Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 10:43

je voulais mettre mon grain de sel dans ce débat qui me semble étonnant,le sel étant le bienvenu, quand on parle de dîme et de gabelle

 

Là encore ,l'occasion de me faire étriller par tous ceux qui m'"aiment"

 

Je suis très étonné par la tournure que prend ce débat sur l'impot,soit l'impot est de l'ordre de la "morale" ,soit il est un dispositif productif de sommes qui permettent a l'état d'agir.

 

Mélanger la citoyenneté a propos de l'impot pourrait etre delicat,car ceux qui ne payent pas d'impots seraient ils moins citoyens ou des citoyens de 2° catégorie ? par rapport a ceux qui en payent beaucoup ?


a rappeler que cette notion a longtemps perduré ,après la révolution et au XIX siecle où dans les communes siégeaient les citoyens qui payaient le plus d'impots,il n'y a qu'a corbeil essonnes que la mesure a été maintenue (je plaisante)


d'ailleurs Un état qui a supprimé la conscription doit s'interroger sur la notion de citoyenneté,écrivons une charte des droits et devoirs du citoyen,car si nous ecrivions "devoirs et droits" cela dissuaderait certains,mais c'est une autre affaire

 

soit l'impot est une forme d'engagement citoyen et c'est l'ouverture de la chasse :tous les noms d'oiseaux les plus minables seront entendus,soit c'est un dispositif qui permet de trouver de l'argent.

 

s'il s'agit de morale,impossible dans une société de libre expression,de libre circulation et de convictions de condamner des gens qui ne seraient pas en accord et qui emploieraient une sorte de droit de grève

soit l'impot est de l'ordre neutre de la comptabilité,un instrument,comme l'essence pour un moteur,

soit ,comme le font certains,il est politique donc subjectif,il sert a imposer des choix de sociétés,mais ,dans ce cas là dans le pays de la révolution de 1789,et des libertés individuelles,il faut accepter ,même  si c'est difficile,la liberté de répondre ,de combattre un impot qui serait d'abord porteur d'une idée,car nul ne peut nous imposer une idée,la tolérance république imposerait ne pas imposer des idées basées sur un impot politique 

 

en tout état de cause,on mesure bien combien la condamnation morale de nos exilés fiscaux  a ses limites et n'a que peu d'effets,elle est le refuge de l'impuissance,voir du refus de se poser les vraies questions,elle est de l'ordre de la "stigmatisation" si décriée il y a quelques mois et redevenue a la mode depuis

 

l'impot pour moi est une ressource objective ,une contribution financière demandée pour executer les missions de l'état ou des collectivités,le role de celui qui appelle l'impot est de bien administrer ces sommes et d'agir pour que l'état aient les moyens de ses besoins, mais aussi que le citoyen qui participe a l'impot,quand bien même il aura toujours la sensation de payer trop, considére qu'il participe ,qu'il contribue de manière juste et équitable au bien de la communauté

 

Sortons donc du champ de la morale,du "c'est pas bien,c'est minable etc..." pour rester sur ce qui rentre ou ne rentre pas dans les caisses de l'état et dont il a besoin.


Peut on penser que derrière les Depardieu,Afflelou,Noah,Casta,Arnaud et  autres célébrités,les quelques deux cent milles personnes qui ont fait le choix de partir,l'aient fait avec plaisir ?

a t on le droit dans ce pays de se demander si ces mesures ne sont pas contre productives ?

Les deux cent milles personnes a fort revenu qui habitent ,désormais ,la belgique,de quel montant d'impot cela prive  t il le trésor public de ce qu'ils payaient précédement ?

combien d'emplois de jardiniers ,de personnel de maison,de traiteurs,de peintres,de plombiers,perdus ?

combien de magasins,de restaurants,de garagistes et de commerces en général cela prive t il de chiffre d'affaires ?

Quel est le niveau de perte au titre du develloppement économique,de la recherche, de la création d'entreprise que ceux qui créent de l'activité soient partis ?

