Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juillet 2010 4 22 /07 /juillet /2010 18:07

A croiser et parler avec des amis,ici,dans le sud et a se demander pourquoi ils ont eu des réactions aussi imprévisibles et justes, face aux évenements qu'ils ne pouvaient pas prévoir,une question lancinante revient durant ce temps ou je cours moins :

Vous allez penser que c'est l'abus de rosé ou le soleil qui a frappé trop fort sur ma tête, mais peu importe,voilà ce qui me tarabuste depuis longtemps :

Si l'on acte le fait que nous sommes porteurs de l'heritage génétique de nos parents eux-mêmes de leurs parents, ainsi de suite.que ce patrimoine nous transmet des signes physiques, mais aussi des maladies on parle de traits de caractère,ne pourrait on pas penser que dans ces mêmes gênes une partie de la mémoire du vécu de nos ancêtres est aussi inscrite ?

Ne pourrait on pas penser que dans l'immense carte du génome,des informations sur notre vie s'impriment et se transmettent ainsi de génération en génération ?

Ceci expliquerait bien de phénomènes étranges,une sorte parfois de pré-connaissance, et cela ne paraitrait pas choquant.

,pourquoi, après tout,les gênes auraient une mémoire sélective et uniquement d'ordre physique ?

Voilà c'est tout et cela ouvre quelques réflexions a tiroir pour qui voudra s'y pencher.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Vincent Panigada 23/07/2010 15:03


C'est le genre de question qui n'appelle pas de réponse, mais qui mérite d'être posée.

Je ne m'explique pas, ni pourquoi, ni comment, au sein de la famille de chair autant que dans celle du cœur, les chemins se croisent, se rejoignent, se ressemblent, sans concertation.

Déroutant de voir comment des routes séparées, des générations d'écart, différentes éducations peuvent parvenir aux mêmes conclusions, réflexions, sensations...

Troublant, souvent, de voir a quel point cela dépasse les limites du rationnel lorsque "le hasard" fait un peu trop bien les choses.

Les gènes n'y sont peut être pas totalement étranger, mais comment expliquer parfois une même familiarité avec la famille que l'on se choisit?

Personnellement j'ai simplement fini par accepter que l'Homme & sa science ne pouvait tout maitriser & qu'il fallait admettre l'existence de mystères qu'il est doux de préserver.

Souvent ces questionnement ne sont qu'une fenêtre sur l'imaginaire que l'on laisse ouverte, parfois on a l'intuition d'une réalité qui nous dépasse.

Ne dit-on pas que derrière chaque mythe, il y a une once de vérité?

Je sais que tout au long de mon chemin, je continuerai de croiser des passants, étrangement familiers, qui me feront partager un peu de leur vision & continuerons de me prouver que l'homme et
le monde garderont toujours un "je ne sais quoi" de magique, de miraculeux et de mystérieux.

En tout cas j'espère encore longtemps me laisser bercer par ces rêveries de promeneur pas si solitaire...


Taine 22/07/2010 23:43


Tu es en vacances Christian ! Il faut te mettre en mode repos, ne pas t'infliger de telles réflexions et reprendre un peu de rosé...
Bonnes vacances.


Nicolas Roughol 22/07/2010 19:11


C'est en partant de ce postulat de base que s'est développé la série de jeux vidéo Assassin's Creed, dont mon frère a participé au développement. Une machine permettant à quelqu'un s'y installant
de revivre les mémoires de son ancêtre...
Science-fiction certes, mais très bien pensée.