Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 08:20

Le très propre sur lui président du Sdis,jerome Cauet, conseiller général du canton de montlhéry vient de voir son élection invalidée par le tribunal administratif.

Les juges ont estimé qu'une association avait apporté son concours en terme de communication a ce candidat.Il semblerait qu'un recours au conseil d'état ait été formé,mais la menace plane.Cette situation devrait conduire le jeune jerome (encore un jerome) et celui qui le conseille a une certaine prudence ..que nenni !

J'entends encore Francis Chouat,vice président aux finances vitupérer sur les économies neccessaires au sein du service d'incendie de secours,

celles ci se feront sur l'opérationnel car ,a peine en place, le nouveau président a rapidement embauché un créateur d'agence de publicité malheureux en affaires, et très proche du parti socialiste pour en faire un directeur de cabinet,chargé de sa communication. 

On sentait la dépense essentielle et l'embauche incontournable,d'autant plus qu'il y a ,déja,chez les pompiers dans l'opérationnel des hommes chargés de communiquer en cas d'incidents lourds.

Donc celui-là c'est pour autre chose.

Avec une véritable maladresse,alors qu'il risque de devoir repasser devant les electeurs,voilà que le président du sdis vient de faire paraitre le N°1 de  sa lettre d'information...je suis bien curieux de savoir ce que va en penser la comission des comptes de campagnes et ce qu'en pense l'état qui,je le croyais, avait quelque regard sur les sdis...Une lettre qui,de plus, traite aussi  de sujets très éloignés de l'opérationnel pour être "raccord" avec la politique du conseil général.

Voilà ,encore, une bonne poignée d'argent public dépensée curieusement et ,je le dis maladroitement ,mais il est évident que les chevaux sont lachés....

 

Quand, a la tête ,on dépense sans compter ,comment imaginer que ceux, qui sont en dessous, ne se disent pas que, eux aussi, pourraient bénéficier de cette période euphorique

Ainsi,une collaboratrice ,par ailleures compétente et honnête, a vu sa carrière propulsée de façon fulgurante, passant d'attachée principale a chef de groupement et ,très vite, a directrice administrative,

on l'a vu prédédement, comme tout ceci posait des problèmes de légalité au sein du sdis ,il y a eu l'opération "majax",dite "disparition, réapparition" :

Le controle de légalité refusant le grade au sein du sdis pour des raisons techniques,,la personne a été mutée dans le mois au conseil général,immédiatement nommée au grade en question et immédiatement...détachée auprès du sdis.

un tour de passe passe résumé ainsi par le colonel Caroli :

"ce mouvement a pour objectif(...)mais également de permettre a la directrice administrative et financière de bénéficier de perspectives de carrières (...)et cela dans un souci de transparence et de respect des règles statutaires en vigueur."

Mon père aurait dit : "un brigadier et six hommes  : corvée de rires !"

 

Ce qui est rigolo,c'est qu'une attachée principale,cela gagne bien moins de trois mille euros, qu'ailleurs,ils sont amenés a passer des concours

,là,la chanceuse est passée chef de groupement a 3860 euros mensuels net,mais nommée directrice administrative,on a eu la médiocrité de limiter son salaire a 3980 euros.

 

Alors que l'on aurait voulu faire plus ,mais que visiblement le secretaire général de la préfecture a fait un courrier sur le ton "il ne faut pas déconner". 

 

Du coup ,notre brillante fonctionnaire rappelle dans une note a ses colonels que l'ancienne directrice adjointe touchait 6000 euros par mois ! et qu'un lieutenant colonel en milieu de carrière 5625 euros,autrement dit :  ses qualités ne sont pas reconnues,et que ,dans ses conditions ,au grade qu'elle est,désormais,elle va aller voir ailleurs !

 

j'adore son ton du genre "si une solution rapide est trouvée" je ferais le boulot

"si aucune solution n'était possible"...je me casse.

J"'aime les gens qui savent se défendre et devant cette belle énergie, on comprend son ascension fulgurante par la grande échelle.

 

Elle conclue ce courrier a ses colonels ,par une phrase que j'adore :

"j'attire votre attention  sur la dernière phrase du courrier de mr sanjuan (secretaire général de la préfecture) mettant en avant le risque de contestation de la part d'agents "moins chanceux"".

voilà au moins un qui admet que cette carrière météoritique et ces élévations de salaires demandées pourraient être le signe de quelqu'un de chanceux.

 

En fait sa conclusion est politique,elle dit qu'un syndicat interne va s'emparer de cette affaire car il est manipulé par la préfecture...Histoire de dire dans quel camp ,elle est !

 

soyons honnêtes,les 4500 collaborateurs du conseil général,n'ont pas tous de telles évolutions de carrières ,et ne bénéficient pas de rénumérations de ce niveau.

si mes fiches sont a jour ,c'est l'anniversaire de thierry mandon,alors ,bon anniversaire thierry,mauvais élève et paria du conseil général

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

blh 30/12/2011 14:36

Ce type de récit me laisse dans un grand trouble, il narre la négation de l engagement républicain, de l engagement au service des autres, il préfigure l inégalité, la violence au travail, l
irrespect social, le mépris éthique.Il exprime aussi le désarroi de ceux qui assistent à cela, qui en subissent les conséquences, qui sont si désarmés, les pas "chanceux" , surtout ceux qui ont
refusé les "magouilles", qui sont isolés par des élus, des supérieurs hiérarchiques qui eux ont perdu cette morale. oui, ce texte me rend très triste mais il est bien qu il soit écrit et diffusé.

Prof 30/12/2011 14:36

moi j'y vois goutte à ces galimatias. D'abord je ne comprends pas que ceci ne soit pas relaté dans la presse, d'autre part vous me parlez d'élections invalidées, je ne me souviens même pas quand
elles ont eu lieu, tellement c'est vieux, pourquoi ceci apparait il si tard ? Y aurait il une justice pour les uns, et des règlements pour les autres ?

christian 30/12/2011 11:13

Et bien en voila des nouvelles il est pas étonnant que la cours des comptes trouve que les budgets des sdis ont explosé 5(cela doit y participer)
Il est vrai les Sapeurs qui travaillent en cycle de 24 heures et malheur arrivent à dormir certaine nuit de garde coûtent bien plus chers à nos concitoyens
PS lorsqu'ils arrivent a dormir cela et rassurant pour la population sur laquelle il veillent il n'y a ni bobo ni drame alors sapeur dormais toutes les nuits de garde de grâce bonne année à toi
Christian