Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 04:32

J'ai vécu, presque un an, dans un ferme dans l'est de la France,chez mon ami claude-yves,j'avais 21 ans,céréales ,mais aussi élevage et entraînement de chevaux de courses,galères aussi...Une période qui m'a beaucoup appris.

Il y avait ces dimanches ,où nous partions aux "courses" avec les chevaux,une atmosphère particulière dans d'improbables hippodromes de province, où les notables locaux jouaient les rotschild de sous préfecture,et où les paons n'étaient pas dans le jardin, mais attablés avec leurs bourgeoises a regarder si on les regardait.

Un bling-bling presque attendrissant.un parfum Balzacien qui sentait la rose et le mauvais champagne.

Si je vous raconte cela,c'est parce qu'il y avait un lieu où l'atmosphère frissonnait,c'était les écuries,même si les lads,les jockeys semblaient faire leur tache avec sérieux et concentration,tout était électrique,même les chevaux étaient sur l'oeil,une tension palpable qui vous donnait la sensation d'être un artificier au milieu d'un champ de mines.

C'était un vrai spectacle que d'observer chacun jaugeant,scannant,scrutant le cheval du voisin.

Autant vous dire qu'arrivés sur la ligne de départ,les chevaux ne tenaient plus et les jockeys ne s'adressaient plus un regard.

Si je vous raconte cela,c'est parce que des élections sénatoriales auront lieu en septembre et que je ressens la même fébrilité,nous sommes bien loin de l'échéance et déja,cela piaffe,cela botte,cela cravache !

Une photo parue dans un journal de boston m'a particulierement frappée ,elle daterait du jour du vote de la réforme des retraites :

 senat.jpg

Une sensation de cette caricature de notre représentation nationale, souvent peu présente a l'assemblée ou au sénat, et où il y a presqu'autant d'huissiers et de fonctionnaires que d'élus,si,elle date du jour du vote solennel ,c'est encore pire.

En fait,c'est a l'image de ce que nous pouvons observer dans le microcosme essonnien,avec une question fondamentale où sont ces élus ?

Nous sommes encore très loin du mois de septembre, et pourtant comme les écuries de l'hippodrome,cela bruisse de toute part.

A gauche : guerre au coude a coude entre Francis Chouat et Michel Berson pour savoir lequel conduira la liste avec une tendresse et une élégance dans les méthodes, dignes d'amis de trente ans.

A l'UMP,on en appelle a la discipline auprès des autres formations, mais ,en interne, chacun sait qu'il y a aura deux ou trois listes UMP

A Europe-égologie,jean vincent Placé qui n'a pas une minute a lui, annonce urbi et orbi qu'il sera sénateur de l'essonne,

Chez les melenchonniens et les communistes,on se demande ce qui va rester des deux sénateurs sortants

Du coté de massy,le maire ne pense qu'a cela,oubliant qu'il y a des élections cantonales dans sa ville et que ce serait lâche de ne pas aller au combat.Soit on a une conscience collective, soit on joue perso,mais cela finit par se voir.

Alors,on m'interroge pour savoir si l'aventure me tente,Jean christophe Lagarde,hier encore,mes copains sur le terrain qui verraient bien un parlementaire arriver avec son dromadaire, rue de vaugirard !

Bien sur que la question se pose,mais c'est encore trop tôt pour y répondre :j'ai passé un an dans une ferme qui élevait des chevaux d'obstacles et j'ai appris qu'il fallait aborder un obstacle, l'un après l'autre..Il  y a des élections cantonales,j'y ai des amis qui y mettent leurs tripes et je serai a leur coté dans leur combat,il sera toujours temps, après, de voir dans quel état ils nous ont mis l'Essonne.

Je n'ai pas la vocation d'être retraité et je ne m'interdis rien,quand je vois les candidats ,ce ne sont pas des perdreaux de l'année !J'ai la prétention de penser que, lors de cette élection ou d'autre ,je peux donner un peu d'energie et de créativité,mais je n'y pense pas en me rasant le matin...

