Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 07:35

Hier soir,j'étais en préfecture pour saluer le départ de trois membres du corps préfectoral, je n'étais pas tout seul...

20120622_26.jpg

Dans cette comédie humaine que constitue ce genre de réception ,le spectacle est de chaque instant.

le vrai "patron" des ordures ménagères en Essonne est  venu discuter le bout de gras,un vrai malin,qui sait que la discrétion est d'une efficacité redoutable,

claude germon est venu me répeter avec son épouse le plaisir réel qu'il avait éprouvé durant "la soirée du levant",

monseigneur l'evêque m'a commenté sa visite sur le canton,

 un ancien conseiller général de gauche est venu me dire tout le mal qu'il pensait de ce qui se passait au conseil général et me remercier pour mon blog qui lui permet d'être informé,

un salopard de comptable a filé a l'autre bout de la salle dès qu'il m'a vu,

plusieurs élus de gauche m'ont dit leur réel plaisir qu'olivier Thomas soit tombé sur un bec,

bref une réunion ordinaire entre amis de trente ans.je vous passe sur les discours ,forts sympathiques, mais que celui du départ de bernard Fragneau fera tous oublier

 

 

le président militant du conseil général et député n'était pas présent,trop occupé sans doute par son cumul de fonctions.

 

attaché aux valeurs de Francois Hollande ,il s'installe dans sa roue et de président militant, il devient un président normal ,un élu  normal,c'est a dire ce que lui dénoncait ,il y a quelques jours et qu'il trouve tout fait normal de faire ,désormais.

juste pour le plaisir,car le rire est le meilelru des anxiogénes 

581240_4241175310636_1262368323_n.jpg

 

quel plus bel observatoire que nos socialistes essonniens ?

 

Je sens que nous allons assister a un festival de reniements, qui ,chacun, sera une gifle  a la parole donnée : regardez par exemple ,Jerome Guedj président du conseil général, socialiste ,militant,arquebouté derrière les engagements de sa formation, je l’entends encore le jour de son investiture, il est vrai ,la veille d’un 1 °avril dire :

 

je veux saluer la marche (de notre assemblée ndlr) vers une forme de limitation du cumul des mandats puisque vous le constaterez moins d’un tiers des membres de l’exécutif sont par ailleurs maires. Tout ceci atteste d’avancées qui singularisent encore plus l’Essonne 

 

 Généralement ce sont les gens qui n’ont pas de mandat ou qui n’en ont qu’un, qui sont hostiles au cumul des mandats,

un an plus tard celui qui dirige un département plus important qu’un ministère est devenu  député et tombe sous le coup d’un règle fixée entre socialistes et devrait abandonner un mandat

que va-t-il faire cet adversaire du cumul ?

quand on l’interroge :

 

il toussote ,il bredouille et répond,un texte tout droit produit de l’ENA

 

Il faut distinguer ce qui est juridique et ce qui est politique et organisationnel. Juridiquement, il faudra que je quitte un mandat, car je ne pourrai pas être parlementaire et membre de deux assemblées locales. (…)La question politique qui se pose par rapport au cumul des mandats (..)qui est un engagement de François Hollande.

Au moment venu, s’ajoutera la question légale du choix. J’ajoute que me concernant, il y a une chose particulière, c’est que je suis le suppléant d’un ministre. Par définition, le job de ministre est précaire, il peut s’arrêter à tout instant. Et par conséquent, je ne me vois pas démissionner d’une fonction de président de conseil général, alors que le lendemain, pour des raisons diverses, le ministre peut redevenir député.

 

Vous l’avez compris derrière une sémantique délirante, il répond : non, je garde tous mes mandats, sauf dit il ,celui de conseiller municipal d’opposition a… Massy, (les habitants de massy apprécieront)

 ainsi la règle qu’il prônait en avril, doit subir un vrai accommodement avec un vrai culot,

a cette occasion on découvre que comme son ami Manuel Valls ,il ne rechigne pas sur ses revenus puisque non seulement, il est président du conseil général de l’Essonne qui est un job a ultra plein temps, mais qu’il a continué a percevoir des émoluments dans la fonction publique en tant qu’inspecteur général des affaires sociales au ministère et cela ce n’est pas sérieux voir malhonnête

