Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 10:01
on tourne la plage...
on tourne la plage...

et voilà la piscine de janvry a retrouvé son sarcophage,talquée comme le derrière d'un nouveau né ,elle plonge dans son long sommeil hivernal ,incroyable en regardant cette masse repliée, d'imaginer que cela provoque des milliers de bains,de rires,de jeux de ballons et autres jeux nautiques qui le croirait que ,depuis 19 ans, cette masse informe provoque autant de petits bonheurs

par cette température ,il y a de nostalgie a remballer mais aussi un immense confort a ne pas faire cela sous la pluie

on tourne la plage...
on tourne la plage...
on tourne la plage...

en fait ,la petite ferme nous rappelle qu'il faut vivre avec les saisons,

samedi la table des gaulois réouvre ses portes ,

le 18 septembre les fous furieux de janvry iront prêter la main aux amis a marcoussis pour la célèbre "descente des caisses a savon" ,en mémoire de l'ami roger et des liens désormais tissés grace a lui

le 24 septembre je vous convie a la fête de la pomme a partir de 14 heures ,les enfants seront allés cueillir les pommes sur "leur" arbre et nous grugerons et nous presserons, avant de finir en petit train

le 25 septembre ,1° festival de folklore portugais tout le dimanche avant une soirée de fado en mars

a la suite et pendant deux semaines les artistes d'hélium occupperont les lieux

15 octobre , la bourse aux vêtements ce moment de folie où plus de 10 000 articles changent de main en quelques heures

pas impossible qu'une chanteuse quebecoise nous enchante un dimanche

le festival de harpe celtique prendra ses quartiers et puis ce sera.... le marché de noel

mais cela ce n'est que pour le dernier trimestre avec quelques omissions...

 

on tourne la plage...
Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
12 septembre 2016 1 12 /09 /septembre /2016 13:35
francois baroin président de l'association des maires de france

francois baroin président de l'association des maires de france

l'association des maires de France dans sa news letter de ce jour écrit (....)

Reste la question, absolument essentielle, de la coopération entre les élus et les services de l’État sur ces questions. Et elle semble loin d’être toujours idéale.

On apprend par exemple ce matin, par un communiqué de la mairie de Forges-les-Bains, que la commune n’avait même pas été consultée à propos de l’ouverture sur son territoire d’un CHU – ce qui ne met évidemment pas la mairie en position favorable pour faciliter l’acceptation d’une telle décision par les habitants.

De même, l’AMF fait état de la situation de nombreux maires mis devant le fait accompli et prévenus, parfois seulement 48 h ou 24 h à l’avance, de l’arrivée de migrants – souvent évacués de Calais ou de Grande-Synthe – dans des locaux situés sur leur commune.

« Certes, explique ce matin à Maire info Nelly Deniot, responsable du département Action sociale de l’AMF, dès lors que ces structures ne sont pas financées par la commune, un accord du maire n’est pas formellement nécessaire. Mais la concertation est essentielle : même avec la meilleure volonté du monde, les maires prévenus au dernier moment sont pris au dépourvu, et le manque de concertation les empêche de faire de la pédagogie vis-à-vis de la population, de vérifier si le territoire est bien adapté à l’accueil. »

De la même façon, certains maires s’inquiètent du fait que le gouvernement semble s’orienter – c’est en tout cas ce que laissent penser les récents propos de la ministre du Logement, Emmanuelle Cosse – vers des réquisitions forcées de locaux, « au besoin ».

On peut rappeler qu’il y a un an, le gouvernement s’était clairement engagé auprès de l’AMF à rester, en matière d’accueil, sur une stricte logique de volontariat

 

les engaments de l'état ne sont dc pas respectés

j'en déduis que l'amf doit condamner la méthode qui provoque un rejet des refugiés,des tensions innomables dans ce village et qui vont transformé ce village en camp retranché soit concrétement soit mentalement  ,notament l'école, pour rassurer et donc encore plus donner l'impression qu'il y a danger, un cumul de maladresses irresponsables

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
10 septembre 2016 6 10 /09 /septembre /2016 05:55
forges les bains : mon courrier au président de l'union des maires de l'essonne et maire de limours

après reflexion,je viens d'adresser ce courrier au président de la communauté de communes ,président de l'union des maires de l'essonne,

il m'est apparu que ,bien évidement,sans parler du projet en lui-même ,cela n'est pas simplement le probléme d'une commune ,c'est bien la conception que l'état peut avoir du role des communes ,et de leurs élus ,,c'est l'autonomie communale qui est remise en cause

,aujourdhui pour  un projet de réfugiés  mais demain pour un noeud ferroviaire ou pour une aire géante d'accueil de gens du voyage

admettre aujourdhui que l'on peut se passer de l'avis d'une commune et de ses habiatnts c'est ouvrir la boite de pandore pour notre avenir a tous

aussi quand bien même ,a forges ,le maire envisage de régler cela;  ce qui est respectable ,en aucun cas on ne peut penser que cela ne nous concerne pas collectivement  

~~Monsieur le président de la communauté de communes et de l’union des maires de l’Essonne

Notre collègue claire chabrier vient de nous informer collectivement de la situation vécue a forges les bains ,

comme beaucoup d’entre nous , en direct, je suis de ceux qui lui ont assuré de notre soutien et qui nous sommes mis a sa disposition

Je pense, néanmoins que cela dépasse largement le cas particulier de forges les bains et des choix que pourrait prendre le conseil municipal de cette commune 

je pense même que c'est si grave que cela nous concerne tous dans la gestion de nos collectivités

 quels que seraient les choix communaux je crois que la méthode mise en œuvre ,le fait acccompli, organisés par la mairie de Paris et accompagnés par la préfecture sous les ordres du premier ministre sont parfaitement inacceptables pour un maire

je sais qu’aucun maire de notre territoire n’accepterait cela et s’il en existe un, qu’il postule immédiatement.

