Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 17:58

Il y a quelques jours,je vous parlais de cette zone non constructible,perdue dans une belle vallée entre berchevilliers et le chateau du marais,où des individus avaient coupé les arbres ,décaissé le terrain et fait livrer plus de 5000 M3 de remblais sans autorisation et bien sur, en toute illégalité.

Je vous ai raconté le combat de la mairie ,le soutien de la ministre de l'écologie Nathalie Kociusko-morizet,la venue du sous préfet.

IMAG1149.jpg

les regards consternés parlent d'eux mêmes, je ne reviens pas dessus,par contre ,je trouve très illustrantes les déclarations des  propriétaires a la presse,qui montrent toute la difficulté, quand chacun n'adopte pas les mêmes régles du jeu

dans le "parisien" , comme dans le "républicain",l'argument ,sans cesse employé,"si on nous cherche des ennuis ,c'est parce que l'on est de la communauté des gens du voyages"   ,une fois l'explication du racisme trouvée,la voie est ouverte a toutes les turpitudes.

De fait,il n'y a pas de caravanes sur ce terrain,ce n'est donc pas une évidence pour qui que ce soit, que ces contrevenant soient issus de cette communauté,

et quand bien même, les régles sont les mêmes pour tous, dans cet espoir de république que nous tentons de faire vivre

,l'argument que j'ai été "croisé avec hitler" comme cela m'a été dit,n'a pas de sens,si ce n'est de se communautariser au sein d'un groupe auprès de qui nous porterions une dette morale et qui les exhonerait de tout respect a la loi

 une stratégie de culpabilisation vue ,revue et surexploitée.parfois efficace 

 

Ce qui est plus rigolo dans le parisien ,c'est que le patriarche  affirme aspirer au dialogue(!) avec la municipalité,car ces travaux (déments) ces centaines de semi remorques,il en donne le motif a la journaliste "c'est juste pour planter de l'herbe et mettre une balancoire et un tobboggan pour les enfants"

  

ce type d'affirmation est de nature a rompre toute dialoguea faire comprendre que toute discussion est vaine,car elle suppose que ce monsieur prend tout le monde pour des imbéciles,mais qu'il l'affirme avec joie et certitude a la face du monde

IMAG1148.jpg

on les discerne mal sur laphoto,mais il ya des petits points bleus ou rouges le long du terrain a espaces réguliers ,ce sont des gaines de sorties de cables d'alimentation,sans doute pour éclairer et alimenter...la balancoire et le tobboggan

dans le républicain,la version bouge un peu,le patriarche demande a la commune de lui échanger les 8000 m2 qu'il a dévasté contre 4000 m2 constructibles ! a quoi donc lui servirait du terrain constrcutible pour une balancoire et pour planter de l'herbe ?

face a des gens qui se foutent aussi ouvertement de la gueule des autorités ,qui considérent que les seules régles qui vaillent sont celles qui les arrangent ,qui ont de véritables moyens financiers ,tractopelles ,bulldozer etc a plein temps sur le terrain,nous ne sommes absolument pas sur un combat de la misère qui cherche désespérement a s'en sortir

,nous sommes sur un fondamental de notre république  : l'égalité des citoyens devant les régles et le refus de certains de les considérer comme s'appliquant a eux-mêmes

,de huchon a 170km/H a ce terrain devasté ,il n'y a qu'une différence, tant que Huchon n'a pas d'accident rien n'est irreversible, le travail qu'il y aura pour remettre tout cela en ordre dépendra de la capacité de la nature a sa propre survie et de la justice a appliquer la loi

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

Grincheux 05/11/2011 07:20


On commence par une yourte, et on finit par un palais. Les têtes aterrées, c'est toujours après qu'on les voix. de toute façon, c'est en secteur inscrit, c'est pas le ministère qui est compétent ?
NKM elle est vraiment partout. Et puis après tout, il n' y a pas beaucoup d'habitants à Saint Maurice, il faut accueillir, c'est cela que les PNR, ils disent. mais après tout, c'est dans le PNR ?


Christian SCHOETTL 05/11/2011 08:26



quelle bouillie ! comme d'ahbitude,en tout cas ce n'est pas dans le pnr



Prof 04/11/2011 22:11


Tant que chaque commune ne portera pas plainte pour ce type de fait, ceci continuera de se produire dans chaque commune.


