Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 04:36

J'avais cru que cela sentirait la poudre,en fait le seul parfum qui régnait vraiment a été celui d'une fumée blanche indiquant que le bureau politique dans sa quasi-unanimité a inviter Hervé Morin a se présenter a la présidentielle et rare a été celui qui n'a pas défendu l'idée que faute de quoi ,l'électorat du centre se disperserait entre Hollande,bayrou et l'abstention

De fait,sans une candidature a la présidentielle,nos formations n'auraient plus qu'a se transformer en "club" sympathiques mais inutiles.réduites a exister par des candidatures individuelles et charismatiques ,mais réduites a n'être que des supplétifs demandant l'aumone

Si j'ai titré ,ce billet "la prise de la bastille",c'est parce que l'on m'a toujours dit que la prise de labastille ne s'est pas faite aux cris de "en avant !" mais de "poussez pas derrière !",c'est cette ambiguïté d'Hervé Morin qui me fait rappeler cette anecdote.

Tous ces propos durant cette après midi ont été un plaidoyer pour un engagement dans la présidentielle mais son calendrier est ..centriste.

Un congrès sans date affichée ,peut être fin novembre et sa décision "personnelle" ensuite....Moi qui pense qu'il a un an de retard dans sa campagne,je vois ces dates s'étirer avec incompréhension.

J'ai plaidé pour l'urgence,pour un blitz,pour une action immédiate dont la détermination emporterait la conviction et ferait taire les petites phrases.

Je vous livre cette mauvaise photo que j'ai faite, qui me frappe car il y a quelque chose de la cène,sans vouloir être blasphématoire,outre le fait qu'il y ait une femme de plus, que dans le tableau de léonard de vinciIMAG22.jpg

 

Si, au centre,on y voit le regard concentré et attentif d'Hervé Morin,on voit bien les regards tendus vers lui,ceux qui sont tournés vers la salle et celui qui va lui passer le plat !

 Valerie Létard,tout a coup orpheline de jean louis Borloo,philippe Vigier sherpa absolu,Jean marie cavada,brillant comme a son habitude et rappelant les fondamentaux,Amédé de Courson ,toujours avec cette impression d'élégance désinvolte mais une réelle détermination,le seul parmi les députés,nos sénateurs et sénatrices,attachés a parler de ce qui ne fache pas..et nos députés attachés a leur mandat,susceptibles d'avoir reçu quelques préssions amicales qui les conduisent a être les seuls a inviter a réfléchir et a "mesurer les conséquences".

Sauvadet ou Lagarde osant même dire que sans parlementaires la formation disparait,égo-centristes,qui oublient que Francois Bayrou est dans ce cas.

Jc Lagarde ,moins percutant qu'a son habitude, car sentant une salle hostile et prête a en découdre au moindre de faux pas.

Celui-là a eu ,au moins, le courage d'être là,il est le seul a avoir dit a contrario qui s'il fallait y aller ,il fallait y aller vite.

Nous étions plus de deux cents dans cette salle,avec des gens venus de toute la France ,exprès pour cela.Profondément, des gens bien,sincères,et partants pour une belle aventure.

Comment ne pas trouver respectable,le choix de Morin de finaliser le projet politique et les propositions avant d'annoncer une candidature ?

Comment ne pas admettre que ce sont ces propositions qui comptent car elles fondent toute discussion lors d' un éventuel second tour et qu'elles sont donc incontournables.

Comment ne pas valider les propos que l'alliance a peine fondée ,en cours de gestation, ne saurait être remise en question du fait que Jean louis Borloon'est pas candidat,ce qui signifierait que nous ne l'aurions bâtie pour un seul homme,ce qui n'est pas le cas.

Comment ne pas adhérer a l'idée qu'il faut plus que jamais avoir les mains tendues pour que cette alliance prospère.

La célèbre phrase de Francois Bayrou a été a nouveau citée "vouloir réunir les centristes ,c'est vouloir transporter des grenouilles dans une brouette"

comment ne pas afficher que c'est un aveu de libertés individuelles,d'absence de caporalisation,de nécessité de conviction permanente

Mon caractère latin m'aurait conduit a espérer des décisions immédiates et définitives,tel n'est pas le tempo,j'ai retenu cette phrase que j'ai expérimenté récemment : "en politique,si tu as peur ,tu payes cash"

Ainsi,il faut marcher a son rythme,mais sans crainte et avec détermination,le projet consistant a savoir si nous partageons le même chemin

Vendredi soir,nous nous retrouvons a quincy sous senart avec les amis de la fédération de l'essonne,l'aventure peut être passionnante et belle ,rejoignez nous !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian SCHOETTL
commenter cet article

commentaires

Mom 06/10/2011 17:27


Passe-moi la moutarde, je te passerai le séné
...


blh 06/10/2011 10:26


la bastille, la bastille...mon grand pere paternel m en parlait dans les termes suivants " une poignée d agités, manipulé par la bourgeoisie, qui a été prendre une prison vide" precisons que les
agités étaient aussi affamés.


Jean-Marie Vilain 06/10/2011 07:26


Christian, un modem essonien aurait donc rejoint la tribune du Nouveau Centre.....................A moins que ton attachement à ton département ne soit la raison de la confusion entre Jean-François
et Philippe ...Vigier !


Christian SCHOETTL 06/10/2011 07:30



oups..ce doit être l'heure,c'est corrigé merci


jean francois vigier est aussi un sherpa,celui de pelchat, de delahaye....