Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 09:45

les réformes életiorales se suivent et m'interpellent chaque fois un peu plus,il y a cette fameuse idée de parité,votée par les deputés, pour toutes les elections sauf celle des ...députés,sans que cela ne semble gêner personne.

il y a eu les projets fous de sarko sur les elections territoriales,mais ce qui est mis en oeuvre me semble un déni de démocratie

j'avais dans l'idée naive que chaque citoyen,chaque homme ou femme dans une république  avait le droit de se présenter aux élections,de se soumettre au suffrage universel,une forme d'égalité républicaibne ,de fraternité devant les urnes,de liberté de s'engager dans la vie publique.... non seulement un droit ,mais que la république mettait en oeuvre les moyens pour que la démocratie soit ouverte a tous

un signe essentiel que les affaires publiques n'étaient pas réservées a une élite, et que le soldat de valmy et de la conscription devait prendre part a la défense de son pays, car il pouvait prendre part aussi a sa gouvernance

 

Je crois que cette liberté gêne formidablement les formations politiques, car le citoyen élu qui tire sa légitimité du suffrage universel a une autonomie de choix, une liberté d'expression et de convictions qui bouscule le systéme

 

au résultat ,patiement,chaque élection uninominal a été rayée de la carte,chaque reforme installe une distance supplementaire entre les electeurs et les élus,chaque réforme renforce le pouvoir des formations politiques qui adoubent,décident et désignent les candidats,il ne reste plus a l"electeur qu'a obtempérer.

2013b-5624.JPG

 

  qu'observe t on factuellement ?

un discours clair sur le fait que les maires et les municipalités vont perdre leurs principales responsabilités au bénéfice des intercommunalités ainsi ,le maire qui est la "personnalité" politique que les francais respectent encore un peu,est rangé au placard au profit d'une intercommunalité plus lointaine par nature dont l'executif n'est pas élu au premier degré

je note pour notre petit territoire que les résultats des elections cantonales, depuis des années, est tout a fait illustrant de la contradiction entre la volonté exprimée par le legislateur et la volonté exprimée dans les urnes  par le citoyen

pour les élections cantonales,on nous annonce la réduction de la moitié du nombre de cantons ! qui pourraient passer en essonne de 42  a 21 ,hourra ! crient les populistes tenants du "tous pourris" "moins il y aura d'élus ,moins cela coutera cher et ils ne servent rien"

sauf que si le nombre de cantons baisse de moitié le nombre d'élus demeure et nous resterions avec 42 conseillers génréaux travaillant en binome ,homme/femme,au nom de la fameuse parité voulue par les deputés

  

en fait ,le mariage pour tous supprime la notion de dictinction par le sexe,il n'y a donc qu'en politique,où les députés souhaitent maintenir les couples homme/femme

au résultat pour les cantonales,des cantons qui auront une taille colossale, depassant les 55 000 habitants ,ce qui en zone rurale par exemple,peut représenter trois cantons actuels et donc ,forcément,une perte de proximité évidente avec l'élu,mais surtout, comment penser qu'un citoyen de base pourrait se réveiller un beau matin et dire "tiens ,je vais me présenter aux élections  !"  ?

sauf a être soit un élu déja implanté et très connu ,on comprend bien que nous aboutirons a des élections où les candidats seront présentés par leur formation et ne devront qu'a elles, le fait de se lancer dans la bataille et d'être élus par une etiquette, plutot que par une personnalité.

ainsi le choix populaire est détourné et le futur élu n'aura de comptes a rendre qu'a son parti,je ne parle même pas des moyens financiers a mettre en oeuvre,

on passe donc de l'humanisation a la politisation clivante

2013b-5623.JPG

bien évidement,j'attends des commentaires,du genre "il a peur pour lui,il defend l'avenir de son fils",on me pardonnera ma fatuité mais ,quelque part, je ne me sens pas concerné et je crois que ce qui se passe, dépasse largement les limites cantonales actuelles

s'il était besoin d'une démonstration éclatante ,je vous invite a faire le bilan des personnes que nous avons élu aux élections régionales :

 

 le scrutin de liste présenté par les partis politiques conduit a ce qu'aucun lecteur de ce blog ne soit capable de citer 10 conseillers régionaux de l'essonne sur les...24 que nous avons élus,

si vous reprenez la liste,vous decouvrez des noms et vous comprenez que nous sommes revenus a la royauté, où le pouvoir accordait des "rentes" a ses fidéles

quand ont ils été nous voir pour parler de leur travail ,pour rendre compte ?

avant les elections ,sur des podiums ,devant les gares mais, des le lendemain,disparition totale,car leurs interlocuteurs, ceux a qui ils doivent leur place ,ce n'est pas le suffrage universel,c'est leur parti qui,au regard, de critéres  propres, a décidé de les placer de manière a ce qu'ils soient élus ou non.

c'est cette dérive de la démocratie qui m'inquiéte ,car elle est sourde ,non affichée,transforme des candidats en individus soumis,sans idées ni projets  et irresponsables a l'égard du citoyen

je ne vous parle même pas des legislatives ou des présidentielles,mais dans un contexte où nos concitoyens doutent de tout, les murs que l'on est entrain d'ériger me semblent gravissimes

  

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Hé ! Qui l'a sorti du chapeau la parité ?
C'est trop ces assemblées d'élus qui s'accrochent à leur siège pour gagner leur pain. Et alors se sont eux-mêmes qui se plaignent du mille feuilles. Les autres s'imaginent qu'ils sont
indispensables, alors qu'il est clair qu'un échelon pourrait être supprimé.
Répondre
S
Ah! Que voilà un texte auquel j'adhère sans l'ombre d'une réserve! Nous avions les Syndicats Intercommunaux grâce auxquels on pouvait réaliser des projets échappant à une commune solitaire. On a vu
les dérives générées par des dirigeants peu scrupuleux. Pour autant, l'Intercommunalité nous met-elle à l'abri de ces dérives? Moi je suis pour l'Elu près du Peuple (tout comme vous!). Moins il y
aura d'écart entre l'Elu et ses Electeurs, plus nous serons à l'abri des "caprices" irresponsables.
Il faut échapper au "régime des partis". Le couple homme/femme pour se présenter aux futures élections est une stupidité sans nom! On peut se demander effectivement au nom de quoi cette parité est
ainsi imposée! Chacun des deux membres d'un "couple candidat" a-t-il la certitude de jouir de la même estime de ses électeurs? Il est vrai que si l'on élargit le champ du collège électoral,
l'électeur et le couple d'élus ne se connaîtront pas!
Après le mariage pour tous, il est vrai que l'on peut se demander ce à quoi peut bien servir cette constitution de "couples candidats" dans lesquels, cette fois, les deux "partenaires" seront
FORCEMENT de sexe différent. C'est du grand n'importe quoi! Alors, quand les Etrangers auront le droit de vote et celui de l'éligibilité,en arrivera-t-on à des ensembles de 4 candidats, à savoir un
couple de Français + un couple d'Etrangers et, si oui, quelle devra être la Nationalité de ces deux derniers? 3Mon Dieu, dites-moi que je fais un cauchemar et que je vais me réveiller!!!! Merci
d'avance! Pauvre FRANCE! Pauvre Soldat de VALMY....
Répondre
G
Bien! l'allusion au "panier de crabes"!.... À gauche comme à droite....
Répondre