Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 21:06

Il faut en effet un vrai talent pour toujours être au bon endroit afin de pouvoir défebdre l'indéfendable,on avait eu les épisodes sur ces merveilleux dirigeants chinois,liberateurs du peuple thinetain en servage et cet odieux dalai lama.

On avait eu droit a la défense de merveilleux régime démocratique cubain

voilà que pour les beaux yeux de "miss bielorussie" melenchon défend pieds a pieds la dictature la plus brutale du continent européen,mais il est défénitivement aussi infréquentable que lepen ce type là !

1107433_8494626-off-melechon-20101105-t103a_298x224.jpg

la gauche radicale, elle, a une tendresse évidente pour les dictatures rouges. Le député européen du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, et ses amis communistes viennent de s’illustrer une nouvelle fois en refusant de voter, une résolution du Parlement européen demandant un durcissement des sanctions contre Alexandre Loukachenko, président de la Biélorussie, une ancienne République soviétique restée communiste et employant les mêmes méthodes que la défunte URSS.

 

« Réélu » pour la quatrième fois avec 80 % des voix le 19 décembre dernier, au terme d’un processus jugé non démocratique par la communauté internationale, Loukachenko a décidé de réduire définitivement au silence ses opposants en multipliant les arrestations brutales et arbitraires. Prise par surprise devant ce brutal raidissement, l’Union, par la voix de Catherine Ashton, sa ministre des affaires étrangères, semble décidée à durcir le ton après avoir joué, depuis 2008, la détente et l’ouverture dans l’espoir, manifestement vain, d’adoucir le régime biélorusse.

La résolution du Parlement présentée a pour but de soutenir les efforts d’Ashton. Le texte demande que les plus hauts dirigeants bélarusses ainsi que ceux « qui peuvent être tenus pour responsables des fraudes électorales ainsi que de la brutale répression et des violentes arrestations de membres de l'opposition » soient à nouveau interdits de visa et leurs avoirs gelés. Il réclame aussi des « sanctions économiques ciblées et le gel de toutes les aides macro financières » et que l’Union soutienne l’opposition, notamment les médias indépendants.

Sous prétexte qu’ils sont opposés aux sanctions, les députés de la GUE (groupe politique où siège M. Mélenchon) ont refusé de voter ce texte qui, évidemment, est passé sans problème, la GUE étant largment minoritaire. Comme il n’y a pas eu de vote électronique, mais un simple vote à main levée, il n’y a pas de trace écrite de ce forfait. Heureusement, les députés Verts qui jettent toujours un œil sur les bancs de la gauche, et donc sur Jean-Luc Mélenchon, se sont empressés de signaler ce fait si révélateur de ce que sont vraiment le Front de gauche et le PCF, toujours prompts à soutenir les dictatures rouges (M. Mélenchon a quitté l’hémicycle pour ne pas assister à la remise du prix Sakharov des droits de l’homme à un dissident cubain, Cuba n’étant « pas une dictature », comme il l’a déclaré depuis).

Partager cet article

Repost0

commentaires

Carla 30/01/2011 19:01


A vous lire, je ne vous comprends plus, un homme politique de cette valeur ne se galvaude pas ainsi, je vous respecte encore, à ceci près, qu’il ne faut pas vous mettre en scène avec ces agapes
alors que certains n’ont pas la possibilité de manger…mais peut-être cela est-ce dû à votre naïveté. Je vous connais tellement que j’hésite encore entre « ‘manipulateur » ou « désespéré ». Pour
conclure je dirai, comme je l’ai mis dans le bouquin que vous allez écrire : »Vous générez autant d’amour que de haine… »à un moment il faut réfléchir, je ne vous déteste pas mais je reste vraiment
perplexe et je vous souhaite pour votre anniversaire : une bonne santé (cela est vital) et surtout de ne pas être emboucané !