Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 09:58

Chaque sujet mériterait un billet séparé ,mais le tout me semble former une impression générale qui explique le malaise ambiant :

Niches fiscales : lorsque la presse s'est faite l'écho d'un rapport des finances sur l'"éfficacité" de certaines "niches" fiscales,j'ai bondi mais je me suis dit que j'étais décalé,réactionnaire,obtus, et je me suis invité au silence

ce matin ,je me suis partaitement retrouvé dans article du blog de Jean Philippe Dugoin a ce sujet.

A chaque fois que ce sont les financiers qui dictent leurs régles,le service public,le contribuable,et la gestion de la cité souffrent.

Les finances ne sauraient être le paramètre unique d'une politique publique,ils constituent un outil mais jamais une fin.

,j'ai toujours observé cette anxiété que les services financiers avaient a prendre le pouvoir,considérant que tout autre raisonnement n'est pas sérieux,et que les "politiques" sont des gens peu sérieux qu'il faut mettre sous tutelle apparente ou non.

Ils ont parfois raison mais c'est a l'électeur d'en juger.

Il n'est qu'a voir combien de décrets d'application sont bloqués au niveau de l'administration de Bercy qui bloque des lois démocratiquement votées par les parlementaires.

Sur les emplois aidés,il me semble qu'au contraire ,ce n'est pas une niche, mais un levier,levier pour l'emploi,pour l'aide aux parents ,pour le maintien a domicile,pour les personnes agées..la liste est bien longue.Une formidable machine a créer de l'emploi et de soutien aux micro entreprises

 quant au raisonnement qui consiste a dire qu'elle bénéficie aux personnes aisées ,cela reste totalement a démontrer dans le cadre des personnes âgées et du maintien a domicile et puis il faudra que chacun assume que pour créer de l'emploi,il faut des entreprises qui embauchent,les francaises sont les plus taxées au monde et il faut pour l'emploi a domicile, des gens qui aient des revenus suffisants ,ainsi il sera simple a dire que cette incitation ne bénéficie qu'aux "riches".

Je n'irais pas plus loin,mais généralement quand les classes moyennes  toussent,les plus populaires ont la tuberculose.

Le spectacle donné par l'hôpital sud francilien me rappelle étrangement le naufrage de la faculté des métiers,deux structures mégalomanes construites sur la mégalo et la pression d'élus mégalos qui ont abouti toutes deux a siphonné sur Evry toute offre d'apprentissage ou de santé et qui constituent des usines a gaz ingérables.

Au résultat une paupérisation du territoire qui devient encore plus grave quand il s'agit de santé.

 

Il faudra bien un jour ,montrer ces photos d'inaugurations de ces établissements et quels égos, elles ont nourri ,quitte a affamer la raison.

 

Ce billet est définitivement trop long sinon je vous aurais parlé de cette réunion étonnante des membres de la commission de coopération intercommunale,convoquée..... par le président du conseil général,.

A se demander si le sénateur maire président de l'union des maires de l'essonne et président de cette comission est ,a ce point, concentré par les élections sénatoriales qu'il laisse a d'autres les initiatives qu'il devrait prendre,tout a fait surprenant.

De tous les absents,députés et autres ,le seul qui a été excusé  par mr Guedj a été romain colas ,président départemental des élus socialistes et républicains..cela vous donne l'ambiance..

De cette réunion,je ne retiens que la gêne des élus a avoir du mal a attaquer les propositions du préfet (sauf a l'extrême marge) car ils savent qu'elles sont validés par les élus locaux.Le mot consensuel devenant dans leur bouche une sorte de faiblesse inacceptable dela part du préfet

Un bal des hypocrites qui leur fait dire que tout ceci manque de souffle alors que nous portons tous la responsabilité de retenir notre respiration.

En fait,chacun est entrain de découvrir que le conseil régional nous méprisant,et que le conseil général n'ayant pas su nous défendre,nous devrions collectivement prendre nos destins en main...Un scoop !

Un spectacle en tout cas intéressant d'élus qui réclament leur autonomie et qui attendaient plus de fermeté  de l'état dans les découpages autoritaires...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

Pierre Masselin / ADER (ex rapporteur OPE) 10/09/2011 01:04


suite invitation......la carte
patrimoniale et hydraulique du
Plateau de Saclay
et des vallées de la Bièvre,
de la Mérantaise et de l’Yvette

format : 99 x 67,5 cm ( 11 x 12,5 cm pliée)
voir au dos descriptif détaillé

à paraître
aux journées européennes
du patrimoine
17­18 septembre 2011

Bon de souscription (date limite : 9 septembre 2011)

omrénom

dresse

ode postal ille

ourriel

ommande emplaires
de la arte patrimoniale et ydrauliue du plateau de Saclay et
e alle e la re e la ratae et e lette
au prix unitaire de : 4,5 euros (prix public : 7 euros)

Soit un total de uros
cue à lordre
envoyer A BP Vauhallan
simulation


Pierre Masselin / ADER (ex rapporteur OPE) 10/09/2011 01:02


 
Bonjour,
 
A l'occasion des journées du patrimoine, nous présentons :
l'exposition sur les "Etangs et rigoles du plateau de Saclay",
et la "carte patrimoniale du Plateau de Saclay et des vallées de la Bèvre, de la Mérantaise et de l'Yvette". 

Dimanche 18 septembre 2011 de 14h à 17h
 salle Subiaco 
abbaye Saint-Louis-du-Temple (Limon)
Vauhallan
et à l'issue de ces journées nous organisons une petite manifestation de lancement officiel de la carte patrimoniale, à laquelle nous avons convié tous les acteurs de l'environnement de ce
territoire, notamment les élus (des députés et sénateurs, aux maires), et bien sûr vous-mêmes : voir invitation jointe.
Ceux qui ont souscrit à cette carte pourront venir chercher leurs exemplaires à l'heure qui leur convient dans le courant de l'après-midi. 
Amitiés.

Gérard Delattre


Lambda 04/09/2011 20:51


Qui a de l'ambition pour la France ?


françois 04/09/2011 11:24


N'oublions pas que les niches fiscales ont été créées au cours des âges pour favoriser telle ou telle corporation qui en avait besoin. Elles sont devenues ingérables, l'exception prenant la place
de la règle. Comme vous le dîtes la finance doit être un outil et non une fin. Mais la ligne blanche n'est-elle pas franchie depuis longtemps ? N'oublions pas cette citation de Jacques Chirac, déjà
confronté au problème : "supprimer les niches fiscales, c'est gentil, mais dans chaque niche il y a un gros chien ... !"


Christian SCHOETTL 04/09/2011 12:00



Le phrase de chirac est drole,mais celui-ci n'ayant jamais témoigné de courage sauf pour l'irak et n'ayant sincérement pas marqué ses mandats d'une réelle ambition pour la france ,je ne la prend
que pour un aveu de lacheté


 



lambda 01/09/2011 14:56


la démocratie c'est l'AUDIMAT