Au-delà du cas de forges et, sans même parler du contenu du projet ,c’est une atteinte grave a la liberté de gestion des communes, c’est bafouer la légitimité des élus locaux et donc du suffrage universel

enfin le mépris affiché pour les autorités communales ou les habitants conduit les citoyens a penser qu’ils sont seuls et qu’ils doivent prendre leur destin en main,ce qui est inquiétant

Vous étiez présent a la réunion publique a laquelle je ‘m’étais interdit d’assister ,permettez-moi de dire qu’il eut été nécessaire de dire a la préfète qu’aucun maire ne saurait accepter un tel diktat quel que soit l’objet et qu’au nom de l’union des maires ,au moins ,vous condamniez la procédure

il fallait le dire a l’état publiquement, car il fallait que les habitants l’entendent, car il doivent savoir que nous ,élus, notre rôle est de les défendre et de ne pas laisser affaiblir la fonction des élus communaux

Je sais votre attachement a la diplomatie, au respect des formes et des pouvoirs en place , mais quand on est confronté a des autorités puissantes qui considèrent qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent ,il faut montrer de la fermeté

Ceci constitue un grave précédent et qui s’étonnera si demain, pour une aire de grand passage des gens du voyage, un projet ferroviaire, un parking géant ,que l’état n’applique la même méthode ?

Allons-nous rentrer la tête dans les épaules et nous dire « chic, c’est chez les autres ! « ?

Monsieur le président, au titre de la communauté de communes que vous avez souhaité présider et au nom de l’union des maires de l’essonne,je souhaite qu’une condamnation ferme de ce fait accompli soit exprimée ,

Par ailleurs ,je souhaite que vous puissiez relayer au conseil régional et au sein du groupe les républicains où vous siégez et donc auprès de Valérie pécresse la surprise que nous avons du silence de chacun et l'indignation nécessaire

Je ferai de même auprès de madame Nathalie Kosciusko morizet qui porte la double casquette de députée de notre circonscription mais aussi d’élue du conseil municipal de Paris

je souhaite que l’état et la mairie de paris mesurent qu’ils ont dépassé les bornes et franchi la ligne jaune des principes fondamentaux de la liberté de gestion des communes,

je ne doute pas par ailleurs que madame le maire de forges qui vit un véritable tsunami alors qu’elle expérimente un premier mandat ne pourra que s’en réjouir et que en tout état de cause ,nous sommes tous concernés par la violence de la méthode

Je ne doute pas non plus que les forgeois que la brutalité de ces décisions et le sentiment d’être seuls face a ces décisions seront rassurés de ne pas se savoir seuls et stigmatisés

Encore une fois, je n’ai même pas besoin de parler du contenu de ce projet, pour dire qu’aucun maire n'aurait accepté un tel fait accompli et que nous ne saurions tolérer le précédent qu’il représente

A ce titre ,n’ayant que trop tardé ,je vous demande de réunir les deux instances que vous présidez ,la communauté de communes du pays de limours et l’union des maires de l’Essonne afin qu’une position ferme soit prise , que l’état et la mairie de paris ne puissent pas penser que nos collectivités se taisent et sont donc complices de leurs méthodes,

je souhaite qu'une délibération soit prise afin que l'état sursoit a exécution jusqu'a ce qu'une formule acceptable par les forgeois puisse être trouvée

vous savez que,pour ma part, a votre place c'est ce que j'aurai fait et ceci avant que la peur n'ait conduit des gens a des gestes irrationnels ,il y avait urgence, maintenant il y a une impérative obligation

je vous remercie par avance monsieur le président de la réponse positive et rapide que vous apporterez a ma demande

christian schoettl maire de janvry

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
9 septembre 2016 5 09 /09 /septembre /2016 17:09

les élus du secteur ont recu un courrier de madame le maire de forges les  bains pour les informer de la situation,depuis le début de cette affaire j'ai toujours écrit qu'il nous fallait imaginer la situation difficile dans laquelle se trouvait le conseil municipal de cette commune et qu'il fallait lui exprimer sa solidarité

le courrier que nous avons recu m'étonne, car il nous demande de "ne pas en profiter"  et l'on est en droit de se demander de quoi

