Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 09:04

 Désolé de revenir là dessus,mais les récents aricles dans le parisien,sur essonne info et dans d'autres médias,conduisent a des réactions locales passionnantes

les derniers évenements et analyses sur la predecelle témoignent de deux choses très factuelles ,indiscutables,,le secteur des canaux de pivot semble pollué par des pcb mais pas seulement  ,on trouverait du cadmium et de l'arsenic

cette pollution se poursuit jusqu'a vaugrigneuse,le pyraléne n'etant pas soluble dans l'eau ,il ne peut être qu'entrainé par celle ci,notament en cas de fortes pluies, quand les fonds et bords de la rivière sont remués

 (ce qui permet a la prefecture de dire que l'on peut pomper les eaux superficielles de la prédecelle)

 

je serai riverain de la prédecelle,j'aurais aimé le savoir puisque les autorités étaient informées depûis 2011 qu'il y avait un probléme, mais qu'elles se sont refusées a chercher la source de la pollution et encore moins d'en  informer les riverains.

 

pourquoi ? par fanatisme,parce que lorsque l'on tient un même discours depuis 13 ans et que l'on échoue ,il faut des coupables ,on s'arqueboute ,sans instant prendre un peu de distance et se dire ,en  la circontance on l'a échappé belle

 

depuis quelques jours les moteurs de recherche sur google fonctionnent pas mal sur "pollution predecelle"

 si vous tapez ,vous tombez sur mon blog, mais avant sur l'association de riverains de la predecelle

je dois vous avouer ma fascination sur la capacité qu'ont certains a oublier l'objet de elur démarche pour se maintenir dans une spirale passionnelle qui leur provoque une sorte d' ablation des neurones

 

voilà un syndicat qui avait prévu de faire un bassin de retenue, sur un site qui semble pourri de pyraléne et de nombreuses substances chimiques,

 

le projet serait donc une sorte de "philtre melita" de "percolateur" qui permettrait aux eaux tumultueuses de remuer tout cela pour se redeverser  ensuite dans la predecelle .une idée ahurissante au vue de cette nouvelle donne,et bien non ,au lieu de chercher un plan B car ,bien evidement il faut mettre en place quelque chose ,on est dans le déni,on ne veut rien savoir et bien entendu ,ce sont les "forces du mal" qui bloquent le projet ...

 

je serai un riverain normal de la prédecelle,et j'irai sur le site de l'association ,je finirai par me demander si c'est l'interet des riverains qui est défendu ou tout autre chose

 

en page d'entrée on peut y lire

 

extrait de l'article : affirmation de l'un des fils De Smet
"La Prédecelle est polluée, si les bêtes boivent cette eau, elles seront impropres à la consommation."

(article du mois de juin,ndlr)



- il semble surprenant que dans ces conditions de connaissance, un exploitant agricole maintienne alors la présence de son troupeau sur cette zone.
(.....)
(a rappeler que les bêtes n'ont jamais bu l'eau de la prédecelle,mais celle des canaux qui n'a aucun rapport ,ni aucune connexion ndlr)

 Mais la vérité est contraire aux déclarations de l'exploitant agricole : encore un mensonge que nous nous devons de combattre :
 
 (là le lien qui doit combattre le mensonge vient de disparaitre ndlr)

 

Visiblement cette pollution grave,ancrée dans la terre, dérange, et bon nombre de parties prenantes voudraient l'étouffer,

il y a ceux qui n'ont pas fait ce qu'il fallait,

ceux qui n'ont pas été vigilants ,

ceux a qui les riverains pourraient reprocher d'avoir caché les choses

et puis quelques uns qui ne supportent d'avoir eu  tort .

