Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 08:55

nous sommes en plein concours entre les 47 communes de récolte du papier dans nos bornes d'apport volontaire

je vais certainement me répéter mais je ne supporte plus les discours culpabilisateurs sur l'environnement,"si tu tries mal ,tu tues la planéte ,si tu tries bien tu la sauves ! "

je n'ai jamais eu l'impression en triant mes emballages de sauver la planéte,j'ai même toujours eu la sensation la sensation que j'alourdissais le montant du cout de la collecte ,mais c'est une autre affaire

depuis des années ,je supplie que nous ayons un discours joyeux ,ludique sur ces sujets, une ode a la vie, plutot que de désigner du doigt ,avec angoisse, l'ombre de la menace qui plane

regarder avec bon sens plutot qu'avec des clichés souvent dépassés,j'ai rencontré le maire d'une commune espagnole qui ,en créant des ilots d'apports volontaires tres stricts sur les matériaux, est arrivé dans sa ville a réduire a presque rien la facture de ramassage et de traitement des ordures

ce que nous avons mis en place sur le papier est une premiere ,en tout cas ,selon l'ordif, nous sommes la première collectivité a gagner de l'argent avec du papier,par une systéme très basique que j'ai imaginé  : nous mettons des bornes d'apport volontaire dans les communes ,pour le papier ,autant qu'elles en desirent,

aujourdhui nous en sommes a 168 bornes,et ces bornes nous les "confions",mettons a disposition a une recycleur ,il se charge ,de le ramasser ,de le trier et de nous fournir les documents qui prouvent qu'il a été recyclé

qu'elle est la différence avec le passé ? 

par le passé,outre le ramassage ,en porte a porte, qui conduisait des camions bennes qui consomment plus de 60 litres de gas oil aux 100kM avec deux équipiers a faire des tournées pour ramener 1 a 2 tonnes de papier,ces camions allaient ensuite a rambouillet  (80Km) pour deposer a la chaine de tri, puis les balles de papier étaient revendues aux alentour de 60 euros la tonne aux papeteries

au résultat plus de 450 euros de depenses pour une revente qui ne couvrait rien de tout cela

chacun comprend que la méthode que nous avons inventé économise 400 euros la tonne...

nous estimons le "gisement " de papier sur notre territoire a près de 2500 tonnes, si tout était collecté dans les bornes cela représenterait une économie de plus d'un million deux cents mille euros !

quand on sait que par ailleurs l'organisme ecofolio nous verse une aide au regard des tonnes collectées ,on comprend que la papier rapporte de l'argent au sictom et que cette somme permet de venir en déduction des dépenses

nous avons donc deux matières premières qui peuvent rapporter  :le papier et dans une moindre mesure ,pour des raisons de pillage, le métal,ces ressources en matière première doivent être  encore plus "fouillées"

pour sensibilier nos habitants a l'apport volontaire depuis deux ans nous organisons un concours intervillages doté de prix pour les caisses des écoles,cela nous a permis de  dépasser le seuil de 1000 tonnes collectées en bornes ,alors que nous étions a moins de 500 trois ans plus tot

ce chiffre nous a permis cette année de baisser légerment le taux des taxes et d'encaisser toutes les augmentations ,l'espoir pour moi de continuer cette baisse cette année malgré l'augmentation scandaleuse de la tva

quant au consours qui se poursuit,jusqu'en fevrier voici les classements intermédiaires


ResultatsTonnagePapiernovN-1.jpg

ResultatsTonnagePapierN-2.jpg

ResultatsTonnagePapier-novN-3-copie-1.jpg

rien n'est encore joué et il faut que tout le monde s'y mette !

cette  année ,c'est avec plaisir, que nous avons constaté que l'effet d'aubaine du concours a été prolongé et durant les mois suivants les gens ont continué a utliser les bornes ,au résultat ,au compteur de fin decembre ce sont 1300 tonnes qui auront été collectées !

il nous faut raisonner ,matière première, sortir des logiques dans lesquelles on a voulu nous enfermer,retourner les situations et nous armer contre les frileux terrorisés par tout changement de leur univers et de leurs habitudes

alors si vous passez par là n'hesitez a bourrer les urnes,enfin les bornes car comme dirait le sapeur camenbert quand on dépasse les bornes ,il n'y a plus de limites !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jérôme Grandjanny 17/12/2013 21:29

Bonsoir Christian,

Ancien habitant de Vaugrigneuse, maintenant en Chartreuse, je continue de temps en temps à lire ton blog, ce qui me permet d'avoir des nouvelles de ce petit bout d'Essonne où j'ai vécu un peu plus
de 20 ans.

J'ai un peu peur de faire "retomber le soufflé" mais je trouve toute cette histoire de papier un peu ubuesque.

D'un côté, les commerçants bourrent nos boîtes aux lettres de tonnes de publicité - car, il faut bien le reconnaître, je suis prêt à parier que près de 95% du papier qui entre dans ces conteneurs
sont des catalogues publicitaires. Les budgets publicité colossaux de ces commerçants sont bien sûr, au final, alimentés par nous les consommateurs.

De l'autre côté, on se démène comme de beaux diables, on va jusqu'à organiser des concours, pour que tout ce papier retourne sagement dans les conteneurs de récupération ... et pour que le cycle
puisse recommencer !

Le vrai combat ne serait-il pas de lutter pour que cette logorrhée se réduise, voire disparaisse ?
Je sais combien cela peut être difficile. On ne peut pas taxer "à mort" ces prospectus au risque, ou plutôt, à la certitude, de voir ces taxes se répercuter sur les prix. Il faut bien imaginer des
solutions pour réduire à la source ces déchets embarrassants.

L'efficacité des autocollants "STOP PUB" semble être toute relative, d'autant plus qu'elle prive des publications des collectivités territoriales qui sont bien souvent distribuées dans la même
liasse que le reste de la publicité, et je voudrais bien connaitre le nombre de distributeurs scrupuleux qui font le tri ...

La vraie solution passe donc par la réduction à la source de ce véritable gaspillage.

Christian SCHOETTL 18/12/2013 09:12



bien entendu qu'il faut réduire a la source,pour les fameux propectus ,je ne saurai affirmer le poidsmais il est quantifié et par l'entremise d'ecofolio nous recvons un dedommagement de 100 000
euros par an payé par les producteurs


on peut penser qu'internet notament va largement contribuer a réduire ces quantités,mais contrairementr a ce que vous pouivez penser il ya encore beaucoup de  papier notament celui des
bureaux des entreprises,des ...tracts politiques,des informations municipales,des archives personnelles,tant que c'est une ressource et pas une dépense ,on s'en sort !


enfin  cette publicité i est generatrice d'emplois directs et indirects  sans aimer ,j'admets qu'il elle représente une forme d'information qui ne m'intyerresse pas eprsonnellement mais
a laquelle sont sensibles certaines agées dont les personnes agées