Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 07:38

Tout d'abord,je voudrais faire un mea culpa a l'égard de Jean francois Khan, a mon micro niveau,j'ai participé a son lynchage internet,pour ses mots plus que malheureux ,lorsqu'il a parlé de "troussage de femme de chambre".

définitivement, comme je l'écrivais,cette affaire DSK marquera un tournant, car elle a libèré la parole, mais nous apporte aussi notre propre lot d'enseignements :

Pour JFK,je refuse que deux mots maladroits,condamnables,grossiers pésent plus que les milliers d'articles,les livres,et toute la production de Jean francois Khan depuis 50 ans, qui n'ont jamais été dans ce sens machiste et égrillard. digne d'un soudard,c'est même a l'opposé de tous ses combats.

 

Ainsi mon ami Jean de Boishue a subi un tel sort avec une phrase sortie du contexte.

Je crois qu'a l'avenir ,je serais moins rapide et plus sage ,j'éviterais de hurler trop vite avec les loups,je prendrai du recul par rapport a l'information immédiate et tournerait 7 fois ma souris avant de cliquer.

 

Dans ce monde qui va si vite,une langue peut fourcher,certaines,même, peuvent en jouer pour se faire de la publicité et confondre volontairement  inflation et fellation.

 

Nous devons accepter les excuses immédiates et confondues de Jean Francois Khan,car, sinon, chacun d'entre nous subira un terrorisme médiatique inimaginable qui conduira a des interventions écrites, formatées,aseptisées,sans vie ,ni spontanéité.

 

Les défauts que nous concevons pour les légumes bio que nous achetons, a contrario des industriels d'aspects irréprochables,acceptons les dans le discours de chacun,cela n'excuse pas tout ,ni presque rien en fait,cela donne droit a l'erreur reconnue.

 

Quant a Luc Ferry,le spectacle donné par la presse et la classe politique me rappelle la réaction de l'église ,a une certaine époque, quand on parlait de prêtres pédophiles.

Quelle hypocrysie,bande de fauls culs, dans combien de "diners" n'ai-je entendu de rumeurs salaces sur tel ou tel ministre,sur les pratiques de tel autre ,sur cette femme d'un ministre de la culture qui avait beaucoup "emprumpté" au mobilier national mais oublié de rendre.

 

Que craignent ils ces hommes et ces femmes ? Soit il ne s'agit que d'une rumeur,soit ,enfin,on  cesse la complaisance sur des actes que la justice condamne, mais qu'une certaine société s'autorise, car elle serait d'une caste supérieure ?Allons jusqu'a dire que cette impunité serait un des attributs de la caste en question et que c'est pour cela qu'elle proteste.

 

Qui oserait dire que le viol par un ministre, d'une femme de ménage dans un sofitel en France aurait eu les mêmes conséquences judiciaires ?

 

Personne, en tout cas pas une journaliste francaise qui aurait bénéficié du même traitement et qui ne porte pas plainte.

S'il y a un soupcon bénéficie t il a la victime ou au présumé coupable pour pudiquement imposer le silence ?

Que craignent ils ces indignés ? Que cela jette un discrédit sur la classe politique ? c'est exactement ce qu'a pensé l'église en couvrant ses prêtres pédophiles.C'est pire erreur que de tenter de cacher une erreur.

Claude goasgen disait ce matin "la classe politique ne vit pas dans un lupanar"

Bien sur,il pratique un déni,car je crois que le pouvoir est érotisant,il oublie que ce sont des hommes et des femmes, comme vous et moi, et que la sexualité fait partie intégrante de notre vie.

Ainsi,il n'y a pas de moines soldats,on prête une belle aventure a Charles de Gaulle en Pologne ,ce n'est pas le sujet,ce qui importe c'est que le pouvoir confié par le suffrage universel ne permette pas une forme d'impunité a l'égard de pratiques illégales,toute compromission sur ce point,toute tolérance seraient inacceptables.

Comme je l'écrivais récemment,je ne peux pas m'empêcher de penser qu'au milieu de tout ce stupre glauque et pervers,nous allons avoir droit a des photos de Nicolas Sarkosy et de carla poussant le landau de bébé dans les jardins de l'élysée,une rupture si fascinante que je me demande si elle est le fruit du hasard...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

blh 04/06/2011 02:10


Je te remercie de lever ce point de l enfant a venir, qui arrive comme si il avait déjà son rôle a jouer. Cela me trouble énormément depuis que la nouvelle est connue. Seraient t ils capable de...
mais oui, nous le savons. Et c est l enfant qui est le sujet de mon interrogation. Singer écrivait "il existe un espace que rien ne menace, que rien n a jamais menacé et qui n encourt aucun risque
de destruction. Un espace intact, celui de l amour qui a fondé notre être". quel est l espace d amour qui a fondé cet étre a venir? que va t il devenir? jusqu ou peut on instrumentaliser un étre?
quel prix devront nous payer pour cela? ce "nous" qui va avoir la larme a l oeil devant ce nouveau petit prince, ou cet ange si tot déchu.


ERIC THEBAULT 02/06/2011 12:36


Hasard ... mais qui croit encore que ce mot existe ! Personnellement je n'y crois pas.
Donc si ce n'est du "hasard" c'est donc ... !!!