Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 07:17

Lors de la réunion publique de Yerres,il y a au des questions sur le développement économique.
Comme avant chaque élection,les électeurs sont derrière les vitrines de noel et regardent ,comme dans un rêve, ce que leur proposent les candidats "grands magasins",sur ce point,il me parait irresponsable de lire que l'état ou les collectivités vont créer de l'emploi,le seul moment où ils le font réellement c'est lorsqu'ils créent des postes de fonctionnaires (mais çà,c'est moins sexy à annoncer).
le vrai rôle des collectivités est de
créer les conditions propices a ce que les entreprises aient envie de s'installer et créer des emplois,le "gross paris" que l'on nous propose est a mes yeux a l'inverse de ce qu'il faut faire et constitue une vision nombriliste de gens qui n'ont jamais quitté le 7° arrondissement.
Je revendique ,depuis des années ce que Christian Sautter avait préconisé : il faut créer la "rocade des cathédrales" : un grand anneau routier et ferroviaire qui ferait la grande boucle autour de Paris,chartres,orleans,reims (en passant par Vatry),amiens,rouen, qui permettrait aux millions de poids lourds qui traversent la france de ne pas aller s'engluer sur la francilienne,ou sur le périphérique,une infrastructure qui ,au contraire,des projets sur la défense permettrait aux entreprises de s'installer sur la très grande périphérie parisienne et donc de provoquer une répartition moins étouffante et économiquement plus abordable,a là ou vivent désormais les 5 millions de franciliens ,oubliés des transports en commun qui sont contraints aujourd'hui de prendre leur voiture pour aller travailler a la défense ou qui dépensent 129 euros par mois de Pass navigo lorsque le RER veut bien marcher.
En passant,chacun notera que plus on a de petits revenus,plus on doit habiter loin du centre de Paris,plus les coûts de transports augmentent jusqu'a représenter 10% du Smig (heureusement que ces tarifs sont fixés par la gauche du conseil régional,sinon on crierait a l'injustice sociale).
En fait,si l'on devait parler du grand paris,il faudrait dire que la porte d'orléans est a ..orléans et et la porte de la chapelle a amiens ! 
Je voudrai faire de la publicité pour une autre liste que celle que je défends,parce que elle témoigne bien de la difficulté du débat démocratique,dans un pays que chacun veut rassembler,a l'heure du vote,on court pour séduire chaque communauté,je vous convie  a cette réunion organisée par la liste UMP,ce sera l'occasion de découvrir Mustapha Saadi,candidat sur la liste Essonniennne mais qui habite les Hauts de seine et qui est,je crois, quelqu'un de bien,mais que l'on reverra plus comme Mr Saint Etienne,que vous avez tous oublié et qui était tête de liste pour l'Essonne adoubé par Mr Bayrou.
On peut juste regretter que l'UMP n'ait pas pu trouver quelqu'un de bien du nouveau centre en Essonne,j'y connais quelques hommes et quelques femmes de qualité.
Réunion intéressante qui permettra ,j'espère,de comprendre comment une formation issue du Gaullisme conçoit ses rapports avec le communautarisme sans que cela soit purement électoral.
 Je suis élégant et républicain  puisque je suis seul candidat  a faire la promotion des réunions publiques des autres,mais je crois que les élections sont la fête de la démocratie et qu'elles ne doivent être que la confrontation de notre conception de la vie publique,de l'action publique,de la vision que nous avons de notre pays : 
Guy Malherbe, député-maire de Epinay-sur-Orge, nous accueillera vendredi 12 mars à partir de 19H30, dans la salle "la Gilquinière" (derrière la mairie d'Epinay-sur-Orge), pour une réunion publique organisée à l'initiative de Mustapha Saadi, en présence de Nathalie Kosciusko-Morizet et des adhérents du Réseau Citoyen franco-berbère"

