Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 août 2020 7 30 /08 /août /2020 18:46

apres le depart d'abdel kader guerza on se sentait un peu orphelin et voilà que nous arrive alexander grimaud  sous prefet de l'arrondissement d'avesnes sur helpe  ,cela ne  vous dit rien mais a moi beaucoup ,c'est l'arrondissement où "sevit" mon ami julien job plus grand eleveur de dromadaires de france c,est dire que s'il y a un endroit de l'arrondissement où le nouveau sous prefet ne sera pas dépaysé c'est janvry !

alexander grimaud nouveau sous prefet de palaiseau

personnage aux multiples facettes ,né en 1975,il aurait été medecin urgentiste (?),il vient d'une prefecture où il travaillait cote a cote avce un ancien sous prefet de palaiseau ,daniel barnier devenu prefet 

c'est sans doute un des plus jeunes  sous préfets que nous ayons touché depuis pierre pouessel

son predecesseur m'appelait amicalement son "cauchemar" ,je lui souhaite neanmoins une bienvenue et lui permettre de participer  à découvrir un des plus beaux et plus peuplé arrondissement de france 

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL
28 août 2020 5 28 /08 /août /2020 15:14
premier essai de la "moutondeuse" cela marche !
premier essai de la "moutondeuse" cela marche !

cet apres midi on avait tres envie de voir entre le concept et la réalité s'il y avait un fossé ,un précipice ou une possibilité et bien cela marche 

notre cage a moutons ambulante permet de nettoyer le bas coté des routes ! il nous reste un dernier réglage a faire en rajoutant deux ou trois chèvres pour qu'elles s'occupent des chardons négligés par nos ovins 

sur le test ,pas de problème non seulement ils s'attaquent a l'herbe sur le trottoir mais ils ne négligent pas les brins qui poussent sur le fil d'eau  

alors cela ne va pas a la vitesse de la lumière  ni  avec la fureur d'une tondeuse pétaradante mais tandis que les employés communaux s'occupent de tailler  ou tondre les espaces verts on peut installer la "moutondeuse" et que, temps a autres, ils la fassent avancer 

notre façà a nous de répondre a l'interdiction des desherbants 

nous allons sans doute la doter de lumières clignotantes ,histoire de garantir la sécurité des petites bêtes 

premier essai de la "moutondeuse" cela marche !
premier essai de la "moutondeuse" cela marche !
premier essai de la "moutondeuse" cela marche !

elle est pas belle la vie ?

en ces temps de sinistrose et de réflexes moutonniers ,cela fait du bien  !

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL
21 août 2020 5 21 /08 /août /2020 17:25
la moutondeuse made in janvry ,premiers essais la semaine prochaine
la moutondeuse made in janvry ,premiers essais la semaine prochaine

L’entretien des trottoirs et des bas-côtés des routes est un sujet complexe et souvent sujet a polémiques ; combien dans certaines communes d’opposants dénoncent-ils avec véhémence les « mauvaises herbes » qui nuisent a l’esthétique des trottoirs bien droits et bitumés ?

En fait ,c’est la quadrature du cercle ,car l’entretien des trottoirs est a la charge des riverains… notion qui pour beaucoup est juste un concept ,

peu de concitoyens se sentent concernés par le trottoir qui longe leur maison sauf a réclamer son entretien l’hiver pour la neige a l’automne pour les feuilles et le reste du temps pour les « mauvaises » herbes a la municipalité ,je ne parle pas là de janvry mais ,en général ,en témoignent quelques photos indignées que l’on trouve sur le net

Non seulement l’entretien est en partie a la charge des riverains mais ,de plus, les collectivités n’ont plus le droit d »utiliser de produits désherbants …. Que faire pour ces kilometres de voirie ?

L’usage du chalumeau brûleur est d’un cout ahurissant tant en consommation de gaz que de temps horaire consacré a cela ,d’autant plus que la chaleur accélère la germination des graines qui sont dans le sous sol ….

Les fabricants vendent des engins equipés de brosses parfois métalliques qui arrachent et décapent les surfaces ,d’abord cela coute tres cher mais surtout cela tendance a déchausser les pavés ou décoller un bitume un peu fragile bref : cher et dolosif pour la chaussée

la moutondeuse made in janvry ,premiers essais la semaine prochaine

Reste la méthode traditionnelle,

quand j’étais môme ,le père boussuge ,garde champêtre communal passait son temps sur le bord des routes armé de sa binette et de sa brouette ….je n’ai aucune nostalgie

Aussi l’autre jour, au hasard du net ,on m’a envoyé une photo d’un berger qui déplaçait ses moutons au moyen d’une cage a roulettes et cela m’a donné l’idée de la moutondeuse….

Cet été ,rené nous a fabriqué l’engin suivant les indications que je lui ai donné, et dès la semaine prochaine nous allons faire les premiers essais de la moutondeuse avant homologation !

