Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 08:08

hier je vous écrivais sur l'éclairage étonnant donné par certains dans cette campagne,je vous laisse seuls juges :

575093 3570909788062 1132527136 3491430 1330599630 n

 

155422 10150781140808308 820963307 9769837 893779865 n

inutile de vous parler de la diffréence de traitement couleur ou noir et blanc ,pour adoucir ou dramatiser,juste s'interroger sur le fond et se damndfer qu'estce qui conduit dans les propos du président sortant le 24 avril,le journaliste a pousser ainsi le trait ?

 

je ne suis peut être pas objectif sur ce blog on connait ma position sur l'extrêmismes des comportements du front national ,aussi ,jevous invite a suivre l'intervention de sarkozy a longjumeau,

 

http://www.youtube.com/watch?v=kIuEBXkQD6c

 

je ne fais pas de prosélytisme,je vous invite a mettre les faits en face de ce que l'on nous en dit,pour ma part,je l'ai écrit,des lors que madame lepen avait été validé dans le processus démocratique de l'election,il n'y a plus rien a dire sur cette candidature même si je la combattrais pour ce qu'elle porte d'arrières pensées,comem jean luc melechon quand il valiude l'occuppation du tibert,le régime de castro,ou qu'il nie les dictatures soviétiques et autres

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Francis Panigada 30/04/2012 18:01

ça au moins c'est court Béatrice... c'est Lambda qui va être content...

Béatrice 30/04/2012 13:49

Eh, eh, moi je vais voter pour celui qui lèvera le moins d'impôts.

Francis Panigada 30/04/2012 10:47

Désolé pour Lambda mais je ne ferai pas court, cela risquerait d'être schématique ou réducteur et dans ce débat là, je me méfie des "idées courtes"... Je te réponds Christian d'abors en te disant
que je respecte le chois des autre... que je n'ai pas l'habitude de la qualifier ou de le dénigrer... je pense que la démocratie l'exige... Je n'attends pas non plus quelqu'un pour me forger un
choix... et je dirai que celui ci est fait depuis longtemps, premier et second tour... Quant à l'idéalisme... je n'en ai pas le monopole et je sais bien que tu fais partie de ces "idéalistes" même
si le chemin emprunté n'est pas le même que le mien (en tout cas pour cette élection). parler de mon idéalisme était pour moi plutôt une boutade pour dire que je n'étais pas forcément pragmatique
dans mes choix...
Ce que je voulais dire c'est que j'étais étonné que les tenants d'une societé humaniste, apaisée, démocratique puissent sans état d'âme faire un choix aussi ferme pour Nicolas Sarkozy dont les
prises de position récentes ne me semblent pas aller dans ce sens... Siul'on considère qu'il y a dans la balance les valeurs et les choix économiques, privilégier les seconds ne me semble pas
correct... J'aurai mieux ressenti les choses avec une ouverture possible, dans ce contexte, vers la liberté de choix des electeurs..
Mais nous sommes dans le pragmatisme et non pas dans l'idéalisme...
Enfin il s'agit d'une élection présidentielle... nous ne choisissons pas la ligne d'un parti mais un homme censé incarner le pays... censé aussi se dégager de son propre parti pour être le
président de tous les français.
Avec Nicolas Sarkozy, le registre a changé... je n'ai jamais eu le sentiment d'avoir en face de moi le président mais un chef de clan, de parti, dirigeant de l’Élysée l'UMP avec une direction qui
n'en était pas une et qui lui laissait la main-mise sur celui-ci.
Alors il est vrai que j'attends autre chose et que malgré le PS, j'ai envie de faire confiance à François Hollande pour incarner le pays différemment.
Autre chose, on me dit souvent mais Sarkozy c'est l'energie, c'est un battant, un gagneur, il a de la poigne, il a fait beaucoup... Je ne me retrouve pas dans tout cela, j'aime à penser que prendre
de la hauteur, de la distance, le temps de la reflexion, de la concertation sont des qualités dont nous avons besoin et que je ne retrouve pas chez notre actuel président.
Enfin dernier point, l'évolurion de son discours rien qu'hier me fait frémir... "remettre les frontières au coeur du débat"... partout des frontières... en faire la notion idéologique principale de
son argumentation... Non ! Vraiment ! Je ne peux pas... Alors ! Vote d'adhésion ou de rejet ? Qu'importe ! Ce n'est plus le débat ! mon choix est fait ! J'en donne ici l'explication sans jugement
aucun sur le choix des autres !

Lambda 29/04/2012 19:14

Soyez sympa de faire court, exprimez votre pensée en peu de mot, c'est un bon exercice pour tout le monde.

Christian SCHOETTL 30/04/2012 07:58



je ne twitte pas,même ma pensée minimaliste a du mal a être contenue dans 3 mots qui,plus est,si vous n'avez pas le temps,lisez un billet sur deux  



Francis Panigada 28/04/2012 00:29

Je ne suis pas étonné... le Nouveau centre 91 choisit Sarkozy à l'instar d'Hervé Morin... le contraire m'aurait surpris... Lors de la réunion de la fédération qui eut lieu à Janvry, j'avais, malgré
le discours d'émancipation et l'affirmation d'une autre voie démocrate et humaniste, exprimé mes doutes sur la réelle autonomie de pensée d'un centre qui se considérait comme allié naturel du grand
parti frère de droite.
Je suis un peu dépité que le seul argument économique fonde un ralliement que les valeurs humanistes et démocrates devraient empêcher voire condamner.
Est-ce que la défiance voire l'hostilité à la gauche légitiment que l'on s'assied sur ses convictions. Parce qu'aujourd'hui, la division, le perpetuel attisement des conflits, l'opposition
souhaitée entre travailleurs et chomeurs, entre faux et vrais travailleurs, entre français de souche et étrangers, entre public et privé, tous ces appels a dresser les uns contre les autres ne
donne pas l'image d'un pays apaisé, démocrate et humaniste.Si le seul argument est l'équilibre budgétaire, je me refuse à ce que ce soit le seul valide pour accréditer un choix.
Je suis peut-être un vieil idéaliste et radoteur mais je pense que l'économie et la finance ne doivent pas s'imposer à l'idéal politique mais que l'on doit au nom de ce même idéal façonner,
infléchir l'économie...
Allez... J'attends que Bayrou nous fasse part de son choix ou de son non-choix pour savoir si oui ou non définitivement une troisième voie, médiane, différente est possible et viable... après, je
retourne à ma "révolution intérieure" celle que chacun devait faire si on veut un jour changer le monde.... bien loin des sirènes politiques... Idéaliste ! Je vous l'ai dit !

Christian SCHOETTL 30/04/2012 08:03



personne n'a le monopole de l'idéalisme,je suis encore moins convaincu que celui-ci y trouve son compte dans le choix du deuxième tour.


si cela est posé qui serait on pour juger les choix des uns et des autres ? pour ma aprt ,je n'attends personne pour tenter de forger unchoix du "moins mauvais pour mon pays" avec la conviction
intime que je n'ai pas la prétention de juger les autres ou de qualifier les autres sur leur propre choix