 

je me mets a la place de la famille qui ,au bord de sa maison, voit couler une rivière,c'est magnifique,mais je pense qu'il doit savoir ce qu'il  en est ,si en cas de crue,les terres et boues qui ont envahies son jardin, sa maison, sont polluées ou non.cela ne me parait pas fou et de l'ordre de l'exigence légitime,deux exigences donc qu'au bout de treize ans et d'innombrables "études" quelque chose soit fait contre les inondations,et que totu doute soit levé sur la pollution chez les riverains

 

car bien sur ,on va m'accuser d'affoler la population,ceux qui disent cela considérent nos habitants comme immatures et incapables de réfléchir, seule l'ignorance peut creer un affolement,seul l'inconnu provoque des craintes ,c'est pourquoi il aurait fallu ,il faut des analyses serieuses de laboratoires agrées ,pour maintenir chacun dans des données objectives.

trop d'exemples comme tchernobyl ou le mediator nous montrent qu'il est criminel de balayer d'un revers de main ce type de problématique

 

je serai riverain de la predecelle ,j'irai porter plainte a la gendarmerie,cela pourrait peut etre permettre que mon assurance personnelle finance les carottages que visiblement les collectivités n'ont pas eu l'idée de faire et puisque l'association des riverains qui a quelques liens avec les pollueurs  est dans le déni total ,car sinon comment expliquer que ses dirigeants si bien informés (depuis 2011)  ne portent pas plainte ,ne defendent pas par leurs adhérents ?

je commence a recevoir un double flux de messages celui de ceux qui avaient été maintenus dans l'ignorance et qui interrogent et celui de nos "experts" mandatés pour essayer de minimiser voir de politiser la situation ,je ne doute pas que dans les jours prochains nous aurons droit a son lot de communiqués et de lettres ouvertes pourfendant les faits ,mais comme dirait lenine "les faits sont têtus" 

 

c'est fascinant ils se heurtent ,aux analyses,a la réalité mais comme certaines idéologies ,ils n'en ont cure ,tout doit se plier  a leur "vérité"

une forme de lobotomie dont les riverains de la prédecelle sont otages depuis 13 ans

 

quelle que soit la commune,le maire,la situation,j'aurais eu la même attitude ,car si dans notre action nous ne mettons pas l'homme au coeur de nos préoccuppations nous commettons une erreur.

 

quant a ceux qui voudraient savoir le poids de l'épée de damocles,voilà la fiche du brgm sur l'usine en question

  IDF
Créateur(s) de la fiche :  CE, JC, JF
Date de création de la fiche :  30/11/1998
Nom(s) usuel(s) :  Industrie chimique
Raison(s) sociale(s) de(s) l'entreprise(s) connue(s) :  NICOLITCH + MELCO (Electronique-Mécanique-Composite), ex COMELIM, ex CGTVE, ex PERRIN ELECTRONIQUE, ex LA CETYLOSE
Siège(s) social(aux) :  91- COURCOURONNES; Bois de l'Epine, avenue du (NICOLITCH en 1997) + 92- COURBEVOIE La Défense 1; Seine, 20 place de la - Tour Neptune (MELCO en 1981)
Etat de connaissance :  Inventorié
Autres identifications : 
Numéro Organisme ou BD associée
02188S012 BRGM
Commentaire(s) :  SS de LA CETYLOSE en 1935 : 10 rue St Marc - PARIS;
SS de COMELIM en 1981: 4 rue de Presbourg - 75116 PARIS;
S.A. NICOLITCH : filiale du groupe VISHAY.
Sté-S.A. MELCO : appartient à la branche militaire du groupe MATRA.
S.A. C.G.T.V.E. : siège social = 70, rue des Champs Elysées à PARIS.
2 - CONSULTATION À PROPOS DU SITE
 
3 - LOCALISATION DU SITE
Première adresse :  Marcousis, 1 rue de (RD 24) + rue des Canaux (ex CV 04 dit des Grands Canaux)
Dernière adresse :  1 Rue Marcousis de, RD24 + rue des Canaux (ex CV 04 dit des Grands Canaux)
Localisation :  Concessions, lieu-dit les - entre les routes de Marcousis et d'Arpajon sur la rivière Prédecelle.
Code INSEE :  91338
Commune principale :  LIMOURS (91338)
Zone Lambert initiale :  Lambert I
 
Projection :  L.Zone (centroïde) L2e (centroïde) L93 (centroïde) L2e (adresse)
X (m) :  581910 581902 633033  
Y (m) :  104733 2404955 6838472  
Précision X,Y (m) :         