L’idée est simple une cage que l’on déplace facilement, six a huit moutons et l’on fait progresser le tout sur le bas-côté de la route au fur et à mesure de la consommation de l’herbe, nous allons tester avec des petits moutons d’ouessant qui sont voraces et qui ne négligeront rien

c’est simple, basique et formidablement écologique en tout cas, beaucoup plus que ces collectivités qui nous font croire qu’elles ramassent les ordures ménagères avec des charrettes tirées par des chevaux

La semaine prochaine nous allons faire les premiers essais de cet engin révolutionnaire et tester son efficacité,avec un peu de chance l’herbe de janvry devrait nous faire rire et vous aussi peut être

 

la moutondeuse made in janvry ,premiers essais la semaine prochaine
la moutondeuse made in janvry ,premiers essais la semaine prochaine
la moutondeuse made in janvry ,premiers essais la semaine prochaine

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL
15 août 2020 6 15 /08 /août /2020 17:03
le covid rend fou ,le symptome caché

Je dois vous avouer que cette "experience" ,cette phase  covid me laisse formidablement perplexe ,

je ne rappellerai pas cette periode pas si lointaine où les plus grandes sommités nous expliquaient que les masques ne servaient a rien ,ce serait cruel, mais, quand même, a voir le mêmes dans un climat d’hyperexcitation, voir de paroxysme exiger de voir se masquer les francais tant dans les rues que dans leur propre voiture ,je me gratte la tête …

faire appel au bon sens et l'imposer quand il y a foule oui,

mais laisser planer cette idée qu'il est "dans l'air" alors qu'il y a quelques temps on nous expliquait que seule une exposition durable était dangereuse .... 

Nous avons eu l’épisode Raoult qui restera pour moi un mystère,tant j’ai du mal a dénouer le vrai du faux,la realité et la puissance des lobbys pharmanceutiques ,l'ego qui part en vrille et la réalité sur le terrain

j'ai autour de moi des exemples très concrets de médecin interdit de traiter avec autre chose que du paracetamol alors qu'ils ont des résultats sans discussion possible et je ne parle pas de la chloroquine 

Une certitude en tout cas ,un des symptômes du covid est définitivement de la folie ,a chaque chiffre ou tableau trouvé sur le net on trouve son contradicteur ,a ne plus savoir où sont les fakes et où sont les données crédibles

le propre directeur de la fameuse revue lancet qui annonce que 80 % des études publiées sont fausses ....on est mal 

Dans cette affaire ,on est écartelé entre les milliards de dollars que cela peut faire gagner aux groupes pharmaceutiques et les complotistes  qui embrouillent le paysage

Avec un bon sens optimiste,quand je dis bon sens,c’est pure prétention ,j’ai la sensation qu’on trouvera toujours plus de porteurs du virus qu’en fevrier ou mars aujourdhui ,parce que  l’on fait des tests massivement,il est evident que lorsqu'il n'y avait pas de tests,il  y avait moins de personnes détectées  

la vieille histoire de faire baisser la température en cassant le thermomètre semble se jouer a l’envers  

Tout a coup dans telle cité balnéaire on s’affole, car les chiffres des malades ont été multipliés par 6 sans rappeler que la population a été multipliée par 10   pendant cette période estivale

on détecte par la multiplication des tests plein de personnes positives mais a proportion le nombre de morts ne baisse t il pas ?,

le nombre de personnes en réanimation a t il proportionnellement augmenté ?

je ne crois pas  

On me dit qu’il y a eu moins de morts en France pendant ces six derniers mois que l’année dernière a la même époque, est ce vrai ?

si c’est le cas, est-il raisonnable de penser que le cancer ,la grippe ,les maladies cardiaques ont conclu une trêve pendant cette période de confinement ,dégageant le terrain pour leur nouveau pote covid ?

en faut ,il semble ,j’écris bien, il semble que certains qui seraient tombés sous le coup d'une maladie soient décédés sou le label covid ,ce n'est pas moins triste mais cela dégonfle cette hydre tueuse d'une image ravageuse,  image qui me semble instrumentalisée 

attention, je ne suis pas dans le déni ,nous avons trop travaillé durant le premier semestre pour mettre nos habitants a l’abri, mais je trouve que la multiplication des contradictions ,des informations inverses ,de ce face a face entre « grands » professeurs ,l’hysterisation des uns et des autres ont de quoi dérouter un honnête homme

J’adore l’épisode « puy du fou » ou celui de festival de Ramatuelle tandis que le moindre feu d’artifice est interdit, ces salles de spectacle, de concert  fermées et les mêmes qui sont interdits de s’asseoir cote   à côte dans une salle peuvent prendre le même train ,le même métro ou le même avion

Ces « rave party » qui se déroulent sans autorisation mais sous protection policiere, au point que quelqu’un qui n’aurait pas de masques dans certaines rues en aura pour 135 euro, tandis que 8000 « teuffeurs » partagerons leur espace et un moment de convivialité   plutôt tranquillement, sous la protection des crs

 Le covid rend fou au point que les avis deviennent dissonants parmi les médecins, entre ceux qui nous annoncent une nouvelle apocalypse et ceux qui nous expliquent que chaque jour le nombre de cas graves baissent,

Personne n’est capable en pleine sérénité de nous dire qui meurt du covid et qui meurt d’une maladie autre, le covid semble porter tous les maux et avoir le monopole de la faucheuse

Alors oui, mon esprit simpliste vous dit qu’il n’y comprend plus rien dans cette cacophonie d’avis contradictoires, pas plus que je n’arrive pas comprendre non plus l’intérêt de ceux qui nous désinforment dans tous les sens

De plus en plus de gens murmurent qu’on aurait dû prendre de plein fouet ce virus, en en payant un prix cruel, plutôt que de subir une série de vagues qui tétanisent durablement notre société, cynisme ou pragmatisme ?

