Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 17:12

une décision du conseil municipal qui me parait normale,de bon sens,presque naturelle et voilà que le monde a l'air surpris,de l'absence de soumission ,

le simple fait de dire "non" parce que nous considérons que cette reforme des rythmes scolaires est "ni fait ni a faire", sans ambition et sans courage et voilà que les yeux de certains se decillent ,qu'ils découvrent que la fatalité c'est d'abord une question d'état d'esprit

incroyable de voir les médias venir a  janvry,téléphoner ou m'inviter sur un plateau pour ,comme des entomologues essayer de comprendre cette étrangeté

nous avons une impérieuse obligation a la résistance et a ne pas admettre tout et n'importe quoi au pretexte que cela vient d'une "autorité" ,je vous renvoie au film "i comme icare" qui montrait une experience vraie de gens qui étaient capables d'en electrocuter d'autres au pretexte qu'une "blouse blanche " leur ordonnait de le faire

20131010_073.jpg

 a chaque journaliste la même question désespérante ,du genre"vous refusez parce que cela va couter cher ?"

et d'essayer de faire comprendre qu'en l'espèce l'argent n'a pas sa place mais que cette réformette sans ambition ne sert que l'égo d'un ministre et dessert l'interet des enfants

je suis consterné de ces élus qui ,mielleux,jouent les bons élèves ,servent la soupe,ces politiquement corrects qui se préoccuppent plus de leur carrière que de l'avenir

je salue ceux qui m'ont appelé ,pour me dire qu'ils allaient délibérer dans le même sens

journée étonnante qui a commencé avec l'arrivée de Itélé et vincent peillon qui réagit a mon intervention par des propos qui lui ressemblent, agressifs et psycho-rigides,un honneur en fait

il semble que j'ai des propos insurrectionnels, comme d'autres en d'autres temps, qui préféraient la resistance a vichy, ou d'autres encore qui courraient sur les toits avec leurs antennes pour defendre les radios libres

escarmouche avec gilbert collard  "aux grandes gueules " sur rmc

passage ce soir au grand journal sur canal plus et un plateau sur bfm a 18H20

vlcsnap-2013-10-10-18h22m41s65.jpg

 

http://www.bfmtv.com/video/bfmtv/bfm-story/bfm-story-christian-schoettl-appelle-a-desobeissance-contre-rythmes-scolaires-10-10-151606/

 

avec la sensation que ce sera un feu de paille ,que ,demain l'actualité passera a autre chose et que nous nous resterons a résister a convaincre d'autres de participer  a cette désobeissance civile et non violente

des coups de fils de toute la france qui permettent de mesurer l'impact de l'image et du son,incroyable a écouter tous ces gens  et entendre tous ces témoignages de ce refus d'admettre du ministre

c'est un décret pas une loi,un décret c'est un désir d'un ministre de la république,il y a des desirs qu'il faut savoir réfrener,qui se souvient de ce decret de roselyne bachelot pour une vaccination massive...et ruineuse ? et les mêmes maires soumis mettant a disposition personnel communal et salles pour pêrmettre que ce decret soit mis en oeuvre,là encore j'avais refusé de mettre a disposition du pêrsonnel communal

il y a des noirs decrets 

il n'y  pas pire erreur que de ne pas reconnaitre  une erreur ,le ministre s'enfonce ,se radicalise ,s"enerve,ressort 250 millions d'euros pour acheter les consciences et leur faire oublier que l'année prochaine tout sera a leur charge,il est vrai que les elections seront passées

tout a l'heure la sous prefecture m'appelé timidement pour m'indiquer qu'ils avaient peur  d'avoir laissé passé la deliberation fatale du conseil municipal,sans l'examiner,je les ai rassuré,demain ,elle sera sur le bureau du sous préfet,

j'attend la compagnie de crs !


Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

Shalton Gray 14/10/2013 23:01

J'ai eu la vanité de venir voir si une réponse aura eu fait écho de mon commentaire, et je ne suis pas déçu - ni d'un autre article plus récent, d'ailleurs... -.

J'ai connu des manoeuvres sans même un CAP, des ouvriers, des couvreurs ou des maçons, qui n'avait que peu connu l'école et en savait bien plus que beaucoup sur notre Histoire ou notre société.

J'ai connu des Bac+5 ou des docteurs, dont les connaissances étaient purement théoriques et étaient hébergés par notre société sans savoir où ils habitaient, d'où ils venaient, où ils allaient.

Faire l'ENA ou Sciences Po, même si cela suggère un certain niveau de culture générale, n'est pas la garantie de compréhension de notre société.

Dans un monde idéal... chaque élu a le devoir de détenir la connaissance de son territoire, passé, présent. Ce afin d'être le garant de la continuité démocratique et républicaine et projeter ses
administrés dans l'avenir avec sagesse.

