Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 09:42

Il y a quelques mois ,nous étions les prermiers a alerter les élus sur la suppression par le syndicat des transports d'ile de france des transports du primaires dans nos communes,par un simple jeu de critères.

Nous avons eu droit a tout aux déclarations pré machées d'elus de gauche expliquant que nous agitions des épouvantailas sans objets,nicolas choettl s'est vu refuser l'urgence pour présenter une motion devant l'assemblée départementale se trouvant confronté a une curieuse coalition UMP/PS.

On nous adit sur tous les tons qu'il n'en était rien et que le transport scolaire des enfants du primaire n'était pas en danger en Essonne.

Nous avons invité l'ensemble des communes a délibérer pour signifier leur attachement a ce dispositif qui tombe sous le sens !

En janvier face a la le levée de boucliers ,le président du cnseil gnéral nous invite a une réunion rapidement annulée ,remplacée par une autre qui annonce la sanction et confirme toutes nos craintes :

Destinataire :

Le 10/02/2011, le Conseil Général de l’Essonne a présenté les nouvelles conditions de création et de fonctionnement des circuits de transport scolaires spéciaux fruit de ses négociations avec le STIF.

 

Au sujet de la rentrée de septembre 2011 :

·                                                            Pas de suppression de circuit.

·                                                            Pas de surcoût pour les familles (105€)

 

La subdélégation de la compétence sera effective. Un projet de convention sera proposé aux organisateurs locaux. Ils devront approuver la convention d’ici fin juin. Cette convention pourra être adaptée au contexte de 2012 s’il évolue par rapport à 2011.

 

La procédure de mise en concurrence est commencée. Les appels d’offre sont lancés pour l’ensemble des circuits. Les régies peuvent être maintenues, si les organisateurs locaux le demandent.

 

Au-delà de 2011 :

·                                                            Prise en compte du critère de dangerosité qui permettra à certains élèves de devenir ayant-droits.

·                                                            Les non ayants-droits devront s’affranchir de 440 € pour l’année contre 770 € selon les tarifs du STIF. La différence sera prise en charge par le Conseil Général.

·                                                            Une certaine souplesse concernant le nombre d’élèves minimum sera appliquée.

·                                                            L’application du nouveau règlement sera progressive. Les élèves bénéficiant du système actuel pourront en bénéficier jusqu’à leur sortie de cycle scolaire.

 

 

 

Ceux qui ne veulent pas comprendre, ne comprendront jamais,il est clair que le système annoncé se met en place,il sera progressif du fait des élections cantonales,mais des transports scolaires  seront supprimés et les familles paieront.

 

Définitivement les transports et leurs financements sont réservés par la gauche a mr Delanoe,le reste n'est que valetaille et même l'accés a l'école de la république est remis en cause,il va être joli le bilan carbone de toutes ces familles qui devront conduire leurs gosses a l'école !

 

L'agenda 21 n'est définitivement qu'un vernis électoral !

 ce dispositif malgré les conditionnels supprime les transports scolaires dans toutes les communes rurales et interdit d'aller chercher les enfants dans les hameaux isolés s'ils ne sont pas un certain nombre ce qui est ,évidement,le cas dans les petits hameaux.

c'est quoi cette gauche ?

Partager cet article
Repost0

commentaires

NIALAD 20/02/2011 16:09


La situation de ce Pays, surtout depuis l'arrivée de Sarko, me rappelle quelques paroles d'un chanson d'Alain SOUCHON:
"On avance, on avance on avance...."
libre à chacun de donner au verbe "avancer" la signification qui lui convient!