Dans les écuries de l'hippodrome,j'ai vu des chevaux,trempés de sueur ,perdre leur énergie dans leur box a vouloir être partis trop tôt dans leur tête.

Ce qui compte,c'est de savoir a quoi ils servent ces sénateurs?

tout cela donne a nos concitoyens,l'image d' un cumul d'ambitions personnels sans projet ,ni passion pour notre département qui rend cette élection grimacante."la soupe doit être drôlement bonne" murmure t on dans les chaumières

 Pour ma part,ce ne sont pas les dîners où ils reçoivent au sénat qui me touchent,ce ne sont pas les prébendes qu'ils versent,c'est d'avoir des combattants ,qui habitent en essonne,qui vivent notre département,qui soient concernés par nos communes et par la vie de nos habitants,je veux que nos représentants respectent les essonniens avant de respecter les consignes de vote de leur parti.

ceci pourrait ressembler a une déclaration de candidature,ce n'est pas le cas,c'est juste un peu de colère au regard de ce que devrait être la fonction et de l'ambition collective qu'elle pourrait porter, et du spectacle auquel j'assiste.

Spectacle a la Daumier qui ,tout a coup me rappelle ces notables attablés dans les loges de l'hippodrome, qui ne savaient même pas comme on selle un cheval, mais qui faisaient partie du "monde hippique".

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

dupea 06/11/2010 19:29


Et le salaire de Martin Hirsh, l'ami des pauvres et des déshérités, que vous inspire-t-il ?


Christian SCHOETTL 07/11/2010 08:57



sincèrement je n'ai pas suivi cette actualité qui doit encore fois nous consterner ,j'imagine



dupea 05/11/2010 22:56


En 2014, une fois le conseiller territorial en place, que va devenir le conseil général ?


Christian SCHOETTL 06/11/2010 08:26



il n'y en aura plus et le système des partis comme aux régionales tournera a ^plein régime



Carla 05/11/2010 12:07


Le sénat se penche maintenant sur la réforme territoriale et tout dépend du « Centre » que vous avez rallié.
Dans sa vision du territoire et du reste, le centre fera-t-il modifier la réforme ?


NIALAD 04/11/2010 13:34


A mon avis, cette désertion résulte de:
1°/ Un cumul de mandats excessif (on ne peut pas être à la fois au four et au moulin!)
2°/ Du fait que l'indemnité n'est pas liée au temps de présence effectif.
3°/ Au mode de scrutin (scrutin de liste, élection par les grands électeurs: le vote se fait en fonction de la couleur politique, certes, mais aussi en fonction des relations entretenues avec ces
Grands Electeurs souvent côtoyés dans l'exercice des autres mandats)
4°/ Une chance: la durée du mandat des Sénateurs a été raccourcie! Jusqu'alors, ils passaient 9 ans "tranquilles" et n'avaient nullement besoin de "mouiller la chemise" pour être réélus... C'est
ainsi qu'un ancien camarade d'enfance a été élu Député Centriste, tendance Raymond BARRE, puis s'est ravisé en se ralliant à la liste des Sénateurs UMP de son Département. Il est également
Conseiller Général et Maire. Pour ma part, l'exercice de ma seule fonction de Maire menée de front avec mon activité professionnelle m'accaparait beaucoup. Je me demande comment font tous ces
"cumulards"? En fait, ils brillent souvent par leur absence dans l'une de leurs fonctions.
Ainsi, Christine LAGARDE, charmante Ministre bien connue, est Conseillère Municipale dans le XIIe. En 2 ans 1/2, elle n'a assisté.... qu'à une seule réunion de son Conseil Municipal!
Quand ils ne dorment pas à leur place, nos Parlementaires désertent lieux... Tout cela n'est pas sérieux et donne une bien triste image de la fonction élective!!!


Nicolas Venance 04/11/2010 08:58


un peu de bon sens au sénat, un peu moins de repas d'élus, beaucoup plus de présence dans l'hémicycle et sur le terrain, c'est très Terres d'Essonnne tout ça....