Bref ,je trouve nos dirigeants inquiets pour leur sécurité juridique ,une poignée de gens découvrant le pouvoir de « vie ou de mort » avec jubilation et cette incroyable tentation de tenir une population sous contrôle sous masques comme d’autres sous voile ,en tout cas il est sur que cette situation gomme toutes les revendications ,les autonomies ,mais aussi bon nombre de libertés,

 »grace » au covid ,le prix des billets d’avion explosent ,les lignes de train  s’arrêtent ,les livraisons ne peuvent plus se faire ,il est partout pour expliquer pourquoi cela ne va plus, avant le moindre pépin était du a l’informatique maintenant c’est le covid  

Je ne suis pas dans le déni d’une maladie mais je voulais dire mon malaise au regard d’une situation qui n’est pas aussi binaire qu’on voudrait bien nous l’expliquer

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL
13 août 2020 4 13 /08 /août /2020 17:55
Un nouveau préfet pour l'essonne : eric jalon

en trente et un ans j'ai vu défiler des prefets ,a dire vrai et chacun sait que je n'ai pas la langue de bois ,une très grande majorité de serviteurs de l'état de qualité ,respectables et attachés aux valeurs de notre république

j'ai eu la chance d'entretenir de bons, voir très bons rapports avec beaucoup d'entre eux et d’exécrables avec une toute petite poignée  ,dont je me suis réjoui du départ,un jour je vous raconterai  

qu’est-ce qu'une préfecture ? une auberge espagnole ,où la personnalité du préfet donne le ton ,j'ai eu mon chouchou  : bernard fragneau ,mais aussi remy pautrat , et josiane chevalier ,

jean benoit albertini nous quitte ,j'ai bien aimé cet homme car c'était un malicieux pragmatique

pour des raisons que beaucoup connaissent; je ne suis pas impressionné par les titres ou les sorties de l'ena mais respectueux des serviteurs de l'état attachés aux valeurs de la république ,capables de l'humilité que cela impose et qui ne sont pas obsédés  par leur carrière ,remarquez cela vaut aussi pour les élus,

saint Bernard disait que l'on apprend plus a vivre avec les arbres et les pierres qu'a la fréquentation obstinée des livres ,sans doute est ce pour cela  que j'aime les gens qui considèrent le terrain,la chaleur humaine ,le coeur a coeur comme des vertus essentielles et cardinales 

ce qui est énervant dans le départ d'un préfet c'est que l'on essaye de construire une relation ,qu'ils mettent forcément un certain temps a décoder le territoire et puis a peine ceci fait ,les voilà qu'ils partent 

Eric jalon nous arrive ,issu des instances gouvernementales ,il a du adorer la préfectorale du temps où il était dans les charentes maritimes en travaillant avec segoléne royale ... il lui sera donc beaucoup pardonné ,

il se murmure qu'il eut préféré les yvelines ou les hauts de seine.... qu'il se rassure ,je ne connais pas de bon préfet qu'un passage en essonne  n'ait propulsé au firmament sauf l'ami fragneau parce que ce n'était pas un bon préfet, c'était un mec

et je me souviendrai toute ma vie de son pot de départ jubilatoire ,lui qui appelait en réunion nathalie  Kościuszko  "la morveuse" et qui collait le budget communal de serge dassault a la cour de comptes, il  avait ce grain de folie et d'égalité républicaine qui détruisent les "carrières "

ce qui est énervant dans les départs c'est qu'il faut tout recommencer ,en septembre le préfet devait venir diner a janvry en présence de quelques élus ,

quant au nouveau je me vois bien lui expliquer que je compte sur lui pour un entretien auprès du ministre de l'agriculture en vue d'une modification des règlements sur l'importation des camelidés en provenance d'afrique .... je vois la tête qu'il pourrait faire ,se demandant où il est tombé ,et pourtant c'est un dossier que nous avons travaillé avec le préfet Albertini et que le covid nous a empeché de faire avancer 

bref ,on va croiser les doigts pour qu'il ait quelques envies de découvrir la face cachée de la lune 

Un nouveau préfet pour l'essonne : eric jalon

quant a abdel kader guerza,sous prefet  de palaiseau ,il nous quitte aussi ,tant pis pour nous,tant mieux pour lui que cet homme accède au statut de préfet

,très gentiment il disait que j'étais son "cauchemar" car quand cela venait de janvry c'était forcément  mettons "atypique" et donc complexe a rentrer dans les cases administratives

j'ai le regret qu'il ne soit pas nommé préfet de plein exercice si l'expression est possible,il devient préfet a l'égalité des chances dans le val de marne ,

au risque de choquer ou d'être mal lu ,il y a une étrange propension a nommer des préfets dont les noms ont des consonances peu auvergnates a ces postes ,je ne sais pas si c'est l'inconscient ou si c'est une volonté affirmée ,notre république ne devrait pas avoir ce genre de réflexe

pour ma part comme pour la plupart des élus je conserverai le souvenir d'un bon homme,chaleureux ,intuitif ,empathique,d'humanité bienveillante  ,un pere et mari aimant ,je conserverai le joli souvenir d'un diner a la maison  et de nos "aventures" durant le salon des camélidés ou du marché de noel 