,personne ne souhaite la place de madame chabrier et les seuls qui semblent vouloir profiter de la situation pour attiser la haine sont les membres du front national qui se moquent éperdument de l'image qui est donnée des forgeois et de la commune mais qui se disent qu'il y a un terreau a exploiter ,

il y a toujours un demain ,et ce demain là, il y aura des ruines fumantes mais aussi des dégats humains considérables dans les rélations humaines ,dans les rapports avec la mairie, dans la comprehension du fonctionnement de l'état et dans le regard que porteront nos concitoyens sur les réfugiés de guerre ,ce sont ces plaies ,ces dégats qui m'importent

tout ce qui brise une communauté ,qui la divise ,qui lui fait fermer ses portes par peur est condamnable

je ne suis pas venu a cette réunion publique de mercredi et dieu sait si j'aurais été curieux de comprendre et de décoder

,je crois qu'il eut été utile de laisser les forgeois entre eux pour qu'iils débattent ,outre le front national en nombre et en "personnalités" il y avait des gens d'autres partis politiques ,et d'autres communes venant faire leur marché, pour être vus plus que pour apporter l'apaisement ,voir même prenant la parole comme si il n'y avait pas assez d'interferences comme cela ,

le temps n'est pas a donner des leçons de morale ou de gestion communale,le temps est a ce que les forgeois se retrouvent ,que ce village trouve la paix   

forges les bains  : un courrier de madame le maire
forges les bains  : un courrier de madame le maire

je répète inlassablement que la méthode employée par la mairie de paris et par l'état a sa dispostion est criminelle

non seulement a l'égard d'une commune a qui 'on impose un diktat mais aussi par rapport a l'accueil des émigrés car elle dresse une population sur un sujet où naturellement il faudrait l'associer 

ce sont  91 "étrangers" concentrés sur une commune sans qu'on n'ait rien demandé ni aux réfugiés, ni aux habitants

alors que si on avait invité 91 communes de l'essonne a accueillir un afghan ,un soudanais ou un kurde,il aurait eu un visage et  un élan de solidarité évident a son égard,aurait eu lieu ,il n'y a plus de peur quand un  '"étranger" a un visage"

c'est bien la gestion de masse administrative et deshumanisée qui est la véritable pyromane dans ce dossier

les forgeois ne sont pas des croquants deshumanisés avec des fourches et des réactions brutales et je suis scandalisé de l'image qu'on veut leur donner,les caricatures sont inadmissibles

ce qui se passe est du au seul fait d'une peur engendrée par un dossier imposé et la sensation de solitude face au risque

il est de la responsabilité , du devoir ,du role de chaque décisionnaire responsable d'associer ,de fédérer ,de rassurer mais de ne pas donner la sensation  qu'il impose sans discussion sa décision

je suis personnellement choqué de la volonté évidente de la mairie de paris de ne pas prévenir la commune de forges et cela va aussi pour la préfecture puisque notre collégue de forges n'aurait été prévenue que fin juillet alors que le pole emploi de dourdan recrutait pour ce dispositif dès le mois de juin ....c'est dire si la décision avait été prise au plus tard en mai ,il y a donc une volonté délibérée de mettre les élus locaux et la population devant le fait accompli

que dit le comuniqué des élus de forges

extraits

Cette décision prise par l’État dans son droit ne permet pas à la commune de s’y opposer. Les élus de Forges regrettent vivement la façon dont ils ont été informés tardivement du projet, avec des informations partielles ne permettant pas d’informer correctement les Forgeois.

permettez moi de penser que le trouble a l'ordre public de ce projet et la qualification du fait que l'état serait dans son droit mériteraient d'être murement réfléchis ,d'aillleurs qu'estce qu'être dans son droit ? et que  vaudrait le droit s'il menait au désordre ? que vaudrait le droit en cas d'incident ?

que dire de la "maladresse" ,de l'aveu ou de je ne sais quoi de la ministre du logement lorsqu'elle indique que l'on regroupe les hommes et qu'on les sépare des familles pour eviter les violences faites aux femmes ..comment ne pas comprendre qu'après une décison autoritaire une telle déclaration ne soit pas de nature a inquiéter légitimement les riverains ? si madame cosse a dit une C  nn ...rie sans fondements ,elle est criminelle

  Comme de toute façon le centre va ouvrir, la position unanimement choisi par les élus est, qu’il est de notre responsabilité d’accompagner cette ouverture, et de poser des exigences de moyens et d’encadrement pour que tout se passe pour le mieux.

le communiqué aurait plus de clarté si la commune exprimait une désapprobation ou une approbation du projet ,car il est toujours difficile de lire qu'un consei municipal  légitimement élu ,porté par ses habitants n'a pas voix au chapitre quant a la decision d'un autre conseil municpal  de lui envoyer des réfugiés dont il ne sait que faire et quand bien même cela passerait par le canal de la préfecture : c'est bien l'accord du propriétaire des lieux qui provoque cette affaire

alors non, sincérement soit on est d'accords et il n'y a plus de débats, mais on ne peut  pas être soumis 

 Nous déplorons vivement l’absence de représentant de la mairie de Paris, qui m’a été annoncé à 18h30 ce soir.

