Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 21:36

Vous avouerai-je que je n'aime pas quand je me surprend a me moquer du président de la république,a employer a son égard des termes  qui ne sont pas digne de la fonction : ridicule,bouffon...et j'en passe.

Si je n'aime pas la licence que je m'octroie,c'est parce que je suis profondément républicain et que cette attitude révèle une déliquescence du pouvoir.

Nicolas Sarkozy avait commencé a désacraliser la fonction,qui aurait interpeller de gaulle par son prénom ? sans être intime qui aurait appelé mittérand ,francois ? sarkozy c'"était nicolas et cela n'est qu'une facette de la désacralisation

aujourd'hui les vidéos où hollande se ridiculise tournent en boucle,la France n'est pas fière de son président,25 % de citoyens satisfaits ,c'est plus d'un quart d'hommes et de femmes de gauches sincères qui y croyaient qui se sentent désabusés voir abusés

75% de mécontents,c'est terrible ,car quoi qu'il fasse,cela n'est plus crédible,le crédit est terminé,c'est la banqueroute idéologique et  pourtant voilà un président qui a été le président le plus puissant depuis la 5° république,il a officiellement tous les pouvoirs ,nos deux assemblées,la plupart des conseils généraux,régionaux,la plupart des grandes villes et pourtant jamais naufrage politique n'aura été aussi rapide,cinglant,effrayant

je pourrais m'en réjouir ,je m'en inquiète,ce qui se passe ,a l'heure actuelle me rappelle les prémices d'une autre époque,je crois que les formations politiques discréditées ne contrôlent plus rien, que la rue ,demain ,peut s'enflammer et quand je dis la rue,je pense a une pulsion collective ,instinctive et de rejet massif du spectacle auquel elle assiste

 certains vont nous parler des extrêmes ,c'est une échappatoire pour refuser de voir qu'il est entrain de bouillonner au fond de bon nombre de nos concitoyens un sentiment d'exaspération qui termine de se contrôler

comme dans un scène de ménage où l'on brise la vaisselle pour exprimer sa colère,je pressens un pays qui pourrait aller vers des réactions brutales,méprisantes a l'égard des institutions,désormais démonétisées

 

rue 89 citait lao tseu : si le peuple ne craint plus ton pouvoir,c'est qu'un grand pouvoir approche

 

comment ne pas penser qu'il y a une tentation morbide a faire table rase ? que généralement ce genre d'aventures conduit aux régimes autoritaires après une période de désordre

jamais dans ce pays, avant d'avoir fêter un an de mandat ,autant d'élus de commentateurs n'ont évoqué aussi couramment l'idée d'une dissolution,cette idée même, je l'ai suggérée moi même, car collectivement chacun sent une impasse et les risques qu'elle comporte

les deputés socialistes s'éparpillent sans squelette idéologique commun,ce qui devait être un pouvoir surpuissant est un colosse aux pieds de coton ,les pires critiques vient de ceux là mêmes qui devraient former les colonnes du temple,quant a la droite,si quelques personnalités surnagent ,elles ne le font qu'a titre individuel sans aucun corpus partagé

cette décadence républicaine me semble bien décrite par le sénateur socialiste gorce

ce constat amer pourrait avoir été aussi bien fait par un élu de droite ,car malheureusement force est de constater que les uns et les autres étant camarades des mêmes promos dans les mêmes écoles ,on y observe pour les causes, les mêmes effets

Le sénateur socialiste Gaëtan Gorce accuse mardi sur son blog le PS de "dérive clanique", estimant que "DSK pas plus que Cahuzac ne sont des accidents". "Leur attitude, et plus encore le sentiment d'impunité qui, manifestement, les habitait, sont la conséquence d'un processus d'oligarchisation de l'appareil dirigeant du parti", écrit l'élu de la Nièvre. "À mesure que les luttes de clan ont perdu toute dimension idéologique se sont constitués des groupes d'intérêt visant seulement à perpétuer le pouvoir et l'influence de leurs chefs, le cynisme prenant la place des convictions

