Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 17:47

créer les conditions pour que l'offre de santé sur notre territoire soit maintenue et s'améliore constitue un défi,un combat néccessaire,une ambition impérative.

  

Le jour où nous inaugurions la fin du gros œuvre  de l’espace prévention santé de la ligue contre le cancer, je rappelais le particularisme historique de notre territoire de la communauté de communes sur les questions de santé,qui nous ont conduit a affirmer que  dans notre projet de territoire,il fallait soutenir ,faciliter et faire prospérer notre « pole santé »

IMAG0983.jpg

Comment ne pas souligner qu’avec l’hôpital de bligny ,le réseau de medecins,d'infirmières,de soins a domicile, les maisons de retraites,l’accueil des handicapés,ect..... l’ensemble des personnels de santé représente plus de 1100 personnes qui travaillent sur le territoire dans ce domaine ! a mettre en regard avec nos 26 000 habitants.

L’arrivée de l’"essor" qui accueillera des épileptiques et de la "lendemaine" avec les autistes, vient conforter une dynamique qu’il faut sans cesse entretenir.

C’est pour cela que la communauté de communes a accueilli l’"espace prévention santé" qui recevra des milliers visiteurs par an,et a cédé pour un prix modique les terrains a "la lendemaine" estimés a plus 1,7 millions d’euros par les domaines.

Même motif qui nous conduit a construire un nouveau centre médico-psycho-pédagogique a ,limours.

Ce pole santé revêt une importance a bien des titres, il offre un dispositif , chaque jour plus complet, répondant a l’attente des patients,il est créateur d’emplois durables,mais ce réseau intense peut ausssi faciliter et maintenir le tissu des médecins,infirmiers etc…

c’est l’isolement d’une profession qui la fait disparaître,plus ,chacun peut s’intégrer et plus, il peut avoir envie de s’installer chez nous.

Ce principe de créer un pole santé identitaire de notre territoire aurait bien des avantages,au point que Marc Pulik ,directeur de l’hôpital de bligny séduit par l’idée a souhaité que nous en parlions plus précisément,lors d’un rendez vous qu’il a provoqué avec Nicolas schoettl et moi meme,au mois de juillet.

 

Le 21 septembre,Marc Pulik invitait a la communauté de communes, tous les acteurs de santé pour lancer cette idée d’association permettant a la fois, cette identité mais aussi,permettre une économie sur les achats groupés,la création d’un relationnel fort et donc efficace au service des patients,

A l'image du club d’entreprises « l’autre réseau » qui est entrain de prospérer sur territoire,le "pole santé" pourrait suivre ce chemin et permettre,par exemple, l’accueil de stagiaires médecins, qui pourraient être logés et avoir l’envie ,demain, de s’installer définitivement chez nous,d'organiser l’information sur la collecte des pansements et des seringues,être un interlocuteur de poids face aux autorités. Quand il existe un navire amiral comme l'hopital de bligny,on imagine facilement,la puissance de negociation pour l'achat des pansements,du matériel que cela peut signifier au service des medecins ou des infirmiers isolés

C'est aussi un réseau d'hommes et de femems qui ne se connaissent que peu ,qui pourraient travailler ensemble au service du diagnoistic,du soin et dusuivi du malade

 

Moins les élus s’en mêleront plus cela de chance de réussir !

 il faut que nous soyons des « facilitateurs »,des débroullaisseurs ,des aides a logistique et que, pour le reste ,aucun élu ne cherche a tirer la couverture sur sa commune.

Je sais bien que ce n’est pas la pratique habituelle, mais autant l’afficher tout de suite

Je suis très heureux de ce bébé qui ne doit pasêtre le mien ,mais qui peut fonder un bel avenir du point de la santé et de la solidarité sur la communauté de communes du pays de limours

les présents a la réunions du 21 septembre ont validé la création de cette association "pole santé du pays de limours",tout commence et cela me réjouit car il y a du pain et de bonnes choses sur la planche

Partager cet article
Repost0

commentaires

Prof 07/10/2011 16:21


Je ne sais pas qui parle de non respect. Ce que je vois c'est qu'il y a beaucoup de malades sur notre territoire, mais si on arrive à se faire soigner ce sera bien. Une précision, la Lendemaine
achète tous les terrains ?


blh 07/10/2011 10:10


c est une douce musique à mes oreilles de technicien du dev local, ou plutôt de militant du dev local. Belle logique inscrite au départ dans le projet de territoire, qui permit de passer de la
gestion matérielle d un syndicat au service à la population d une interco. Cela semble si simple une fois que c est fait.et si evident; Sinon, à quoi cela sert t il que des humains se reunissent si
ce n est pour proteger les plus faibles. Comme le tout des riches n est que la somme du rien des pauvres, la vraie force d une territoire est le respect de ses faiblesses: un malade n est pas qu un
cout, un vieux n est pas qu une charge, ils sont Nous. ne pas les respecter, c est ne pas se respecter.