Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 07:12

L'été constitue,pour moi, un moment exceptionnel où le temps m'est donné,je peux donc lire la presse audelà des gros titres ,en fait,l'été je lis tout,même, et c'est vrai,luxe suprême, les petites annonces qui sont pour moi le reflet d'une société.

Même la presse de "piscine" ou de salon de coiffure,gala,voici etc...est une source de ravissement et de curiosité ethnologique.

Si vous saviez les problèmes amoureux,immobiliers,d'alcool ou de vergetures de ces étoiles des médias, vous regretteriez d'avoir acheté un billet du loto.

La presse est formidable ,car elle donne ce que l'on veut bien lui donner,a part quelques grands dossiers, combien de journalistes d'investigation capables de consacrer des mois pour vérifier une info ?

 

A midi,un vieil ami,ancien journaliste du parisien vient déjeuner avec sa jolie famille,il a une très belle carrière et c'est mérité,je me souviens d'un jour,il y a 17 ans  où je l'appelle et je lui dis "dis moi dominique,on me dit que dans la carrière voisine,la nuit des camions viendraient décharger des saloperies"

 

Dominique a "planqué" 4 nuits en mourrant de froid pour essayer de voir les fameux camions fantomes..pour rien sinon une crève phénoménal ! Il ne m'en tient pas rigueur,car c'est un vrai pro qui sait qu'on n'y va aps forcément a coup sur.

Je ne crois pas que ce genre  d'aventure serait renouvelable aujourdhui,internet et un autre regard ont fait bouger les choses.

IMAG0652.jpg

 Je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous deux couvertures successives de paris-match,

j'adore d'un coté,cette photo"intime" du président  (bourrelets inclus),on imagine l'envers du décor et le photographe dans la mer jusqu'a la taille,les gardes du corps et l'attachée de presse,une photo "spontanée" d'un couple comme des milliers d'autres,en toute simplicité,la maman posant  naturellement et délicatement sa main sur son ventre en signe de protection de l'enfant a naitre,

on notera que le président a la "frite",c'est ainsi que l'on nomme ce tube bleu qui sert a jouer ou a flottter dans l'eau.

Vous noterez ce "choc" dans les titres : en bas la "délicieuse attente" en haut a gauche "iran, la torture au quotidien",je ne vous parle même pas de ce rappel d'ascenseur que j'évoquais dans un précédent billet où pendant que sarko entoure sa femme et son futur enfant,dsk se débat dans ses affaires de sexe.

Le service communication de l'élysée a voulu nous donner cela et la presse le reprend au complet

 

La semaine suivante ,c'est martine aubry et son époux qui font la couverture,en fait,a travers la presse,ce sont les princes et princesses consorts qui servent d'arguments électoraux.

Là,je vous invite a lire l'article dégoulinant aussi de compromission tout est beau dans le monde des bisounours,ils s'aiment,ils s'admirent ,ils se soutiennent,il fait quelques gaffes sur les dates de leur rencontre,mais elle corrige avec tendresse,c'est point de vue et images du monde en moins agressif ! Là encore,on a choisi les vêtements et la présentation,la chemise de monsieur aurait pu être une lacoste,mais il avait déja un crocodile a ses cotés..Il est propre sur lui,loin de l'avocat islamiste décrit par la rumeur.

Une photo pas posée,qui me rappelle les photos de invités des mariages qui se font l'été.Là encore,on est loin du sexe et de la gaudriole,la montre de martine Aubry qui est une montre d'homme en dit plus long quant a la blouse pour dissimuler les formes,elle est assortie au maquillage intense de bcelel qui la porte

Francais soyons rassurés,nos candidats et leurs conjoints sont tels qu'ils ont voulu qu'on les voit.

J'ai un petit souvenir personnel a propos de martine Aubry,le jour où elle est venue inaugurer la mission locale des ulis initiée par Paul Loridant et dont je suis un des pères fondateurs.Au momment de la photo de groupe,elle a demandé aux élus de "droite" de se retirer ...pas de photos avec n'importe qui puis elle est repartie vers igny protégée  par 4 motards ouvrant la route toutes sirènes hurlantes a travers la ville des ulis en brulant les feux rouges...