 

Un nouveau préfet pour l'essonne : eric jalon

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL
3 août 2020 1 03 /08 /août /2020 08:18
la méhari du mehariste et de ses amis bienveillants

Il y a vingt ans ,déjà, nous achetions notre maison dans le sud de la France ,ce lieu perdu dans la verdure,dans l’enthousiasme de nouveaux sudistes ,nous achetâmes aussi ce qui faisait partie de la panoplie : une mehari ,

Un jour sur un rond point ,avec son écriteau a vendre ,elle avait déclenché mon enthousiasme et fait remonter des souvenirs de mon adolescence quand mon frère  en possédait une et que nous osions partir jusqu’en Espagne avec

Bref,sans même soulever le capot ,voilà la méhari achetée ,alors bien sur ,il fallut convenir que le pot échappement tenait grâce a un bout de fil de fer ,que les portes d’envolaient au dessus de 60KM/H et que globalement c’était une forme de concept de méhari

comme sur place il semblait complexe de la réparer,justin la fit monter dans le van aux dromadaires un jour qu’il remontait a vide pour la reparer en région parisienne

la méhari du mehariste et de ses amis bienveillants
la méhari du mehariste et de ses amis bienveillants
la méhari du mehariste et de ses amis bienveillants

Là haut ,elle a eu une autre vie ,très vite elle a servi a la mairie ,pour emmener du foin au parc animalier ,rouler sur la neige l’hiver pour le sel de déneigement et même un soir de fête de janvry servir a livrer 300 desserts grâce a ses capacités légendaires d’amortir les chaos du champ ou nous dînions

Bref, elle était déjà fatiguée ,ce traitement l’a achevé ,la carrosserie ,les sièges, l’éclairage  etc… lui donnaient des petites allures d’épave …

du coup pour mon anniversaire les amis se sont cotisés pour acheter des pièces de rechange….

En fait au fur et à mesure du démontage ,il a fallu commander des pieces ….nous sommes passés d’un changement cosmétique a une operation chirurgicale radicale puisque même le chassis ,le volant ,les amortisseurs tout a été changé ,en réalité il ne reste plus que le moteur

la méhari du mehariste et de ses amis bienveillants
la méhari du mehariste et de ses amis bienveillants
la méhari du mehariste et de ses amis bienveillants
la méhari du mehariste et de ses amis bienveillants

Beaucoup d’émotion pour tous ceux qui s’y sont mis, des centaines d’heures de travail, en commençant  par axel qui a démonté les premières pièces ,daniel ,tous les copains et surtout jean francois qui n’a rien lâché et je dois au confinement que l’épave soit devenue  une magnifique voiture

Un tas de pieces détachées qui ont circulé d'un lieu de stockage a l'autre ,certaines se sont perdues ,merci aux bienveillants qui ont accueilli l'épave en réparation 

la méhari du mehariste et de ses amis bienveillants
la méhari du mehariste et de ses amis bienveillants
la méhari du mehariste et de ses amis bienveillants
la méhari du mehariste et de ses amis bienveillants
la méhari du mehariste et de ses amis bienveillants
la méhari du mehariste et de ses amis bienveillants

Je suis convaincu qu’il est essentiel de voyager ,et sur que l’on ne revienne pas le même ,il est ainsi pour ma mehari ,partie verte et un peu brinquebalante ,elle revient vers le sud ,bleu,blanche et pimpante

Un retour ,joyeux,jean francois et dominique ont pris la route;première escale chavignol,pois saint galmier pour ne pas boire que de la badoit !,arrivée prévue lundi ....

la méhari du mehariste et de ses amis bienveillants
la méhari du mehariste et de ses amis bienveillants
la méhari du mehariste et de ses amis bienveillants
la méhari du mehariste et de ses amis bienveillants

Un retour ,joyeux,jean francois et dominique ont pris la route;première escale chavignol,puis saint galmier pour ne pas boire que de la badoit !,arrivée prévue lundi ....avec une moyenne considérable de 55 km/h

la méhari du mehariste et de ses amis bienveillants
la méhari du mehariste et de ses amis bienveillants
la méhari du mehariste et de ses amis bienveillants
la méhari du mehariste et de ses amis bienveillants

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL
2 août 2020 7 02 /08 /août /2020 09:26

mon vieux pére avait des phrases a l'emporte pièce ,quand on voulait tout et son contraire ,il nous repondait "on peut pas les embrasser toutes" ,

 

sur la communauté de communes comme souvent l'été ,des caravanes s'installent en toute impunité réduisant la notion de gens du voyage a ceux de la randonnée puisque ces "voyages" se réduisent a effectuer quelques kilometres entre un village et un autre ,

 

du coup je recois des appels ,des demandes de conseils

 

chacun a fait ses choix et je pense que mes conseils seraient aussi peu judicieux que de m'avoir confié des responsabilités 

malgré tout je piaffe devant le "spectacle" ,comme un joueur sur le ban de touche,car au bout du bout ce sont nos concitoyens et la democratie qui vont payer 

j'ai donc écrit aux délégués de la communauté ,je vous en informe  

 

 

J’ai reçu des appels cette semaine d’élus, visiblement désemparés devant l’invasion de terrains publics ou privés par les gens du voyage ,c’est un phénomène récurrent l’été,