Altitude :   
Précision Z (m) :   
Carte géologique : 
RAMBOUILLET Numéro :  0218 Huitième :  8
Carte(s) et plan(s) consulté(s) : 
 Carte consultée  Echelle Année d'édition Présence du site Référence du dossier
IGN - 2315OT 1/25000 1992 Non  
Installations 1/200 1982 Non  
Masse 1 ? 1989 Non  
Masse 2 1/200 1979 Non  
Masse 3 1/200 1983 Non  
Masse 4 1/200 1935 Non  
Situation 1 (carte Rambouillet) 1/50000 1931 Non  
Situation 2 1/25000 1996 Non  
situation 3 1/1000 1935 Non  
4 - PROPRIÉTÉ DU SITE
Propriétaires actuel(s) et ancien(s) : 
Date de référence Nom ou raison sociale Type Exploitant
 01/01/1997 NICOLITCH Entreprise privée ou son représentant Oui
Nombre de propriétaires actuels :  ?
5 - ACTIVITÉ(S)
Etat d'occupation du site :  Activité terminée
Date première activité :  01/01/1111
Date dernière activité  :  01/09/1996
Origine de la date :  RD=Récipissé de déclaration
Historique de(s) (l')activité(s) sur le site
N° ordre Date début Date fin Code activité Libellé
de l'activité
Importance
de l'activité
Groupe
selon SEI
Origine de la date début Référence
du dossier
Autres
informations
1 01/01/1111 01/09/1996 C25.61Z Traitement et revêtement des métaux (traitement de surface, sablage et métallisation, traitement électrolytique, application de vernis et peintures) Autorisation 1er groupe DCD=Date connue d'après le dossier LA CELYTOSE: DRIRE 91; COMELIN: RD du 6/3/75, AP autorisation du 9/4/81; MELCO: RD succession (-->MELCO) du 9/8/82, RD du 14/2/84, rapport IC du 18/6/84, AP autorisation du 21/8/84; NICOLITCH: AP autorisation du 1/6/84. RD cessation d'activité du 6/6/97 Galvanoplastie ; traitement électrolytique ou chimique- cuisson ou séchage vernis, peintures, encres d'impression; gravure- application à froid de vernis+séchage vernis, encres et peintures- emploi liquides halogénés
2 01/01/1112 24/07/1995 D35.44Z Transformateur (PCB, pyralène, ...) Déclaration 1er groupe DCD=Date connue d'après le dossier S.A. NICOLITCH : RD de cessation d'activité du 06/06/1997 Transformateurs au pyralène - Ils sont conservé jusqu'à la cession du bât.
3 01/01/1113 01/09/1996 C20.16Z Fabrication, transformation et/ou dépôt de matières plastiques de base (PVC, polystyrène,...) Autorisation 1er groupe DCD=Date connue d'après le dossier LA CETYLOSE; COMELIN: RD du 6/3/1975; MELCO: RD du 14/2/1984, rapport IC du 18/6/1984, AP autorisation du 21/8/1984 ; NICOLITCH: AP autorisation du 1/6/1984, RD de cessation d'activité du 6/6/1997; NICOLITCH: RD du 12/4/1979, AP autorisation du 1/6/1984 Traitement électrolytique et chimique des matières plastiques - Sté COMELIN, S.A. NICOLITCH : emploi de résines synthétiques ou de matières plastiques.
4 01/01/1114 24/07/1995 C23.9 Fabrication et préparation de produits abrasifs et de produits minéraux non métalliques n.c.a. Autorisation 3ième groupe DCD=Date connue d'après le dossier S.A. NICOLITCH : AP autorisation du 01/06/1984. Emploi de matières abrasives.
5 01/01/1115 24/07/1995 C27.20Z Fabrication, réparation et recharge de piles et d'accumulateurs électriques Autorisation 1er groupe DCD=Date connue d'après le dossier S.A. NICOLITCH : AP autorisation du 01/06/1984. Atelier de charge d'accumulateurs.
6 01/01/1116 24/07/1995 D35.45Z Compression, réfrigération Autorisation 3ième groupe DCD=Date connue d'après le dossier S.A. LA CETYLOSE : AP autorisation (1ère cl.) du 11/04/1935 ; Sté COMELIN : RD du 06/03/1975, S.A. NICOLITCH : AP autorisation du 01/06/1984. S.A. LACETYLOSE : 2 appareils de réfrigération à l'ammoniaque ; S.A : NICOLITCH : P = 160 kW.
7 01/01/1117   C24.47Z Utilisation de sources radioactives et stockage de substances radioactives (solides, liquides ou gazeuses) Autorisation 3ième groupe   S.A. NICOLITCH : AP autorisation du 01/06/1984, CIREA autorisation du 06/04/1989, du 10/11/1989, du 10/01/1994, CIREA annulation d'autorisation du 22/08/1995 Radioéléments sous forme de sources scellées du gr. 2 (6 sources aynt chacune une activité de 0,1 mcurie) - 1989 : 370 MBq gr. 1 - 1994: 37 MBq gr. 2; mesure par rétrodiffusion béta de l'épaisseur de couches minces; 1995: sources reprises par fournisseur
8 01/01/1118   D35.30Z Production et distribution de vapeur (chaleur) et d'air conditionné Autorisation 3ième groupe   S.A. NICOLITCH : AP autorisation du 01/06/1984. 1000 Th/h.
9 01/01/1119   V89.03Z Dépôt de liquides inflammables (D.L.I.) Autorisation 1er groupe   S.A. LA CETYLOSE : AP autorisation (1ère cl.) du 11/04/1935 ; Sté COMELIN : RD du 06/03/1975 ; S.A. NICOLITCH : AP autorisation du 01/06/1984. LA CETYLOSE:1ère cat (benzine) et alcool dénaturé 2 RA (2 x 4 m3) avec transvasements; magasin pour stockage de la dissolution fabriquée avec LI ère cat. et alcool (10 m3) ; COMELIN: 40 m3 FOD 2 RS enfouis installés avant le 17/7/1973; NICOLTICH:< 0,5 m3
10 01/01/1120   C25.50A Forge, marteaux mécaniques, emboutissage, estampage, matriçage découpage ; métallurgie des poudres Autorisation 2ième groupe   S.A. NICOLITCH : AP autorisation du 01/06/1984. Travail mécanique.
11 01/01/1121   C20.30Z Fabrication et/ou stockage (sans application) de peintures, vernis, encres et mastics ou solvants Autorisation 1er groupe   S.A. NICOLITCH : AP autorisation du 01/06/1984. Sté COMELIN : dépôt d'encres d'imprimerie ; S.A. NICOLITCH : dépôt de vernis à base de LI > 150 l.
12 01/01/1122   G45.21A Garages, ateliers, mécanique et soudure Déclaration 2ième groupe   Sté COMELIN : RD du 06/03/1975  
13 01/01/1123   C18.1 Imprimerie et services annexes (y compris reliure, photogravure,...) Déclaration 1er groupe   Sté COMELIN : RD du 06/03/1975 Emploi pour impression des encres d'imprimerie + séchage.
14 01/01/1124   C26.1 Fabrication de composants et cartes électroniques (actifs ou passifs et condensateurs)   1er groupe     Sté COMELIN, S.A. NICOLITCH : fabrication de circuits imprimés et équipements de circuits.
15 01/01/1125   C26.40Z Fabrication de produits électroniques grand public, d'appareils de réception, enregistrement ou reproduction du son et de l'image (T.V., hi-fi, caméra, ...)   2ième groupe     Sté COMELIN : fabrication de postes TV.
16 01/01/1126   C26.80Z Fabrication, dépôt et retraitement de supports magnétiques et optiques (bandes, disques, film.) Autorisation 1er groupe   AP autorisation (1ère cl.) du 11/04/1935 Préparation à froid de la dissolution avec. LI et alcool dénaturé.