 

La presse est définitivement déchainée,je découvre une photo de nathalie a la mamounia de marrakech,photo qui ne me semble pas récente,

j'ai appris aussi ,dans Marianne,que nathalie faisait partie des fantasmes de 10% des hommes et de 0% des femmes....Battue d'une courte...tête par Rama Yade.

Quand je découvre tout cela ,je réalise ce que je perds toute l'année

,enfin ,dans le potins, chaque année je vous parle du beau village de correns,1° village bio de france où je me rends en aout pour sa foire annuelle,je découvre que j'ai eu la même idée que Brad Pitt et Angelina Joly qui ont décidé d'y vivre et de s'y marier ! moi qui fuyait saint tropez !

je vous laisse ,je plonge dans gala pour trouver un licol "fashion" pour mon dromadaire.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Raphaël Zacharie de IZARRA 19/08/2011 17:36


LA DICTATURE DES DUPONT

Les caniches ont pris le pouvoir.

Journalistes, éditorialistes, intellectuels, penseurs, célébrités, faiseurs d'opinion et bien évidemment présentateurs de télévision : tous des poules mouillées, des couilles molles, des lavettes
!

Leur esprit totalement corrompu par un système, une sensibilité, une mentalité dévirilisés a perdu toute vaillance. La force, la vérité, la hauteur de vue choquent ce siècle de frileux.

Fuyant toute aspérité et aspirant au nivellement dans tous les domaines de la vie, mes contemporains ne sont plus que les produits calibrés, formatés, allégés de la pensée des gourous lénifiants
qui les manipulent : hommes politiques populistes terrifiés à l'idée que la vérité heurte les sensibilités; démagogues hyper consensuels soucieux de flatter les minorités comme les majorités pour
des raisons purement personnelles, professionnelles, financières (ne surtout pas ternir son image aux yeux du peuple, acheteur insatiable de produits inutiles) ou pour des raisons idéologiques de
brève portée (être en phase avec l'état d'esprit dominant est toujours plus confortable); industriels obsédés par leurs chiffres d'affaires et désireux d'initier les consommateurs aux goûts
infâmes, insipides, artificiels de leurs produits; économistes écoutés comme de véritables prêtres avec leur religion de l'argent imposée comme unique salut pour le citoyen-client avide de sécurité
matérielle, piégé par sa propre imbécillité...

Tout tirer vers le bas au nom d'une certaine idée de l'égalité, tel est le mot d'ordre général. Rien ne doit dépasser la ligne sacrée du "politiquement congru". Rien ne doit offenser le coeur laïc
des clones français de plus en plus épris d'uniformisation forcenée. Jusque dans les termes spécialement revus pour atténuer leur sens originel, amoindrir leur connotation, raccourcir leur portée,
qu'elle soit humaine, sociale, politique, raciale, sexuelle, psychologique ! Mais surtout, décupler leur charge émotionnelle liée à leur signification commerciale : dans ce monde de productions
toute cause morale doit si possible avoir une finalité économique.

Ainsi les vieux, les Noirs, les sodomites, les mongoliens, les femmes obèses n'existent plus.

Tous remplacés par des SENIORS, des BLACKS, des GAYS, des PERSONNES DIFFERENTES, des RONDES ! Termes aboutissant d'une manière ou d'une autre à des produits marketing dérivés (promotion de modes
vestimentaires issus de la sensibilité homosexuelle, retraités ciblés par des publicistes, les magazines spécialisés, etc.).

Et c'est ce même phénomène qui se passe à travers tous les aspects de cette société inodore, incolore, stupidement égalitaire...

Voici donc la démocratisation de la bêtise, le règne de la vulgarité, la promotion de la laideur érigées comme normes.

Le triomphe des DUPONT.

Afin d'établir les critères de base de cette nouvelle pensée dénuée d'aspérité, il a nécessairement fallu viser le plus bas possible. Plaire aux maximum de gens, c'est opter pour le plus petit
dénominateur commun. Le mensonge, l'hypocrisie, la flagornerie des masses sont bien plus vendeurs que la gifle cinglante de la vraie pensée.

L'air du temps est à l'édulcoration généralisée, à l'avachissement des âmes, à l'attiédissement des caractères, à l'effacement des personnalités, au discrédit de la pensée originale. Bref, notre
époque est incontestablement celle des citoyens-esclaves rassurés par leurs chaînes, satisfaits de leur alignement, heureux de se ressembler tous dans la mollesse.