cet « emploi » rémunéré par l’argent public  d’un ministère, il appelle cela  une « hygiène de comportement »,

il faut oser, c’est fait ,voilà une hygiène qui ne laisse pas tout a fait propre

Voilà donc le président militant jetant aux orties les principes du cumul des mandats et qui démissionne du poste de modeste conseiller municipal, de massy privilégiant dans sa stratégie le cumul des indemnités,

voilà une assemblée départementale qui compte plus de 8 parlementaires cumulant joyeusement les fonctions,mais qui se drape dans la dignité de ses engagements que le "devoir" ou le pragmatisme les empecherait de tenir 

si je ne retiens que l'exemple de Jerome Guedj,il n'est député que par parce qu'il était suppléant de Francois Lamy,pourquoi a t il donc accepté cette suppléance ,rien ne l'y obligeait ?

 

Soit  ces braves gens respectent leurs engagements et il va y avoir du mouvement au conseil général soit ils affirment haut et fort que leurs promesses n'engagent que ceux qui les ont cru et a chacun de l'entendre

 

 



 

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
D'accord, la discussion dérive...

Le voyage à Vienne de Marine Le Pen, au mois de janvier et sa rencontre avec H.C. Strache avait sans aucun doute d'autres raisons que de valser avec des Waffen SS. Voici notamment un de leurs
sujets de préoccupation communs : Le MES.
Rassemblement du FPÖ pour un référendum sur le MES.
Rappel : Le but du MES, adopté par l'Assemblée Nationale en France en février dernier est de sauvegarder la stabilité de la zone euro de manière permanente. Le traité est maintenant en cours de
ratification par les différents Etats membres et devrait entrer en vigueur en juillet 2012.
De nombreux citoyens sont très hostiles à ce nouveau mécanisme qui représente selon eux un abandon de souveraineté et un renforcement des règles « automatiques » imposant la rigueur aux
peuples.


Autriche. Le mercredi 27 juin 2012, le FPÖ organise un rassemblement à Vienne afin de réclamer l’organisation d’un référendum (le résultat d’une telle consultation lie l’exécutif) à propos du MES
(Mécanisme européen de stabilité). Johann Gudenus et HC Strache prendront la parole.

" Invitation à un rassemblement. Référendum à propos de l'absurdité du MES! Le mercredi 27 juin 2012. Il s'agit de notre argent ! Il s'agit de notre liberté ! Il s'agit de notre Autriche !"

Mais voilà que les préoccupations communes du FN Français et du FPÖ Autrichien rejoignent celles des Socialistes !

http://www.marianne2.fr/Avec-le-MES-l-Europe-s-approche-de-l-ere-post-democratique_a215805.html

La boucle est bouclée !

D'autre part, si le sujet du bal à Vienne qui a donné lieu à tant de commentaires tous plus calomnieux les uns que les autres, voici un lien vers un article très documenté que bien sûr vous n'êtes
pas obligé de lire. Vous pouvez même demander à Christian de virer ce post, je n'y verrais aucun inconvénient.

http://lionelbaland.hautetfort.com/archive/2012/01/30/bal-de-vienne-reponse-a-madame-caroline-fourest.html
Répondre
F
@plumeauvent... encore une fois, la discussion dérive... et devient hors sujet... j'ai répondu une fois, je répondrai cent fois avec cette même conviction anti-fasciste... Votre leçon de
vocabulaire et votre association juive soutien de MLP sans aucune représentativité dans la communauté ne me feront pas bouger d'un iota... ma famille a été victime du fascisme en Italie, ma
position est autant viscérale qu'idéologique !
Répondre
P
VOUS AVEZ DIT DETAIL Monsieur Panigada?

détail, nom masculin

Sens 1 Vente par petites quantités, par opposition à la vente en gros [Commerce]. Anglais retail, (magasin de détail) retail store

Sens 2 Elément particulier d'un ensemble. Ex Les détails d'un événement. Synonyme élément Anglais detail

Sens 3 Enumération précise de quelque chose. Ex Peux-tu me donner le détail des achats du mois dernier ? Synonyme énumération Anglais (le détail des dépenses) a breakdown of