Produit(s) utilisé(s) ou généré(s) par l'activité du site
Numéro
activité
Code produit Libellé du produit Quantité
m3
Quantité
tonnes/semaine
 1 C06 Colle, Mastic, Vernis, Résine, Huile siccative (huile de lin) 0,6  
 1 D01 Acides (minéraux ou organiques) 1,5  
 1 D03 Bases    
 1 D12 Hydrocarbures Aromatiques Monocycliques (CAV) Benzène, Toluène, Ethylbenzène, Xylène et White-spirit    
 1 D18 Potasse et sels de Potassium    
 1 D19 Produits organo-halogénés (F, Br, Cl, I) 2,5  
 1 D20 Sels de Sodium    
 1 D23 Sulfates et Sulfures    
 1 D24 Alcools    
 2 D17 Polychlorobi et tri phényles (PCB, PCT, Dioxines, Furanes)    
 3 D04 Caoutchouc, Elastomères, Plastiques, Polymères, Celluloïd    
 6 C11 Eaux ammoniacales    
 7 C18 Matériaux radioactifs et Sources    
 9 D11 Hydrocarbures de type Carburant: fuel, essence, acétylène, ... 40  
 9 D12 Hydrocarbures Aromatiques Monocycliques (CAV) Benzène, Toluène, Ethylbenzène, Xylène et White-spirit 4  
 9 D24 Alcools 4  
 11 C06 Colle, Mastic, Vernis, Résine, Huile siccative (huile de lin) 0,15  
 11 C21 Pigments, Peintures, Encres et Colorants    
 13 C21 Pigments, Peintures, Encres et Colorants    
 16 D12 Hydrocarbures Aromatiques Monocycliques (CAV) Benzène, Toluène, Ethylbenzène, Xylène et White-spirit    
 16 D24 Alcools    

