Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 08:28

Si tot terminé le spectacle équestre, samedi soir,j'ai filé  me coucher car j'avais une fievre de... cheval et que dimanche matin,c'était la course aux oeufs a janvry,un moment que j'aime, mais qui appelle a un réveil matinal

En début de nuit, vers 1 heure du matin dans ce premier sommeil qui vous envoie au fond des abysses, et qui me fait faire des rêves incroyables de détails,de couleurs et de créativité,le téléphone sonne,c'est la téléalarme qui me dit que ma mère a déclenché sa balise et qu'elle ne répond plus.

ce n'est qu'une galopade pour sauter dans n'importe quel vêtement, et courrir dans la nuit jusque dans sa maison,ce sont des images,des idées qui vous coupent la respiration,ce sont ces maudites clés; qui ,dans le noir, refusent de se marier avec la serrure.

c'est une porte de salle de bain bloquée par un corps et votre être entier qui se broie,c'est une petite voix qui vous dit que la vie est là,

malgré le sang,malgré la paleur,c'est un petit être maigre et blessé; qui est votre maman qu'on attrappe dans ses bras et que l'on porte avec précaution jusqu'a son lit,c'est cette téléalarme  ,comme dans un film de science fiction, qui vous parle et qui vous demande la situation, et vous lui dites "appelles les pompiers "

c'est votre fils nicolas qui arrive aussi vite que son père et qui rassure,c'est la longue attente dans la nuit du gyrophare,ce sont des hommes en uniforme formidables d'humanité que l'on appelle les pompiers, qui la mettent dans une sorte de sarcophage malgré sa douleur,cette force tranquille qui vous dit que la nuit s'éclaire,c'est cette longue route vers l'hopital d'orsay dans cette cabine surchauffée avec une petite maman vraiment sourde, a qui il faut hurler que tout va bien, et qui se raccroche a des questions futiles pour tenter de dominer ce qui lui arrive

,c'est ce jeune pompier qui essaie de faire de l'humour pour la détendre,mais que le manque d'audition laisse sans public,il n'a pas besoin de faire cela ,ce n'est pas son boulot et cela me fait craquer de reconnaissance.

c'est le brancard qui sort des urgences et des infirmières qui prennent en charge,c'est notre faculté d'initiave ,définitivement abolie,les heures s'egrennent,2 heures,3 heures,4 heures,5 heures du matin,nicolas et moi de chaque coté du lit et ma mère qui ouvre de temps a autre un oeil et qui nous nous demande pourquoi nous sommes encore là,qui,a chaque réveil nous donne les mêmes consignes des personnes a prévenir et ce fameux petit coussin chauffant qu'elle voudrait bien avoir,c'est dans dans cette nuit sans repère qu'elle nous demande de la laisser partir,comme si un bateau pouvait lacher son ancre ...

aux urgenecs le temps semble s'écouler différement

des examens ,une femme medecin,gentille ne faisant pas de l'abattage,qui,après avoir examiné ma mère va poser un coin de tête sur son bureau et qui revient réveillée par un doute,une infirmière magique,vivante,heureuse de parler et de filer de l'energie, qui ne fait que les urgences de nuit depuis 13 ans ,qui envoie toute sa conviction pour sa mission et cela fait du bien.

Comme a massy,il y a quelques mois,,on finit par se présenter,pas nos fonctions, juste  en disant que l'on est de janvry,sésame incroyable, "le marché de noel !"

moi je suis le père noel et lui il conduit le petit train ! et chaque personne du service de son anecdote sur le marché.

six heures,les diagnostics arrivent : une épaule cassée,les examens sanguins sont bons,elle peut rentrer chez elle appareillée,elle ne souhaite que cela.

mais comment faire quand on a 93 ans,toute sa tête,que l'on est presque sourde et aveugle pour vivre et être autonome dans sa maison ?

 d'autant plus quand on a un caractère a avoir horreur de demander quoi que ce soit, a qui ce soit et ne pas vouloir avoir quelqu'un sur le dos en permanence ?