 

 je crois que la république est en danger,peu importent ,désormais, les responsables,je ne crois même pas qu'il y ait un moyen d'échapper a de vraies turbulences,il nous reste a encaisser le choc grâce a nos valeurs républicaines  et a les déployer comme des étendards

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

Francis Panigada 26/04/2013 16:49

Plus effrayé que vous ne le pensez André.B ! J'ai seulement dit que je n'étais pas étonné de l'effondrement de la popularité de François Hollande... élu sur un désaveu plus que sur une adhésion,
partant avec un handicap énorme.. celui d'un peuple français désabusé qui a voté sans conviction.
je crois sincèrement que hollande s'est fait élire sur un leurre... celui de pouvoir contenter tous les mécontents...
Dans le contexte actuel, personne ne pourra réussir s'il n'y a pas un élan nouveau et des réformes profondes... Pour autant ce Mouvement que vous invoquez (celui né dans l'opposition au mariage
pour tous) me semble être aussi artificiel que dangereux... chaque faction cherchant à l'instrumentaliser et à n tirer profit...
Oui, je suis inquiet de cette montée de l'extrème et surtout du jeu malsain d'une droite républicaine qui pense maitriser les démons qu'elle pourrait lacher en ouvrant la boite de Pandore!
J'ai pourtant espoir en ce que des forces démocratiques intelligentes puissent s'unir au delà des clivages droite/gauche pour tenter d'apporter des solutions à la crise que traverse le pays...
encore faut-il que chacun accepte de jouer le jeu et non pas d'attendre en se frottant les mains que l'adversaire s'effondre... pensant récolter les fruits d'une défaite... et sombrant
inéluctablement avec la démocratie en ruines !
J'ai cité l'initiative de Mr Apparu appelant à une union nationale... il existe aussi des propositions intéressantes de ce coté là : http://www.roosevelt2012.fr/
A suivre...

André B. 26/04/2013 08:05

Cher Panigada,
Cela n'a pas l'air de t'effrayer un président qui s'effondre en moins d'un an ? A oui, si c'était la droite à la place de la gauche, comme tu dis mais tu le sais bien on ne refais pas l'histoire,
autre politique bien sûr : monsieur Hollande s'aperçoit au bout d'in an des priorités. l'amour d'abord. Quant au Mouvement qui prend forme, c'est un peu facile de le rejeter dans la contre allée
alors tu ne les vois pas dans les avenues ces gens silencieux qui crient leur voix et qui en ont marre de ceux qui n'ont rien dans le qui se trompent de clic et qui attendent le dernier pour
parler.

Nialad 24/04/2013 19:18

Je suis moi aussi de ceux qui pensent qu'il serait grandement temps de conjuguer les efforts qui soient de nature à conjuguer les ."talents" car l'heure est TRÈS grave. Hollande a été élu par
défaut. Sarko a tout dit pour faire son contraire. Plus personne ne croit en rien. Je me répète: les votes vont se tourner vers les extrêmes, non par conviction, mais par dépit.melanchon s'agite
comme un Pandore sortant de sa boîte: il se voit à Matignon: pourquoi ne pas le laisser rêver. Qui le prend véritablement au sérieux? Marine, quant à elle, parle peu et monte toute seule dans
l'opinion. À priori, elle ne se trimbale aucune casserole. Élle represente un électorat qu'il serait grandement temps de prendre en consideration. Mon rêve? Que ces gens qui ne cessent de
manifester leur volonté de servir la France, sans chercher à assouvir une délibérée de volonté de satisfaire leur égo et...leur compte en banque, que ces gens la, donc fassent fi des clivages pour
faire front contre la crise. Lequel des membres de droite comme de gauche peut-il se pretendre innocent dans la crise qui nous emmène, Dieu seul sait ou et encore, n'en est-il pas sur!!!
Il

