Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 19:02

Ce blog est plutôt rigolo durant l’hiver ,qu’il va vous paraitre bizarre ,inspiré par les cigales, mais tant pis, tout ceci n’a pas d’intérêt mais m’agite, je le partage donc avec ceux qui auront envie de partager

Quelqu’un il y  a quelques  jours me parlait de Levi strauss, c’est l’opportunité pour moi, d’évoquer une certitude, toute société d’hommes a besoin de rites et signaux forts sociaux de l’évolution du parcours de vie de chaque individu.

Je suis frappé de voir combien les mariages se font de façon traditionnelle, la robe blanche, le bouquet, la liste de mariage, et tout le cérémonial, ceux qui ne mettent pas le pied a l’église de l’année et qui ni retourneront pas, ne se priveraient pas pour rien au monde de ce « passage’ », de ce rite.

Il y a 20 ans, on parlait de « mariages bourgeois », c’est une notion renvoyée aux oubliettes, désormais quelque soit son âge la mariée veut socialement exprimer clairement ce passage, fini le temps où mon frère se mariait avec deux témoins dans un village du lubéron.

De même mes « enterrements de vie garçon (ou de fille) prennent chaque jour de plus en plus de proportion, pour moi, c’est de l’ordre du rite, c’est exprimer comme un besoin de lien social.

En tant que maire, je vois le nombre de fois où les salles communales sont louées  pour fêter les « 30 ans,les « 40 ans  »etc….On a toujours fêté les anniversaires me direz vous, a mes yeux ce qui change, c’est le nombre de gens associés a l’événement, c’est donc la volonté de l’affichage social, non pas de manière péjorative mais le fait de réunir « sa » tribu  pour officialiser une age, un changement de situation.

Cet appétit de ces rendez vous, est , a mes yeux, un quête de références, d’identité, elle conduit a la création d’un communautarisme  polymorphe. Il signe, en tout cas, que les « rites » républicains ont été abandonnés par nonchalance ,par absence de conscience de leur caractère structurant pour notre société. En leur absence d’autres surgissent qui, par leur  hétérogenéité, n’apportent rien, sinon un signal d’alarme.

Il me semble utile, vital, urgent que nous retrouvions des « rites » communs, des références sociétales partagées.

Ceci  pour anticiper sur mon prochain post….

Partager cet article
Repost0

commentaires

V

Oh oui! Que les rituels sont essentiels!!!
Dans un monde qui change à une vitesse démentielle, la famille, la tribu et les rites qui permettent de communier avec eux, sont le terreau dans lequel on aspire à voir pousser ses racines pour ne
pas se perdre quand on prend son envol...


Répondre
D

bientot on fera la fete pour le mariage et aussi pour le di


et on chantera :/ heureux divorce /


Répondre

Présentation

  • : Le blog de Christian SCHOETTL
  • : chronique d'un élu local trop libre pour se taire
  • Contact

Recherche

Liens