Christian SCHOETTL 05/11/2011 08:27



que que soit le psuedo grincheux ou prof le défaut de lecture est le meme ,bien sur que la commune a porté plainte


 



Prof 04/11/2011 20:34


Mais moi non plus je ne comprends pas et l'autorisation de défrichement, elle a été donnée ou non ?


Christian SCHOETTL 04/11/2011 21:46



bien sur que non !



Mike l'agroécolo permaculteur 04/11/2011 12:27


[ peut on vivre en société "à la carte" ? ça cela m'arrange, j'adhère, cela me dérange, du coup je considére que mon mode de vie le refuse. Comment admettre une sédentarisation à géométrie et à
fiscalité variable ? ]

Géométrie et fiscalité variable : non, je pense que c'est impossible.
Pourtant, faire en sorte que des familles ou des individus aient simplement le droit de choisir leur propre mode de vie et leur propre mode d'habitation, sans qu'il n'y ait d'impact négatif sur la
nature et sur la liberté d'autrui, ça me semblerait bien.

Si on vous a demandé autant de paperasses pour une simple yourte, c'est peut-être un petit signe que là, déjà, on cherche à vous freiner dans vos choix libres d'habitat ?
A fortiori quand on sait que les habitats considérés comme mobiles ou éphémères sont parfois de moindre impact environnemental, on pourrait favoriser leur implantation. Je me souviens du cas d'un
couple de citoyens français qui se sont installés dans une yourte bien conçue dans un petit village du sud de la France, sur un terrain sur lequel ils ont fait proprement leur potager. Et après des
années de présence, de belle intégration, et de liens sociaux intelligents avec les autres habitants du village, des élus plus haut placé que le maire du dit village leur cherchent des noises parce
qu'il y a des lois qui limitent et créent des contraintes sur les installations d'habitats éphémères. Au secours. Ce couple là ne dérange personne, ils ont amélioré la qualité de la terre qu'ils
occupent légalement, ils n'ont pas coupé un seul arbre, ils ont installé légalement leur yourte, et maintenant on leur dit de dégager.

Parfois, je me demande si on ne marche pas un peu sur la tête en France ?

Pour revenir sur les occupants de Saint Maurice, le simple fait de couper à blanc un morceau de forêt dans une zone protégée me révolte. Quant aux autres impacts sur l'urbanisation sauvage, le
non-respect des lois, etc. : c'est une évidence que leur action est totalement hors la loi et sans cohérence.


Christian SCHOETTL 04/11/2011 13:02



on est d'accord



Mike l'agroécolo permaculteur 04/11/2011 09:48


J'en connais des personnes des communautés des gens du voyage. Toutes n'ont pas cette approche fausse et totalement débile qui consiste à dire que quand les élus s'attaquent à eux, c'est parce
qu'ils sont racistes (comme si d'ailleurs la notion de "race" pouvait exister chez l'être humain ?).

Ceci dit il est évident que face à autant de mauvaise foi ces personnes mentent ouvertement, et que les élus ne peuvent pas réagir du tac au tac.

Les outils des élus sont les lois et les procédures. Les outils du ou des propriétaires de ce terrain sont la rébellion sauvage et rapide sans réflexion ni états d'âme, sans même d'ailleurs
considérer le massacre qu'ils effectuent sur ce morceau de forêt.

Si je ne suis pas pour certaines lois liberticides, notamment sur les projets qui tentent de faire passer les constructions éphémères pour "illégales", pour autant il faut reconnaître que là encore
ces gens là se foutent de la gueule du monde, en toute impunité.

Et de réclamer 4000 m2 de terrain constructible contre les 8000 m2 de forêt saccagée, c'est le comble du chic.

Au-delà, cela pose aussi une question simple : comment les collectivités peuvent-elles accompagner les familles qui désirent vivre de manière différente de la norme en vigueur, en toute légalité ?


Christian SCHOETTL 04/11/2011 11:46



je ne sais pas ce que c'est que la "norme en vigieur" et qaund je vois la papeerasse que 'lon m'exige pour la yourte que nous avons construite je suis un peu ..énervé.


il 'nempeche que la compatibilté entre une implantation et l'environnement,le paysage et le respect de l'autre  me semble un bon critère.


peut on vivre en société "a la carte" ? ça cela m'arrange ,j'adhère,cela me dérange ,du coup je considére que mon mode de vie le refuse.Comment admettre une sedentarisation a  géometrie et
afiscalité variable ?