Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 16:26

Certains l'ont peut être compris mais j'aime les voyages lorsque les chemins restent a ouvrir,quand il ya ce parfum inéffable d'authentique,avec ses risques,ses déceptions et ses divines surprises.

la formule "club med" est sympathique mais n'est pas ma tasse de thé pour partir a la recherche d'un pays.

pour cette longue journée de piste vers Gangtey,il nous fallu partir tot,car ,des 9 heures,la piste est ..fermée....

et quand elle est ouverte ,ces quelques photos parleront d'elles mêmes/

DSC01753.JPG

DSC01769.JPG

DSC01771.JPG

Une piste où l'on se demande comment les mécaniques,les pneus résistent,comment on ne se retrouve pas cul par dessus tête dans le précipice

DSC01772.JPG

DSC01781.JPG

mais au bout le ciel se déchire et apparait le mont ari a 7000 métres de la chaine de l'himalaya,les premiers yacks apparaissent sur la route

DSC01789.JPG

 moitié domestiques,moitié sauvages,dans un décor de toundra

DSC01792.JPG

DSC01798.JPG

Et puis dans la brume apparait le monastère de gangtey

DSC01801.JPG

Nous sommes a 3200 mètres,le froid est vif et nos bonzes se proménent en sandalettes pour supprimer la glace qui s'est formée durant la nuit  DSC01817.JPG

Descente vers la vallée de phobjikha,où nichent les dernières grues a cou noir du monde durant l'hiver,les bouthanais ont enfoui tous les réseaux électriques pour qu'elles ne se tuent en les percutant

DSC01822.JPG

Et puis la route du retour,où l'imprevu nous attend au bord de la rivière : une fête de village où les archers se sont défiés toute la journée,nous arrivons juste pour la marche triomphale de gagnants,estce utile d'écrire que toutes ces manifestations ,ils les font pour eux,nous arrivons accidentellement et il n'y pas le moindre touriste présent,la frontière tenue entre le folklore qui pourrait apartenir au passé et une fête très réelle ,très actuelle qu'ils célèbrent pour eux et pour le plaisir

 

Voilà c'est tout pour aujourdhui ,il y aurait tant a dire ,tant a raconter,sur le bonheur national brut,sur leur mode d'organisation,

dans deux jours nous quittons le bouthan pour l'inde,avec le regret de ne pas être encore là pour voir fleurir les immenses forêts de rododendrons grands comme des chênes,de voir verdir les rizières a escaliers

DSC017

Partager cet article
Repost0

commentaires

DE SMET 11/02/2011 23:03


dans les monasteres ,il y a des femmes?


Christian SCHOETTL 12/02/2011 03:33



il  y a des monastères réservés aux femmes



DE SMET 11/02/2011 23:01


bravo de nous faire profitter de ton voyage.