Sens 4 Elément secondaire, peu important. Ex Sans entrer dans les détails, que s'est-il passé ? Synonyme accessoire

C'est tellement pratique de donner à ce mot le Sens 4 plutôt
que de comprendre : "Elément particulier d'un ensemble".
Répondre
P
@Francis Panigada
Les patriotes européens nos frères d’armes ! par Jean-Marc DESANTI

18 juin 2012 by Michel Ciardi Union des Français Juifs

Il faut que ça cesse ! À défaut d’être l’invitée des élites politico-médiatiques autoproclamées, Marine Le Pen est décrétée d’accusation publique et pire encore, elle est présumée coupable. Bien
des magistrats parlent avec plus de considération à des prévenus présumés « innocents » violeurs assassins. Pour faire assaut de testostérone, c’est à celui (ou celle) qui la traitera, le plus,
avec mépris, vulgarité et agressivité. On se doit de l’humilier tout en claironnant qu’au fond, elle est la fille de son père (dixit Duhamel) et que donc « mauvais sang » ne saurait mentir !


En dehors du fait que cet argument est d’une sottise incommensurable, cette bouillie vomitoire qui sert de pensée s’apparente surtout « aux heures les plus sombres de notre histoire ». On navigue
en eaux contaminées en compagnie d’Alexis Carrel et de Walther Darré. Quoi donc ? Vous êtes une Le Pen ? Soyez maudite comme Lévy, Cohen ou Malka jusqu’à la fin des temps. De vous entendre, il ne
peut être question, d’une simple écoute nous ne vous gratifierons pas. Laissons plutôt s’exprimer les nouveaux antisémites de gauche ou de la gauche extrême qui condamnent « la politique criminelle
d’Israël » et manifestent aux côtés des islamistes.

C’est la Démocratie ça, mes camarades ! Avez-vous enfin compris ? Alors, osons aller au fond des choses ! Jean-Marie Le Pen aurait commis de si grands crimes que sa fille jamais ne pourrait s’en
purifier ?

Le lieutenant Le Pen, officier au 1° REP, est tellement anti-israélien que lui, le 6 novembre 1956, il risque sa peau, aux côtés de Tsahal, lorsque son régiment débarque à Port-Saïd et Port-Fouad
dans le cadre de la crise du Canal de Suez. À cette époque, il était un exemple pour les « affreux » sionistes. Et puis, il serait devenu brusquement antisémite ? Vraiment ? Il « faut tout dire ou
se taire ! » Alors, disons ! À partir du moment où Le Pen Jean-Marie, avant tout le monde, alerta les Européens du danger des flux migratoires, volontairement incontrôlés (pour créer rapidement un
prolétariat facilement malléable par le Patronat), provoquant la baisse du coût de la main-d’œuvre ; les médias à la botte, les « nouveaux philosophes », les mondialistes dont une bonne partie de
juifs égarés, suicidaires, naïfs et psychotiques ont sorti l’arme fatale : l’ultima Reductio ad Hitlerum. C’est rapide, efficace, définitif (on a fait aussi le coup à nos frères serbes patriotes,
défendant leur terre ancestrale contre l’invasion islamiste).

On le vit aujourd’hui avec Eretz Yisrael ! Alors « le Vieux » en bon breton, marchant plus au calva qu’à la marie-jeanne a piqué une colère sans limite. Il est monté au baston ne pouvant ravaler
son ego. Le cinéaste Claude Chabrol dit un jour, scandalisant, les mous du bide : « antisémite Jean-Marie ? C’est un fout-la-merde magnifique, voilà un homme sincère ! Il ne ment pas ! c’est un
type très costaud, très buveur aussi. S’il devient président de la République, je serai ministre de la Culture et de l’Agriculture, car il ne faut pas séparer les deux… Quand on pense… c’est
apocalyptique, mais à la fois d’une telle drôlerie ! Mais, ne nous y trompons pas… les “déçus du socialisme” n’ont que ce qu’ils méritent. »

