Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 09:26

l'année dernière ,nous avons tous ,courageusement, repoussé l'échéance,devant un sujet aussi complexe aux implications diverses aussi financières que familiales

le reflexe a été de mettre de coté

cette année ,nous voilà;nous dit on, dos au mur

en septembre  prochain,le ministre de l'éducation nous donne l'ordre  de faire des choix et que ces foutus rythmes scolaires changent.

tout d'abord,c'est une sorte de supplice chinois,le ministre nous permet de choisir le pale ,le pilory,ou l'ecartelement

car il s'agit bien d'une torture,et pour le moins d'un écartelement,entre l'interet des enfants,celui des enseignants et enfin les préoccuppations des parents ne serait ce que le nombre de familes monoparentales,

l'interet des enfants resistera t il  a cette tripe tension a la veille des elections municipales ?

qui peut me dire l'interet pour l'éducation et pour une meilleure approche pédagogique ?

qui sera exempt de choix personnels parfois tres eloignés de l'enfant ?

dans un pays où les enfants frequentent l'école 32 semaines par an et se retrouvent en liberté les 20 autres avec des problematiques insolubles pour certaines familles de leur trouver une occuppation pendant ces periodes,on est en train de s'interroger sur le temps scolaire où ,bon an, mal an,les collectivités sont arrivées a assurer le periscolaire,les centres de loisirs et les transports,en gros, ce qui marchait pas trop mal, va être explosé

par contre, les 20 semaines de vacances des enfants qui contraignent a concentrer tout l'enseignement sur 32 et qui constituent une quadrature du cercle pour des familles où les parents travaillent et ont 5 semaines de congés ,cela, le ministre ne s'en préoccuppe pas ou si peu

ces 15 semaines que ,dans certains quartiers,les enfants passent au pied de l'immeuble ou de la barre comme on dit ,cela, ce n'était pas la priorité, comme si l'urgence n'était pas là !

comme si les habitudes pour certains enseignants ,pour les professionnels du tourismes étaient plus fortes que l'idée d'étaler et d'alléger le programme,de permettre une scolarité plus longue mais qui permette ,aussi, aux enfants de ne pas se lever tous les matins tot,qui permette un programme qui ouvre sur des domaines culturels ,artistiques,sportifs mais aussi sur une pedagogie de l'environnement, parce que l'on aurait le temps

quand je vois des adultes incapables de tenir plus de deux heures une réunion et où même le president du conseil général de l'essonne se met a jouer au scrabble ou sur son smartphone

 comment peux t on imaginer que de tout jeunes enfants puissent absorber des fondamentaux a coup de sequences de deux et demi  heures de rang  deux fois par jour ?

comment peut on imaginer ,plutot que de réduire les grandes vacances  de leur imposer de se lever un matin de plus avec la cavalcade et le stress auquel cela correspond dans bien des familles ?

j'ai commencé a interroger les parents de mon village,la réaction d'élus de la creuse m'a frappé par leur refus de la fatalité

si le parlement vote une loi,je l'applique, car je suis un republicain,

mais si un ministre ,en vaine de reconnaissance, publie un décret,a la va vite,c'est hors de tout controle démocratique, c'est donc une autre affaire,

pour la circonstance ,c'est une decision personnelle ,politique ,de quelqu'un qui n'a aucune notion du terrain ,c'est une décision irresponsable puisqu'elle ne s'assume pas financièrement,c'est quelqu'un qui vous invite au restaurant en prenant l'argent dans votre portefeuille,une choix imposé où l'amour propre du ministre joue un grand role

 les réponses que les parents sont entrain de me faire convergent toutes dans un même sens et une interrogation profonde sur le manque d'interet de ces eventuelles nouvelles dispositions

en fait ,le changement des rythmes scolaires est une affaire trop serieuse pour la traiter ainsi, mais surtout c'est une affaire trop couteuse ,si on veut le faire bien et en profondeur, pour se contenter d'une demi mesure imposée par un ministre qui a besoin d'exister

a partir du moment ,où ce seront les collectivités et les parents qui devraient assumer ce changement,il me semble naturel que c'est a elles de decider de l'opérer ou non

ce matin je me sens une veritable propention a poser la question "et si nous ne faisions rien ?"

on va nous envoyer les crs pour encadrer les enfants ?

on va prelever d'office dans budgets communaux ?

 mr pêillon va  t il s'occupper personnellement de recruter les animateurs et de reserver les autocars ?

vais je aller en prison ,maintenant que madame Taubira s'occuppe a faire de la place ?

si monsieur ayrault publie un decret pour que nous sautions tous par la fenêtre ,faut il obtempérer ?