avouons quand même que les propriétaires des lieux qui envisagent d'envoyer des gens qui sont sur le territoire de leur commune au "bon air" chez les autres et qui laissent les élus locaux se débrouiller avec cela, c'est un peu énorme mais surtout inadmissible,madame hidalgo sort son carnet de chéque et son carnet d'adresses relationnel pour se débarrasser de son probléme  et ce ne sont pas trois bouzeux qui vont l'emm....rder  

alors oui,c'est un probléme forgeois mais le nombre d'appels que nous recevons ,la problématique de la liberté de gestion des communes ,toute la démarche et d'hospitalité que nous menons pour que nos populations ne soient pas inquiétes et ne ferment pas leurs portes tout cela dépasse le cadre communal et nous interpelle collectivement

toute action deshumanisée ,de masse,autoritaire est vouée a crée des blessures et des passions elle est donc condamnable,tous ceux qui instrumentalisent la haine nous envoient au chaos

les jours prochains ,les parents d'élèves de forges sont conviés a uen reunion quasi nominative pour les rassurer  sans doute était ce cela qu'il fallait faire en juin dernier,désamorcer ,expliquer ,rassurer ,montrer que l'on controlait les chose plutot que d'avoir l'impression qu'elles étaient subies  

 

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
8 septembre 2016 4 08 /09 /septembre /2016 18:42
et s'il manquait tout simplement un peu de contenu dans l'action de nos élus ?

hier soir nous recevions a diner monseigneur Dubost  pour un échange informel ,cette tradition de ces diners recevant une personnalité autour de citoyens attachés a la vie locale n'est peut être qu'une goutte d'eau démocratique,mais je ne peux pas croire que cela soit inutile

plus de deux heures d'échanges tantot riches ,tantot pétris d'émotion,un profond respect pour cet evêque qui maitrise la connaissance des religions avec une approche respectueuse et utile

l'impression personnelle qu'il y avait plus de pensée construite et de contenu dans les propos de ce chrétien que dans la plupart des propos des hommes politiques 

cela pourrait sembler évident ,alors qu'a mes yeux l'imperative oblgation de nos élus devrait être au contraire de donner du sens ,du vrai,une colonne vertébrale a leurs propos et a leurs projets ,on aimerait qu'ils aient une approche aussi globale ,simple ,sereine

les élus devrainet constituer une autorité réeelle,non pas de police mais morale ,ils devraient justifier de la confiance républicaine par le souffle qu'ils donnent

sans doute que des soirées telles que celles ci ,me donnent l'envie d'imaginer des assemblées de "sachants" qui n'auraient pas d'enjeu si ce n'est que celui de  l'interet général,un espace sans rapports de force ,sans enjeux de pouvoir qui mettraient l'homme au centre des préoccuppations ,je sais, je rêve ! et pourtant

quand je vois les agissements d'anciens repris de justice de retour dans la vie public de notre département  ,je me dis que nous sommes très loin d'une vie politique exemplaire et uniquement soucieuse du citoyen

très heureux de ces participants aussi soucieux de ce chemin qu il  nous faut emprumpter

après le président du conseil départemental,et monseigneur dubost,le mois prochain ce devrait être un ministre qui viendra passer une soirée avec nous et puis deux mois de pause pour cause de préparatifs de noel et puis nous reprendrons en janvier

 

 

et s'il manquait tout simplement un peu de contenu dans l'action de nos élus ?
Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
7 septembre 2016 3 07 /09 /septembre /2016 15:35
bonne nouvelle : c'est la dernière rentrée de najat !
bonne nouvelle : c'est la dernière rentrée de najat !

il n' y a pas de nostalgie ,seulement de la colére ,d'abord a l'égard de tous ceux qui reconnaissent ,désormais , que la réforme des rythmes scolaires est une catastrophe financière pour les communes,un sujet de fatigue supplémentaire pour les enfants et n'a aucune conséquence bénéfique pour leur scolarité

 colére du discours culpabilisateur tenu par les ministres successifs sur les rythmes neccessaire pour l'enfant et ces chronobiologistes grassement payés et mis sous la lumière qui nous regardaient avec un air dédaigneux

une maman de l'école me montrait le calendrier des vacances de cette année et j'aimerai que cette pretentieuse arrogante de ministre m'explique les rythmes de l'enfant :

ils reviendont des vacances de noel le 3 janvier et repartiront en vacances a nouveau ,un mois plus tard !

ils reviendront le 21 fevrier pour repartir 5 semaines plus tard  !

une fois l'hotellerie des sports d'hiver servie ,il faudra bien rattrapper tout cela et peu importe les rythmes, prétexte de la reforme ,

du coup le dernier trimestre considéré comme le plus fatiguant et le plus difficile ira du 19 avril au 7 juillet ! juste 12 semaines !

insupportable d'avoir entendu tous ces discours donneurs de lecons pour aboutir a cela

je suis de ceux qui veulent interroger nos futurs élus sur le sort qu'ils réserveront a cette réforme poudre aux yeux que seule la volonté ne pas céder a mise en oeuvre