Partager cet article

Repost0

commentaires

un grenellien 13/03/2010 08:10


Nialad : "urbaniser des zones semi-désertiques", on se croirait revenu au dialogue d'y il y a vingt ans, mais peut-être avez-vous cet âge ! Je serai curieux de savoir ce que vous allez installer
comme activité industrielle ! C'est bien de prêcher dans le désert, quand on ne sait pas ce que c'est !


lambda 11/03/2010 08:31


bobos nantis parisiens ? Beaucoup sont des gens qui travaillent effectivement à Paris et qui ont choisi d'habiter dans la ville de leur lieu de travail pour avoir les avantages de la ville et qui
dépensent souvent un max pour leur loyer, sans posséder de voiture. Certains ont vu leur entreprise sortir de Paris, et font du transport dans un autre sens, pas toujours facile il faut le
reconnaître.


catherine G 10/03/2010 22:04


gross paris c'est drôle mais c'est en même temps la gross question . Faut-il continuer à organiser la métropole autour de centralités puissantes comme la Défense ou faut-il au contraire un
foisonnement de micro-centralités basées sur la proximité ? Je penche plutôt pour la seconde alternative car l'hypertrophie de la capitale n'est pas un modèle soutenable.


diogène 10/03/2010 17:11


Votre réflexion sur le communautarisme peut être poussée plus loin,cette impérative obligation que se donne chaque liste a avoir son ultra marin,son représentant issu de l'immigration,celui
d'origine africaine et celui sorti des quartiers instaure une sorte de politique de quotas très loin d'une France formant un seul peuple.
Vous même en rappelant dans votre document de campagne que notre territoire a été oublié par les "grandes" formations,vous y participez