 

au regard de la confiance qui m’a été accordée lors des élections communautaires je n’ai aucune légitimité ,mais je ne peux m’empêcher de rappeler des basiques :

 

La communauté de communes a investi près de 800 000 euro dans  une aire d’accueil de gens du voyages ,structure qui était imposée aux communes de limours ,forges pecqueuse ,et briis mais que nous avions solidairement pris en charge collectivement

 

L’état a l’epoque subrogeait la construction de ces aires a son intervention en cas d’occupation sauvage et s’engageait, en cas de réalisation, a faire « degage »r sous 48 heures

 

,bien évidement, une fois l’aire construite un deuxieme schéma départemental des gens du voyage a été promulgué libérant l’état de ses engagements : un grand classique

 

Néanmoins,cela mériterait d’interroger l’état sur la réalisation des aires d’accueil  sur l’ensemble des communautés par rapport a ce premier schema car il n’y a pas si longtemps certains de nos grands voisins n’avaient pas fait l’effort que nous avons fait

Pratiquement ,nous avons respecté nos engagements et chaque année nous dépensons en fonctionnement de l’ordre de trente mille euro au moins pour faire fonctionner cette aire ,il appartient a l’exécutif de la ccpl de rappeler au préfet ses obligations et l’engagement moral a notre egard ,il ne suffit pas que la communauté de communes soit au courant ,elle a ,par la loi ,pris une compétence sur le sujet et doit l’exercer dans les deux sens : au service des communes et en direction des autorités ,

ces destructions/occupations ne doivent pas être banalisées

le préfecture et l’etat qui ont trouvé si confortable de s’appuyer sur les elus locaux durant ces mois de covid ne peuvent pas se défiler le lendemain a nos appels

Je suis consterné de recevoir des messages de la gendarmerie nous alertant parce qu’ils « vont bouger »  et qu’il faut se claquemurer,

où est l’etat de droit ?

est il raisonnable de considérer cela comme normal ?

Enfin le vieux maire que je suis ,peut dire qu »’a chaque fois que l’on « négocie » des temps d’occupation, des branchements d’eau, d’électricité, on s’assure de devenir un point de chute pour l’année suivante  

Face a des situations rudes, inadmissibles, seules des réactions très républicaines  doivent avoir lieu ,

la violation de propriété ,le vol d’eau ,ou d’électricité ne sauraient être autorisés  a qui que ce soit et doivent appeler des dépôts de plaintes systématiques en restant sourds aux « bonnes gens » qui vous disent que cela ne sert a rien,

désormais les depots sauvages sont lourdement sanctionnés et peuvent l’être par la collectivité ,cela constitue une arme de plus dans l’arsenal

nos concitoyens ont la sensation que l’impunité est l’apanage de certaines communautés e t c’est le ferment de tous les extrêmes ,il est essentiel de démontrer que si le camping sauvage est interdit individuellement il ne saurait être autorisé quand on est en groupe

J’observe que certaines communes ne se formalisent pas  de ces occupations c’est un choix qu’il faut respecter

Le matériel de la communauté de communes doit être mobilisé pour sécuriser les sites voir créer des tranchées provisoires a certaines périodes si nécessaires ;il est du devoir de la communauté ,du conseil départemental et de nos parlementaires non pas de jouer les pleureuses mais d’être extrêmement fermes et non compatissants

Certaines communes ne sont pas « occupées » depuis des decennies sans doute ,il y a-t-il une explication

Je vous souhaite un bel été

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL
27 juillet 2020 1 27 /07 /juillet /2020 09:28
  • je suis toujours impressionné par ces gens qui passent des heures dans les salles de sports a façonner leur corps,le sculpter a coup de transpiration,de machines de tortures et parfois d'anabolisants,culturistes ou culte de son corps,d'un narcissime musclé,

comme je suis fasciné par les culturistes de la culture qui ont lu le dernier....se sont précipités a l'exposition de....ont retenu un an a l'avance leurs places a l'opera pour voir danser ...etc ,je suis admiratif pour cette énergie vorace de voir,de lire ,d'entendre en m'interrogeant aussi pour quoi ?

sont ils plus sages ? plus heureux ? plus clairvoyants ? 

qu’est-ce qu'il reste au fond d'eux mêmes ?

cela provient il d'un autre narcissisme celui du culte de la culture tristement confondu avec celui de l'intelligence ?

cette boulimie culturel entraîne t elle un surpoids de grâces inutiles ?

des amis de l’opéra de massy ,m'ont fait l'honneur de me demander de commettre un petit texte sur la culture me demander cela a moi, c'est m'inviter en hôte d'honneur a un diner de cons 

je leur  ai proposé deux textes ,l'un d'eux je crois a été publié,le second je suppose trop long n'a pas du l'être je vous le livre dans la chaleur de l'été

Vous avouerai-je que je suis inculte ?

Enfant sauvage, je n’ai pas bénéficié de cet accompagnement bienveillant vers les musées, les théâtres ,l’opera ou les salles de concert, j’ai fait le peu de chemin qui m’ait été permis d’emprunter a la poursuite des mots dans l’arrière-boutique d’un libraire qui me décrivait les livres comme un pâtissier les gâteaux de sa vitrine

Je suis donc un barbare qui cherche a le dissimuler, j’aime les mots comme « improbable », improbable, ce fut celui-là qui me vint a l’esprit quand je fus fait « chevalier des arts et lettres » ! autant donner un prix Nobel de médecine a un pangolin !