Plus le territoire géré est grand, plus la compréhension sociale et historique est nécessaire.

Mais nous sommes dans le monde réel, et ce serait faire preuve d'arrogance de supposer que chacun se doit de maîtriser tous les sujets. Le hasard de la vie fait que pour chacun tel sujet est connu
plutôt qu'un autre.

La clef est, effectivement, de chercher à apprendre en permanence des autres.

dupea 13/10/2013 14:14

Elle dit quoi NKM de la réforme des rythmes scolaires à Paris ?

Shalton Gray 12/10/2013 22:53

A propos de Vincent Peillon... dire qu'il a tenu des propos agressifs et psycho-rigides en parlant d'insurrection est erroné. C'est faire preuve d'un manque de connaissance de notre histoire
républicaine, quand on se destine à prendre sa place au sein du futur Centre.

C'est la Convention montagnarde de 1793 qui l'a proposé - cette Constitution de l'an I n'ayant jamais été appliquée -, par son article 35 : "Quand le gouvernement viole les droits du peuple,
l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs".

Et de fait, le terme d'insurrection a été abandonné, finalement, au bénéfice de la résistance à l'oppression, formulée antérieurement dans l'article 2 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du
Citoyen de 89.

Cela renvoie également à Rousseau, disant que lorsque le Prince abuse du pouvoir, les simples citoyens se retrouvent forcés, et non obligés d'obéir.

Mais ce dernier disait aussi que, dans un régime démocratique, la décision de la majorité ne peut être oppressive, et que lorsqu'une décision était remise en cause, il convenait d'analyser la
situation et de distinguer un acte régulier et légitime d'un tumulte séditieux, et la volonté de tout un peuple des clameurs d'une faction.

Sans vouloir aucunement paraître provocateur, sommes-nous ici dans l'expression de la volonté de tout un peuple, ou bien dans les clameurs d'une faction ? Les medias sont connus pour leur capacité
de jouer la loupe de l'entomologiste.

Christian SCHOETTL 13/10/2013 08:18



respect


et sincerement merci car j'aime apprendre


je considére que quand même a une position psychorigide,interrogez vous amicalment sur votre phrase : C'est
faire  preuve d'un manque de connaissance de notre histoire républicaine, quand on se destine à prendre sa
place au sein du futur Centre.


audelà d'une forme de compliment
d'avenir ,cela signifierait il que vous considérez que l'action politique et dans la cité sont réservés aux seuls intellectuels qui auraient suivi un cursus scolaire voir universitaire ?


peut on avoir un regard  in,quiet sur une classe politique structurée par l'ena et sciences po et rappeler a l'ordre
des ignares comme moi ?


je n'ai pas fréquenté les écoles a vous lire ,j'en mesure l'interet et je suis tres sincere mais cela interdit il pour
autant dansune democratie que l'on puisse exister ?


je vous remrcie de lire cela au premier degré sans la moindre envie de polemique ou d'agressibité






Laetitia Mayeur 12/10/2013 22:31

Bonsoir,
Je ne saurais trop vous dire à quel point votre prise de position courageuse et sensée me redonne espoir! Depuis des mois où je me "bats" contre des élus qui ont voulu absolument mettre en place
cette réforme pour des raisons autres que l'intérêt des enfants! Depuis des mois, j'ai entendu "on n'a pas le choix" comme argument principal, vous prouvez enfin qu'on peut se battre pour ses
idées, surtout quand il s'agit de nos enfants.
Simplement merci! J'ose espérer qu'il reste de nombreuses personnes comme vous.

Christian SCHOETTL 13/10/2013 08:20



il ya deja 4 maires qui m'ont inciqué qu'ils prendraient la même position ,c'est bien peu  et je forme le voeu que bien d'autres  fassent de même au regard des appels de citoyens,
d'associations de parents d'eleves et d'enseignants que je recois de toute la france



Etonne 12/10/2013 11:40

Bien sûr, que de l'invective de votre part quand les sujets vous dérangent.

Vous oubliez de signaler que, pour vous pamer devant les caméras de télé, vous avez annulé une réunion à la CCPL oùle sujet des rythmes scolaires devaaient être évoqués.

Et donc comme vous le dites si bien, c'est les communes de la CCPL que vous avez pris en otage pour satisfaire vos intérêts politiciens

Christian SCHOETTL 12/10/2013 14:24



Que jevos agace,tout le monde l'a bien compris,tous vos commentaires agressifs en témoignent


que vous n'hesitiez pas a tordre et detoruner la vérité a seule fin d'épancher votre bile, nous vous donnons acte,je signale au passage que la rféunion en question a été reportée car deja trois
maires avaient annoncé qu'uls ne pouvaoent pas être présents


mais que sur de ssujets aussi importants vous poltisiez tout c'est parfaitement inquiétant ,une belle demonstration dont sont administrées certaoines communes