Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 19:46

Moi qui avait 13 ans en 1968 et qui tentait vainement de "liberer mes camarades" d'une geole un peu obscure  a mes yeux et qui me frottait les mains a l'idée que l'on puisse "interdire d'interdire",je suis impressionné de la "cote" qu'a reprise l'idée du mariage,

après une longue période où il a été ringardisé,ou l'union libre était symbole d'intelligence, de preuve que seul l'amour est un vrai lien,après une période ,où le mariage était réservé aux conservateurs/catholiques/de droite

le voilà redevenu branché,top mode,au point que tout  le monde veut se passer la bague au doigt,quelque soit son sexe.

Je vous invite a réfléchir a cette incroyable évolution des mentalités,a ses motifs profonds,aux inquiétudes qu'elles révèlent,aux conservatismes sous jacents

Moi qui suis intervenu dans le cadre d'adoptions difficiles,longues,douloureuses,où des couples attendaient des années et des années,je suis aussi étonné que les enfants adoptables ne semblent plus une rareté,

naivement,je croyais que la contraception, le droit a l'avortement, la politique en faveur de la famille,l'évolution de la morale qui faisait qu'être "fille-mère" n'appelle pas la réprobation de la "bonne société"

bref je pensais qu'a part des adoptions exotiques ou d'enfants handicapés,la population des orphelinats ,facon zola,avait décru.

je dois me tromper puisque le mariage ,désormais,branché et notament entre personnes du même sexe semble poser question,notament pour ces questions d'adoption.

sommes nous d'accord pour penser que le mariage,a des motifs parfois fiscaux,financiers et de descendance, ?

l'amour étant une notion nouvelle dans notre société qui ,si il était le motif unique balaierait l'institution du mariage

Moi qui ait procédé depuis plus de 23 ans a bien des cérémonies a la mairie de janvry,j'y ai vu, pour la plupart du temps, beaucoup du rite initiatique de deux êtres passant de l'amour libre a l'union reconnue par la société,avec un classicisme rarement contredit,

vous devez vous demander où ce billet veut vous emmener  ?

nulle part en fait,juste l'idée que derrière ce spectacle d'ombres et ce débat sur le mariage homosexuel ,il se passe,a mes yeux quelque chose de plus important,car s'il agissait d'un simple contrat d'association qui permette de régler le quotidien et les droits et devoirs des deux futurs associés,il n'y aurait pas tous ces questionnements,pas besoin de cérémonie sacralisée...Alors quest-ce qui fait du mariage un symbole,hier désuet, dont il faut s'emparer ?

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

christian schoettl 22/11/2012 22:04

j'insiste pour dire que mon propos n'était pas de parler du mariage homosexuel
a contrario,je vous soumets un article effectivement interressant redigé par mr champagnat élu brissois

http://actu-droitsenfant.over-blog.com/article-france-mariage-gay-droits-de-l-enfant-ou-droit-a-l-enfant-112223695.html

Eric Deloire 22/11/2012 18:47

Je pense qu'il y a une différence fondamentale entre le mariage et les pacs et autre contrats d'union civile, etc.

Le pacs comme tout ses homologues est un contrat entre deux personnes.

Le mariage est un contrat entre un couple et la société (représentée par le maire), donnant ainsi naissance à l'unité "de base" de notre société : la famille.

Francis Panigada 22/11/2012 16:15

En réponse à cécil et comme information, je me permets de copier/coller un morceau d'un texte écrit par un juriste plaidant pour le mariage homosexuel. il précise un peu la revendication au mariage
et ses enjeux pour la communauté homosexuelle.

"D’une part, il s’agit de mettre fin à la principale discrimination dont sont encore victimes les citoyens du seul fait de leur orientation sexuelle.
D’autre part, il répond à une revendication universaliste : la participation au droit commun d’une partie de la population dénoncée souvent comme communautariste.

Le mariage est à l’origine de la famille, il consacre socialement l’union de deux personnes ayant comme but la solidarité réciproque sur la base de l’affection mutuelle. Constitution, Déclaration
universelle des droits de l’homme et Convention européenne font du mariage une liberté fondamen- tale particulièrement protégée.

Cette revendication des lesbiennes et des gays constitue un pas de plus dans le processus de démocratisation de l’institution matrimoniale. La demande d’accès au mariage ne doit pas être
interprétée comme une volonté de normalisation de l’homosexualité ou comme un simple désir d’imitation de l’hétérosexualité. Une telle critique ne fait que caricaturer une exigence qui n’est autre
que le respect du principe d’égalité."

Voila , je crois qui peut éclairer sur les motivations et qui peut apporter de l'eau au moulin de ce débat.
je précise que j'ai mis ce texte à titre informatif mais que je partage beaucoup des interrogations posées ici par Christian Schoettl... je souhaite moi aussi que cette question puisse faire
l'objet d'un vrai débat, d'une vraie refléxion qui dépasse le cadre du conflit politique et des invectives inutiles..; c'est un sujet trop grave, trop douloureux pour certains qui touche à
l'intime, au sens de la famille, au désir d'enfant, à l'amour... Inutile de jeter cette discussion en pature aux "carnassiers" en tout genre !

cécil 22/11/2012 12:12

Comme CS dans le début de son article, d'autant que j'ai qq années de plus que lui, je ne comprends pas ce désir de mariage à tout prix. Nous qui étions si libérés de pouvoir vivre pleinement une
'union-libre', sommes désespérés par ce retour en arrière (à relier peut-etre au retour de tous les intégrismes religieux)
Malgré la place que prend ce débat, je n'ai toujours pas compris pourquoi les homosexuels veulent se marier. Si c'est questions de sous et d'héritage on doit pouvoir y arriver avec un PACS
corrigé.
Donc si quelqu'un peut m'expliquer

christian 22/11/2012 12:11

Referendum OK
Alors referendum sur le cumul des mandats
referendum sur le nombre de mandat successif
referendum sur le salaire des politiques (Cumul retraite et mandat)
referendum sur le financement des partis politiques (micro parti)
referendum sur l'utilisation de nos impôts
, referendum , referendum tous mettre au referendum
tu vois Christian tous ses referendum aurais un taux de participation record car ils intéresses les français et sont des débats publique et pas prive comme l'union devant la maire de deux personnes

Christian SCHOETTL 22/11/2012 21:55



Cela s'appelle une élection avce un programme,


les referendums s'appliquent plutot a un changement sociétal