Aussi, si on m’interroge sur ce monde étrange, inconnu ,fascinant et souvent vain que l’on nomme la « culture » sans doute la réponse qui s’impose a moi est celle de mon vécu ,la seule culture qui compte est celle que l’on s’approprie, que l’on avale ,que l’on digère ,qui nourrit vos cellules .

Toute ma vie, j’ai prêché pour que les plus simples, les plus illettrés ,les sans bagages comme moi, jouent sur scène ,chantent même mal ,assassinent un piano pour mieux le soigner, que ,par pitié, on ne les assoit pas dans une salle ,a écouter ,regarder ,se taire ,et la fin de l’envoi qu’ils soient autorisés, voir invités, a dire  ‘c’est beau’ parce qu’on leur a dit que cela l’était

Toute ma vie, j’ai agi pour que chacun soit acteur plutôt que spectateur,

Dans ce monde culturel perclus de « performances », d’»interventions »,d’ »happenings culturels »  ,j’y trouve bien des fats ,des suffisances ,des prétentions ,des poignées de sable, des « génies » kleenex

on inonde de subventions les salles vides et l'on conspue  les succés "populaires" donc vulgaires ,personne ne m'explique ce qui fait resonner au fond de nous mêmes certains,ce qui fait du bien ,ce qui "lave" 

 Rien de tout cela n’explique pourquoi la musique fait tant de bien à l’esprit et au corps,

Pourquoi un choriste perdu au milieu de ses pairs éprouve tant de bonheurs.

Alors oui, le premier acte culturel pour moi est d’oser se saisir d’un pinceau et non de s’extasier sur une tache noire perdue dans un océan blanc

Le premier acte culturel, c’est de ne pas être sensible aux sirènes de la mode, de la mouvance ambiante ou de la bienpensance mais d’aimer ce qui vous nourrit au plus profond de soi,ce qui sans contrôle vous fait vibrer ,pleurer ,avoir la chair de poule  car ,quand bien même ce seraient trois petites notes de musique ,elles font partie de votre chair et elles résonnent en vous

 

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL
18 juillet 2020 6 18 /07 /juillet /2020 10:10

l’élection est passée ,madame boyer ,maire d'angervilliers a été élue ,la messe est dite

je voulais juste vous raconter les trois dernières semaines qui ont abouti a cela

tout d'abord comme dans la chanson de brassens "auprès de mon arbre ,je vivais heureux" et sans le moindre désir d'être candidat 

et puis ,après l’élection de forges les bains ,cette élection est arrivée dans les esprits de chacun,pour ma par,t aucun désir ,je le dis très sincèrement, je vis très heureusement ,ce que je fais a janvry me va bien et je ne supporte plus ce climat politique fait de snipers ,de calculs , de mensonges et d'amitiés qui n'en sont pas 

sauf que là, de nouveaux élus et d'anciens qui cessaient leur fonction m'ont interpellé pour me dire qu'il était quasiment de mon devoir  de ne pas laisser la communauté aller dans le mur 

une des listes m'a fait des propositions pour que je sois en quelque sorte le garant du pluralisme et du travail en commun

,j'ai interrogé les gens en qui j'avais confiance parmi les élus mais le diable de la politique leur a fait dire qu'ils choisissaient une orientation politique plutôt qu'un homme ,

en bref ,tout ce qui m'a toujours blessé dans la vie publique et qui fait élire une chévre ou un bouc pourvu qu'il ait la bonne étiquette au bon moment ,ce qui bafoue parfois des années d'engagement et de travail ,nous le voyons régulièrement, comme aux dernières législatives 

la seule "fenêtre"  demeurait a se glisser entre ces deux blocs grâce a quelques amis vrais et être celui qui pouvait former une majorité de bons sens 

en arrivant pour le vote ,j'ai pensé que je n'aurais qu'une voix la mienne !  j'en eus trois, ce qui est peu glorieux pour quelqu'un qui conduit cette maison pendant 20 ans

sur ce que j'ai de plus cher, je vous promets que je n'en tire aucune déception ou tristesse de ne pas avoir été élu

,la seule vraie blessure se situe dans les rapports humains,dans ma profonde conviction en l'homme ,dans l'espoir fou des gens de bonnes volonté ,je ne me suis jamais crée d'"obligés",de redevables a qui on rappelle leur dette  au moment opportun,je n'ai jamais agi pour obliger des gens mais en toute conviction

c'est sans doute pour cela que j'ai souvent expérimenté le fait de croire dans le rapport humain et de voir piétiné cette conviction,cette élection me laisse ma liberté et ma sérénité ,elle va sans doute me pousser a moins accorder de crédit aveuglement,a moins  dire present sans mesure 

pour information,  le texte que j'avais envoyé aux délégués ,j'ai la sensation d'avoir fait mon devoir ,c'est donc en toute conscience ,en pleine responsabilité que les choix se sont faits ,c'est sans doute cela l'essentiel 

ma seule pensée va vers le personnel de la communauté de communes qui est la victime sans defense ,des ambitions des uns et des autres     