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
7 septembre 2016 3 07 /09 /septembre /2016 11:43
FORGES LES BAINS,il serait bon d'arrêter le massacre

je trouve triste que des habitants se déchirent entre eux qu'ils injurient leurs élus ,que les pétitions ne soient que le seul moyen de dialogue qu'ils ont la sensation d'avoir,que la violence verbale ou physique occuppe le terrain

je suis consterné que madame hidalgo et ce gouvernement aient mis le doigt sur cette petite commune comme jules césar sur la gaule et qu'ils installent la zizanie afin que ce village régle un probléme parisien

je ne peux pas accepter la desinformation ,ni même l'idée que les forgeois soient taxés de racistes ,xénophobes,

je déteste les vrais pyromanes  de cette affaire ,ceux qui avec nonchalance ont imaginé un projet complexe ,risqué ,diffcile et qui, d'un revers de la main n'ont pas pris en compte qu'l y avait des gens qui vivaient là

madame hidalgo et sa cohorte auraient du respecter la population,essayer de la faire adhérer ,l'associer ,la fédérer sur un projet solidaire plutot que d'imposer un diktat qui creuse des fossés et dresse des gens les uns contre les autres

je le répète a la demande d'élus du conseil municipal ,j'étais présent  a la "manifestation" de lundi

,ce qu'écrit le procureur  Eric Lallement, Procureur de la République, dans un communiqué officiel:

"Dans la soirée du 5 septembre, à l'issue d'une réunion en mairie, une centaine de personnes se sont regroupées devant la Mairie de Forges les Bains afin de manifester leur opposition à l'ouverture du centre d'accueil pour migrants. L'intervention rapide des gendarmes sur les lieux permettait de rétablir l'ordre public en fin de soirée."  cela me ulcére ,c'est une image fausse et indigne et je me demande sur quelle base ,ses propos ont pu lui être dictés

personnellement je quittais le parc de la mairie quand une voiture de la gendarmerie,s'est arrêtée deux gendarmes que je connais bien ,un homme et une femme en sont descendus ,ils m'ont indiqué qu'ils avaient été appelés ,nous en avons souri et nous avons devisé sur le trottoir un bon moment

le communiqué donne l'image d'une intervention massive et efficace de la force publique dispersant une foule hostile est juste ahurissante a moins que cela soit une volonté délibérée de stigmatiser ,comme on dit ,des habitants et de leur faire endosser un comportement qu'ils n'avaient pas  

tous ces gens mettent de l'huile sur le feu ,demain ils ne seront plus sur la commune,laissant des plaies durables 

ce soir ,il va y avoir une réunion publique ,avant d'y faire venir le ban et l'arrière ban des gens qui veulent absolument faire a aboutir ce projet ,il eut pu ,peut etre, été utile que la communauté villageoise se reforme autour de ses élus ,un coeur a coeur neccessaire où la confiance mutuelle se réinstalle et où ce ne soit pas la "voix de son maitre" qui domine les choix

il faut apaiser cela ,cela ne passera jamais en imposant ,mais en se retrouvant entre gens de bonnes volontés fumant le calumet de la paix,après, on sort de la tente et on exprime ses choix et ses volontés aux autorités  

FORGES LES BAINS

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 08:24

hier soir,des élus de forges les bains m'avaient demandé de venir soutenir la manifestation qui se déroulait devant la mairie face a l'inquiétude de l'annonce d'un premier contingent de près de 90 migrants masculins sur la commune

tout d'abord ,l'appel a se retrouver avait semble t il été lancé très récement et le nombre de présents révélait bien l'inquiétude,par ailleurs,j'étais dans une position délicate car les présents exprimaient une véritable hostilité dans certains propos a l'égard du maire et ce n'est pas le role d'un élu d'une commune voisine de participer a un quelqu'oncque lynchage

Forges-les-bains,des réfugiés en disproportion
Forges-les-bains,des réfugiés en disproportion

je suis donc resté le plus discret possible,et j'ai souffert du spectacle,souffert aussi parce que selon les élus, nous ne partageons peut être pas la même conception du role d'un élu et de sa position a l'égard de ce qu'on appelle l'état

j'écris état volontairement car j'ai trop vu ,des gens se prévaloir de l'état ou de la loi pour tenter des passages en force ou pour tout simplement intimider

a mes yeux ,un maire n'est pas un commis de l'état ,avec le préfet ou le sous prefet nous sommes éventuellement des partenaires,les lois de décentralisation ont conféré aux élus des pouvoirs et des prerogatives dont le corps préfectoral a mis longtemps a se remettre et que,parfois,il aimerait bien oublier

le maire et le conseil muncipal sont issus du suffrage universel qui est le premier pilier de la république ,ni le le premier ministre ,ni le ministre de l'intérieur ,ni le préfet ne sont élus par le peuple

bien sur,des gens m'ont abordé et m'ont demandé mon avis,celui-ci je l'ai réservé a madame le maire a qui je me suis permis d'écrire en rentrant

je sais que ma candidature aux législatives permettra a certain de dire que je suis en campagne,c'est navrant mais c'est comme cela et c'est confortable pour mes adversaires,

c'est oublier qu'a chaque fois qu'un élu a fait appel a moi que cela soit pour des inondations ou pour des occuppations sauvages de gens du voyage ,j'ai été là,élection ou pas élection

car je crois qu'un élu doit être réactif,capable de résistance  et de rébellion face a l'injustice mais aussi face a la chronique annoncé d'un péril