cette idée que c'est une fatalité et qu'il faut obeir ,reveille tous mes neurones de résistance,c'est pourquoi,je pose la question et si nous n'étions pas soumis ?

et si nous ne faisons rien qu'est-ce qui se passe ?

les batiments scolaires nous appartiennent,leur occuppation même doit être soumise a l'aval des communes ...

bon dimanche

 


 



Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

Nialad 07/10/2013 19:58

Voilà 50 ans moins quelques mois, je débutais dans ce passionnant métier qu'est celui d'Instit. ou de Prof des Écoles.rassurez-vous, je suis en retraite! On met des jeunes sans formation, alors
s'il fallait garder en plus de vieux croûtons!!!! Voilà 50 ans que j'entends dire que l'Enfant est au centre du Système Éducatif: quelle foutaise! Il est avant tout au centre du système économique!
Oui, 2 mois de vacances, c'est trop long! Mais, d'une part, vous êtes-vous trouves face à une classe quand les premières chaleurs se manifestent? Les gens ne partent plus pour des séjours prolonges
l'ete: nous, nous n'avions pas de télé, pas de voiture, nous étions 6 enfants, nous avions 2 mois 1/2 de vacances, nous partions 6 semaines grâce au travail de notre Père qui travaillait au noir,
scandale!, pour payer ces vacances à ses enfants!
Élève, et en début de carrière, mes semaines comptaient 5 jours de travail. Personne ne manifestait de signes d'une outrancière fatigue... Ah! Oui, mais on n'avait pas la télé, pas d'ordinateur,
pas de consoles. Nous avions des devoirs que nous faisions après avoir goûté.le diner etait pris vers 19 h 30 après quoi, nous allions au lit...avec un livre! A 21 h, dodo, jusqu'à 7 h.
Mais les temps ont changé, hélas! Inutile de dire comment! Je n'ai plus la chronologie des faits, mais on a commencé par se demander s'il ne devrait pas opportun de libérer les enfants le Samedi
après-midi: week-end-end oblige! Je ne doute pas un instant de l'intérêt de se retrouver en Famille.... C'était tellement bien, que l'on a fini par supprimer le Samedi matin.... Et puis, les sports
d'hiver ont connu un bel essor, au point que, sous la pression des hôteliers, on a découpé la France en zones...on a ainsi supprimé à certaines Familles la possibilité de se retrouver. Pour peu
que, au sein d'une fratrie, l'un des éléments soit scolarisé dans une zone différente: c'est TOUTE la Famille qui se trouvait privée de vacances!
Entre temps, on a expérimenté de nouvelles méthodes de lecture et...les fameuses
Maths Modernes!!! Ah! Quel fiasco! Mais qu'importe, l'Enfant était toujours au Centre du Système Éducatif.... Tu parles!!!!
Le niveau baisse lamentablement... Mais celui qui ose le déclarer, il va être fusillé (pardon pour ce lamentable plagiat d'une chanson de Guy Beart) Cette baisse des niveaux, c'est un mythe....oui,
sauf que, mine de rien, on se dit qu'il faut le relever...en rallongeant la semaine scolaire! On a crée les ramassages scolaires: très bonne initiative! J'invite les sceptiques à essayer de
s'incruster dans l'un de ces cars qui prennent les Enfants à partir de 7 h 30, voire plus tôt. Là, confortablement installé, "l'intrus" écoute les conversations! En général, elles portent sur... la
soirée télévisuelle de la veille! C'est vrai que, avec ce que nous offre la télé, il ne faut pas en perdre une bouchée! La nuit sera courte, oui, mais il faut bien que nos petits biais aient un
minimum de distractions...
Alors que ce premier bilan d'une réforme prise à la va-vite,fasse grincer des dents, ça n'a rien d'étonnant... Mais le Ministre PEILLON n'a-t-il pas été un peu présomptueux? J'en ai bien peur!
En tout cas, j'ai préfère MA scolarité!!!

Claire 07/10/2013 13:24

Pas de tps pour l'éducation religieuse ? C'est important cher monsieur, le spirituel, c'est souvent ce qui donne l'espérance. Le jour du Seigneur c'est bien, c'est un beau jour..
Pas de la braderie et de précipitation non budgétée en cette matière. S'il faut diversifier dans chinois piano, laotien saxo, esperanto pipo, çà va coûter cher jvous le dis moi, on n'a pas les
moyens, est ce qu'on peut définir les fins d'abord pour notre école mat et primaire de France ?

papythai 07/10/2013 04:22

Votre billet ressemble à un tract UMP ou PS (quand il est dans l'opposition).
Vous avez perdu une partie de votre bon sens et remplacée par la mauvaise foi.
L'intérêt pour les élèves de mieux répartir les heures d'enseignement dans la semaine :
on passe donc de 4 jours à 5 jours d'enseignement par semaine et
de 144 jours par an à 180 jours.
Voici un exemple de lycée français qui fonctionne sur 5 jours par semaine
le mercredi étant un jour normal.
http://www.lfib.ac.th/vie-du-lfib/la-vie-du-primaire-fr/coin-des-maternelles-fr
Les cours commencent à 8h et se terminent vers 14h10 ou 15h10.
Pour les plus grands, ça peut se terminer vers 17h00.