nialad 10/03/2010 15:23


Enfin les propos que j'attendais depuis des années... D'une façon humoristique (humour léger, j'en conviens) j'ai entendu dire que le drame de PARIS.... c'est de ne pas l'avoir construit à la
campagne. Il est vrai que, actuellement, notre si belle capitale est un ENFER et la situation est appelée à empirer. On a créé d'indispensables couloirs de bus mais, en certains endroits c'est "du
n'importe quoi". Les Elus parisiens envisagent de supprimer les voies sur berges et j'en passe et des meilleures. Ce projet du "Grand Paris" est pour moi une profonde crétinerie. Voilà quelques
années, on voulait décentraliser à tout va (Ex. le plus marquant: la délocalisation de l'ENA; une délocalisation qui, effectivement, a réellement soulagé PARIS!!!). Maintenant, on veut tout ramener
à PARIS ou dans sa proche périphérie alors que RIEN n'est adapté pour recevoir les entreprises appelées à se multiplier. Ah! Je souris profondément quand je vois la vitesse limitée à 70 km/h sur le
périphérique lorsque l'on atteint des pics de pollution, des mesures ponctuelles à l'effet douteux prises en des circonstances bien particulières alors que chaque jour, effectivement, des milliers
de voitures ou de camions convergent à petits pas vers PARIS que, le plus souvent, ils e feront que contourner. Alors, les propositions de Mr SCHOETTL méritent d'être retenues en les complétant,
selon moi, des mesures complémentaires suivantes:
- TROP de voitures ne circulent qu'avec un seul passager: le conducteur. Il faudrait adapter les transports urbains aux besoins et, ensuite, instaurer je ne sais comment un système de taxe pour les
véhicules concernés. On va dire que l'on frappe encore sur les moins nantis. FAUX. En les contraignant à prendre les transports en commun, on leur fait économiser du temps, l'usure du véhicule, le
carburant, le parking, etc... Au bout du compte c'est une économie très importante qu'on leur impose!
- En matière de contournement de PARIS, heureusement que l'on a des gens qui sont grassement payés pour bien penser! Réfléchissons un peu à la situation actuelle. Imaginons un automobiliste venant
de ROISSY qui veut aller en direction de LYON (ou l'inverse). S'il ne veut pas monter sur PARIS pour goûter les plaisirs du périphérique, il va prendre la Francilienne ou la A 86. Dans les deux
cas, la situation sera la même: il quitte la A1 pour s'embarquer sur la A 86. De là, il va se retrouver sur la A 4 sur laquelle il n'a RIEN à faire et qui est déjà saturée. Tant bien que mal, il va
rejoindre à nouveau la A 86 à hauteur du Chasseur de Vincennes et va devoir entreprendre de rejoindre la A6 sur cette autoroute qui, de 4 voies, passe rapidement à 2 voies, avant de revenir à 3
voies à hauteur de CHOISY le ROI puis à 2 voies à la sortie du pont proche de RUNGIS. Quand il atteindra la bretelle de jonction avec l'A 10, il verra que le flot des véhicules se rendant en
direction de l'A13 est excessivement important. Un petit tour sur l'A10 et, enfin, après des changements de vitesse répétés, il atteindra l'A6. Pour ce trajet, il n'est pas rare de mettre en 1h 30
et 2 h alors que quand tout va bien, c'est-à-dire pratiquement jamais, 45 mn peuvent suffire. Y avait-il moyen de faire mieux? OUI. Pourquoi de l'A86 rejoindre l'A4 sur laquelle on n'a rien à
faire? Il suffisait de faire un trajet en un seul tracé linéaire, en aménageant des bretelles de jonction qui n'auraient été utilisées que par les véhicules appelés à emprunter les autoroutes
concernées. Pour reprendre l'exemple de l'A4, si je dois aller sur PARIS-BERCY, je prends la bretelle de jonction, si je n'ai rien à faire en direction de PARIS BERCY, je continue sur l'A86 qui
m'emmènerait alors en direction de l'A6 où une bretelle d'accès me permettrait de quitter cet axe routier sur lequel continueraient à rouler les véhicules se dirigeant vers la 118 ou l'A13. Que de
bouchons auraient ainsi été supprimés si la logique avait été respectée!!
- Pour ce qui est des camions, quand va-t-on se mettre à penser sérieusement "ferroutage"? Hier encore, je regardais les images d'enneigement dans le Sud-Est et les images éloquentes de ces camions
qui bloquaient tout. S'ils avaient été chargés sur des trains, les choses auraient été beaucoup plus simples, sans compter que, à mon avis,une locomotive électrique pollue beaucoup moins que les 30
ou 40 camions qu'elle transporte!
- L'idée de faire la route des cathédrales est excellente. Evidemment, en urbanisant, on va déranger les lapins de garenne qui gambadent gentiment dans les champs. Mais:
1°/ avant que l'urbanisation soit continue entre PARIS et REIMS ou PARIS et AMIENS, l'eau a le temps de caresser les pieds du zouave du pont de l'Alma!
2°/ sauf erreur, l'Agriculture n'est pas au mieux de sa forme, hélas! Au lieu de subventionner des jachères artificielles, peut-être serait-il plus intéressant de convertir certaines des zones
agricoles en zones industrielles.
3°/ En ces temps de vache maigre, il n'est pas sûr que bon nombre d'agriculteurs se fassent tirer l'oreille pour vendre leurs terres agricoles en terrains industriels, voire à bâtir...
5°/ comme le dit si justement Christian SCHOETTL, l'ETAT ne peut créer AUCUN emploi, sauf à alourdir les effectifs de la fonction publique. A-t-il vocation pour dire à PSA "Vous allez me construire
une usine à tel endroit où vous emploierez X salariés?" Que ce soit PSA ou je ne sais quelle autre Société, le problème est le même. Au mieux, il subventionnera une implantation pour voir le
bénéficiaire quitter les lieux quelques mois plus tard!
4°/ En urbanisant des zones "semi désertiques", on apporte de l'oxygène (en matière de finances), la circulation est plus fluide, la pollution moins intense.

Le sujet est très vaste et mériterait un développement plus complet, mais j'ai déjà été TRES bavard. Je dois en rester là mais, grâce à la lecture de ce post, je commence à savoir pour qui je vais
voter...