je crois que si nous nous battons sans mesure jusqu'au bout ,les citoyens sont a nos cotés,on pourra nous reprocher la défaite mais on nous rendra responsable pleinement de tout ce que nous avons accepté sans résister

je suis maire depuis 28 ans et c'est plus simple avec cette expérience de ne pas être impréssionné par les autorités

en la circonstance ,il ne s'agit pas de racisme ou de xénophobie,on est en droit de se dire que concentrer 90 hommes de plus de 18 ans pendant plusieurs mois dans des locaux a forges les bains est la chronique annoncée d'un risque et ce qui m'insupporte c'est que les élus de forges les bains seront considérés comme responsables

en cas d'incident grave ou non ,ce n'est pas madame hidalgo ou les services de l'état a qui les habitants diront "on vous l'avait dit"

je crois donc que le principe de réunir en un même lieu autant d'hommes célibataires et parfois désorientés n'est pas raisonnable et je pèse mes mots,c'est donc le base même du projet qui est contestable

je suis convaincu que si on avait dit "20 familles vont s'installer" ,d'autres problémes auraient été soulevés mais que dans le temps cela se serait installé doucement

alors oui,je pense que le conseil muncipal de forges les bains en s'appuyant sur ses habitants, en les solidarisant, en les associant a son action doit aller très vite et s'opposer a une montage qui nourrit l'insécurité et tous les discours xénophobes et racistes

en tout cas ,moi,je me tiens a disposition pour les y aider,mon obligation de réserve m'interdit d'aller plus loin  

 

PS je terminais de publier cet article quand on m'apprend que cette nuit le centre d'accueil a brulé ou a été incendié comme l'enquête le dira

je suis consterné car cet incendie ,si il est criminel, pourrait s'assimiler  a de l'auto défense ,j'entends par là : quelqu'un qui craint pour sa sécurité et qui réagit ,

depuis toujours j'ai considéré que l'auto défense venait du fait que quelqu'un se sentait seul face au danger ,nous sommes, nous élus ,autorités de tous ordres,état etc...responsables de ces situations ,

c'est notre absence ,l'absence de confiance dans notre action ,dans notre présence ou dans notre prise en compte,le mépris a l'égard de l'inquiétude légitime ou non , qui conduit des individus a de tels actes ,je n'excuse rien, mais cela me glace car c'est une boite de pandore qui s'ouvre

 

voilà des personnes qui ont trouvé une "solution" là où on leur disait que c'était "irrévocable" ,ne nous trompons pas bien des gens a forges seront satisfaits même s'ils ne l'exprimeront pas trop fort ,mais il y a faillite pour notre démocratie ,non du fait des incendiaires

les promoteurs de ce projet ,par l'autoritarisme ,l'absence de considération de la population,le contenu même du projet ,l'absence absolue de pédagogie sont les véritables pyromanes ,pire a mes yeux ,leur méthode nourrisse toutes les xénophobies et toutes les derives   

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
5 septembre 2016 1 05 /09 /septembre /2016 10:34

depuis que je suis rentré ,on m'abordait sur le sujet de manière insistante sur la plage a janvry  : la mairie de paris envisageait de "charteriser" déja une centaine de ses réfugiés qui occuppent les rues de paris dans des locaux qu'elle posséde a forges les bains ......

moi qui acceuille une famille sur mes fonds  propres a mon domicile ,on ne pourra pas me taxer du moindre racisme ou de la moindre xénophobie,c'est pourquoi je me permets d'exprimer une forme de colére, car l'histoire se répète

par ailleurs, si, nous les républicains profondément attachés a nos valeurs, nous ne prenons pas le probléme a bras le corps ,ce seront les loups avec leurs solutions de haine qui s'en empareront

Paris et les parisiens "bobos" commencent a  me "courrir" vraiment,je vous passe l'interdiction aux véhicules de "pauvres" de rouler désormais dans la capitale,

je vous passe les quais sur berge pietonnisés qui vont compliquer encore la vie des banlieusards qui sont contraints de venir avec leur vehicule pour travailler,

je vous passe l'organisation des transports en commun en ile de france dirigée par des élus parisiens qui conduit a une offre folle et peu onéreuse pour les parisiens tandis que la petite et la grande banlieue paye des fortunes pour des transports préhistoriques ....

c'est historique,paris a crée les"barrieres" pour se préserver  des "pauvres" aujourdhui on dirait des "sans dents" ,repousser audelà de ses frontières tout ce qui dérangeait les parisiens a été fait de tout temps

,pour ne pas voir ,ne pas savoir,,ses pauvres ,ses indigents ,ses fous ,ses handicapés mentaux,ses enfants de l'assistance publique,

PARIS a toujours voulu rester entre "beautiful people"

combien d'établissements psychiatriques ,de "maisons" en tout genre Paris a t il crée dans la petite et grande couronne pour ne plus voir cette partie de la population qui nuisait a sa bonne conscience ?

en Essonne la liste est longue et l'immense propriété de la ville de Paris a forges les bains n'est qu'un maillon de cette chaine de la nonchalance et du mépris des édiles parisiens