Quel est l'impact réel pour l'économie francaise ?


a chaque bout de l'échelle, on nous annonce froidement des chiffres : tel pourcentage d'augmentation du smig équivaudrait a Plusieurs dizaines de milliers de perte d'emploi,combien le gage donné a l'extrême gauche pour gagner une election, d'une tranche d'impots a 75% nous coute t il en impots envolés ?,en emplois perdus ?,en entrerpises crées hors du territoire  ?


  Un peu de cynisme,mais qui sont ces exilés ?

clairement,au delà des caricatures haineuses,du gros monsieur a cigares,ce doit être pour la plupart,ceux qui ont le mieux réussi ,chacun dans leur discipline,medecins,chercheurs,hommes d'affaires,chefs d'entreprises,créateurs etc..

Que cela gêne ou non ,pas forcément les plus bêtes ,pas les moins dynamiques,pas les moins créateurs de brevets et d 'emplois,...

Est ce qu'une disposition fiscale qui conduit des gens a quitter notre pays n'est pas une grave erreur beaucoup plus profonfdément et durablement grave qu'on ne l'imagine ?

Je vais être grandiloquent,outrancier et faire sourire quelques un de mes amis qui ont déja entendu ma théorie foireuse

Celui qui a visité l'egypte reste cloué par tant de monuments extraordinaires,a l'heure où nous étions ,en france, dans nos grottes ou presque,ils batissaient ,ils calculaient ,ils écrivaient,ils soignaient,ils maitrisaient l'astronomie etc...

comment ce peuple incroyable a t il aussi vite décliné ? ,a t il perdu sa subtantifique moelle ?

pour moi,cela date du départ du peuple juif d'égypte et d'une sorte de "saignée" appliquée a la société egyptienne de sa force vive,motrice


Yannick noah,depardieu et Afflelou ne sont pas moise !

,mais vous comprenez bien que comparaison ne vaut pas raison,juste cette idée agacante que nous perdons des élements essentiels a notre pays et que nous nous rassurons derrière un discours qui sent la guillottine

 

 

"qui veut aller loin ménage sa monture",si l'impot doit être productif,alors les mesures qui ont été prises deviennent un echec cinglant et le seul refuge devient une condamnation morale.


Le vrai drame réside dans le fait qu'une fois partis,les "yacht people" ne reviennnent plus,ils ont franchi un rubicon qui saigne durablement financièrement,intelectuellement  et économiquement notre pays,


la morale voudrait les condamner faute d'avoir le courage de se dire qu'il y a eu des gouttes d'or qui ont fait déborder le vase


j'entends dire; mais la sécurité sociale, ? la protection sociale ?,ils ne l'auront plus ! Un reflexe de gens qui se protégent ,qui craignent en l'avenir et qui associent notre pays a des avantages acquis, plus qu'a une terre d'avenir ou de progrès,ce n'est pas une vision d'eldorado, mais d'une grande maison de retraite qui pourrait se transformer en hospice


comment ne pas penser que laprotectionnsociale est le cadet de leurs soucis pour nos exilés,mais que cela devient le notre ,car ce sont leurs revenus qui financaient la notre de protection sociale.

qu'ils s'en aillent ! hurlait Melenchon ! c'est fait,ils partent,je ne crois pas que notre pays en sorte gagnant.

quant a la nationalité et au passeport,j'ai une passion pour mon pays et pour des raisons bien ancrées ,l'idée ne me viendrait pas d'en changer

,mais là encore, dans cette affaire,notre réaction révèle un nombrilisme franchouillard effrayant,cette idée que l'on pourrait être heureux que francais !a voir nos lointains cousins canadiens,je me dis que la france ne résume pas a un document officiel

 nous donnons en france la nationalité a quelques 120 000 personnes par an,

toutes ne sont pas,loin sans faut,en danger dans leur pays d'origine,

doit on les considérer comme des rénégats a leur nation ?

