Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 05:50

Quel dossier pour le moins surprenant,qui a demandé beaucoup de calme et de sang froid,beaucoup d'oubli de soi et de conserver le regard obstinément fixé sur l'objet de ce projet.

Il s'agit que se réalise sur les terrains acquis par la communauté de communes un établissement accueillant 40 autistes.

,dès le départ,nous sommes un certain nombre a y avoir été totalement favorable,pour de multiples raisons,d"abord pour l'objet en lui-même, mais aussi pour la cohérence avec notre souhait de voir émerger un pôle santé fort sur notre territoire.

Ainsi,j'ai souhaité ,très vite,même si du coté des promoteurs les supports associatifs et les partenariats n'étaient pas figés, que notre assemblée délibère favorablement et s'engage sur ce dossier,ce qui a été fait a l'unanimité.

 

comme le projet était balbutiant dans ses tours de table, dans ses financements,nous avons vu ,au bureau de la ccpl,défiler des gens que nous n'avons plus revu par la suite,des montages nous ont été présentés qui, semble t il, n'ont pas résisté mais peu importe,a chaque fois que cela a été nécessaire,nous avons fait délibérer l'assemblée et apporter notre total concours a la réussite de ce projet.

 

Nous n'avons pas voulu ,non plus, nous attarder sur des inélégances rares vis a vis de notre collectivité,je pense qu'il n'y a pas d'autiste de gauche et d'autiste de droite et que l'on doit obtenir des financements ,non pas, en faisant de la politique sur un tel sujet,mais montrer  son professionnalisme.

Que ce soit au conseil général ou ailleurs ,ce type de dossiers ont toujours été votés a l'unanimité,et c'est heureux,les intrigues ou flatteries n'ont pas lieu d'être.

 

Au début de l'année dernière le plan d'aménagement d'ensemble qui comprenait le projet de la lendemaine a été attaqué par des riverains,il eut été simple de prendre en otage moral la lendemaine et de maintenir plan d'aménagement.

 

Si, au sein de la communauté ,nous avions eu le moindre désir de faire échouer la lendemaine,c'était d'une facilité déconcertante et nous aurions pu  en faire porter la responsabilité a d'autres.

 

S'il fallait une preuve de notre attachement a ce dossier ,chacun aurait pu la trouver ,lorsque nous avons fait le choix de retirer le plan d'aménagement et d'avoir pu trouver, par le canal de nos avocats,le processus juridique nous permettant de vendre la parcelle concernée dans les délais exigés

 

s'il fallait trouver une preuve de la volonté farouche de la collectivité que ce projet se réalise ,chacun pourrait la lire dans le prix de cession qui, en réalité ne représente que le coût de la voirie et des fluides, alors que les services de l'état

ont estimé ce terrain a 1,7 millions d'euros,vendu 500 000.

Comment ne pas s'étonner que l'acheteur proteste de ne pas avoir été consulté dans cette démarche administrative ?

 

comment comprendre le lobbying incroyable mené pour acheter a la communauté de communes les 22 hectares au complet pour 1 million d'euros ,alors qu'ils sont estimés a 6 millions...Assez étrange,cette confusion d'activités qui transformee une structure qui veut crée un centre pour autistes,en acheteur de foncier a projet variable suivant les interlocuteurs.

 

Nous avons résisté a toutes ces provocations ,aux mails quotidiens exigeant ceci,insistant sur l'urgence etc..

 

En juillet,le notaire de l'acheteur avait pour rôle de rédiger l'acte de vente....il ne l'a pas fait...

notre conseil dans l'urgence a transmis le brouillonde promesse de vente qui avait été préparé et qui était sans objet,il a été jugé entaché illégalités et incomplet par l'acheteur, ce qui est certainement vrai, mais qui n'était qu'un dépannage du fait de la carence constatée,

,depuis septembre,pas un jour,sans son lot d'obstacles et d'exigences nouvelles sur cet acte notarié.

Un comportement incompréhensible qui,une fois de plus nous interrogeait sur la volonté d'aboutir de la part des promoteurs du projet.

Pour notre part,tout est prêt,les appels d'offres ont été fructueux,depuis le 10 octobre,les entreprises attendent pour réaliser la voirie d'accès,nous gardons notre calme et notre bonne volonté.

La signature de la vente a été enfin fixée par l'acheteur au 23 décembre,prions pour qu'il ne neige pas,pour qu'il ne nous demande pas de nouvelles servitudes,de nouvelles garanties,qu'il cesse de nous considérer comme des gens qui l'ont privé de pouvoir posséder un domaine de 22 hectares,en omettant de dire que s'il a des projets intéressants, notre porte est ouverte,mais qu'il n'est pas question que quiquoncque fasse des plus values ou développe des projets qui pourraient nous être reprochés.

 

En fait,si nous avons eu la foi du laboureur dans ce dossier ,si nous avons courbé l'échine pour ne pas hurler et laisser aller une légitime colère,c'est parce qu'a titre personnel, je sais que ,dans dix ans ,dans vingt ans, dans trente ans ,tous les acteurs de ce dossier auront disparu, qu'il ne restera qu'un établissement qui accueillera des handicapés qui ,sinon,n'auraient pas de place.

Nous sommes tous de passages ,aux responsabilités comme dans la vie,ce qui compte ,c'est d'être respectueux de ce qui nous est confié et de l'intérêt général,oublier les attaques personnelles,pour ne s'attacher qu' ace qui est utile et juste pour notre territoire.

c'est ainsi que nous avons agi et que sont sortis de terre le centre pour epileptiques a fontenay,structure colossale qui s'est réalisée en douceur sans cris, ni chuchotements

l'espace prevention santé de ligue contre le cancer,là aussi sur des terrains de la ccpl,qui va ouvrir ses portes en douceur

,deux démonstrations que nous sommes des facilitateurs et que nous ne sommes pas ceux qui creent les difficultés mais ceux qui les aplanissent,a chacun de faire son examen de conscience

 

je formerai donc en cette période de Noël trois voeux:

 

-que les promoteurs de la lendemaine consacre leur énergie a ce projet,et non pas a de basses manoeuvres politiciennes

 

-que ce projet se réalise ,car les obstacles sans cesse renouvelés qui nous sont dressés témoignent a mes yeux,d'une peur de passer aux choses concrètes

 

-que les progrès de la médecine permettent un jour que le drame que vivent de nombreux parents cesse et que cet établissement n'ait plus lieu d'être

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jocelyne D. 30/11/2011 08:35

Ce serait un programme immobilier déguisé en ferme ?

blh 30/11/2011 08:19

J ai constaté depuis 10 ans que les structures d accueil et de soins ont tendance a devenir des "ilots de pertes dans un ocean de profit". A l instar des golfs qui se paraient de pavillons mais qui
n étaient pas un programme immobilier.C est parfois à se demander si les promoteurs de ces opérations n ont parfois pas tant de différences avec ceux de st maurice montcouronne. Nous savons tous
que, la ou il y a l homme, il y a de l hommerie. L ouverture de la lendemaine est aussi une autre facon de voir les jonctions public privé.Et il ne faut pas oublier que nous ayons servi ou non le
groupe humain, nous finirons à sa charge. j en sais quelque chose, et croyez moi, je ne suis pas rentable!

L'agropraticien 30/11/2011 07:32

On vous congratule pour vos voeux, mais pas à cet endroit là.