Exploitant(s)
Date de début
d'exploitation
Date de fin
d'exploitation
Nom de l'exploitant ou raison sociale
01/01/1973 01/01/1987 COMELIN
01/01/1982 01/01/1996 MELCO
01/01/1987 01/01/1995 NICOLITCH
    CETYLOSE, LA
    CGTVE
    PERRIN ELECTRONIQUE

Accident(s)
 Date Type d'accident Type de pollution Milieu touché Impact Référence rapport
 01/01/1974 pollution chronique cuivre, ammoniaque, + organique      
Commentaire(s) :  Sté MELCO :
AP du 09/09/1991 imposant la réalisation d'une étude déchets..
1991 : extension de l'atelier de polymérisation.Note IC de 1989 : production de l'atelier de traitement de surface - sur aluminium 2 t/an - sur magnésium 1000 m2/an.
1987-1996 : suivi déchets - utilisation de bains chromiques.
Produits chimiques stockés :
Produits acides (1,5 m3), produits inflammables (2,7 m3), huiles (0,6 m3), bases et sels (0,6 m3), produits halogénés (2,5 m3).
Dans le détail : ACIDES : Acide fluorhydrique (35 kg), acide nitrique (35 kg), acide orthophosphorique (35 kg), acide oxalique (35 kg), acide sulfurique (35 kg), alodine 1200 (35 kg), anhydrique chromique (35 kg).
PRODUITS INFLAMMABLES - 1/ Amines : durcisseur HZ 985 E (34 kg), durcisseur Ripox (34 kg) - 2/ Divers : accélérateur NL 51 (31 kg), accélérateur NL 63 100 (31 kg), accélérateur NL 65 10 (31 kg), acétone (31 kg), acmosal 82 837 (31 kg), activator HM 10 (31 kg), alcool éthylique (34 kg), apprêt P 14 (base) (34 kg), araldite PZ 985 E (34 kg), catalyseur D16 (34 kg), diacétone alcool (34 kg), diluant 7 E 750 (34 kg), diluant 78 E 1150 (34 kg), diluant C 38 (34 kg), diluant FD (1 kg), diluant manomère (styrène) (31 kg), diluant PZ (34 kg), diluant x 50 (34 kg), diméthyl fornamide (34 kg), durcisseur 7 E 749 (34 kg), durcisseur 7 E 1149 (34 kg), durcisseur P 13 (34 kg), durcisseur P 14 (34 kg), durcisseur P 21 (34 kg), fixatif C (34 kg), fixatif spécial (34 kg), flux FR 601 (1 kg), freekote 44 (31 kg), isogel S 1000 (31 kg), méthanol (1 kg), méthyléthylcétone (31 kg), nettoyant DP 5 (34 kg), nettoyant P 23 (34 kg), primaire 7 E 747 (base) (34 kg), primaire 7 E 1147 (base) (36 kg), primaire HT 424 (36 kg), primaire P 13 (34 kg), pyrimpro (impression 1 P 1) (34 kg), pyrimpro (solution 1 P 2) (34 kg), pyrimpro (diluant) (34 kg), résine F 210 (31 kg), ripox 18 vert (34 kg), ripox 18 incolore (34), stra tyl 511 LL (31 kg), supra sec INR (31 kg), toluène (34 kg), xylol Tri (31 kg).
PEROXYDES : butanox M 50 (31 kg), lucidol 40 E (31 kg), trigonox (31 kg).
BASES ET SELS : bochromate d'ammonium (34 kg), bichromate de potassium (35 kg), bichromate de sodium (35 kg), bifluorure d'ammonium (35 kg), soude (35 kg), sulfate d'ammonium (35 kg), sulfate de manganèse (35 kg).
PRODUITS HALOGENES : chlorthène V G (35 kg), Fréon TMS (1 kg).
1984 : construction d'un nouveau bât. où sont transférés (en interne) les activités traitement de surface (8700 l).
S.A NICOLITH :