Par arrêté du 8 avril 1854 n° 12394 de l'administration de l'Assistance publique, il est décidé d'envoyer à Forges 40 enfants scrofuleux

peut être 200 réfugiés a forges les bains ou le mépris de madame hidalgo

il y a eu ainsi sur notre secteur  plusieurs créations d'établissements répondant chacune a des problématiques thérapeutiques, au nom du "bon air" d'évacuation de la capitale des personnes a "problémes" quels qu'ils soient

aujourdhui madame hidalgo veut évacuer ses réfuhgés en quête d'un toit et a bati le projet avec de gros moyens d'en envoyer une premiere centaine a forges les bains et plus si possible

il ne s'agit pas de jeter de l'huile sur le feu ,mais ,présent dans les réunions a la préfecture quand il s'est agi d'accueil des migrants ,ayant visité le monastère où ils sont acceuilli a deux pas de chez nous a bonnelles ,ayant eu de nombreux contacts avec le directeur de ce lieu ,qui est même venu déjeuner a la maison ,je me permets de donner mon avis

il n'y a pas d'intégration possible de masse,elle ne peut se faire qu'au coeur a coeur ,ce "déplacement" est politique ,on se débarrasse

en aucun cas ,je ne peux penser que pour les migrants de se retrouver claquemurés a forges les bains ouvre la porte a l'intégration et a l'emploi qui en est le premier vecteur

concentrer des réfugiés dans un lieu isolé (les forgeois me pardonneront l'expression) aux transports en commun limités ,c'est provoquer une sorte d'incubateur a problémes

a bonnelles nous avons vu combien il était diffcile de faire vivre les communautés entre elles ,il a fallu séparer les afghans des kurdes etc....

d'organiser un "camp" loin de tout ,c'est provoquer le phénomène "d'évaporation " : chaque jour,chaque nuit ,il en partira ,des gens qui quitteront les lieux car ils n'y voient aucun horizon ,aucun avenir et qu'ils préferont les trottoirs de la capitale,c'était le cas a bonnelles avec une équpe dévouée et une communauté catholique attentive

l'état francais a une conception administrative  de la situation mais elle rend l'intégration plus difficile  : annoncer aux forgeois qu'il va y avoir peut être deux cents réfugiés derrière les murs des grandes batisses de 'hopital ,c'est dévastateur !

aujourdhui aux molières ,a limours ,a janvry et sans doute ailleurs sur le secteur vivent des familles de réfugiés sans que cela ne semble poser de problémes, ni  de réactions déplacées parce que cela a été homéopathique et porté par des citoyens ,exactement le contraire de la démarche de la ville de Paris et de l'état  

je crois que Paris en imposant a la collectivité  cette situation commet une double faute ,

vis a vis des migrants dont elle ne fait que se débarrasser en y mettant des moyens pour pouvoir se laver les mains,

mais aussi par la méthode en attisant la xénophobie latente et en brisant l'idée fragile de la solidarité que chacun a en soit a l'égard des personnes jetées sur les routes par la guerre

il y a donc un scandale d'humanité ,d'indécence parisenne et une responsabilité politique gravissime ,je me sens totalement solidaire du conseil municIpal de forges les bains qui doit affronter une stuation complexe

je regrette le temps où ,président de la communauté de communes, j'avais proposé a des élus qui ne sont plus en poste de cette commune que l'intercommunalité s'occuppe de ces batiments ,leur expliquant qu'a mes yeux la potentialité de ces lieux constituait une "bombe" ,on m'avait gentiment expliqué que c'était un probléme ...forgeois.

la bombe vient de sauter  

 

 

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
2 septembre 2016 5 02 /09 /septembre /2016 18:19

J’ai exprimé mon intention de me présenter aux élections législatives, c’est une aventure humaine et un défi a un système très verrouillé

Je crois qu’un élu, ce n’est qu’ une flèche, mais l’arc ,c’est vous

,il arrive souvent que la flèche ivre de la vitesse, ou de l’altitude oublie la direction que lui a donné l’arc ou même l’arc lui-même

j’ai tellement vu de ces flèches oublieuses disparaissant dans la stratosphère de leur égo en pleine éruption qu’a titre personnel j’ai pris des mesures pour que cela ne m’arrive pas

Une des bonnes solutions étant de fédérer les gens autour de projets et non de chercher a les fédérer autour d’un culte de soi-même

Tout cela pour vous dire que cette législative sera pour moi et j’espère pour ceux qui voudront bien faire ce bout de chemin d’abord et avant tout une aventure humaine,

J’en appelle a tous ceux qui pensent que la fatalité, la soumission,le « politiquement correct », les « régles » obscurcissent l’horizon et qu’elles ferment le champ des possibles

législatives ,c'est parti,et c'est déja sympathique

Je suis élu maire de mon beau et petit village depuis presque trente ans, je n’ai pas fait polytechnique ,je n’ai pas fait l’éna

,je sais ce que sont les nuits sans sommeil de toute personne qui est a son compte et qui est hantée par des trucs qui s’appelaient l’urssaff ,désormais le RSI,

j’ai connu les banquiers exécuteurs et les moments où l’on a la peur au ventre, je ne suis issu d’aucun système, je n’ai jamais été payé que par l »emploi que je me suis crée

Si je vous écris cela c’est juste pour dire que la vraie vie, je m’y suis frotté et que mes fonctions d’élu local m’ont confronté aussi, a ce a quoi j’ai été préservé a titre personnel.