Ils font le choix de la france pour ses valeurs républicaines ,pour ce qu'elle représente et il ne serait pas politiquement correct de parler pour certains de couverture sociale ou de la protection maladie,retraite et familiale,

si j'étais provocateur ,je dirais que nous sommes la belgique,pour certains demandeurs d'asile, du tiers monde,on a les depardieu que l'on peut,c'est tout a notre honneur.

Ainsi, si nous trouvons normal d'accorder la nationalité ,ne nous effrayons pas que certains de nos concitoyens aillent la demander a d'autres pays ,sinon cela serait se considérer comme le centre incontournable du monde.*


le départ de depardieu est ,en fait ,une double blessure : ce sont des sommes énormes qui échappent a l'impot et nous devenons 60 millions d'harpagon voyant filer "leur" cassette et puis c'est un tabou franchi que de dire,"après tout ,je ne sens plus francais dans les conditions ou la france me traite"


pour vous détendre a bien regarder cette photo ,on comprend pourquoi poutine est prêt a donner un passeport russe a gerard depardieu

DepardieuRaspoutine350.jpg

La seule question est de trouver le meilleur équilibre et que la partage des richesses ne finisse pas par aboutir a n'avoir plus que la misère a partager

 

en tout cas ,cette affaire d'exode fiscal a rendu bien service a Ayrault,on ne parle plus de Florange,moins de son aéroport nantais,le compte suisse de Cahuzac va revenir comme un boomerang mais il n'aura qu'a demander conseil a eric woerth sur la notion d'agneau sacrificiel ,tant que Torreton paye des impots en France ,nous sommes sauvés ,mais pas les assedics du spectacle !

une vieille méthode mitterandienne reprise par sarko que de détourner l'attention

 r-DEPARDIEU-SARKOZY-POLITIQUE-large570.jpg

j'aimerai conclure par cette idée subversive que si Depardieu echappe a l'impot en allant en belgique combien de francais sautent sur la moindre occasion de payer en espèce pour éviter l'impot ?

tous ceux qui d'une manière ou d'une autre auraient ce genre de pratiques sont des belges en puissance et si afflelou est a londres ,ceux là feraient partie de la résistance de l'intérieur ! je plaisante bien sur !



 

 

 

 


 