produits stockés : aurocyanure d'or et de potassium (2 kg solide), acide borique (50 kg solide), acide fluoborique (800 kg liquide), acide sulfurique (300 kg liquide), ammoniaque (100 l liquide), acide chlorhydrique (800 kg liquide), persulfate de sodium (550 kg solide), carbonate basique de nickel (20 kg solide), soude caustique (400 kg solide), carbonate de soude (1200 kg solide), sulfate de cuivre (75 kg solide), eau oxygénée (1300 l liquide), bondenex (500 kg), trichloréthylène (1450 l liquide), produits divers pour cuivrage chimique (1000 l)encres (50 kg pateux), vernis (100 kg), prédécapant P (1000 l liquide), conditionneur P (250 kg liquide), sécurigant P (100 l liquide), produits divers pour strippage SnPb (300 l liquide), produits divers pour gravure (200 l liquide), produits divers pour labo-photo (90 l liquide), mouillants (100 l liquide), huiles de surfusion (600 l liquide), agent de gravure (10000 l liquide), bain de cuivrage chimique (1000 l liquide), bains Cu-Sn-Pb (7500 + 2500 liquide), bains d'or-nickel (400 l liquide), strippage film sec (800 l liquide), gravure de cuivre (300 l liquide), déchets banaux, bains usés acides (95t), bains usés acides (8 t liquide), bains usés de gravure (54 t liquide), huiles de surfusion (600 l liquide), bains de strippage film sec (4 t), trichloréthylène usé (4 t), huiles pour comresseurs (400 l).
1991 : S.A. NICOLITCH : rapport de l'Agence de l'Eau --> utilisation 75 t gravure ammoniacale/an - 30 t cuivre/an, 1280 kg anodes étain-plomb/an.
AP du 09/09/1991 imposant la réalisation d'une étude déchets.
S.A. NICOLITCH : septembre 1980 : mise en service d'une nouvelle station d'épuration (rejet des effluents épurés dans le ruisseau de la Prédecelle).
1984-1995 : suivi des déchets.
Sté COMELIN :
AP prescription additionnelle du 10/08/1979, du 16/08/1982.
APMD du 25/05/1982 de respecter les prescriptions (rejets des effluents).
1978-1995 : analyses des effluents.
S.A. C.G.T.V.E. RG du 07/06/1966 : fusion de la S.A. C.G.T.V.E. et de la Sté SCHNEIDER 'Compagnie de fabrication de postes TV). A la suite de cette fusion, la S.A.C.G.T.V.E. qui avait une établissement de constructions électroniques à LIMOURS a cessé ses activités à compter du 31/05/1966 --> licenciement de 95 employés (sur un total de 125). La Sté COMELIN, ancienne filiale de la S.A. C.G.T.V.E. poursuit ses activités à LIMOURS.
Cette compagnie avait sous son contrôle les sociétés TEVEA-ARPHONE-AMPLIX et COMELIN. Cette dernière était également installée à LIMOURS dans les mêmes bâtiments ue la S.A.C.G.T.V.E..
La Sté SCHNEIDER, ayant ses propres usines de circuits imprimés, s'est séparée de la Sté COMELIN qui poursuit ses activités à LIMOURS.
S.A. LACETYLOSE : usine de fabrication de films ininflammables (films pour cinéma, photo, ...).
S.A. LACETYLOSE : demande d'autorisation --> installation : 3 RA 12 m3 (4 m3 benzine, 4 m3 alcool dénaturé, 4 m3 chlorure de méthylène).
Localisation à moins de 50 m des puits communaux.
S.A. LA CETYLOSE : galvaoplastie (20 personnes) : cuivrage chimique et électro- Etain plmob- Nickel- Or-. Gravure des circuits imprimés : ammoniacale et perchlorique 50 000 m2 traités selon chaque procédé. Les bains usés concentrés sont stockés et dirigés sur la SARP. Les bains de gravure sont repris par les foutnisseurs. Tous les rinçages courants sont collectés dans un réseau de tuyauterie aboutissant à la station de traitement physicochimique.
Systèmes de traitement : la station 'en 1978), quasi obselette, réalise une neutralisation et une décantation des eaux de rinçage. La Sté envisage une modernisation de ses équipements.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

