rassembler a l'union des maires qu'il n'a pu le faire au seinde la communauté

c'est dire si notre gauche limourienne est quelque peu ko et ne sait pas trop a quel front de gauche se vouer

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 08:13

le principe de precaution hystérique dans notre pays va t il balayer la présomption d'innocence ?

on se souvient de nos deux éléphants condamnés a être executés a lyon car l'un de leur congénère, voisin de palier, était décédé de la tuberculose,

on se souvient qu'ils avaient été confiés, il y a des années, par le cirque pinder et la famille edelstein a la ville de lyon et avaient fait la notoriété du zoo et provoqué bien des entrées et permis un apport financier non negligeable

  

on se souvient que le préfet avec quelque agacement avait prononcé un sursis a execution "mais pas trop long"

2013-01-08T184504Z_1_APAE9071G3700_RTROPTP_2_OFROE-FRANCE-L.jpg

tout ce nous demandons, tous,c'est juste qu'une analyse de sang serieuse soit effectuée, car il est insupportable d'imaginer qu'on abatte une bête "par précaution " sans précautions

mercredi dernier, Florence Olivet courtois,vétérinaire de Pinder est allée plaider cette cause auprès du ministère de l'agriculture,juste l'autorisation de faire des prélèvements dans le cadre d'un protocole rigoureux afin d'éclairer objectivement les autorités sur l'état sanitaire réel  des éléphants

 

Il est incroyable de penser que ;même cette autorisation pourrait être refusée,que systématiquement la seule voie possible soit la mort

 

la famille Edelstein est allé en cassation,mais chacun sait que la cassation touche a la forme, et non pas au fond,or c'est bien du fond dont il s'agit.

les chances que cette démarche réussisse sont faibles.

aussi, je vous invite a partager cet article, a diffuser a trouver les moyens de pressions pour que le ministère accepte ce qui semble le minimum : c'est a dire que des analyses sérieuses soient faites ,cela tient du bon sens, mais parfois, ce monde est fou

il faut que ces beaux messieurs mesurent a quel point c'est une limite d'inhumanité qu'il ne faut pas franchir,avant que le ministre de l'agriculure donne sa réponse,je vous invite a lui faire mesurer quelles en seraient les conséquences pour son image puisque cela seul semble compter

 

merci de partager  de diffuser 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 07:35

La période des voeux s'achévent,par correction pour les maires des quatorze communes de la communauté,j'organise ceux ci ,a la fin, quand tous les "bons" creneaux ont été occuppés.ce quin 'a pas empêché que tous les voeux se soient concentrés sur deux ou trois jours aux mêmes heures,dans un esprit de belle concertation !

comme d'habitude le cartel des elus qui trépignent d'impatience de ne pas être aux commandes de notre intercommunalité n'a pas daigné honorer cet instant où nous saluons le travail des collaborateurs et les réalisations collectives,étrange conception peu républicaine de l'intercommunalité  de ceux qui voudraient être kalifes a la place du kalife...On ne rassemble pas par la force ,on ne fait que contraindre,mais peu leur importe...

une cérémonie éclairée par le témoignage du personnel de la communauté de communes,par ce travail quotidien qui batit l'avenir et assure le service public ,jour après jour

P128303.jpg

l'occasion dans ces voeux d'exprimer mon respect pour ce travail accompli,pour la mise en oeuvre de la parole donnée,pour ces deux cents emplois nouveaux en perspective sur notre territoire ,pour ces entreprises performantes qui veulent s'installer,un develloppement économique qui n'est pas un discours de tribune, mais qui se traduit très concretement sur le terrain.

je ne serai pas de ceux qui installent des lavages automatiques de voitures pour faire plaisir aux amis, même si cela pourrit la vie des riverains,le develloppement économique ,cela doit donner du caractére ,une identité a notre territoire et du travail a nos habitants.

je suis inquiet quant a la l'avenir de notre shéma de cohérence territoriale,nom barbare qui désigne l'avenir du develloppement possible de nos quatorze communes,suivant une régle mise en oeuvre depuis toujours ce document a rassemblé patiement depuis 4 ans les souhaits et les volontés des communes,dans un respect absolu,un travail de tolérance ,d'écoute et de bénédictin mené par yvon lebars

si ce shéma n'est pas approuvé par l'état ,nous subirons de plein fouet et sans grande possibilité de controle dans chacune de nos communes les volontés de décideurs exterieurs,

aujourdhui ce sont des plans locaux d'urbanisme communaux qui nous donnent les choix,demain ce sera un plan local d'urbanisme intercommunal où une majorité pourra décider de "lotir " une commune si cela l'amuse,la liberté d'administration communal va en prendre un coup.

Dans ce shéma contesté par l'état et la région ,nous subissons nos choix fondamentaux :il est l'expression de la volonté de chacune des communes,ce qui aboutit au résultat ahurissant d'autorités supérieures qui contestent des options imposées par des communes sur leur territoire et des communes qui se permettent de dire que ce shéma manque d'ambition...intercommunale.

 

je ne me résoudrai jamais a considérer que l'intercommunalité doit être l'addition d'égoismes et d'égos,c'est l'opportunité de démontrer que l'on peut agir en collectif,que l'emploi crée a fontenay bénéficie a forges ,limours ou pecqueuse,que la créche intercommunale est une approche globale et solidaire,la liste est longue...mais il est vrai qu'il y a des elections et que certains ont la sensation qu'entretenir des sentiments grégaires remplira les urnes a leur profit,la democratie serait un systéme parfait s'il n'y avait pas d'élections !

a l'occasion des voeux,j'ai fait passer une petit film datant des années 1990 où l'on voyait la plupart des maires de la communauté témoigner de leur volonté d'agir ensemble pour donner un coup de main a la roumanie en pleine révolution

,film un peu nostalgique pâr le fait des disparus,attendrissant devant ,parfois,le peu de maitrise de chacun devant la caméra,jubilatoire devant le coup de vieux que cela donne,exemplaire par la demonstration que, lorsque l'on est tourné vers l'autre ,ensembles ,on peut soulever des montagnes

Partager cet article
Repost0