Dans ce contexte médiatique, intellectuel et social lisse, plat, fade, la faiblesse, la médiocrité, l'insignifiance sont de véritables vertus, les clés de la réussite, laquelle se résume à accéder
à des biens matériels superflus.

Dans cette société émasculée aux fondations bouleversées, aux bornes rétrécies bien définies -et surtout solidement verrouillées-, la pression ambiante insidieuse, souveraine, totalitaire, est
réellement écrasante. Quoi qu'on dise. Même pour les plus forts caractères. Penser à contre-courant du troupeau peut cruellement disqualifier l'individu trop naïf dont la flamme même richement
alimentée par une juste, saine et sainte fureur s'éteindra immédiatement face au raz-de-marée de sottise et de paresse mentale des DUPONT dérangés dans leur confort de légumes béats. Le bel esprit
aux nobles vues mis en échec par l'effroyable indigence dupontesque passera alors pour un ennemi de la société, un abject paria, un horrible misanthrope. Il est imprudent de sous-estimer la bêtise
des masses : elle représente une contrainte terrible. L'apathie phénoménale de ces montagnes d'inanité résiste aux forces de feu de l'intelligence la plus éclatante, surtout si cette intelligence
opère de manière isolée, ponctuelle, lointaine.

Ces âmes dénaturées, pleutres, esprits "modernes" à la solde des féministes, eunuques, épiciers, publicistes, opportunistes et autres promoteurs de la pensée aseptisée et défenseurs des causes
dérisoires qui se croient respectueux, civilisés, moraux parce qu'ils adoptent le floutage intellectuel ne sont que des larves.

Ce siècle où partout dans la société française prévaut le "politiquement correct" est en réalité le royaume démocratique des loques. C'est la revanche des minables autrefois sans voix.

Aujourd'hui les DUPONT ont leurs représentants au gouvernement.

Raphaël Zacharie de IZARRA


Christian SCHOETTL 20/08/2011 09:07



Si cela n'est pas violent...Je note une vraie connotation sexuelle avec "couilels molles,dévirilisés,émasculé,eunnuques"


je ne suis pas sur que le cerveau se situe là...


je me suis posé la question de supprimer ce billet pour des propos a la limitée du racismes,votre opinion ?



godot 01/08/2011 10:07


A quand un péage pour aller à Janvry ? tu devrais demander à ta grande copine NKM Xtian. Bonne bourre à tous

->

Les routes nationales, un nouveau pactole ! Au prétexte de la sécurité et de l’aménagement du territoire, de plus en plus d’axes régionaux jusque-là gratuits pourraient être mis en
concession.Est-ce la fin de la gratuité des routes nationales ? La décision de mise en concession de la RCEA (Route Centre-Europe-Atlantique), l’axe reliant la façade atlantique à Genève, excite
les appétits. Témoin, le lobbying discret exercé par certains acteurs économiques et élus locaux pressés de voir démarrer des travaux de mises à 2 X 2 voies de leurs axes majeurs, histoire de
désenclaver ces territoires et d’améliorer la sécurité.Cette idée sulfureuse - la gratuité des routes est érigée
en...http://www.liberation.frhttp://www.liberation.fr/economie/01012351602-les-routes-nationales-un-nouveau-pactole


Christian SCHOETTL 01/08/2011 10:27



POUR LE PEAGE SUR JANVRY?JE SERAI QUE TOUTES LES COMMUNES ACCEUILLENT AUTANT DE GENS EXTERIEURS SANS DISTINCTION DE TARIFS ET POUR LA PLUPART DES ACTIVITES GRATUITEMENT


QUANT AU RESTE JE NE VOIS PAS BIEN LE RAPPORT



Oeil-de_Lynx 31/07/2011 15:33


Appelles VGE, il doit encore lui rester quelques diams pour le licol de Blondine. Bonne lecture...


Prof 31/07/2011 15:21


C est bien de preserver l emploi


blh 30/07/2011 08:38


Merveilleux étalonnage de l échelle des valeurs, ou rien ne change en soi mais tout change de place, se révèlent des liaisons, se relativisent des jonction, s inventent (au sens d inventer un
trésor) et se découvrent des alternatives étonnantes.Cela ne change rien en soi, mais cela change le tout. Mon vieux maitre disait souvent " la réalité n est qu une illusion due à un manque d
alcool"