Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 14:35

IMAG0190.jpg

La rue est parfois sévère,un caricaturiste peut transformer sarkosy en diablotin en trois coups de crayons,mais l'affiche que j'ai vue ce matin me parait bien saississante.

Je n'aime pas les gens qui gribouillent les affiches politiques,celle là n'en est pas une,c'est celle d'un pamphlétiste qui cherche a faire acheter son livre ,action de bénévoles au bénéfice d'un privé,mais ce n'est pas le sujet,affiche payée par qui ? ,certainement pas par l'éditeur.

 

J'ai déja écrit et cité cette phrase  que Jean Luc Melenchon a écrite "qu'ils s'en aillent...."j'avais cru a un dérapage enfait c'est une enseigne une revendication,un oriflamme,son programme et que cela ne fasse pas sourire.

 

Lorsqu'un homme politique désigne une catégorie d'individus,des citoyens a la vindicte populaire,qu'il les désigne au peuple comme responsables de leurs maux et qu'il propose de les jeter hors de notre pays,a quoi cela ressemble t il  ?

 

 Schnell raus juden !

 

Le graphiteur de cette affiche ne peut ressentir que comme cela,cette violence dans le verbe,ces imprécations brutales,cette jouissance médiatique a proférer la haine.

 

jean luc Melenchon n'est pas adolf Hitler,mais dieu sait que son discours s'est radicalisé et que ses arguments deviennent violents,grimacants et qu'ils institue une société de la haine,de l'amertume et de la caricature.

 

Un populisme qui cherche  à réveiller tous les plus bas instincts et qui fonctionne sur les modèles les plus répugnants.

Tous les mots de son discours sont ceux  dont ont  abusé tous les dictateurs du 20° siècle et que ne renierait pas le pen ,a force de vouloir un france expurgée de ses "ennemis",la presse,les milieux financiers,les nantis etc..,on se retrouve avec un..... nationalisme socialiste.

Nous sommes loin de l'époque ou les opposants a la Mnef étaient jetés par la fenêtre,maintenant la doctrine est écrite,intellectualisé,conceptualisée c'est devenu  un argument politique,

comme disait on ? "une valise ou une balle ?"

A quand un démocrate chez Drucker ? Le spectacle morbide de la provocation haineuse n'est ni neccessaire et  ni suffisant.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

dupea 22/12/2010 10:38


Bonjour, je vous invite à vous rendre sur le site de Libération et à lire le billet de M. Quatremer assez édifiant.


christian schoettl 12/11/2010 17:12


ce n'est pas moi qui le dit : jean vincent placé en appelle Daniel Cohn-Bendit à "éviter de trop diviser à gauche aujourd'hui", prenant la défense de Jean-Luc Mélenchon (PG), accusé par le leader
d'Europe Ecologie de "labourer les terres du FN".
comme quoi même si on labopure sur les terres du fn ,on peut le faire si on est a gauche cqfd


assisté 12/11/2010 11:26


kirchner,kirchner,voilà un nom; a consonance andine,


Alin 12/11/2010 09:47


@ Christian Schoettl : vous n'avez pas compris le sens de la phrase de Mélenchon, ni son origine, ni son symbole.

"Qu'ils s'en aillent tous!" n'a rien à voir avec l'extrême-droite et le "schnell raus juden" est une comparaison qui n'a pas de sens.

C'est bien feu l'ancien président argentin Kirchner qui a "lancé" ce slogan en pleine catastrophe argentine. Il parlait bien des banquiers, financiers, FMI-istes et autres puissants qui tenaient en
otage l'Argentine et qui ont provoqué le désastre que vous connaissez fort bien. Ensuite, ce slogan a été repris partout en Amérique Latine: Que se vayan todos!

C'est bien ce slogan là qui est repris par Mélenchon. Vous voulez faire quelque chose pour redresser la France? Tout de suite la menace vous tombe sur le dos: "oui, mais vous ne comprenez pas que
si on prend cette mesure, les riches, les investisseurs, le marché, bla bla, s'en iront ailleurs". La menace habituelle, dans tout pays, pour tout paralyser.

Ben, c'est simple: Qu'ils s'en aillent tous!

Lisez son livre et vous comprendrez le sens de "qu'ils s'en aillent tous!".


Christian SCHOETTL 12/11/2010 10:15



désigner a la vindicte des individus plutôt qu'un système  politique ,c'est  du même tabac que d'inviter a lire mein kampft


personnellement je ne jetterai aucun étranger ,ni aucun francais a la mer


,nous avons tous le droit d'espérer une autre politique et de défendre  une autre organisation politique mais il est interdit d'appeler a une nuit des longs couteaux 



assisté 12/11/2010 09:15


il est vrai que si Jean Marie Lepen publiait la même affiche, avec le même slogan. quelle réaction serait celle des médias et de l'intelligentsia ?
il y a une tolérance inquiétante et craintive condamnable