Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 21:30

Dans l’interminable feuilleton des » pieds nickelés dans la prédecelle »,en voilà un qui ne devrait pas arranger les choses pour certains : le tribunal administratif vient de donner raison a la famille de smet et a l’association « vivre a Forges ».ceci stoppe  ,les travaux et remet en cause l’arrêté préfectoral. Ainsi les travaux a Pivot annoncés par le président du syndicat comme devant commencer le 15 juin 2009 sont en ce mois de juillet 2010 bien compromis.

Lorsque ce même tribunal prononçait mon inéligibilité certains criaient  « c’est la loi,il faut la respecter » je ne suis pas sur que les mêmes  ne crient  pas ce coup-ci a l’injustice.

qui a vendu des terrains destinés a limiter les inondations ?

qui a lancé des ordres de services,après avoir lancé des appels d'offres pour des terrains dont il ne disposait de la propriété ?

qui annonce maintenant que les entreprises pourraient réclamer de lourdes indemnités ?

qui n'a rien voulu écouté ?

Tout cela est consternant, ce que j’écris  et que je dis, depuis des années au siha se confirme chaque jour : on ne peut pas tordre le bras a la loi, on ne peut imposer perpétuellement sa propre interprétation des règles, on ne peut engager ainsi l’argent des contribuables, on ne peut pas impunément considérer que le fait accompli est une méthode efficace.Après avoir méprisé toute remarque de prudence voila une collectivité.

Voilà onze ans que nous attendons des mesures efficaces et raisonnables pour prévenir des inondations, voilà onze ans que des dépenses et des études sans fins ont eu lieu pour aboutir a une nouvelle impasse.

Lors du renouvellement municipal au lendemain des élections qui ont suivi les inondations, j’ai plaidé auprès  de mes collègues pour que nous élisions Mr Vera a la tête du syndicat car si politiquement il était minoritaire, il me semblait le plus concerné pour mener a bien la tâche, c’est ce que certains appelleront mon comportement…politicien !

J’ai commis une erreur ce jour là, sans doute eut il mieux fallu désigner quelqu’un de plus compétent,  de plus détaché de la problématique, de plus libre politiquement.

Le bilan est effectivement lourd, après des centaines de milliers d’euros dépensés en études, des années perdues, nous nous retrouverions a la case zéro, si, en plus, on n’avait pas divisé la population, excité  les passions, sans autre résultat que des vaches mortes, des animaux systématiquement libérés de leur pâture chaque semaine et un risque d’inondation non résolu.

Il y a un moment  où il faudra bien que des élus qui ont systématiquement voté pour des mesures inappropriées et pour des choix non pertinents ,se réveillent et décident que les dégâts s’arrêtent.

La seule mesure décidée par le président de ce syndicat,face a la situation actuelle est comme a la veille des élections cantonales partielles, de publier un journal aux frais du contribuable pour « rétablir sa vérité » : jolie manœuvre consistant a compromettre les élus un peu plus en leur faisant co-signer un document qui exprimerai t la voix de son maitre. Mais au lieu de faire de la politique et de la communication ,il serait plus sérieux d’agir.

Je pense que l’intérêt des populations inondées n’était pas de vendre un terrain destiné a créer un bassin d’orage au cœur de briis,il était d’agir avec bon sens ,et légalement, la justice vient de le dire clairement.

Lors des dernières  grosses pluies, je suis allé le long de la prédecelle, en cas de problème on peut rendre les champs inondables et préserver les habitations, il y en aurait pour une journée de travaux et pas des millions d’euros, quelle folie guide les hommes pour que ceci ne soit pas entendu ?

Faut il que cela passe par le procureur de la république ?

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

B

Quelle nouvelle ! Bravo !

J'espère que les délégués du SIHA vont relever la tête, que vous allez en tirer les conséquences : peut-on s'attendre à de nouvelles élections au SIHA ?


Répondre
F

Je répondait juste à ta formulation Christian ! Évidemment que c'est un peu court et laconique...Le pouvoir est aussi celui de faire et d'agir au service de la collectivité.
Le problème c'est l'abus (comme dans d'autres domaines) l'abus de pouvoir.
Contre cela, un contre-pouvoir est nécessaire , une vigilance que la démocratie devrait permettre et surtout la présence de citoyens, d'élus qui restent des sentinelles...tu fais partie de ceux la
!
J'ai assisté en ta compagnie, en tant que suppléant, à une réunion du SIHA, celle ou tu as été éconduit comme médiateur possible. La façon dont cela s'est passé était édifiante...et la décision
prise ce jour la n'était pas dans l'intérêt collectif en choisissant le conflit plutôt que l'apaisement.


Répondre
F

Quelle folie guide les hommes ? Le pouvoir ! Christian...Le pouvoir !!!


Répondre
C


oui,mais une fois que l'on a dit cela....



Présentation

  • : Le blog de Christian SCHOETTL
  • : chronique d'un élu local trop libre pour se taire
  • Contact

Recherche

Liens