Francis Panigada 21/04/2013 22:31

A lire les commentaires, on voit bien que pour certains tout est prétexte à ne pas aborder le sujet !

Claire 21/04/2013 20:13

Les chiens font pas des chats, c'est vraiment une expression qui court sur leterritoire, qui m'insupporte, et cela ne m'étonne pas que cela vous qui la colportiez. Encore et toujours cette
assimilation.
Même serait-ce vous qui luiaurait soufflé de se se présenter cela changerait quoi, de toute façon il est là à cause de vous, pour nous et sa légitimité n'est pas contestée. Briis doit être un bon
banc d'essai pour ses premières "armes".

André B. 21/04/2013 19:35

Enfin, un jour comme aujourd'hui, vous croyez que c'est le sujet. Non restez dans l'actualité s'il vous plaît, ne détournez pas l'attention de ceux qui comptent, il y a des choses plus importantes
qui mettent en jeu la République. Un peu de civisme. Rallions.

Etonne 21/04/2013 19:07

C'est idiot, et vous le regrettez : vous n'êtes pas riverain de la Predecelle!

Christian SCHOETTL 21/04/2013 21:00



eich bein ein berliner



Hubert Bertonier 21/04/2013 11:03

Même le dimanche ! Cela confine à l'obssession ou alors vous vous rendez compte que votre pitoyable tentative d'instrumentaliser politiquement ce fait est en train d'échouer. Tout le monde reste
modéré sur ce dossier, y compris la presse. Pourquoi la lettre de votre fils n'a été distribuée qu'à Briis ? Peut-être par que "Papa à dit" va se présenter à Briis ? Monsieur Schoettl : tout le
monde à compris... Votre attitude est irresponsable et scandaleuse.Les gens vont finir par découvrir qui vous êtes vraiment.

Christian SCHOETTL 21/04/2013 14:08



quand il s'agitr de la santé publique le dimanche ne compte pas,quant  l'expression 'papa a dit"  que l'on donnait je crois au fils de mitterand ,étant d'usage au conseil general de
l'essonne on voit bien qui tient les fils de marionnette que vous êtes.


je suis heureux apr aillerus que vous considériez que la presse ets modérée ,cela signifie que si vous connaissez le dossier vous vous attendiez a pire


enfin pour nicolas que ceux qui croient qu'il n'a pasune vraie personnalité et une vraie autonomie continuent comme cela ,ils iront de surprises ensurprises,question liberté les chiens ne font
pas des chats,


en tout cas bon courage de lire mes billets même le dimanche,et d'être aussi caricatural dans le deni