Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 21:36
Je ne résiste pas a vous soumettre une vidéo signalée par une amie,que l'on soit clairs : je suis a peu près sur que l'on trouverait la m^me ou presque avec Michèle Alliot-marie qui adore les vacances en tunisie et qui va devoir trouver une autre destination,avec delanoe grand fan ,et peut être même de sarko.
comme pour mele'nchon,c'est quelqu'un qui pourrait être  président de la république francaise, son jugement et son sens de l'éthique nous concer ne donc tous
Partager cet article
Repost0

commentaires

Paul LEDUC 23/01/2011 12:46


Quelle honte ce parti pris et cette désinformation

S'il ne s'agissait pas de gens de gauche aucune remarque.

Quand on dit peut être sarko et que l'on se souvient même pas de la visite officielle de celui-ci en 2008, comment ne pas s'insurger. Rappelez vous ces déclaration du même lors de ce voyage :

Le président français a marqué le coup en louant son homologue tunisien Ben Ali pour les progrès accomplis en matière de libertés. « La Tunisie a fait le choix volontaire de la démocratie » et la
France n’a donc pas à « donner de leçons », a-t-il déclaré.

« Des trois pays du Maghreb, la Tunisie est celui avec lequel nous entretenons la relation la plus dense et la plus apaisée ». Ce sont les mots qu’a prononcé Jean-David Lévitte, conseiller
diplomatique de Nicolas Sarkozy, quelques jours avant le départ du président français lundi en Tunisie. Une raison pour le gouvernement d’éluder la question qui fâche : celle des droits de
l’homme

Après le passage remarqué de M. Sarkozy en Chine en novembre 2007 et la visite controversée du président libyen en France en décembre 2007, on a bien compris : les contrats commerciaux passent en
premier.

A l'époque, lors de son dîner d’Etat, Nicolas Sarkozy a affirmé devant un parterre d’officiels français et tunisiens être « pleinement confiant » dans les efforts de son homologue tunisien en
matière des droits « universels ». Les louanges se sont multipliées à son égard. « L’espace des libertés progresse », a déclaré M. Sarkozy, avant d’évoquer le statut des femmes tunisiennes comme
étant le plus progressiste du Maghreb. Puis il a expliqué « qu’aucun pays ne peut avoir entièrement parcouru » le chemin « de la liberté et du respect des individus ». Par conséquent, « je ne vois
pas au nom de quoi je me permettrais dans un pays où je suis venu en ami et qui me reçoit en ami de m’ériger en donneur de leçons », concluait t-il.

Mr SCHOETTL en oublie aussi les propose de Mr Morin (dont il est quand même mebre de son parti). Celui-ci déclaré, en soutenant MAM dernièrement, qu’il était injuste de critiquer MAM alors qu’elle
« a été imprégnée par le catéchisme pro-Ben Ali de Sarkozy : il répétait au cours des conseils des ministres que le président tunisien assurait le développement de son pays et le protégeait contre
les islamistes. »


Tout cela pour cacher d'autres choses dont il évite de parler :

* les errements de Monsieur MORIN dans le KarachiGate (sur les dépositions de Monsieur LEOTARD)
* les absences de propositions sur les sujets qui intéressent vraiment la population

Ce n'est pas en dénigrant que l'on fait avancer le bonheur des citoyens. C'est en proposant.

Mais là vous êtes aux abonnés absents.

Vous critiquez les autres mais ne faîtes que jeter de l'huile sur le feu. Comme à certaines très tristes de notre histoire. Mais hélas vos comportements, propos ou mêmes accolytes ne nous y
raménent trop fréquemment

A croire que vous seriez partisan d'un rapprochement


Christian SCHOETTL 23/01/2011 16:53



un vrai déluge ! un bel amalgame ! et moi qui avait prisla précaution de dire qu'on trouverait certainement la même chose pour d'autres,précautiobn inutile pour des gesn aussi sectaires que
vous,en fait vous ne soulevez pas le vrai problème,c'est qu nos élusde droite comme de gauche ont le cyniosme de penser qu'il vaut mieux un dictacteur que risquer une démocratie qui ouvrirait la
porte a une républicue islamiste.


La question est dans ses tremes et ne peut être résolue au ssi catégoriquement pour ma part je risque sur la démocratie mais ce n'est peut être aps aussi simple : entyre la police du shah et les
ayathollas...et ainsi de suite


pour le reste votre délire agréssif me laisse juste un sourire