    

election a la communauté de communes du pays de limours

Cher(e)s collègues,

Demain nous avons tous rendez-vous  pour fixer l’avenir de la communauté de communes pour les six prochaines années, c’est-à-dire engager nos habitants et nos communes sur une voie, sur un mode de fonctionnement

Au bruissement des téléphones et des mails, nous avons tous compris qu’il y aurait deux candidats, l’un d’eux nous a envoyé une profession de foi, l’autre pas encore, ou ne l’a pas jugé utile ce qui est inquiétant dans le principe

La logique que j’observe et qui a handicapé ces six dernières années de mandat persiste,

 Nous assistons a l’affrontement de deux blocs ,dans une caricature des clivages politiques qui n’existent plus au niveau national et encore moins au sein de nos communes ,un blocage dépassé ,mais efficace pour que rien ne se fasse encore pour les six prochaines années

Pendant plus de 20 ans, le bureau de la communauté de communes s’est constitué sans exclusion, ni partisianisme, avec des gens qui ne voulaient pas des postes, mais qui souhaitaient travailler au service de tous, on n‘est pas obligés de s’aimer, mais on doit avoir l’intérêt général comme cap

La communauté de communes peut être une formidable machine de guerre au service de nos villages et de nos habitants, mais pour cela, pas de clans, pas de rapports de force, pas de captation des moyens de la communauté au profit des uns ou des autres, seulement du bon sens

Je l’ai présidé pendant 20 ans, jamais nous n’avons connu une telle situation sauf a la fin du dernier mandat

Sans nostalgie, mais parce que les faits parlent d’eux-mêmes, permettez-moi de vous rappeler :

 grâce a notre intercommunalité en 20 ans : le lycée de limours ,trois gymnase intercommunaux ,deux crèches ,2 centres de loisirs,un aire d’accueil de gens du voyage, une épicerie sociale, le centre medico psycho pédagogique a limours (que tout le monde ignore),grâce la communauté l’implantation du centre de prévention du cancer a fontenay,du lieu d’accueil pour autistes aux molieres ,la veloscenie ,85 KM de chemins de randonnée ,une zone d’activités a fontenay ,l’achat des terrains tdf,la maison de la communauté de communes ,les services techniques a fontenay et ,pas le moindre , la gare autoroutière …..sans doute j’en oublie ,Je n’évoque pas les nombreux services au public dont l’emploi qui étaient cités en exemple jusqu’à l’assemblée nationale et qui ont été démantelés depuis.

Le bilan du mandat que nous venons de vivre est lunaire : une zone d’activité a Limours ,une piste du côté de boullay ,je suis, sans doute, cruel, mais les faits sont là  et je ne vous évoque pas l’exclusion de nos concitoyens des commissions de la communauté et la fermeture des services qui leur aient été rendus ainsi qu’aux associations

Je ne me résous pas a cette fatalité, il est de notre responsabilité collective au nom du bon sens, et surtout de notre quotidien, de refuser ces logiques de blocs mortifères

la communauté de communes n’appartient a personne, mais a nous tous collectivement ,son principe fondateur est de créer des équipements au service de l’ensemble des communes ,leur lieu d’implantation ne doivent pas être le choix d’un clan, mais celui de la pertinence et de la volonté des communes de les accueillir

Enfin, la communauté de communes n’est pas une super commune et elle doit respecter les choix communaux, quand bien même la communauté de communes a compétence sur le sujet, ce ne doit pas être un lieu de pouvoir mais de pouvoir faire

Pour ma part en 20 ans, jamais on ne trouvera un écrit ou une intervention de la communauté allant a l’encontre d’un choix communal, j’ai le droit d’avoir mon avis, mais le président doit avoir une obligation de respect et de réserve

Voilà tout cela est déjà trop long, mais sans doute, un fond gaulliste (avant la mode) me pousse a l’esprit de résistance et à offrir aux gens de bonnes volontés une troisième voie, une issue de secours a la chronique annoncée de six ans de perdus pour nos villages et nos habitants   

Je n’ai « que » 65 ans, mes ambitions personnelles sont derrière moi, mais j’ai une profonde conviction, pour l’avoir vécu, pour cette communauté, je suis maire de mon village depuis trente un ans, je n’y ai jamais augmenté les impôts et chacun reconnaîtra qu’il ne fait pas honte a notre communauté, c’est ce savoir-faire, cette approche que je vous propose de mettre dans le pot commun

Je connais cette collectivité, ces bâtiments, sur le bout des doigts pour avoir participé a les construire, je connais bien la plupart du personnel qui est en souffrance et qui est notre véritable patrimoine, enfin je vous ai tous vu arriver dans la vie publique ,je n’ai jamais menti ,ni triché ,toujours travaillé avec ceux qui voulaient travailler ,j’aime les gens qui sont faibles avec les faibles et forts avec les forts, l’inverse me révolte

Enfin je peux être « spontané » ce qui veut dire que je ne suis pas calculateur, défaut qui a créé à mon égard quelques belles inimitiés, mais c’est le prix de la sincérité 

Je vous présente ma candidature, que je n’envisageais pas il y a quinze jours, face à l’impasse qui nous est proposée, mais aussi a la demande d’élus profondément inquiets par la situation qui nous est offerte,

Demain, mercredi, je vous invite à former un cercle de bonnes volontés au service du bon sens et de nos habitants et le premier tour sera déterminant

