Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 16:00


Nous avons des pompiers  formidables dans ce département,il n’est que d’assister a un secours pour en témoigner.
Cela va bien au-delà puisqu’un détachement Ile de France de secouristes spécialistes "sauvetage déblaiement" est parti ce matin pour Haïti dans le cadre du tremblement de terre

 9 sapeurs pompiers essonniens ont été engagés dont l'A/C MORIER SP à LIMOURS pour une durée de 10 jours environ.

ça, ce sont les hommes de terrains,ceux qui, sur leur porte de vestiaires, ont écrit « sauver ou périr ».

Et puis ,il y a la façon dont on les traite,la façon dont on les respecte,la façon  dont une certaine administration a pris le pas sur les « opérationnels », qui conduit a devoir remplir huit formulaires avant de pouvoir éteindre un incendie(évidement j’exagère).

En témoigne cette lettre que des sapeurs pompiers ont écrit au président du service incendie et secours.

Je l’ai déjà écrit : lorsque des militaires se permettent ce langage vis à vis de leur hiérarchie, c’est mauvais signe !

Lorsque l’on se permet d’écrire au président  « vous n’êtes jamais là » c’est que cela correspond a une réalité, et donc a une inquiétude, que nous devons partager lorsqu’il s’agit de diriger une structure de plusieurs milliers d’hommes :

Un extrait :

 

Comme vous nous y avez habitués les années précédentes, 2009 fut une nouvelle fois caractérisée par votre fuite face aux engagements

A la place de cette réelle opportunité de se saisir du sort de l’encadrement, vous avez préféré laisser malheureusement se dégrader la situation des cadres par :

· votre absentéisme coutumier au SDIS et lors des principales manifestations

(Journée Nationale des Sapeurs-pompiers notamment), préférant vous faire

représenter par un élu du CASDIS ;

· l’absence de réunion avec les organisations syndicales depuis le 04 mai 2009 ;

· l’absence de réponses aux nombreuses sollicitations d’entretien ou courriers ;

· un déni total du rôle que vous avez joué dans le choix du successeur du

Colonel PATET ;

· des déclarations publiques déplacées et indécentes à l’attention du Colonel

CAROLI quelques semaines avant sa prise de fonctions (assemblée générale

de l’UDSP du 06 novembre 2009, CASDIS du 13 novembre 2009) en déclarant

que ce n’était pas votre choix.

 

Tout cela est inquiétant et n’est pas conforme aux engagements pris.

Partager cet article

Repost0

commentaires

sc 23/01/2010 22:44


C'est fait la Loi n°2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile dans son article 67 :

La présente loi reconnaît le caractère dangereux du métier et des missions exercés par les sapeurs-pompiers.

Par contre effectivement, derriére cet article, nothing, rien de neuf sous le soleil !!!!
Autrement dit le dire n'a absolument rien coûté à l'Etat et à la Nation !!!
La Sécurité Civile et sa composante principale les sapeurs pompiers restent les parents pauvres de la sécurité ......

Qui dans ce pays connait la Sécurité civile, nom propre, alors que l'on ne parle et on va le voir avec la campagne électorale que du nom commun sécurité ....

Dommage, il va bien falloir un jour que nos politiques s'inquiétent des moyens de cette "sécurité" et pas seulement au moment des catastrophes !!!!! je vous invite à ce sujet à regarder les moyens
mis en oeuvre à Haiti !!!!


titom 23/01/2010 00:03


avant les médailles peut être que la reconnaissance de la profession comme métier a risque serais déjà un plus car a se jour je crois pas que cela soit le cas


SC 22/01/2010 00:51


Suite ...

Les pompiers sont reconnus par le Peuple mais ni par l’Etat, ni par la Nation !
Combien de pompiers chaque année pour la Légion d’Honneur et l’Ordre national du Mérite : ???

Le rapport du groupe de travail intérieur-défense intitulé Police - gendarmerie : vers la parité globale au sein d'un même ministère indiquait qu'en 2007, 93 gendarmes avaient reçu la Légion
d'Honneur contre 22 policiers, et que, la même année, l'Ordre du Mérite avait été attribué à 313 gendarmes ( sur 105 000) contre 51 policiers (sur 120 000) . chiffre 2006.

Et pendant de ce temps là !!! Question : Alors combien de pompiers ???? Environ 2 à 3 Légion d’Honneur et 3 à 4 Mérite National !!!! et encore pour les directeurs ou les médecins sur 250 000
pompiers .

Donc ne demandez pas à un pompier de l’Essonne s’il sait ce que sont ces médailles ? il ne sait pas !!!!!

A ce jour sur 3000 agents actifs, aucune légion d’honneur et seulement 1 ONM !!!!! ALORS !!! Merci à ceux qui ne font rien pour cet état de fait !!!!


SC 22/01/2010 00:50


Mon Cher Christian, permet moi de faire un commentaire. Pourquoi si peu d’info sur un pompier qui meurt !!! C’est simple, c’est devenu banal !!! En effet en 5 ans de 2003 à 2008, 63 de mes
collègues sont décédés en service commandé !!! Jusqu’en 2003, on pouvait chaque année dénombrer de 15 à 30 décès, à comparer aux 5 gendarmes et aux 5 policiers décédés malheureusement chaque
année.
En 2007, la profession a déploré neuf décès en service, le chiffre le plus bas enregistré depuis vingt-deux ans.
Pompier depuis 1980, représentant du personnel depuis 1989, j’ai toujours été interpellé et agacé non seulement bien sur par le décès de mes infortunés camarades mais aussi par l’absence de
véritables réactions de nos institutions, de nos politiques, de nos journalistes mais aussi de la profession vis à vis de cette situation intolérable.
Depuis 50 ans le nombre de SP décédés, n’a sans cesse augmenté au point de devenir une banalité !!! La fatalité était certaine. !
Le premier Président à avoir présidé une cérémonie pour les SP fut Jacques Chirac, je ne me souviens pas avoir vu Mitterrand présider une telle cérémonie. La Légion d’Honneur ne leur était pas
attribué.
Les choses ont vraiment changé depuis 2003 suite à une action forte de Mr Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur. En outre il reste le Président qui à ce jour a présidé le plus de cérémonie et il
attribue aujourd’hui la Légion d’honneur à chaque décès en service commandé.

Le peu d’intérêt vis à vis du décès d’un pompier est à mettre en parallèle avec le manque de reconnaissance de la Nation !

à suivre .....


TITOM 19/01/2010 09:28


j'ai appris encore la mort en service d un soldat du feu de 33 ans hier par une de ses collègues a la Rochelle pas une seconde au info 1 soldat au combat fais dix minutes allez comprendre