Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 12:09

Nous étions en préfecture pour débattre a propos de la révision du shéma départemental des gesn du voyage

voilà un joli terrain miné !

Vous me pardonnerez mon absence de langue de bois

L'état impose aux collectivités de réaliser des structures visant a accueillir les gens du voyage,un shéma a été mis en place et il restait aux collectivités a s'executer,la communauté de communes du pays de limours et le dourdannais ont été les seules collectivités a assumer pleinement la part qui leur incombait

20130107_14394.JPG

pour la communauté de coimmunes,nous avons exprimé notre solidarité pleinement puisque shéma imposait la création d'une aire a quelues unes des cmmunes du secteur : limours,briis, forges,pecqueuse...l'ensempble des élus ont considéré que c'était l'ensemble des communes qui en assumerait le couit de réalisation et le cout de fonctionnement,mieux ,ils ont accepté de payer très cher un terrain  déja affecté a cet effet sur limours et de financer une viabilisation qui profite a tous

aujourdhui c'est la communauté de communes qui paye les frais d'ecolages aux communes qui accueillent des enfants en concertation avec l'éducation nationale

tout cela pour dire que les élus locaux  n'ont pas de leçon de morale a recevoir sur le sujet et c'est pourquoi, fort de ce qui a été fait,je me permets de dire que je trouve cette flatterie du communautarisme insupportable


cette réunion était co présidée par monsieur le préfet et député /président du conseil arrivé en dernier et parti avant l'heure ,qui n'a pas pu arriver a étouffer ses baillements et  dont les yeux chaviraient dans un appel a la sieste.


Le rapport présenté par le préfet ,nous a indiqué qu'en réalité seuls 44% des places a creer avaient été réalisées,avec des secteurs particulièrement emblématiques,sur le territoire de Francois Lamy,ministre,chargé de la politique de la ville, bras droit de martine aubry où le président du conseil génral exerce son role de parlementaire : aucune réalisation, aucun respect des obligations,

nous avons un discours social mais quand il s'agit du concret ou de la réalité rien ,zéro pointé,

pour manuel valls,ministre aussi, 28% seulement de réalisation,le ministre  qui voulait plus de "blancos" sur sa foire a la brocante ne s'est pas beaucoup demené pour trouver des terrains

quand on s'en étonne,le président/député cherchant desespérement un argument ,finit par répondre de manière détournée  : il n'y a pas qu'eux....


je ne sais pas qui a écrit ce rapport d'étape,mais il est sur qu'il a été rédigé sans prendre l'avis des communes,des élus sur le terrain qui assument le quotidien

une réunion bien étrange où les maires sont caricaturés,où des personnes qui n'ont que leur légitimité autoproclamée se permettent de donner des leçons ,mais où le politiquement correct règne ,

la terreur de stigmatisation conduit a l'effet inverse : la surenchère faite au bénéfice d'une communauté devient stigmatisant.

Un représentant des voyageurs nous a rappelé les souffrances encourues durant la seconde guerre mondiale,c'est une réalité,estce un argument,dans notre république ?

Il nous a été reproché de ne pas réaliser les aires auprès du centre ville,comme si ,au nom d'un principe que j'ignore certains francais devraient bénéficier de conditions que les autres n'auraient pas,comme si il y avait des réserves foncières en centre ville et qu'il fallait nier que l'harmonie architectural des caravanes avec un monument historique pouvait laisser perplexe.

ainsi un citoyen qui ne serait pas apparenté a une communauté identifiée ne voit pas ses choix culturels ou de vie respectés a ce point,ne saurait avoir un terrain mis a disposition par la collectivité et je ne parle pas de l'accompagnement social spécifique que le conseil général nous demande de mettre en oeuvre.

