Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 16:30

quel jeu de massacre ! voilà une nouvelle mesure fiscale mise au pilon !

moi qui ait voté contre la reforme des rythmes scolaires ,j'ai été traité par peillon d'insurrectionnel  ! mais il apparait que ce soit la france entière qui soit en insurrection et  que ces reculades après des avancées improvisées envoient un signal catastrophique

la gestion gouvernementale a perdu toute crédibilité,depuis le mouvement des pigeons, on sentait que la main qui tenait le manche tremblait ,que le cap était a l'improvisation et que tous les professeurs nimbus de bercy sortaient de leurs tiroirs toutes les idées les plus fumeuses avec la joie de penser que ce coup ci il y aurait un cinglé pour la proposer 

le message est terrible ,la dictature de la democratie est en marche

quant a l'ecotaxe sans alternative que le transport routier ,elle devenait comme le reste une taxe punitive qui dans la phase d'exaspération générale a eu le succes d'estime que l'on connait 

mais où en sont les verts ? ceux qui appelaient les lyceens a continuer les manifestations en faveur de leonarda ? ceux qui avaient mis le l'arret du nucleaire,des prospection du gaz de chiste  et l'ecotaxe comme condition siné  qua non ?

en fait ils ont tellement decridibilisé l'ecologie qu'ils ne pesent plus assez pour que l'on s'encombre de leur opinion,bafoués,méprisés

ceux qui pouvaient être le rempart contre la prospection du gaz de chiste, contre le betonnage en region parisienne,ont vendu leurs voix et trompé leurs electeurs plus gravement que quiquoncque

on regarde cette malheureuse duflot s'accrocher a son portefeuille de ministre comme une naufragée du radeau de la meduse ,spectacle pitoyable de gens qui ont vendu leur ame, a la région, au gouvernement et ailleurs

spectacle odieux de ces  gens qui ont viré de chez les ecologistes les sincéres et qui ont privilégié l'ambition et le pouvoir aux convictions,

au résultat,demain ils seront renvoyés a ce qu'ils meritent et l'ecologie mettra des années a s'en remettre

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

NIALAD 30/10/2013 13:35

Qui a mis la charrue avant les boeufs? L'installation des portiques, leur exploitation ont fait l'objet d'un marché. Le prestataire de service qui doit se frotter les mains devait être encore un
ami d'un ami.... comme ce fut le cas pour les si juteux radars! Comme d'habitude, AUCUNE concertation avec celles et ceux qui allaient en faire les frais. On impose et on dispose tout à la fois! Là
gauche n'avait pas besoin de ce cadeau empoisonné, même pour faire plaisir aux écolos! Dans ce Pays, on ne connaît qu'une solution: la facilité en faisant payer encore et encore... Le ras le bol
atteint des sommets inconnus à ce jour, somme de toutes ces bêtises accumulées par une Droite qui n'a même pas la décence de demeurer discrète sur une mesure qu'elle a pondue et de la Gauche samba
qui fait 2 pas en avant et 3 pas en arrière! L'écotaxe n'est pas la solution! La Délégation de Service Public non plus d'ailleurs! On a vu les tristes résultats avec l'exemple du SYMIRIS! La
collusion avec le Délégataire n'a presque pas fait de dégâts.... Et ce n'était qu'à une toute petite échelle par rapport au territoire national!

Plumeauvent 30/10/2013 12:12

Qui a dit ce qui suit ?

"Suspension de l’écotaxe, après un rétropédalage sur la fiscalité de l’épargne, et celle de l’entreprise : le gouvernement ne sait manifestement plus du tout où il va en matière de fiscalité.

Euro beaucoup trop fort d’après Arnaud Montebourg, pas si fort que ça d’après Pierre Moscovici : le gouvernement ne sait plus à quel saint se vouer en matière de politique monétaire.

Expulsion de Leonarda et de sa famille, retour de Leonarda en France mais sans sa famille : le gouvernement n’a aucune idée non plus de ce qu’il convient de faire en matière d’immigration.
On pourrait multiplier à l’infini les exemples. Le gouvernement n’a en réalité plus de direction.

Les Français ont rejeté en 2012 la trahison sarkozyste. Ils rejettent aujourd’hui un président qui, comme son prédécesseur, est incapable de donner un cap à la France.

Quand il n’y a plus de direction au sommet de l’Etat, il n’y a qu’une solution : en revenir au peuple, et lui demander quelle direction il veut prendre.

Plus que jamais, la question de la dissolution de l’Assemblée nationale et de l’organisation de nouvelles élections législatives se pose.
Le quinquennat précédent a été un quinquennat pour rien. Le nouveau quinquennat est en train de l’être aussi.
La crise de gouvernance que connaît actuellement la France doit être l’occasion de réfléchir à la possibilité de rendre la parole au peuple.

Nous proposons au peuple une direction claire : redonner à la Nation la maîtrise de son destin, par la souveraineté du peuple en tous domaines, économique, monétaire, budgétaire, migratoire,
diplomatique, etc. L’UMPS ne propose que la soumission à des intérêts qui ne sont pas ceux des Français, tout en taisant les vrais enjeux. Il est temps de sortir de la fausse politique, de
l’impuissance et du mensonge.

La campagne législative nouvelle serait l’occasion de poser ces questions de fond."

Qui est d'accord ? Qui ne l'est pas ?

Olivier Burban 29/10/2013 22:23

et si on ne sait pas quoi faire de ces portiques on peut les revendre à la NSA pour faciliter la surveillance de nos allées et venues

Olivier Burban 29/10/2013 22:10

ces portiques sur les autoroutes ça me fait penser aux espions de Karaba la sorcière... Bravo au technocrate qui a eu cette idée saugrenue d'en faire installer partout au frais du contribuable,
symbolisant ainsi le rapport de forces de plus en plus déséquilibré entre l'état qui taxe toujours plus aveuglement et le peuple qui ne peut que subir. Ubuesque, grotesque. Pourquoi pas des
portiques détecteurs de fumeurs, des portiques détecteurs de riches, des portiques détecteurs d'imbéciles. Si il s'agit de faire payer le pollueur, une taxe additionnelle sur le gazole aurait été
bien plus efficace pour rejoindre le prix de l'essence, moins polluante. Mais c'est une idée trop simple pour être française.

André B. 29/10/2013 22:02

Est ce qu'on peut embaucher les aînés dans les cabinets ministériels ?