Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 22:38

je vous le promets ,je n'avais pas prévu de parler du redecoupage des cantons a l'occasion du conseil municipal et c'est un des conseillers qui a souhaité que le sujet soit évoqué

au résultat,il semble que l'esprit de résistance souffle sur ma petite commune et que l'on s'habitue a ne pas être soumis

le conseil municipal de janvry

s'interroge sur l'interet d"une reduction a 21 cantons puisque celle ci conserve l'existence de 42 conseillers généraux,celle ci ne conduit donc qu'a un éloignement des élus de la population sans la moindre économie et sans que l'exposé des motifs d'une telle réforme puisse convaincre

rappelle qu'après de longs et minutieux débats ,l'election d'elus issus de toute l'essonne,sous la direction de monsieur le prefet ,il a été élaboré une carte de l'intercommunalité dont les contours ont été justifiés par la coherence ,l'efficacité et qui fait force de loi 

rappelle que la communauté du pays de limours laquelle appartient la commune de janvry fête dans quelques mois ses 50 ans et a été confirmée dans sa plenitude par la carte de l'intercommunalité proposée par monsieur le prefet 

constate que la communauté de communes est littéralement depecée et ses communes rattachées a trois cantons differents,l'engagement du prefet de prendre en compte les intercommunalités est parfaitement dementi par le rattachement de la commune de saint de beauregard a la commune des ulis ,les 300 habitants de ce village ne pesant rien dans la balance et aurait pu parfaitement demeurer rattaché aux communes de la communauté de communes 

rappelle que ces communes ont adherer au parc naturel regional de la haute vallée de chevreuse,qu'elles se retrouvent là aussi séparées les unes des autres et ne pourront pas être représentées par leurs conseillers genéraux

le conseil municipal ne peut que constater que les motifs qui ont présidé a ce decoupage ne peuvent pas être les mêmes qui ont presidé au travail attentif de deux ans de la commission de coopération intercommunale et ont été fait par des instances moins identifiées officiellement pour des raisons moins honorables

le conseil municipal est plus que surpris que le "nouveau" canton de dourdan soit peuplé de 77 000 habitants alors que la moyenne annoncée est de 57000 faisant de cette collectivité le plus gros canton de l'essonne bien  superieur a celui d'evry et dont la surface territoriale compromet, par nature, l'exercice du mandat des futurs conseillers genéraux

le conseil municipal de janvry s'interroge sur la cohérence territoriale que ce decoupage peut identifier a creer un canton qui aille de pecqueuse/boullay les troux a ...verrières le buisson 

devant les motivations obscures et les calculs electoraux qui semblent avoir dréssé cette carte

le conseil municipal proteste ,donne un avis defavorable et en appelle aux communes pour saisir,avec lui , le conseil d'état

voté a l'unanimité des presents

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

Francis Panigada 07/11/2013 19:57

Indigeste bouillie que voila, régulièrement déversée par quelques anonymes dont le sieur "étonné" !
Etonné, moi je le suis par l'incroyable perversion qui consiste à ramener les enjeux politiques du territoire à une histoire d'ambition familiale et de "souveraineté féodale".
C'est prendre les citoyens pour des imbéciles !
Non ! le fond de tout cela c'est bien la confrontation de deux projets pour le territoire fondamentalement contradictoires, de deux visions du cadre de vie... On peut passer son temps à occulter
les réalisations considérables faites tant dans la CCPL que dans le canton, cela ne tiendra pas à l'heure des bilans.
Par contre un autre bilan est possible, celui des blocages, des manipulations, des oppositions qui ont tenté de faire avorter des projets essentiels pour notre secteur !
Posons cartes sur table, projets contre projets, au lieu de vouloir réduire le débat à une "affaire de famille" !

Etonne 07/11/2013 18:50

Alors le fils de Christian, il risque de pointer au RSA...
Aucune chance d'être élu comme conseiller général face aux 2 autres élus actuellement en poste sur le nouveau canton (qui tiennent la route d'ailleurs, les élus en place!!!!) sauf si changement de
sexe(parité oblige)!
La mairie de BRIIS n'est pas encore gagnée, et je pense que ce sera compliqué pour lui, car le maire actuel a quand même fait des choses "positives" par rapport au maire précédant!
Alors, lui reste la présidence de la CCPL, puisque que "PAPA" se retire, par peur de je ne sais quoi..., mais encore faut_il être un élu local, ce qui n'est pas certain.
Le fils étant aux abonnés absents sur son blog, voila pourquoi je m'interroge sur le blog du papa, simplement.

michel 07/11/2013 12:05

la majorité précédente avait opté pour des conseillers territoriaux afin d'économie puisque ceux ci remplaceraient à la fois le conseiller régional et le conseiller général .cela était somme toute
justifiable. Cette proposition a été rejetée par tous. n'en parlons plus J'avoue aujourd'hui ne pas très bien comprendre . Je pensais tout logiquement que ce nouveau découpage absurde engendrerait
des économies et diminuerait notre facture d'impot . Mais à priori, je reste très naîf puisque, d'après ce que je peux lire : bien qu'il n'y aura plus que 21 cantons, il y aura toujours 42
conseillers .Il ne s'agit donc pas d'une mesure d'économie, nous en avons pourtant bien besoin !! Alors, arretons de tergiverser et soyons réalistes et honnetes il s'agit bien d'une manipulation
politicienne, nos gouvernants actuels ont tellement peur de tout perdre ; pauvre France

Francis Panigada 07/11/2013 10:59

La rage vous aveugle t'elle à ce point, Jean, que vous en bégayez ?
Soit ! Il y a erreur sur les chiffres mais cela n'enlève rien au problème de fond: le non respect d'une cohérence de territoire qui s'était vue confirmer par le maintien de la CCPL en l'état,
l'éloignement des élus de leurs administrés, car si le nouveau canton de Dourdan est aussi peuplé que celui d'EVRY, la géographie de son territoire est fondamentalement diffèrente.
je partage donc l'ensemble de cette déliberation, d'autant que je suis le conseiller qui a souhaité que ce point soit à l'ordre du jour.
Je pense qu'on doit légitimement s'inquieter des vraies raisons qui ont motivé ce découpage. J'affirme qu'il n'a aucun sens et ne peut être justifié que ce soit en termes de service public,
d'exercice démocratique ou même d'économie des deniers publics. La seule conclusion plausible est qu'il a pour objectif de se fabriquer des cantons sur mesure en vue des prochines échéances
électorales !
pemettez moi d'être fier de mon village et de son Conseil Municipal qui ose "parler vrai", ne pas courber l'échine et s'insurger ! ceci n'est pas qu'une "affaire de Schoettl" !

André B. 07/11/2013 07:31

Moi j'aimerai bien savoir qui va porter les projets communs des communes de la CCPL, ou alors supprimons les conseillers généraux. On ne peut pas avoir un bras ici et une jambe là-bas, réunissons
la tête et les jambes.