Moi qui me sent profondément sémite, quelle serait ma révolte si au nom de la déportation ,on m'expliquait qu'il fallait creer un quartier juif au centre ville,un quartier pour handicapés ou pour homosexuels ?

sans envoyer la tarte a la crème des droits et des devoirs,on a envie, quand même, quand on a dépensé un millions d'euros d'argent plublic pour creer une aire d'acceuil ,on a envie que les gens qui s'autoproclament les représentants des gens du voyage condamnent les occuppations sauvages, condamnent les comportements inappropriés,valorisent ce qui est fait plutot que de le critiquer,on a l'impression qu'ils ne tirent leur justification que dans la surenchére cliivante

j'ai entendu pendant cette réunion trop souvent l'affirmation que les voyageurs étaient francais comme si la question était centrale, comme si,s' ils ne l'étaient pas cela justifierait un mauvais traitement, comme si être francais ne conduisait pas a un respect de la république et de ses régles, mais seulement a une exigeance a son égard.

en fait, pour tout vous avouer,un ton peu propice et peu engageant pour trouver des réponses aux questions de monsieur le préfet sur la future implantation de 4 aires de grands passages permettant d'acueillir plusieurs centaines de caravanes

20130107_143917.jpg

entre le president/député qui propose au préfet de menacer les élus de l'arme atomique en  imposant les sites d'implantation  aux communes et en prelevant les couts de fonctionnement d'office sur les budgets de celles ci ! et les associations de voyageurs accusant les élus de tous les maux,le climat était peu propice a convaincre le moindre élu

Pour ma part,je souhaite que les collectivités qui n'ont pas assumé leurs obligations le fassent ,seraient elles dirigées par un ministre,

je souhaite un engagement formel que les dépenses liées au fonctionnement ne soient pas a la charge des contribuables locaux ,mais bien de ceux qui bénéficient des installations.,

que cela soit assorti d'une obligation de scolarisation qui est une des voies de la république,et que l'on cesse de se bauger dans la complaisance vis a vis de tous les communautarismes qui ruinent les fondamentaux d'une démocratie.




 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Dominique 14/01/2013 11:03

Juste quelques questions, combien coute la réalisation d'une place, et combien coute la journée d'une caravane avec voiture ? Quel est le tarif appliqué, par personne ?
Parce que moi aussi (français aussi égaux que tout le monde) j'ai eu envie d'habiter en centre ville, j'avais reperé dans une ville attrayante, un quartier bien paisible, immeubles cossus,
appartements clairs, opéra Garnier, musée d'Orsay, du Louvre à deux pas, mais mon banquier qui refusait de me visiter en prison m'a dissuader d'acheter dans ces quartiers.
J'habite désormais une maison avec jardin que j'ai acheté avec mes deniers, je suis en centre ville, enfin de village, le premier cinéma est à 10 kilomètres, et l'appartement cossu de mes premieres
ambitions à 400 !
J'ai acquitté également tous les frais, qu'ils soient de notaires de taxes de raccordement, de branchement, eau, gaz, electricité, téléphone.
L'état toujours plus gourmand et vorace, me demande chaque année le paiement de taxes locales et foncières sur ce patrimoine.
Nonobstant ces dernières, je paie chaque année également la redevance audio visuelle, pour suivre les programmes de télevision gratuite.
Et si je revends tout ?
Je m'achète une voiture puissante et une caravane avec antenne parabolique, je m'installe sur les aires réservées aux gens du voyage.
Quel sera l'accueil des autres voyageurs, français égaux comme tout le monde ?
Parce que voyez vous la tolérance et l'intégration ça a quand même des limites !!

NIALAD 10/01/2013 14:13

On ne peut qu'approuver sans la moindre forme de réserve cette approche du problème. Même s'il m'a toujours interpellé, je respecte ce mode de vie. Mais, de grâce, que les bénéficiaires mettent un
peu la main à la poche!Attendre tout de l'Etat, c'est-à-dire de nous tous qui travaillons et payons des impôts, c'est une attitude insupportable! Quant aux Décideurs qui ne font pas eux-mêmes ce
qu'ils imposent aux autres, c'est insupportable et, pour tout dire, d'une grande lâcheté!