Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 08:26

Annoncée et prévue de longue date,nous avions prévu une réunion publique avce les usagers du syndicat des ordures ménagères que je préside :100 000 habitants,47 communes.

J'adore les réunions publiques,c'est un moment de rencontres,elles peuvent parfois être brutales mais elles éprouvent nos certitudes : une idée,decortiquée  critiquée et discutée par des dizaines de personnes ne résiste pas si elle n'est pas solide,étayée,cohérente.

Certains vous diront que se retrouver un mercredi soir a Breuillet pour parler Poubelles,qu'ils ont mieux a faire...Et ils étaient nombreux dans ce cas là !

Il n'empêche que ceux que le sujets interresse étaient présents,ceux qui avaient violement critiqué la nouvelle collecte mise en place aussi ety cela c'était bien.

Bilan d'actvités,cout de traitement pour chacune des filières,les 600 000 litres de gas oil consommés pour la collecte,détail par détail  tout y est passé,parce que je crois que c'est avec des données objectives que l'on apporté des réponses qui ne soient pas passionnelles.

Cette réunion c'était aussi la première d'une serie visant a réfléchir ,bien en amont, aux modifications de la prochaine collecte,nous en avons proposé quelques unes en invitant la salle a nous faire des retours.

Je suis preneur d'aller dans les communes pour répéter ce genre de rencontres,elles sont fructueuses et positives.

Dans le même temps a Limours se déroulait une autre réunion publique a laquelle j'avais été invité par notre député par sms,organisé par notre ministre Nathalie Kociusko-Morizet,sur la modification des survols aériens.

Lorsque j'ai appris l'existence et l'objet de cette rencontre,je me suis dit "que va-t-elle faire dans cette galère ?"

Bien sur,on peut dire que c'est bien d'expliquer ,d'en parler,bien sur elle a assez de charisme et d'expérience pour répondre a la volée et renvoyez chacun dans ces 18 mètres,mais le sujet est si passionnel pour certains qu'ils ne se controlent plus,certains élus du sud tiennent des discours ahurissants et odieux.On est au bord de l'atteinte a la personne.

Chacun sait que dans ces réunions ,rares sont les vrais présents (je ne parle pas des gens que l'on a rameuté) qui viennent témoigner de leur satisfaction,ceux qui se déplacent viennent pour l'affrontement ,parfois sans mesure,le risque est de banaliser les sifflements,les huées.

Je n'ai pas aimé quelques mails recus dans la nuit par des gens qui se promettaient de ne plus voter comme par le passé.

Je me demande qui lui a conseillé ou demandé de rentrer dans la gae aux fauves sur un sujet ou l'on ne peut pas réellement convaincre et qui ,donc, provoque des dégats.

Pour ma part,je me félicite que les couloirs soient relévés,il faudra m'écrire avec son sang que cela ne conduira pas a augmenter le nombre de vols.

Ma petite expérience de tarcés de tgv et autres m'a appris que dans ce genre d'affaires le déplacement d'une nuisance même symbolique ou son partage conduisait a des comportements haineux qui faisaient sauter le vernis de la civilisation.

Pour conclure,ce qui est regrettable,c'est que les positions des uns et des autres semblents si figés, si arqueboutés,si rigides qu'elles ne conduisent qu'a de réelles tensions et donc des absences d'audition réciproque.

Je me félicite pour ma part que la réunion de restitution sur la pollution du territoire se soit passée aussi sereinement.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

dominique 01/07/2011 15:04


à lire dans le canard enchaine de cette semaine : NKM, Orly, et les couloirs aériens.
Le volatile, toujours bien informé, quoique pas toujours objectif, signe là un article complet et interessant. L'évolution du projet tel que présenté est à suivre dans le détail et sans
complaisance


Prof 01/07/2011 14:16


Jai pas pu poser la question, j etais dehors on pouvait pas rentrer, tellement il y vais de monde : jjaimerai qu on me dise pourquoi cela deborde deja des couloirs meme la nuit, les avions jentends