Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 10:20

A la suite d'une perquisition,la police vient de retrouver chez une adjointe au maire du 13° arrondissemnt d'europe éoclogie les verts ,400 000 euros en espèces,venant ,semble t il du produit de la vente de cannabis.

on est passé du blanchiment au verdissement de l'argent des cartels !

quand je pense que cette formation,il y a quelques mois avait du mal a boucler son dossier,cette élue a été bien peu solidaire.

Bien sur,alors que Cecile Duflot prone ?,pronait ? pronerait ? la légalisation du cannabis,cette histoire a un écho un peu particulier

bien sur,si on était taquin on rappelerait cette invitation

LA TRANSFORMATION ECOLOGIQUE DE LA METROPOLE en Ile-de-France
Le 17 février 2010 à 19h45
Au FIAP 
 30 RUE CABANIS
Salle OSLO
EUROPE ECOLOGIE ET LES VERTS
PROPOSENT UN DEBAT POUR L’ILE DE FRANCE

 

rue cabanis a ne pas confondre avec la rue du canabis !

 

En fait,loin de moi,l'idée d'accabler cette formation,

l'idée de ce billet pour moi est de s'interroger, en tant que citoyens ,sur l'impact du pouvoir sur chacun de nous (et je prends ma part),sur le sentiment d'impunité qu'il peut sembler procurer a certains.

Il est classique d'affirmer qu'il y a chez les élus,la même proportion de personnes malhonnêtes que dans la société civile

,la question devrait être de se dire qu'il y a des fonctions comme celles d'élus ,policiers,magistrats ,enseignants qui devraient être exemplaires et que l'on puisse pas se réfuguer derrière une sorte de fatalité qui conduit,accablé, a admettre que chacun a son lot de brebis galeuses

En fait,a bien observer ,on s'apercoit que les voyous sont de droite ou de gauche,mais qu'ils le sont ,surtout, quand ils sont au pouvoir.

c'est donc là que le bat blesse,je ne crois pas a la multiplication des controles,cela signifierait que l'on est honnête par défaut,

je crois a une révolution culturelle sur la vision,l'approche ,la conception que chacun a de la fonction.

Tant que nos concitoyens considéront que les élus bénéficient de prébendes,et qu'ils peuvent en faire bénéficier leur cercle d'obligés,

tant que les élus considéreront qu'ils forment une caste qui les protége notoirement de poursuites,et qu'elle leur confére une forme d'impunité,sentiment partiellement faux ,la preuve,mais justifié quand on voit le résultat de procédures comme le symiris. 

Tant qu'une certaine conception ,ambition ,idée du pouvoir ne se fera pas jour,nous serons confrontés ,quotidiennement ,a l'humiliation de voir des individus  ,censés nous représenter,avoir des comportements de nature a tuer la démocratie et dégouter la citoyenneté

 je vois des élus, leur entourage, mentir éffrontément , s'installer dans une collectivité comme des rats occuppent un fromage et penser "sincérement" que tout cela est normal ,que le pouvoir donne les clés du coffre et un blanc seing vis a vis de la loi.

Alertez les sur le sujet et ils vous dévisagent comme si vous n'aviez rien compris,

j'ai une liste sidérante de ces agissements "inappropriés",ils sont connus de l'état ,d'un grand cercle de personnes dites "serieuses" et quand on les énonce,chacun regarde la semelle de ces chaussures.

 

Sauf que si l'on commence a tolérer qu'un élu mente publiquement qu'un autre facilite les interets de sa famille,que des conseillers bénéficient de leur municipalité en total conflits d'interets,qu'un maire en rénumére un autre,qu'on embauche la femme, la copine, la cousine,etc..Alors ,il est bien évident que le sentiment d'impunité prospére,et que ,comme pour le cannabis,on risque de passer doucement a la drogue dure... comme s'il  y avait des drogues "douces"

Partager cet article
Repost0

commentaires

Rose 17/10/2012 09:07

Panigada, alors, êtes vous prêt comme vous le dit Anne, à ouvrir et gérer, comme le dit Anne, les salles de shoot, et délivrer des permis de port de monte en l'air ? Les sages, vous connaissez ?

anne 16/10/2012 17:32

Te fatigue pas, Francis, Rose ne sait pas lire et ne comprend rien de rien à ce que tu as pourtant clairement énoncé... Ou bien elle yoyotte, la pauvre ! Ne perds pas ton temps.

Rose 15/10/2012 17:54

c'est une politique de démission votre Charte, l'exemple Panigada, l'exemple, si vous le pouvez. Pourquoi on ne resterait pas au pénal, c'est la protection le droit pénal. je ne suis ni Tante Momo
comme vous le dites, ni parent. Vous êtes bien père de votre enfant, comme moi je suis mère du mien, alors vous allez lui dire quoi, mais oui vas y mon vieux, c'est légal, tu fais avec l'argent de
poche, et puis si tu uses, et bien pas grave comme tu bosses pas je t'entretiendrai, ou l'Etat le fera.

Francis Panigada 15/10/2012 17:28

je ne veus pas momopoliser les commentaires de ce blog mais je tenais à préciser Rose que les termes "usagers" ou "consommateurs" sont employés généralement dans le langage professionnel et qu'ils
ne visent pas à banaliser "l'usage de drogues"... quant à la dépenalisation... il ne s'agit pas de supprimer l'interdit mais de revoir l'échelle des sanctions, en considérant qu'il vaut mieux
perévenir et soigner que de sanctionner le simple "usager" de drogues. Si vous lisez la charte "pour une autre politique des addictions" validée par la quasi totalité des structures de soibns et de
prévention, vous aurez des informations sur ce sujet... Mais vous avez parfaitement le droit d'avoir une autre opinion sans dicréditer la mienne et celle de nombreux professionnels engagés comme
moi dans l'aide aux personnes pour lesquels l'addiction est d'abord une souffrance et non un délit... je vous ai fait part de mon expérience pour indiquer que je parlais en connaissance de cause...
Je respecte la votre bien que n'étant pas d'accord !

Rose 15/10/2012 16:29

Oui, j'ai bien lu, mis votre prose me fait mal, et ce n'est pas de la sensiblerie, sauf mon respect vous êtes dans la mélasse ou pris dans la nasse. J'ai le sentiment que c'est démission, par
débordement, et cela m'étonne de vous. On peut viser haut pour viser loin : pourquoi on peut pas faire les deux ? Ne parlez pas d'usager, je vous en prie, serait ce un service public ?Je dis qu'au
niveau de la prévention, le dialogue c'est permis ou interdit est en général Bien reçu dans les auditoires du plus petit au plus âgé, croyez en mon expérience qui vaut bien sans doute la vôtre.