N’oublions pas, aussi, de brûler Serge Moati : « Le Pen, c’est un type marrant sympa et cultivé ». Je me permets, en si bonne compagnie, de relater une anecdote personnelle. En 1974 le « Menhir »
vint donner une conférence de presse en province. Jeune nationaliste judéo-pied-noir, je m’y rendais, avec d’autres camarades, chargés de la protection du bonhomme (Le Pen n’était pas encore la
célébrité Le Pen). Nous nous attendions à voir arriver un mec en blouson d’aviateur et le cheveu ras. À notre grande surprise, débarqua devant nous, un grand échalas hilare, en costume Mao brique
avec des bottes à la Rastapopoulos, les cheveux blonds bouclés encadrés de rouflaquettes à la rastaquouère… Il nous dit « Ne restez pas devant la porte, venez bouffer avec nous, si les cocos nous
cherchent, ils nous trouveront ensemble au coude à coude » La conversation s’engagea, je découvris un type « marrant sympa et cultivé » et grand admirateur d’Israël. Depuis lors, des
coreligionnaires névrosés, parlant abusivement au nom de la communauté, lui ont porté des coups. Il a répondu… pas intelligemment. Une provocation en entraîne une autre.

Mais alors que dire de l’interview d’Ariel Sharon par Amos Oz ? : « »You can call me anything you like. Call me a monster or a murderer. Just note that I don’t hate Arabs. On the contrary.
Personally, I am much more at ease with them, and especially with the Bedouin, than with Jews. Those Arabs we haven’t yet spoilt are proud people, they are irrational, cruel and generous. It’s the
Yids that are all twisted. In order to straighten them out you have to first bend them sharply the other way. That, in brief, is my whole ideology« . … Ou des propos de Rav Dynovisz : “Blancs,
défendez-vous !”

Et puis nous nous devons de rappeler que sont reçus en Israël Filip Dewinter (chef de file du parti flamand “Vlaams belang”) ainsi que deux parlementaires du FPÖ autrichien. Ils y côtoient des élus
“populistes” suédois et danois ainsi que René Stadtkewitz, le leader de la nouvelle formation allemande Freiheit Partei. Marine, comparer à ces sbires c’est Blanche-Neige contre Dark Vador… Alors
attention, pas de contradictions mortelles entre patriotes israéliens et européens ! Il ne peut être question de cautionner une dialectique du genre : là — bas, “on” s’arme et on s’allie avec des
nationalistes européens, mais en Europe “on” les désarme. Nous sommes les génies de la politique, du “diviser pour mieux régner”.

Non et non, camarades, amis, sœurs et frères ! Ou nous sommes avec les “collabos” et nous percevons déjà notre fin programmée ou nous sommes avec la Résistance européenne. Pas de double jeu ! Nous
ne leur demandons rien d’autre, que d’être, avec nous, de bons soldats et d’être à leurs côtés de fraternels et fiables combattants. Il ne manquerait plus d’exiger d’eux une circoncision “cachère”…
Non ? Quant à “nos juifs” traîtres, à nous de nous en occuper, sans les ménager, au prétexte qu’ils seraient… juifs.

Jean-Marc DESANTI Europe-Israel.org
Répondre
F
Ce type de "hoax" n'a qu'un but l'intoxication. Quant à mes propos sur Marine Le Pen, je reprends les éléments postés sur ce blog, je suis allé les vérifier... Même si MLP n'a pas valsé avec les
"waffen SS"... ce raccourci fait bien état d'une réalité tant matérielle qu'idéologique:

"Quand Marine lepen pose aux cotés de franz schonhuber,ex-waffen ss de la division charlemagne,elle ne peut ignorer qui il est,puisqu'il a écrit la biographie très orientée de jean marie le pen
intitulée ,"Le pen ,le rebelle" et qu'il est présent lors de la fameuse conférence le 5 décembre 1997 a munich,ou Lepen qualifie les chambres a gaz de "détail"

Martin Graff, avec qui a valsé Marine le Pen, est membre d'"Olympia", une "Burschenschaft", corporation secrète interdite aux juifs dont les membres sont chargés de véhiculer dans la société, par
des biais détournés, des idées néonazies, pangermanistes, antisémites et négationnistes."

Quant aux propos tenus le 8 mai, et compte tenu de la réalité "néo-fasciste", même dissimulée de l'idéologie du FN, je pense que c'est une réaction républicaine de salut public et... je lui
prêterai bien mes propres chaussures pour m'associer à ce geste symbolique !
Répondre