Partager cet article
Repost0

commentaires

nialad 27/12/2012 18:16

Le cas DEPARDIEU est l'affaire qui met en exergue le problème du fossé qui se creuse démesurément entre les plus riches et les plus pauvres. Qu'il y puisse y avoir une hiérarchie dans les revenus,
c'est une nécessité. Que la différence entre la base et le sommet de la pyramide des gains atteigne de telles différences, c'est insupportable et injustifié!Voilà quelques temps, j'entendais un
brave Monsieur (j'ai oublié le nom et la fonction) qui déclarait péremptoirement que, chaque année, il ne commençait à gagner sa vie qu'à compter du 1er Octobre. Ce qu'il n'a pas précisé, c'est le
montant qu'il percevait pour le dernier trimestre de revenus nets! Il y a des gens qui travaillent du 1er Janvier au 31 Décembre et qui, compte-tenu de la modestie, voire, de l'indécence de leurs
revenus ne paient pas d'impôts et qui aimeraient en payer!!!
Pour Mr DEPARDIEU, comme pour toutes ces stars du show biz, le problème est encore différent, surtout pour ce qui est du cinéma! Un bon acteur ne sera jamais un mauvais acteur, mais l'inverse est
possible: c'est toute la "magie" du cinéma. DEPARDIEU est un bon acteur, certes. Je le comparerais volontiers aux ouvriers. En effet, il fait bien le travail pour lequel il est (grassement!) payé.
Un bon ouvrier fait bien son ouvrage: j'invite pour cela celles et ceux qui me liront à aller visiter le musée du Compagnonnage à TOURS. Y a-t-il une quelconque commune mesure entre l'artiste qui
travaille le bois ou le fer et celui qui, entre deux "cuites" vient jouer devant une caméra une scène que l'on reprendra autant de fois que de besoin pour atteindre la très bonne qualité?
Evidemment, les retombées ne sont pas les mêmes! On va faire un matraquage médiatique pour promouvoir le film lequel sera visionné par des millions de spectateurs éprouvant le respectable besoin de
se détendre, lesquels, sans en avoir conscience, apporte leur (modeste) contribution à la Star. Quel beau pied de nez pour eux, quel beau bras d'honneur devrais-je dire pour parler en toute
franchise de la part de celui qui, s'étant enrichi sur le dos de ses "fans" s'enfuit à l'étranger, se soustrayant ainsi à la solidarité nationale! Mr DEPARDIEU n'a aucune idée de sa fortune. Il met
en vente son modeste pied à terre de St-Germain des Prés de 1 800 m2 habitables à 50 millions d'€, et, ce, à quelques dizaines de mètres de gens qui passent leurs nuits sur le trottoir!! Il est
sur-imposé, d'accord! Mais, si l'on s'en réfère à certains commentateurs, il lui resterait quelques 6 000 € par JOUR pour vivoter.... Soyons sérieux! Sans sombrer dans le populisme ou la démagogie
de comptoir, ce n'est quand même pas lui que l'on va plaindre!
Le plus grave, c'est que le cas DEPARDIEU n'est pas le seul! Je serais très favorable à ce que tous ces gens du show-biz qui fuient la solidarité en allant à l'étranger soient taxés pour avoir le
droit de se produire en FRANCE. Pour ce qui est des sportifs, je serais pour leur supprimer la possibilité d'être sélectionnés en Equipe Nationale; bien évidemment, il conviendrait que, au moins au
niveau européen, on trouve un moyen d'entente pour que tous ces "braves gens" soient soumis au même régime, quelle que puisse être leur protectrice Nation.
Reste le problème des investisseurs: j'avoue que, là, ils nous mènent par le bout du nez. Pour eux, je ne vois pas quelle peut être la parade....
Mon propos risque de me faire passer pour un gauchiste que je ne suis pas; je m'en moque. Il risque de m'attirer des inimitiés: je m'en contre-fiche! Moi qui, dès l'âge de 12 ans, ai participé aux
actions de départ de la Communauté d'Emmaüs, je ne supporte plus cette culture du fric monopolisé, dilapidé par quelques uns alors que d'autres font la queue aux Restos du Coeur, ne peuvent pas se
chauffer,vivent dans une extrême précarité.
Pour en terminer et afin d'essayer de n'oublier personne, je ne peux m'empêcher de m'insurger contre les "cumulards" de mandats électoraux, une situation qui devait disparaître avec l'élection de
Mimolette Ier mais qui, pourtant, perdure....
Nous aspirons tous à gagner un maximum en fonction de nos capacités, mais que l'on ne vienne surtout pas me dire que les capacités de Mr DEPARDIEU justifient de tels gains. Et que dire d'un Djamel
DEBOUZ qui a fait fortune grâce aux bons conseils qu'il a reçus avant de signer son contrat pour le tournage d'un ASTERIX! Au fait, d'où vient son infirmité de l'un de ses bras? Certaines rumeurs
peu glorieuses ont circulé sur cette affaire!!! Qu'importe! La Popularité l'a amnistié avant même que cette véritable affaire ne soit porté à la connaissance de "son" public....

Blh 27/12/2012 12:36

il fut un temps ou ils etaient honnis de la sociéte et ou le corps de mozard finit dans une fosse commune. ils ont le genie pour certain, le talent pour d autres, mais ils sont toujours en marge,
et pour quelques riches que nous rendons riche, combien d artistes qui meurent comme des chiens. l argent de l art n est pas du bon argent, c est l argent de nos fantasmes, de nos turpitudes, de
nos envies de nos reves. Depardieu est un "pere lagloire" de l arrache coeur, plein d or, plein de solitude, plein du peché des autres. qu il reste, qu il s en aille, peu importe. car qu un riche
soit un peu plus riche ou un peu moins riche, il ne connait plus sa richesse et le sens que cela impose. etre riche pourquoi? son cercueil approche rapidement, c est quoi un mort riche?