Très cordialement

Christian schoettl  maire de janvry

election a la communauté de communes du pays de limours

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL
11 juillet 2020 6 11 /07 /juillet /2020 09:07
robert frétard dit "desmet" ,un ami ,un frère

Mon ami robert est parti,sur ce blog ,trop souvent j’écris ces mots ,a chaque fois c’est pour moi une cruauté différente ,car robert ,c’était comme un frangin avec 2 tonnes de pudeur qui faisait que c’était dans les actes ,dans les regards  que cela se passait

Je l’appelais robert et il m’appelait « casse couilles », le seul a m’appeler comme cela mais peut être pas le seul a le penser car il savait que quand c’était « mission impossible » c’est lui que j’appelais

Dans la vie, j’ai été  parfois déçu, des gens que l’on aime plus qu’ils ne vous aiment ,des gens sur qui on est sur de compter ,avec qui on a un passé qui a prouvé que soi-même on répondait présent et qui se défilent ,des êtres sans mémoires  ou alors pas la même

Et puis ,il y a des êtres comme robert ,40 ans d’amitié ,pas une ombre ,un des rares avec qui j’étais sur de pouvoir aller a l’autre bout de la terre,en mission "commando  comme nous avions été en roumanie ,en étant sur qu’il n’y aurait pas d’état d’ame ,de doute ,un être sur

Avec ma petite expérience ,ils sont rares ceux avec qui on peut sortir de la tranchée et être surs d’eux ,de leur bienveillance ,de leur courage ,de leur engagement ,c’est une fierté de compter des amis comme cela

Il y a plus de quarante ans je crois ,il a vécu a la maison ,car ,amoureux de maria ,il n’était pas encore en odeur de sainteté auprès de jules et Julia ,il circulait dans son land rover pourri et y dormait jusqu’à ce que je découvre qu’il en faisait sa chambre après nos dîners quotidiens a la maison, bousculé dans ses rapports familiaux ,contesté dans ses choix affectifs ,il a tenu bon ,car c’était un fidèle en amour et en amitié

Nous avons fait tellement de trucs invraisemblables ensembles que ma mémoire défaille ,nos deux convois humanitaires vers la roumanie,une forme de guerre où il fallait être solide physiquement et mentalement,

ce jour ,cette aube horrible où il m’a appelé en hurlant de pleurs pour que je vienne car son fils justin nous avait joué un tour pendable, l’horreur que nous portons encore en nous et puis tous ces voyages en camion pour aller chercher tout et n’importe quoi ,cette insouciance des ventes enchères où lui et maria pratiquaient des razzias

C’est robert qui m’a donné l’idée d’organiser un marché de noel a janvry,depuis, il s’y sentait responsable au point que chaque année ,bon gré mal gré,lui et les siens se débrouillent pour trouver le sapin géant qui orne la place

Bref mon robert, c’est a lui et a sa famille que je pense quand je suis face a un mur et il l’a toujours brisé.

J ai bien essayé de lui faire prendre des vacances ,une fois ,il est venu passer quelques jours  dans le sud ,l’inaction et le bruit des cigales lui ont été insupportables

Quant a sa famille,ils font partie des miens ,maria ,la frangine depuis toujours ,derrière la rudesse ,la tendresse et la bienveillance  quant aux mômes, qui n’en sont plus ,c’est comme mes gosses ,ils m’inspirent des sentiments qu’ils n’imaginent même pas ,quand elle a souhaité être baptisée ,robert m’a désigné comme le parrain pour juliette ,cette formidable femme ,un honneur et une émotion

Alors je ne vous raconterai pas les batailles de ballots de paille dans le logement a pivot ,les spaghettis a la tomate a la maison,ce dîner où il n’avait pas avalé une bouchée car il y avait une «maitresse »  (d’école) a notre table et qu’il était totalement impressionné  (sans doute traumatisé)

Alors oui, il n’était pas câlin, il était beaucoup plus que cela, il était présent ,protecteur, et quand ses enfants l’appelaient le « daron » c’était la marque d’amour mais aussi de respect profond qu’ils lui vouaient

 Incroyablement il avait ce truc des « de smet »  : n’avoir aucun préjugé, n’avoir peur de rien (sauf des maitresses) et être formidablement créatif sans limites,

quelqu’un qui réfléchissait et qui cherchait en permanence, pour les crétins ces propos doivent surprendre mais c’est ainsi et ce n’est pas son départ qui me fait tenir ces propos

Du fin fond de forges les bains, robert se projetait et agissait sur la hollande ,l’Allemagne ,achetait du foin en Estonie et s’approvisionnait sur des salons en Italie en Pologne et ailleurs

Ils vont me manquer ces cafés pris avec lui sur la grande table avec la cafetière a pompe et lui qui embrayait toujours par un « qu’est-ce que tu racontes » et si par hasard en public quelques propos le gênaient il se frottait la tête a en bousculer son couvrechef et sa main partait jusqu’à l’arrière cou

Il y a un mois, j’avais proposé a maria et a robert de les marier …en vain et pourtant ces deux là s’aimaient ,en fait ils ont mené une vie hors du commun et ce matin je pense si fort a ma frangine qui doit s’enfermer dans son armure et aux mômes qui perdent une amarre  

Partager cet article

Repost0
Published by Christian SCHOETTL