Ces réponses ,il va falloir me les trouver durant ce week end de paques,où aucun de ses medecins et autres ne sont joignables,où l'on peut ne compter que sur nous mêmes, et c'est bien ainsi ,cela éprouve nos capacités.

Ce billet impudique pour dire que la téléalarme c'est formidable et qu'il ne faut pas hésiter a la prescrire a ses proches et a insister,que nos pompiers sont notre fierté et que j'ai trouvé une service d'urgence a l'hopital d'orsay  a visage humain,avec des sourires et plus que l'écoute,

merci pour ce petit déjeuner servi a l'aube, pour nous permettre de tenir le choc,j'aimerai que tous les élus qui mettent des dos d'ane sur les routes,fassent un tour en ambulance pour mesurer la souffrance que cela pêut infliger.

Ma maman a retrouvé son lit,une autre aventure commence...

IL est huit heures moins le quart du matin,il faut filer a la petite ferme pour organiser la chasse aux oeufs,puiser ce qu'il reste d'energie pour avoir la pêche,sourirte et profiter du rire des enfants,il sera temps de s'écrouler plus tard

Partager cet article

Repost0

commentaires

Philippe GUERIN 30/04/2012 15:08

Merci Monsieur SCHOETTL, Merci pour vos commentaires sur les urgences d'Orsay. J'ai, en tant qu'ingénieur, refait ce service en totalité, je suis content d'en entendre parler avec autant d'éloges,
même si ces éloges sont à destination des soignants, ce qui est fort logique, je me plais néanmois à croire que si elles travaillent bien c'est un peu grâce aux gros travaux de rénovation que j'ai
fait. (j'ai d'ailleurs eu le plaisir de rénover le CM de BLIGNY (2001-2008) que vous connaissez bien d'ailleurs...)
Je suis maintenant dans un EHPAD à PARIS 12ème (570 lits de gériatrie)pour faire des rénovations de bâtiment, et là, je croise quotidiennement des personnes âgées qui viennent pour "profiter"
autant que faire ce peut des derniers moments de vie. Je peux vous assurer que rien, ni personne, ne peut remplacer son cocon familial même si c'est parfois stessant de les savoir seuls à la
maison. Aucune structure ne peut mettre nos parents dans un bien-être comme celui que l'on trouve auprès des siens. Je vous souhaite plein de bonne chose et surtout de pouvoir profiter encore
longtemps de votre Maman.
Je suis un de vos fervents admirateurs pour tout ce que vous avez fait. Merci à vous Monsieur SCHOETTL.

Prof 09/04/2012 19:10

En fait, c'est à Orsay qu'il faut aller pour les urgences ?
Magnifique, la force de vie.

Pascal Montaigne 09/04/2012 14:05

Enfin un élu qui reconnait que les routes ne sont pas uniquement utilisées par des chauffards, mais qu'il y a aussi des pompiers, des ambulances, des bus, des services publics, des gens qui vont au
boulot ou qui se déplacent tout simplement et qui se payent tout plein d'obscacles destinés à les ralentir. J'étais moi même derrière une voiture transportant des handicapés en fautueil roulant et
j'avais mal au coeur de voir cette la tête de la personne à l'arrière qui avait visiblement besoin de support basculer sur ses coussins de droite à gauche a chaque obscacle mis sur la route. Est-il
necessaire de rendre la route impraticable pour assurer la sécurité ? Ne vaudrait-il pas mieux faire la chasse aux chauffards ?

Christian SCHOETTL 09/04/2012 21:22



c'est un vaste sujet mais vous remarquerez  qu'a janvry ,il n'y a pas un dos d'ane ,tout juste deux plateaux 



Veronique 09/04/2012 09:54

Meme si il est heureux qu'elle n'est qu'une épaule cassée, cela reste difficile a gérer pour elle et pour son entourage. J'ai eut très peur je t'avoue en lisant ton texte. Pour ce qui est de la
solution a apporter pour la vie quotidienne de Mamie, je n'en ai pas. Personnellement, je pourrais venir la voir plus souvent maintenant car mes horaires me le permettent, mais cela dépendra
surtout d'elle...