Là où vous avez gardé votre bon sens, c'est pour les vacances et particulièrement les grandes vacances.
A mon avis, 6 semaines de vacances, l'été, seraient suffisantes.
Mais que faire des semaines enlevées l'été ?
Soit on les remplace par des heures d'enseignement, le nombre d'heures d'enseignement par semaine
sera alors inférieur au 24 h prévues.
Soit on les déplace pour mieux équilibrer les repos dans l'année.
Cependant, les problèmes restent les mêmes :
Que faire des élèves, si les journées d'enseignement sont plus courtes ?
Que faire des élèves pendant les vacances ?

Il aurait été intéressant de faire un grenelle sur l'organisation de l'activité humaine!
Pourquoi la plupart des entreprises ont les mêmes horaires de travail ?
La modulation de ces horaires peut elle réduire les pics de circulation ?

Voici pour terminer le planning des enfants d'une famille (réelle) :
Lever 6h, coucher 9 h, départ pour l"école 7h, rentrée de l'école vers 17h30.
Transport : 1h30 par jour, école 5 jours /7
Mardi soir et jeudi soir de 18 à 19 h : étude du chinois
Samedi football le matin 2 h, après midi rugby 2 h
Dimanche de 7 à 8 h Piano, de 8h30 à 11h30 rugby
Actuellement, ces enfants n'ont pas la télévision, il lisent et ont encore le temps de jouer à l'ordinateur
et à des jeux de société.
J'espère avoir un billet plus constructif que celui ci.

Christian SCHOETTL 07/10/2013 13:37



au moins vous ne pourrez pas dire que ce blog ne vous ouvrre pas ses pages et vous offre ce forum


je n'emets pas de jugement de valeur sur votre commentaire car le faire comme vous le faites  signifie que vous vous apte a juger..une forme de pretention 


il est bien evident que l'étalement des jours de scolarisation va avce un retour aux disciplines  jugées "mineures" par l'education nationale et abandonnées ou presque entre la culture,les
arts plastiques,les ciences de l'environnement,,le sport et lenseignement precoce des langues il y a de quoi alterner le ludique et l'essentiel,mais ceci signifie des moyens et que bon nombre de
profs qui ,auhjourdhui travaillent dans des bureaux ou sans affectation soient remis sur le terrain 



Claire 06/10/2013 18:19

Les français parlent aux français. "Les curés recrutent des grands-mères".

eric thebault 06/10/2013 17:56

Deux ou Trois réflexions pour avoir participé à un an de travaux à Ris-Orangis qui ont fini par un fiasco.

Tout d'abord sur le fait de faire ou pas :
Que ce soit un décrêt ou une Loi : cela devra s'appliquer et si on peux éventuellement prendre le pari qu'elle sera suspendue en partie dans le temps pour cause d'élections municipales, ce ne sera
que d'un an au maximum (comme le retour au déséquilibre des 3% du budget). Donc le délai de presque un an jusqu'à la rentrée prochaine n'est pas si long.
Secondement, on constate que les coûts sont importants, mais ce qui l'est plus c'est le recrutement des animateurs des Activités... surtout dans le cas des villages avec les déplacements que cela
va obliger...
Dans une ville de 28000 comme Ris-Orangis, les associations et les animateurs étaient théoriquement suffisamment nombreux ... Mais les animations n'ont pas été à la hauteur, les parents n'ont pas
accepté d'inscrire leurs enfants : résultats ...
Enfants dehors et seuls à partir de 15h30, aucune personne pour les récupérer et donc qui traversent seuls les grandes voies de circulation de la ville, animateurs incomptents et animations nulles,
et autres petits désagréments de mise en place... En espérant que tout rentre dans l'ordre d'ici les vacances de la Toussaint.
Mais qu'en est il des rythmes de l'enfant !! ... J'ai passé toute ma scolarité en "privé", mes enfants aussi, et le rythme a toujours été LUNDI-VENDREDI 7H30(bus rammassage)18h00 (retour du
ramassage)... Je n'en suis pas mort juste parfois fatigué et ceci du primaire au lycée.
Je ne comprends juste pas que cette réforme s'applique aux maternelles !!!