Francis Panigada 24/04/2013 15:40

je ne crois pas que ce billet soit pessimiste... il voudrait alors dire qu'il faut baisser les bras... Non je crois qu'il est réaliste et devrait nous appeler à la vigilanfe.
ce que je crois... c'est que les leçons qu'il aurait fallu tirer d'un certain avril n'ont jamais été tirées, tant sur le plan politique que moral.... Bien au contraire le comportement des clans
politiques qu'ils soient de droite ou de gauche malgré cet averissement cinglant n'a eu qu'un seul résultat, faire penser à une plus grande partie de la population que le salut peut venir de
l'extrème !
Il n'y a malheureusement plus de projet, de rève de démocratie qui tiennent aujourd'hui. Sarkozy a perdu par désaveu, par deception, par irritation.... Hollande s'effondre pour les mêmes
raisons.... aucun d'eux n'aura inspiré au peuple un grand souffle républicain ! et le danger est bien là de voir cet élan apporté par une vague bleu marine.
L'analyse de gorce est juste mais elle aurait pu s'appliquer aussi bien à notre droite républicaine et ses luttes intestines... rappelons nous sarkozy/villepin... Fillon/coppé... quant aux affaires
chaque camp en a son lot !
Hollande est-il pire président pour autant... je n'en suis pas si sur... il est juste un prèsident par défaut, par désaveu, par deception... il manque pour autant la vraie adhésion qui aurait
permis d'aller de l'avant...
je ne suis pas étonné que Hollande soit un des présidents les plus impopulaires... il ne peut en être autrement dans la profonde crise que nos pays européens traversent.. tout gouvernement ne peut
qu'être impopulaire en étant dans l'obligation de gérer la crise sociale, économique et morale... il aurait juste fallu être sincère et dire la vérité aux français sur ce qui les attendaient...
c'est ce que disait françois bayrou... préchant dans le désert...
Et notre droite républicaine aurait bien tort de se gausser... restant au pouvoir, elle serait dans la même situation que le pouvoir actuel... en attendant, elle devrait faire attention à ne pas
jouer l'apprenti-sorcier prenant le pretexte du mariage pour tous... en se mariant elle même avec des factieux d'extrème droite en donnant un "porte_voix" à des groupuscules néo-fascistes... elle y
perdra son âme et surtou des plumes...
Alors que faire ?
une piste interessante ....
"Mettre en place « un gouvernement d'union nationale » pendant « 18 mois » afin de mener « dix réformes majeures ». Telle est la proposition formulée par le député UMP Benoist Apparu « pour sortir
de la crise économique, sociale, morale et politique » qui frappe le pays.

« François Hollande est obligé de reprendre la main mais vu la gravité de la situation, un remaniement ne suffirait pas », explique au Monde l'ancien ministre délégué au logement, après avoir
dévoilé son idée dans L'Express daté du 17 avril. Persuadé que le chef de l'Etat ne se risquera pas à dissoudre l'Assemblée ou à lancer un référendum, M. Apparu ne voit pas comment le président de
la République pourrait rebondir sans constituer un gouvernement rassemblant les deux partis de gouvernement.

"SORTIR DU CLIVAGE GAUCHE-DROITE"

Benoist Apparu juge nécessaire que le PS et l'UMP trouve un accord pour permettre à François Hollande de « sortir de cette crise par le haut ». Dans son esprit, le chef de l'Etat formerait un
tandem à la tête de l'exécutif avec un premier ministre de droite. Le gouvernement serait resserré et paritaire, avec dix ministres de gauche et dix de droite. « Il faut sortir des schémas
traditionnels et sortir du clivage gauche-droite au nom de l'intérêt supérieur du pays », fait valoir le député de la Marne.

Si le dispositif qu'il préconise ne voyait pas le jour, « François Hollande ne pourrait plus lancer de grandes réformes », craint M. Apparu. « Vu sa perte de crédibilité, il faut un choc lourd, un
séisme politique pour relancer la capacité réformatrice du gouvernement et sortir la France de l'ornière », est-il convaincu. « Un gouvernement d'union nationale permettrait de lancer dix réformes
indispensables pour le pays », imagine-t-il."

Rose 24/04/2013 11:11

Alors moi je ne suis pas du tout aussi pessimiste que vous, je vois au contraire toute une nouvelle génération de silencieux bien déterminés qui apprennent à parler et donc à agir.