En résumé, il y a un ravin d’ignorance de la réalité entre ces gens très intelligents et diplômés et le quotidien de la plupart de nos concitoyens

Non pas que certains élus ne témoignent pas d’une réelle bonne volonté, mais qu’il y a un pas énorme entre être dans le combat et en être le spectateur commentateur

Cela m’amuse quand j’entends dire que macron vient du monde l’entreprise ,sortir de l’éna et rentrer dans une banque d’affaires est a des années lumières de la réalité d’un artisan ou d’un ouvrier

Etonnamment depuis ces trente ans de mandat, il ne s’est pas passé une législative sans que le candidat investi n’envisage très sérieusement de me prendre comme suppléant,et en tout état de cause j'ai entrenu des relations amicales ,chaleureuses même si parfois il y avait des facheries  

a chaque fois ,un appel de l’élysée ou d’autres instances invitait nos députés successifs a d’autres choix,de madame chirac, a monsieur jerome  monod chacun avait son ou sa protégée a placer

Depuis trente ans, notre circonscription, a été hospitalière et a élu des candidats, comme on dit « parachutés » ,pourquoi pas ?

sans doute les partis politiques pensaient-ils que localement il n’y avait pas matière

Des parisiens qui auraient pu être une chance pour notre territoire et qui, globalement, avouons-le ,ont fait leur « travail »

quelques photos j'assume mes amis  : je ne partage pas les idées de nicolas dupont aignan ou de thierry mandon mais je crois nous avons une vraie estime réciproque
quelques photos j'assume mes amis  : je ne partage pas les idées de nicolas dupont aignan ou de thierry mandon mais je crois nous avons une vraie estime réciproque
quelques photos j'assume mes amis  : je ne partage pas les idées de nicolas dupont aignan ou de thierry mandon mais je crois nous avons une vraie estime réciproque
quelques photos j'assume mes amis  : je ne partage pas les idées de nicolas dupont aignan ou de thierry mandon mais je crois nous avons une vraie estime réciproque

quelques photos j'assume mes amis : je ne partage pas les idées de nicolas dupont aignan ou de thierry mandon mais je crois nous avons une vraie estime réciproque

a deux bémols près a mes yeux ,et cela ne retire rien a mon opinion a leur égard :

ce n’est pas un « travail », il y a un supplément d’âme nécessaire, ce n’est pas un territoire ,c’est une terre où il faut prendre racine ,il faut que son passage laisse des fruits et les moins amers possibles

en réalité ,il faut proscrire le mot passage ,en réalité, ce que nous demandons a des émigrés tout court ,nous pouvons l’espérer d’un candidat venu d’ailleurs ,une vraie intégration,

a tout vous avouer ,je n’apprécie pas ces parlementaires,et encore moins les maires  qui, le soir venu, retournent dans leur appartement du 7° arrondissement

Deuxième bémol a mes yeux, si sarko ne pensait qu’a cela en se rasant ,il n’est pas sain qu’un député ne pense qu’a devenir ministre ou mieux encore, car cela dicte des comportements ,des choix ,cela le prive de libertés par calcul, cela soumet

Vous l’avez compris, je vis dans cette circonscription depuis l’âge de six mois, je n’aime pas paris, ni le parisianisme et si j’ai quelques prétentions a être député, je n’en ai aucune autre.

Depuis trente ans, j’ai été loyal, présent et actif a chaque élection, car j’ai pensé en toute conscience que nos députés précédents étaient une plus-value possible pour nos habitants et donc je les ai soutenu sans calculs, par conviction, estimant qu’ils étaient le meilleur pour notre avenir

Aujourd’hui, il n’y a pas de candidat « naturel », puisqu’il n’y a pas de sortant qui se représente, c’est pourquoi je veux saisir cette opportunité pour faire entendre au parlement et ailleurs une autre petite musique, celle du bon sens, celle de l’absence de langue de bois ou tout simplement de sectarisme ,je ne dois rien à personne et ne serait redevable qu’a vous-mêmes

législatives ,c'est parti,et c'est déja sympathique

il est de bon ton de se plaindre des élus et de la classe politique ,de ces gens que l’on considère comme vivant hors sol,nous avons les élus que nous avons désigné par nos voix

nous avons une occasion rare de faire vivre la démocratie, mais cela dépend de chacun de vous ,il faut des élus capables de s'indigner ,de refuser la fatalité ,de ne pas avoir un plan de carrière mais le souci du bon sens et de leur mission

beaucoup d’amis et d'inconnus  m’ont déjà assuré de leur aide ,de leur présence ,de leur soutien mais c’est d’une « armée » de gens vrais dont j’ai besoin, si ‘l on veut montrer que chez nous c’est possible

maison par maison ,village par village ,chacun  de vous compte ,vous comptez et j’ai besoin que vous vous m’aidiez a prendre notre destin en main cela commence maintenant ,si vous voulez particper a cette aventure humaine un simple message a christian.schoettl@wanadoo.fr  et nous nous retrouverons bientôt

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL